Faerun

Forum RPG avec de multiples Univers
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Existé? (libre )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zira

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 26/02/2013
Age : 26
Localisation : Saint-Jérome

MessageSujet: Existé? (libre )   Ven 1 Mar - 16:08

Son monde avait été écraser par une autre réalité, très semblable même voir similaire sur certains coter, mais allant a certains extrêmes sur d'autres. Le temps semblaient agir de différente facon sur les gens, pour Zira, quelques semaines c'étaient écoulé, alors que d'autres vivaient ce cataclysme depuis des années, des secondes, tout était relatif et encore trop chaothique. Mais la jeune femme chevalier avait du innover pour ce sortir de ce bourbier, après le choque de ne plus voir ses compagnons, frères et soeurs d'armes et bien d'autres encore, elle constata étrangement que plusieurs des paysans, enfant, gardes qu'elle avait connu et avait surement soigner, ne la reconnaissait plus et la chassait dédaigneux en la voyant porter l'uniforme de l'ordre. C'était a ne rien comprendre! Cette réalité ayant empiété sur la sienne, avait aussi effacer ou altéré les mémoires de certains? La femme lézard ne comprenait pas comment cela avait pu être possible, surement que des personnes semblables avaient vécu dans les deux plans d'existences et que au lieu de ''traverser'' un avait remplacé l'autre, ainsi ceux e ce monde ne l'ayant jamais connu, était sous des traits pourtant si familier pour la chevalier rouge.

Alors en mission avec ses confrères lorsque le drame arrive, Zira avait mis plusieurs semaines, avant de prendre son courage a deux mains et retourné vers Émeraude. Pourquoi cette hésitation chez une femme si brûlante et sur d'elle, normalement? Il fallait aussi la comprendre, elle venait de perdre sa ''famille'', agis en situation de crise ou en terrain familier étaient deux choses bien distinctes! Au final, malgré ses peurs de voir le résultat, la femme voyagea en évitant les étrangers, vêtus de son uniforme, et revint vers son chez soit, qui ne semblait plus l'être par contre. Évitant des vigiles, ainsi que tout domestique possible, elle pénétra dans l'ailes des chevaliers et décida de ce diriger vers sa chambre, son coeur cessa momentanément d de battre lorsqu'elle découvrit que cet endroit n'était plus le même. A en voir les effets personnels, l'endroit devait maintenant appartenir a un homme, elle fouilla les choses, désirant trouver le plus d'informations possible, comment son existence avait-elle pus être balayer ainsi!? Du revers de la main, tout simplement? Devenait-elle folle!?

Enrager elle déchira l'oreiller, sans ce soucier du propriétaire de ce dernier, les plumes ce mirent a voltiger dans tout les sens, des larmes de rage coulaient sur les joues de la femme lézard, cherchant des réponses quelque part, une onze de familiarité, également? Sa solitude dans cet endroit était à son avantage, jamais elle ne montrait ses sentiments aux autres, elle pouvait donc en privé, faire passer toute sa tristesse, sa peur, sa faiblesse...elle détestait ce mot...non elle n'était pas faible! Emetant un grognement agacer a cette pensé furtive, son regard doré s'arrêta net sur un gribouillis dans un coin, la, une mini gravure dans la pierre de la chambre, a peine visible! Poussant dans une lueur d'espoir les meubles pour acceder a la chose en question, dégageant la voie, elle fut rassuré de voir une rose des vents graver dans la pierre. Cette chambre était bien la sienne, ou du moins l'avait été. Elle existait! Elle n'était pas folle!

Vindsteg concentra alors ses forces pour trouver des signes d'énergie semblable a ceux imprégnant la pièce. Qui était l'idiot qui avait osé lui dérober ainsi son 'identité'' ou du moins sa place. N'étant pas très doué avec ce genre de faculté, elle eut beaucoup de difficulté a cerné le propriétaire de la chambre, mais pu le retracer dans le château, en discussion avec une femme, elle voyait mentalement subtilement une chevelure violette auréolé le crâne de l'inconnu fronçant les soucils elle désira en savoir plus et lire son esprit mais ce heurta a un mur solide et réintégra ses propres pensés déstabilisé. Dans ces cas la, Zira regrettait de ne pas être plus doué avec ce genre de pouvoirs, la télépathie, la localisation l'identification...elle était davantage une batterie de rechange qu'un être vivant aux yeux des siens alors...

Oubliant de protégé ses pensés comme d'habitude peut-être s'en fichait-elle qui sait? Elle allait sortir des appartements et dire deux mots a cet idiot violet lorsqu'un garde passant dans le couloir l'appercut, elle l'étrangère cette chose a la peau-ecaille rouge! Il mis la main sur le manche de son épée. Déstabilisant la femme qui ne voulait pas agresser un innocent, mais qui devait quand même ce défendre. Cet homme ne semblait pas pensé de la même façon qu'elle qu'il l'intimait de mettre ses armes au sol et de le suivre docilement....docilement...c'était mal la connaitre! Un rictus mauvaise ce dessina sur son propre visage, le garde fronça les sourcils, prêt a toute éventualité venant de l'intruse, puis soudainement la queue préhensile de Zira s'enroula autour de sa cheville et d'un coup sec le renversa. Ce dernier chuta dans un bruit infernal, et elle ce barricada dans la chambre, le dos maintenant la porte.

- Moi qui avait dit que je trouvais nos missions ennuyeuse...je suis servis...

Elle souriait moqueuse malgré la situation, elle devait prendre la vie au jour le jour, en ce moment elle existait donc rien ne pouvait lui gâcher le moral. Même pas cet imbécile aux cheveux violets qui avaient osé squatter sa chambre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yesod

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 01/03/2013

MessageSujet: Re: Existé? (libre )   Dim 3 Mar - 22:32

Le chevalier passait dans les corridors des quartiers quand il entendit le bruit d'un garde qui tombait. Il accéléra ses pas pour se diriger vers la source du bruit. Tout en marchant a grands pas il écoutait prudemment en scrutant le corridor et entendit ensuite une porte claquer. Son regard s'illumina soudainement; "Si je ne me troumpe pas, c'est dans le coin des quartiers d'Aldaric!"

Il ne marchaît plus à présent, mais il courait vers la chambre. C'est alors qu'il vît le garde par terre qui se relevait tranquillement avec une expression de surprise totale dans le visage. Manifestement il avait été attaqué de façon rapide et surprenante et ne comprenait pas vraiment ce qui se passait.Yesod le fixa dans les yeux avec un air interrogateur, mais ne dit pas un mot. Le garde haussa les épaules et pointa vers la porte en disant: "je crois qu'elle s'est barricadée dans la chambre d'Aldaric. C'était une femme lézard! J'ai pas eu le temps de réagir!"

Le chevalier poussa un soupir amusé et esquissa un sourire. "Elle", il pouvait presque entendre le coeur de celle-ci battre fortement de l'autre côté de la porte. Le rythme était effrayé et excité en même temps. Manifestement la personne qui se trouvait de l'autre côté avait été pris par surprise mais il ne sentait aucune malice dans cette personne. Il ferma les yeux et se mît a réfléchir. Puis, il fît un signe de la main au garde pour qu'il continue sa ronde et lui dit:

- N'aie crainte, je n'ai rien vu. Si tu ne parles pas je ne parlerai pas, laisse moi me charger de cette situation, s'il y a lieu je prendrai le blâme...


Le garde salua Yesod et essuya ses épaules pour faire tomber la poussière tout en souriant au chevalier. Il recommença sa ronde comme si de rien n'était. Le chevalier se retourna donc vers la porte et il cogna quatre coups sur celle-ci. TOC TOC TOC TOC!

- Mme, je suis Yesod, Chevalier d'Émeraude. Je ne vous veux aucun mal, ouvrez la porte s'il vous plaît. Il se trouve que vous êtes dans la chambre d'un des chefs de notre Ordre. Si vous êtes perdue, je me ferai un plaisir de vous aider a vous retrouver.

_________________


Ils se reconnaissent au premier regard .....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zira

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 26/02/2013
Age : 26
Localisation : Saint-Jérome

MessageSujet: Re: Existé? (libre )   Lun 4 Mar - 0:35

Elle ruminait toujours derrière la porte, elle s'imaginait fortement faire sa fête a celui qui avait eu le culot d'envahir son espace personnel,mais perdu dans ses pensées vengeresse, la femme lézard ne ressentis pas la présence de du chevalier de l'autre coter de la porte qu'a la derniere minute. Est-ce l'impertinant personnage? non, ses dires confirmaient le contraire mais aussi le fait que le personnage en faute etait nul autre que le chef de cet autre dimension, ayant ecraser la sienne! Ca en fut trop,le coeur battant la chamade sous la rage, portant bien son nom,Zira ce releva d'un bond,ouvrit grand la porte et le regard doré qu'elle darda sur l'inconnu etait dur, remplis de defis et de haine.

-Comment?! vous osez appeler chef, et chevalier un voleur et usurpateur! cet endroit est a moi,c'est ma chambre et il est hors de question que je me fasse chasser pour votre bon plaisir! ce n'est pas moi qui est perdu, c'est vous qui avez detruit mon monde!!!

Sa queue balançait agacer dans son dos, tel un chat en colere, alors qu'ormis son apparence du a ses origines peu commune,elle arborait fierement l'uniformedes chevaliers sans aucune gene. Normal! enfin pour elle, ces gens, ces idiots,ces....ces monstres qui venaient de ruiner sa vie, de prendre les rênes,lui retirer le peu d'identiter qu'elle possedait,ce disaient chevaliers,la rage aveuglait Vindsteg, qui ne protegeait encore une fois aucune de ses pensés, malgré la bonté de l'inconnu et ses bonnes intentions, la femme chevalier etaait trop subjuguer par ses mauvaise sentiments pour comprendre, la menace etait plus que palpable.

- Maintenant fichez moi la paix,si cet idiot veut ravoir la chambre il devra avoir affaire a moi, fichez le camp avant que ...que!! ARRGG!!

elle hurla sa rage et referma la porte dans un claquement, son dos encore contre celui ci. elle avait hurler de rage au lieu de frapper, cetait bien...au moins elle le pensait. ce laisser gagner par la colere et repondre par l'agression a un probleme etait loin d'etre digne d'un chevalier...si elle en etait toujours une evidamement...



hj: dsl de ce petit post je ne suis pas cher moi et jai du emprunter le mini portable a ma cousine xxxx et les fautes aussi xxx

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yesod

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 01/03/2013

MessageSujet: Re: Existé? (libre )   Lun 4 Mar - 10:49

La porte se referma sur Yesod, et il laissa sortir un petit rire silencieux de ses narines. Il comprenait ce qui se passait. Depuis cette explosion dimensionnelle, c'était pas la première fois qu'il voyait une personne qui avait traversé la brèche et qui était confuse de ce qui se passait. Il fixa alors la porte en tentant de ressentir les pensées de l'intruse. La rage, la confusion et la peur était palpable même au travers de la porte. Il pouvait déduire de ce qui se passait dans son esprit de par ses paroles. C'était sûrement une Chevalier qui avait traversé la brèche et qui n'avais pas encore compris ce qui se passait.

Il fît alors de son mieux pour dégager l'amour fraternel, la bienveillance et la paix. Il toucha la porte de sa main, afin de mieux transmettre la vibration, car il savait que la pauvre était plaquée contre celle-ci de l'autre côté. Le chevalier prît alors la parole:

- Madame Chevalier, je sais que c'est difficile pour vous. Mais comprenez que nous vivons tous ce changement, vous n'êtes pas seule dans votre situation ma chère! Je suis sûr que si nous discutions nous pourrions éclairer ce qui se passe. Je crois comprendre que vous êtes Chevalier vous aussi, aussi je crois bien qu'il est aussi mal perçu pour vous que des Chevaliers se battent entre eux! J'ai des réponses pour vous, et je vous assure que la personne que vous avez attaquée comprendra et vous pardonnera aussitôt.

Yesod avait beaucoup de compassion pour la femme-lézard. Il avait lui-même côtoyé des gens qui avaient traversé la brèche, et il savait comment tout ceci était confondant. Il prît une grande respiration et continua:

- Madame, pensez-y comme il faut. Si nous, Chevaliers d'Émeraude, que nous venions de n'importe où ou que nous vivions quelque problême ne pouvons pas s'aider entre nous, comment pouvons nous oser dire que nous sommes de l'Ordre? Ne ressentez-vous pas la bienveillance et la compassion qui me poussent a vouloir vous aider?

Il espérait profondément qu'elle se calme. Aussi, recula-t-il de la porte et lui laissa-il de l'espace vital pour réfléchir. Il avait confiance qu'elle se calmerait et qu'elle ouvrirait la porte. Il attendrait de l'autre côté du couloir tranquillement en continuant de dégager son amour fraternel et sa bienveillance envers celle-ci afin qu'elle puisse s'y accrocher et prendre en confiance à son propre rythme.

_________________


Ils se reconnaissent au premier regard .....


Dernière édition par Yesod le Lun 4 Mar - 12:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zira

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 26/02/2013
Age : 26
Localisation : Saint-Jérome

MessageSujet: Re: Existé? (libre )   Lun 4 Mar - 11:30

Sa colère semblait laissez place de plus en plus a une sorte d'acceptation malsaine, qui pouvait-elle? tout son ordre avait disparut et puis les paroles ainsi que la bienveillance de l'inconnu eu raison de ses dernières résistance, du moins pour le moment, quand serait la prochaine tempête? Zira avait tan de fois sous la tutelle de son maitre faillit etre renvoyer de l'ordre pour son caractère bouillant et d'avoir declencher des bagarres parmis les écuyers. Elle était nouvellement chevalier, depuis peu d'un ans,et l'inconnu avait tord sur un point, elle n'avait pas traversé de brêche, non, son monde était celui-ci, il avait été envahis par les autres et n'existait désormais plus...ses frères et soeurs d'armes étaient portés disparut et les gens qu'elle avait soigné au cours des années de la reconaissait plus. Ravalant sa rage, pour le moment, elle ré-ouvrit la porte, mais ne sortit pas, restant dans l'embrasure, ses yeux dorées brillaient de dureté malgré son coeur qui saignait.

- Vous nous avez envahis...

Ses poings ce serrèrent de haine, mais ce détendirent rapidement, est-ce si dramathique? elle ce souvenait très bien que dans son ordre a elle, les gens n'étaient pas aussi courtois ou polie a son egard. Elle avait fait l'étoffe de raillerie et de moqueries plus d'une fois...les chevaliers de ce monde originel étaient défaillant. Alors si ceux du nouveau étaient différent, cela ne serait-il pas une benediction? emetant un grognement rauque, sa queue prehensible gardait une poigne de fer sur la poigné, prête a refermer pour ce couper de cette socialisation. La femme lézard n'avait jamais vraiment fait cette ''chose'' elle attendait simplement qu'on ait besoin de ses ''facultés particulières'' . Alors entre ses dents, plus pour l'apparence qu'autre chose Vindsteg dit.

- Alors...on fait quoi humf?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yesod

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 01/03/2013

MessageSujet: Re: Existé? (libre )   Mer 6 Mar - 13:10

Le chevalier se rapprocha de la porte suite aux paroles de la femme lézard. "C'est vous qui nous avez envahis!". Yesod, dessina un sourire sur son visage, ne comprenait-elle pas que les deux univers avaient fusionné un moment et que l'échange semblait définitif? Ou bien était-ce le chevalier qui ne comprenait pas bien les évènements? Il pensa alors " il importe peu de s'expliquer ou de définir le phénomène, le plus important est de faire en sorte de ramener la paix, et de désamorcer cette situation. Cette pauvre est manifestement dans un état fébrile, et il faut la rassurer!". C'est alors qu'il dit à la femme:

- Je pense que tout le monde est confus de ce qui se passe depuis quelques temps. Mais nous ne résoudrons rien dans l’isolation et la rumination de colère et de mauvaises intentions. Ouvrez-moi et prenez ma main. Je vous garantis que vous ne ressentirez aucune malice de ma part. Je veux sincèrement vous aider. Peût-être par la discussion, nous arriverons à une trève? Le combat est inutile, et je ne me battrai pas avec un ennemi dont je ne comprends pas les raisons de combattre. Assoyons-nous ensemble dans cette chambre, et faisons en sorte de nous comprendre mutuellement. Je connais celui qui occuppe cette chambre, et je sais que si vous aviez des bonne raisons de vous y enfermer, il ne vous posera pas d'intentions maléfiques et vous comprendra.


Il attendit un peu pour laisser passer ce qu'il venait de dire. Il s'avança vers la main sur poignée et l'agrippa de sa main. La main de la femme lézard tremblait quelque peu et trahissait la nervosité de la femme-lézard. Il prit alors une grande inspiration, se concentra sur sa bienveillance et sur ce qu'il devrait dire. Ses yeux s'ouvrirent et il expira en disant :

- Comme je connais Aldaric, il est même possible qu'il vous laisse la chambre après que nous ayons fait la part des choses... Laissez-moi entrer, je vous en prie !!!



_________________


Ils se reconnaissent au premier regard .....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zira

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 26/02/2013
Age : 26
Localisation : Saint-Jérome

MessageSujet: Re: Existé? (libre )   Ven 8 Mar - 14:53

Sa main tremblait de nervositer, pensait-il , non, en realiter c'etait de rage , la femme avait beau entendre ce que l'home concilliant lui disait encore et toujours en boucle comme une disque rayer, elle n'arrivait pas a calmer ses ardeurs. Elle s'en fichait eperduement qu'il soit comprehensible, ne lui mnette aucune intention diabolique sur le dos ou tout autre idiotie! Emetant un grognement plus qu'agacer elle retira sechemnt sa main et ses yeux d'or lancaient des elcairs de rage. <<petit idiot, a quel jeux tu jous au juste hein...je me fou royalement que tu en me veuille pas de mal ou de tes intentions, je veux ma place, je veux ravoir ma vie, et toi tu ne fais pas partit de cette derniere!>> Joignant un geste a ses pense, elle recommenca le meme petit numero enroulant sa queue subtilement a la cheville de l'homme en tentant de la faire chuter.

- Aldaric hein ? Parfait, maintenant je sais quel nom faire ecrire sur...

Elle ne termina pas sa phrase, c'etait indigne d'un chevalier, elle le savait et elle savait egalement que la colere ne reglait jamais rien, son maitre lui avait dit tellement de fois de controler son impulsiviter et son comportement bouillant. mais c'etait tan plus facile a dire qu'a faire... relachant sa prise sur la cheville de l'homme chevalier la femme lezard grogna de nouveau mais el forca a reculer.

- fiche le camp, je ne parlerais qu'avec cet idiot, maintenant va t'en avant que je en te metrte la racler de ta vie!

meme si cela avait ete dit avec le plus de calme possible, zira laissait clairement sous entendre une menace.


hj: dsl erreur et court texte je sis cher moi des ce soir alors ca reviendra a la normal Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yesod

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 01/03/2013

MessageSujet: Re: Existé? (libre )   Ven 8 Mar - 19:07

Devant la réaction plutôt hostile de la femme lézard, Yesod décida de la respecter. Il voyait bien qu'il ne lui servait à rien de vouloir la rassurer. Sa jambe était maintenant libre et il savait qu'elle faisait son possible pour rester calme malgré la colère et le ressentiment qui l'habitait. Il recula donc et la salua en signe de respect. Il prit toutefois la chance de lui dire:

- Je suis vraiment désolé de la situation, et je ferai ce qu'il faut pour qu'Aldaric vienne vous rejoindre afin que vous puissiez vous expliquer directement avec lui. Mais je dois vous prévenir: au moins j'aurai essayé de vous calmer avant qu'il n'arrive. Je sais qu'il sera conciliant avec vous, mais je doute guère qu'il ne lui plaise de dialoguer et de négocier avec quelqu'un qui ne veut rien écouter...

Le chevalier se retourna donc vers le corridor, en regardant la femme lézard du coin de l'oeil. Il se dirigea donc vers la salle commune, afin de voir s'il ne trouverait pas Aldaric...


(HJ dsl pour le petit post, je dois finir mon souper et je file vers un party d'anniversaire.... )

_________________


Ils se reconnaissent au premier regard .....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zira

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 26/02/2013
Age : 26
Localisation : Saint-Jérome

MessageSujet: Re: Existé? (libre )   Ven 8 Mar - 20:47

C'était un piège? Non, il semblait vraiment partir, la laissez enfin seule, libéré! La femme bouillante n'avait cependant pas été sourde, elle était orgueilleuse et affichait toujours cette image de froideur et de haine aux gens, mais intérieurement, Zira était déboussolé, un mélange malsain de Haine, de désespoir et ...et cette désagréable sensation que rien ne va plus, que la vie n'a plus de sens. Il était cependant si facile de mettre les poings sur les i, au lieu de ce questionner. Dans un élan de colère aux derniers mots de l'homme, la femme referma dans un claquement effroyable la porte, restant derrière celle-ci, raide comme une barre, face a cette dernière un bon laps de temps, tandis quelle prenait d'énorme respiration pour calmer ses esprits. Que dirais Zeph? Son maitre celui qui l'avait pris sous son aile qu'aurait-il dit en la voyant ainsi malmener en parole et agir en enfant sans cervelle? De l'eau salée roula sur ses joues rouge, des larmes de colères alors que sa vision ce flouait noyer par ces dernières, et qu'elle frappait la porte de ses poings, par incapacité de géré cette émotion qu'elle ressentait.

Y avait-il un mot pour cette sensation désagréable? Un gout amer de défaite dans la bouche? Ou encore, l'impression d'avoir perdue le peu de place qu'on avait dans cet univers? La frustration de voir des gens continuer leur petite vie alors que la votre volait en éclat!? Si il y en avait un, ce mot n'était pas connu de la jeune femme rouge qui dans un élan de détresse, de frustration, détachait sa cuirasse, ce debarassait de ses bottes, les jetants au loins dans la pièce et ce retrouvant en simple tunique, ce roula en boule sur le lit, parmis les plumes éparpiller un peu partout. Là, son corps fut secouer de soubresaut, ses mains aggripaient des pans de la couverture dans laquelle elle s'enroula de facon un peu chaothique, essayant difficilement de calmer ses larmes.

- ARRETEZZ!! ....je ne susi pas faible arreter!

Repetait-elle pour ce calmer, elle ne devait pas ce montrer inférieur, elle était forte, elle avait la capacité de...de...
de quoi? Que lui restait-il au juste présentement? Une image de femme impulsive et colérique? A quoi bon cacher sa détresse dorénavant...
Refusant de ce laisser aller a ces pensés négatives, de sombrer encore plus dans le desespoir, la femme lézard ce forca a ce rappeler les bons moments... quand elle etait devenu écuyer, la première fois qu'elle avait battut son maitre au combat singulier, ce souvenir lui arracha un sourire nerveux. Les gens qu'elles sauvaient ou guerissaient dans les villages lors de ces rondes...


et sur ses pensés, apres tout le voyage qu'elle venait de faire, et les emotions survenus...
elle sombra dans le sommeil,
dans cette chambre qui n'était, plus la sienne?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaric

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 22/02/2013
Age : 23

MessageSujet: Re: Existé? (libre )   Lun 11 Mar - 14:44

Aldaric avait ralentit la cadence en quittant Kamilla à la suite de leurs entretien. Il marchait tranquillement dans les couloirs du château en se concentrant sur l'énergie bouillonnante qu'il captait. Quand il captait un frère ou une soeur d'armes, Il ne faisait aucun cas car leurs énergies étaient semblables à la sienne et cela l'apaisait même de sentir ses frères et soeurs d'armes près de lui mais cette nouvelle énergie l'intéressait. En sondant le château, il avait localisé la présence de l'inconnu dans sa propre chambre! Quel curieuse endroit pour faire une nouvelle rencontre... Le Chef des Chevaliers arriva finalement dans l'aile des Chevaliers. Il arriva devant sa chambre et posa une main sur la garde de son épée. Il s'attendait à tout et à rien. Il poussa tranquillement la porte et fut surprit de ce qu'il découvrit.

Allongée dans son lit, une curieuse créature sommnolait. Aldaric s'approcha doucement et distingua une silhouette avec des courbes féminines.De longs cheveux rouges flamboyant avec des cornes et une longue queue? Sa peau rouge et légèrement or le fascinait. Un lézard! Une femme lézard... Aldaric avait combattut des lézards mais ils étaient verts. Curieux, il se demandait comment cette femme lézard avait pu atterir dans sa chambre. Le Chevalier aux mèches violettes remarqua la couleur de la tunique de l'étrangère! Elle était donc un Chevalier d'Émeraude dans ce monde? L'homme Chevalier recula doucement en précaution qu'il reçoit un coup de queue et recula près de sa commode. Il garda une main sur la garde de sa longue épée et avec ses pouvoirs magiques amena un vent chaud magique dans sa chambre. Il toussota.

-Pardon Milady, vous êtes perdu?

Peut-être elle était dans un sommeil profond et qu'elle n'avait pas entendue ses paroles mais Aldaric resta sur ses gardes. Il fixa l'étrangère dans son lit et ce dit que ce nouveau Enkidiev lui réserverait bien des surprises...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zira

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 26/02/2013
Age : 26
Localisation : Saint-Jérome

MessageSujet: Re: Existé? (libre )   Lun 11 Mar - 17:50

Son sommeil était trop légé pour ne pas s'éveiller, malgré le fait qu'elle s'était assoupis depuis quelques minutes, son éveil fut difficile et elle ce mis a grommeler des choses incompréhensibles. Donc, ce qui devait sonner ''je veux deux oeuf Zeph'' en réponse imaginaire a son ancien maître, pour le petit déjeuner, sonna plutôt ''ta d'beaux yeux chef'', ce qui en cette situation pouvait drôlement sonner. Sortant son visage de sous les couvertures, elle ouvrit un oeil prudent, bailla et étira ses bras un moment, avant de comprendre dans quel histoire elle s'était encore embarqué. Son regard doré embrouillé de larme de fatigue, ce fut les cheveux violets qui lui mit la puce a l'oreille lui remémorant dans quel lit elle ce trouvait « le miens » pensa t'elle en ayant décider que malgré toutes explications possible, cet inconnu ''aldaric'' comme l'avait nommé l'homme plutôt, était un voleur.

De lourdes mêches bouclé encadraient son visage toujours entre deux états, Zira reprenait lentement ses esprits puis sans explications ce mit a grommeler et enfuis son visage sous l'unique oreiller étant intacte, celui qu'elle n'avait pas pus éventré. Sa queue préhensile remonta la couverture sur ses épaules, comme si de rien n'était, mais elle continuait d’émettre quelques grognement agacer.

- Je suis pas perdue, je suis dans ma chambre, je reviens de mission, je suis épuiser et....argggghh! je sais pas comment sont fait les chevaliers de votre monde, mais éteint cette foutue lumière, elle me fait mal aux yeux et j'aimerais bien pouvoir discuter sans être étouffer par l'oreiller, pour la bloqué...grrrr...

Mais de quoi parlait-elle? Elle apercevait le ''chevalier'' au cheveux violets, brillant comme si sa magie ''débordait' de sa personne, si les gens de cet autre monde étaient tous dans cet étât, elle allait vite ce montré très désagréable socialement! Malgré tout, la femme lézard après quelques minutes et réticence pris position assisse, croisant ses jambes et frottant ses yeux pour bien reprendre le pied. Son regard surnaturel était posé docilement sur Aldaric. Son repos et ses pensés positives l'avaient aider a adoucir ses ardeurs, mais il restait un volcan capable d'entré en activité a tout moment dans le coeur de la jeune femme.

- Bon, écoute! Je sais pas comment tout c'est arrivé, je veux pas savoir les détails, mais tu as volé ma chambre! ici, c'est normalement ma chambre! Elle pointe une petite gravure dans un coin des murs. Tu vois? c'est moi qui ais fait ça le jour ou je suis devenu chevalier!

puis constatant enfin!! Que l'homme la dévisageait ''fasciné'' par son apparence particulière, elle roula des yeux et soupira.

- Tu as fini? La représentation est terminé, je suis rouge, et alors?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaric

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 22/02/2013
Age : 23

MessageSujet: Re: Existé? (libre )   Mar 12 Mar - 14:38

Aldaric n'eut pas à attendre bien longtemps que la femme-lézard lui adressa la parole et elle avait déjà tout un caractère ce qui fit sourire le chef des Chevaliers. Ce dernier fut surpris lorsque la femme rouge lui parla de lumière.

- Je suis pas perdue, je suis dans ma chambre, je reviens de mission, je suis épuiser et....argggghh! je sais pas comment sont fait les chevaliers de votre monde, mais éteint cette foutue lumière, elle me fait mal aux yeux et j'aimerais bien pouvoir discuter sans être étouffer par l'oreiller, pour la bloqué...grrrr...

De quel lumière parlait-elle? Pourtant la seule lumière qui traversait la pièce était celle de la lumière du jour... À moins qu'elle parlait de l'autre lumière percevable par celle des Chevaliers. Celle des âmes soeurs ou de deux personnes qui était étroitement liée car leurs destins les amenait à ce croiser. Perplexe, il tenta d'ignorer cette dernière omission sur la lumière des âmes soeurs. Croisant les bras, il soutena le regard de la femme.

- De quels lumières parlez-vous donc? La seule lumière que je vois ici est celle de la lumière du jour...

Ensuite, l'inconnue lui contesta que c'était sa chambre du à une gravure qu'elle avait fait dans un recoin, Aldaric perdit son sourire car lui-même avait laissé sa marque sur le mur après une étourderie de jeunesse. La femme-lézard le replanta de nouveau en souligna son regard dérangeant. Aldaric détourna les yeux vers sa propre harpe qui reposait sur la commode depuis son arrivée.

- Pardonnez-moi ce regard importun, vous êtes d'un magnifique rouge, J'ai déjà vue des gens violets,bleus mais votre peau ma rappelé une fleur exotique qui pousse dans mon Royaume de Naissance, Il y a surement erreur car dans mon monde qui est maintenant ici ma chambre a conservé tous mes effets personnels comme cette harpe a moins que vous avez le talent de la musique aussi.. Sinon pardonnez-moi de vous avoir importunnez et je vais m'acquitter de changer d'endroit avec une relocalisation de ma chambre..

Aldaric se retourna pour observer la femme-lézard et observa un étrange phénomène, il distingua une aura turquoise autour de la femme-lézard mais bientôt celle-ci devint blanc et un faisceau invisible ce détacha et vint frapper Aldaric en silence. Le chef des Chevaliers ne comprit ce phénomène mais il n'avait pas broncher alors c'était comme si rien c'était passé. Le grand chevalier se leva et se dirigea vers la porte. Il tendit une main et sa harpe vint s'y poser magiquement. Avant de sortir, il lança un dernier regard.

-Aurais-je l'honneur de connaître le nom d'une il semblerait soeur d'armes avant de quitter dorénavant votre chambre? Je n'aime guère la dispute alors reprenez votre du et pardon de ce dérangement...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zira

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 26/02/2013
Age : 26
Localisation : Saint-Jérome

MessageSujet: Re: Existé? (libre )   Mar 12 Mar - 17:49

De quel lumière elle parlait!? Il était cinglé par tout les dieux! et elle était mal barré si il n'arrivait pas a diminuer son intensité, cela signifiait surement qu'elle devrait s'accoutumer à cette situation chose qu'avec son caractère elle ferait surement à regret. Mais voilà qu'il lui disait quelque chose à propos de sa couleur, et de talent musical? Oui et après, joue de ta harpe petit garçon aux cheveux violets! La femme lézarde savait aussi jouer d'un instrument, et quand dénommé Aldaric fit voltiger le sien dans se smains, le regard doré de Zira ce posa sur sa besace traînant négligemment sur le sol, dans laquelle ce trouvait son tambourin. Elle fit claqué sa langue agacer.

- Mouais, je préfère le miens...

Elle n'en dit pas plus, de toute façon elle était tel un livre ouvert, ne cachant rien a qui que ce soit, ses pensés, son coeur, mais savait-elle uniquement comment couper son esprit a un autre? En faites...plus ou moins, on avait encourager d'autres dons chez elle et la télépathie avait toujours été quelques chose d'ennuyant a ses yeux, et donc peu mise en prathique. Peu importait en ce moment, elle essaya d'ignoré cete aura blanche qui agressait son regard, et devant la soumission du ''chef'' elle haussa un sourcil ce leva prestement de la couche, elle devait arriver a l'épaule de ce dernier, de petite taille et faite frêle, il était presque dur de croire que Zira était...chevalier.Mais il ne fallait pas ce fiez aux apparences!

- Tu t'en vas comme ca?! pfff...tu as surtout peur de te frotter a quelqu'un de ma trempe...

malgré ses propos elle souriait, semblant rire a demie,elle le narguait? semblant ne plus ce soucier pour deux sous de la propriété de l'endroit, elle remis ses bottes et passa son sac en bandoulière, ce geste fit teinté l'instrument dans ce dernier, faisant faire la moue a la femme rouge, passant une main sur son visage, soupirant.

- Mon nom? Soeur d'arme? On verra bien... Pour l'heure je dois me rend dans les villages autour, j'ai une ronde a faire, des gens a soigner, va te choisir une belle suite ''chevalier'' et va réciter de la poesie, y'en a qui travail vraiment ...

Pourquoi tenait-elle un discours de la sorte? Malgré ses intentions et ses dires de venir en aide aux habitants, il était évident par ses cernes et son énergie qu'elle ne ferait pas le travail du moins pas complètement et comme elle le voudrait, a moins quelle était insouciante et têtu, asser pour ce laisser en état critique et accomplir sa besogne? Qui sait!? Est-ce de l'entêtement ou un grand coeur cacher sous ses propos blessants? En réalité, Vindsteg avait toujours avec Zeph, son ancien mentor, un des rares chevaliers de son monde a ce préoccuper de la populace et non de sa petite personne, mais cela elle ne le hurlait pas sur tout les toits.

La femme lézard fini de reprendre ses effets personnels qu'elle avait jeté un peu partout dans la chambre, replaça ses mèches rebelles, refusant de les attacher puis dévisagea le chevalier au cheveux violets.

- Zira...
repondit-elle alors du bout des lèvres, en essayant de passer dans l'embrasure de la porte, que Aldaric bloquait de sa présence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaric

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 22/02/2013
Age : 23

MessageSujet: Re: Existé? (libre )   Ven 15 Mar - 16:50

Aldaric brusquement bloqua le passage de la porte, Il savait que cela allait être dangereux pour lui car cette femme-lézard pourrait surement le démoilir en l'envoyant balader contre le mur avec un simple coup de queue. Il devait en savoir un peu plus sur elle, sur ce nouveau-monde ou ils avaient été propulsés du aux méfaits d'un Immortel et d'un maître-magicien. Mais depuis que cette lumière l'avait frappé, il voyait aussi autour d'elle une douce auréole d'un blanc immaculé. Mais il ne comprenait pas pourquoi. Il était prêt à soutenir le regard ambre de cette femme-lézard.

- Je n'est pas aimez vos dire Zira, je ne me prélasse pas pendant que des villages sont dans la misère, j'ai aussi mes propres villages à soigner...Je n'est pas l'habitude de cherchez l'affrontement contre des étrangers aux premières paroles que j'échange...Laissez-moi vous prouvez que je ne suis pas qu'un chevalier de pacotille en vous accompagnant dans votre ronde...

Aldaric libéra le passage sans l'importunez d'avantage, Il attendrait bien sa réponse. Il décida de voir l'étendue de ses pouvoirs télépathiques en s'adressant à elle uniquement par la pensée.

-*Depuis que je suis entré dans ma chambre, Je voit maintenant une lumière vous entourant aussi, c'est surement la même que vous voyez chez moi... c'est vrai qu'elle est éclatante..*

Aldaric se rendit dans le couloir en posant son coude sur la garde de son épée et prit un air détendu mais resta sur ses gardes, si cette femme décidait de l'attaquer , il pourrait ce défendre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zira

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 26/02/2013
Age : 26
Localisation : Saint-Jérome

MessageSujet: Re: Existé? (libre )   Ven 15 Mar - 22:13

hj: dsl de ce petit post je me reprend a coup sur apres Wink

Il lui bloquait la voie! Comment osait-il! Non c'était juste quelque chose relevant de l'inconcevable, tout les membres de son ordre savaient qu'il ne fallait pas lui chercher des noises, mais le voila qui argumentait a son ''insulte'' et lui bloquait carrément le passage. Elle allait...elle * respira Zira ...respire...on ne s'en prend pas a un chevalier, non Zira, respire... * elle faisait des pieds et des mains pour ce contenir fronçant les sourcils, emetant un grognement rauque typique de ses origines, surement! Elle frappa la moulure de la porte avec rage et quand il ce tassa finalement pour la laisser passer, la colère descendis doucement, de toute façon elle n'avait pas l’énergie pour rester enrager plus longtemps, le peu de force qui lui restait serait mis a bon escient pour s'occuper des villageois.

- Je t'entend très bien Chevalier! Répliqua t'elle sèchement au message télépathique, sans pour autan lui répondre de la même façon. Pour ton information, je n'ais pas été élève et j'ai été écuyer peu de temps je suis une ''exception'' et j'ai encore du mal avec ce genre de 'chose'' donc, pardonne moi de préféré la bonne vieille méthode pas asser ''inn'' pour toi!

Elle allait continuer sur sa lancé, mais ses jambes de la supportaient déjà plus et elle chuta au sol. Son orgueil fut hautement blessé par cette bavure et elle fit un geste de la main, pour éviter et signaler au chef de ces chevaliers d'un autre monde, de ne pas intervenir malgré son état de faiblesse. Au lieu de ce relever, elle ce mis en position assise, appuyant son dos contre le mure du couloir, la tête sur ce dernier les yeux lever vers le plafond, fermer, elle souriait sarcastiquement.

- Finalement, semble t'il que je ne peux plus avancer hahaha... Zeph me dirais têtu comme une mule savoir que je voulais aller soigner ces pauvres gens encore, des semaines de voyage retour de mission, le boom et puis ca...j'en demande trop tu crois, Aldaric?

et elle ouvrit ses yeux dorés pour le dévisager malgré la lumière qui l'agressait et son énergie extrêmement basse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaric

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 22/02/2013
Age : 23

MessageSujet: Re: Existé? (libre )   Mer 20 Mar - 20:42

Aldaric cacha mal son sourire, Les femmes de ce nouveau-monde avait déjà beaucoup plus de caractère flamboyant. Ça lui plaisait bien. Aldaric sonda la femme Chevalier et découvrit que son énergie vitale était extrêment basse. Il remarqua son manque d'énergie et Zira s'étendait contre le mur. Le Chevalier constata que l'auréole de lumière était toujours là. En bon chevalier, il s'approcha doucement lorsqu'elle s'adressa à elle.

- Finalement, semble t'il que je ne peux plus avancer hahaha... Zeph me dirais têtu comme une mule savoir que je voulais aller soigner ces pauvres gens encore, des semaines de voyage retour de mission, le boom et puis ca...j'en demande trop tu crois, Aldaric?

Aldaric se permet de sourire et passa une main dans ses cheveux violets signe d'une légère nervosité. Comme ça, elle avait été adoubée selon la procédure d'exception de l'ordre qui permettait à n'importe qui de joindre l'Ordre si cette personne affichait les qualités nécessaires. Le Chevalier supporta le regard doré de Zira.

- Je le crois Zira, ton énergie est faible tu devrais te reposer.

Comme il était un bon guérisseur, Aldaric sourit doucement à Zira et lui envoya une vague d'apaisement ainsi qu'un baume apaisant. Le Chevalier remarqua que la lumière s'intensifia. C'était curieusement étrange. Pourtant c'était l'aura des âmes soeurs? Aldaric y croyait fortement que Zira allait faire partie de sa vie et allait y apporter quelques choses de bon. Le chef des Chevaliers se dirigea sur le mur en face de Zira et prit place lui aussi en s'asseoyant au sol.

- Ne sois pas trop exigeante avec toi-même Zira, je suis suire que très bientôt tu pourrais soignée le royaume entier... Je ne sais pas pourquoi mais cette fameuse lumière que je voit autour de toi vient de s'intensifier... si la nuit était tombée que je croirerais que tu serais une étoile.

Aldaric refit le mouvement de replacer une mèche rebelle violette et s'adressa de nouveau à la femme-lézard.

-Tu es de ce nouveau-monde,,alors dit-moi malgré le méfait de ma chambre qui fut amené à la tienne notre arrivée a-t-elle boulversée autre chose ici au Royaume d'Émeraude?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zira

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 26/02/2013
Age : 26
Localisation : Saint-Jérome

MessageSujet: Re: Existé? (libre )   Ven 22 Mar - 11:57

Elle l'amusait? Elle l'écouta et le vit mal réprimé un sourire, la femme s'attendait a tout mais pas à cela! Ne laissant pas paraître son trouble, Zira refusa de le regarder directement a partir de ce moment, surtout lorsque cette foutue-lumière-blanche-qui-piquait-les-yeux s'intensifia pour lui donner une jolie migraine. La femme lézard, bien fidèle aux paroles que son ancien maître aurait prononcer, sembla faire un premier mouvement pour ce relever et ce mettre sur pied, mais la vague d'apaisement eut tôt fait de la calmer, autan sur ses émotions négatives que sur le peu de force qui lui restait, elle dut donc ce résigné a rester au sol, assis dos contre le mur, les yeux clos, elle souria avant de s’exclamer.

- ne pas être exigeante ... on ne peut pas demander cela a un chevalier, nous devons travailler sur nos défauts et faiblesses afin de les corriger et de s'amélioré chaque jours, c'est ainsi que Zeph ma appris du moins ses valeurs... Ses yeux s'ouvrirent a demi, le regardant malgré la lumière, son corps fatiguer est secouer d'un petit rire nerveux. Si je deviens effectivement une étoile, je serai une cible facile pour mes ennemis, votre monde a une drôle de façon de faire les choses chevalier Aldaric...

Le baume apaisant avait du apaiser sa rancune pour qu'elle appel l'inconnu par son nom et son titre sans moquerie. Mais la jeune chevalier sentait morphée gagner le combat pas à pas, comme si ce dernier marchait droit devant lui dans le seul but de l'atteindre et de l'emporter dans le pays des rêves de gré ou de force, ses paupière en était extrêmement lourdes, mais la femme bouillante combattait, comme a son habitude. Elle ne ce laisserait pas allez si facilement...

- Bouleversée? ...cela dépend de tous et chacun je dirai, plusieurs de mes patients habituels ne me reconnaissent plus comme si je n’avais jamais vraiment existé...comme si ces gens que je connaissais depuis toujours aurait appartenu a votre monde au lieu du mien, je ne l'explique pas...certains agissent comme si cela ne serait jamais arriver, d'autres conscient de tout ce donnent la mort...et moi je risque de m'endormir dans un foutu couloir avec un chevalier au cheveux violets tsssss... Elle esquissa un sourire fatiguer mais sincère.

Sa tête tomba alors sur son épaule, après un long combat intérieur, un cocon lumineux ne ce fis pas attendre bien longtemps, d'une douce lumière doré, il engloba le corps de la femme écroulé dans les couloirs de l'aile des chevaliers, la terre, l'air, le monde redonnait des forces et régénérait la fière chevalier, ce processus avait toujours été délicat et ne ce produisait lorsque la personne en question était dans un niveau d'énergie extrêmement bas. Zira s'était alors endormis, ou plutôt évanouie? Mais un étrange sourire flottait sur ses lèvres malgré sons état, elle devait surement rêver de mettre la patté a cet impertinent-voleur-de-chambre-sans-caractère-et-qui-brillait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaric

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 22/02/2013
Age : 23

MessageSujet: Re: Existé? (libre )   Ven 29 Mar - 21:48

Le Chevalier se précipita pour tenter d'aider Zira mais c'était trop tard, Il avait surveiller son énergie vitale et avait remarquer sa baisse fulgurante. Il était trop tard car maintenant la femme chevalier était recouvert d'une belle bulle dorée dans laquelle elle refaisait ses forces. D'habitude lorsqu'un chevalier était dans cette état, Son compagnon d'armes veillait sur elle pour éviter que l'on ne la touche car c'était dans ce moment que Zira était vulnérable. Le grand chevalier étendit la main devant lui et tenta d'utiliser son pouvoir de lévitation pour déplacer Zira dans sa chambr enfin la sienne pour qu'elle sois mieux mais dès que son champ d'attraction tenta de soulever la femme-lézard, Un rayon doré décolla et brûla la main tendu d'Aldaric. Le Chevalier guérit sa main et entra dans sa chambre pour aller chercher un tabouret et ainsi surveiller Zira pendant que la bulle redonnait des forces à cette femme-lézard. Aldaric déposa le tabouret près de Zira au niveau de sa tête. Le couloir était vide à cette heure et aucune servante ne passerait avant le soleil ne commence à décliner.

Aldaric posa une main sur la garde de son épée et appuya son menton dans l'autre. La tête tournée, Il admira le visage curieusement paisible de la femme a la peau rouge. Il souligna chacun de ces détails. Des cheveux d'un rouge rappelant les femmes, Il se rappella ses yeux d'or aussi. Elle avait un visage légèrement rond rappelant clairement un visage humain. Sur la tête, elle avait des cornes. Aldaric détailla son corps tout à fait humain malgré sa peau d'un rouge exquise. Il avait déjà vu des étoffes de la même couleur mais curieusement aussi son royaume d'origine : Rubis. Le Chevalier se concentra sur le visage de la femme Chevalier. Ses yeux d'ors était envoutant et Aldaric voyait une belle lumière blanche autour de sa tête, combinée avec la bulle d'or c'était presque une vision divine. Le chef des Chevaliers quitta deux secondes Zira pour aller chercher sa harpe et reprit son poste.

La harpe était un loisir qu'il avait développé lorsqu'il était Écuyer et son maître lui avait enseigné une panoplie de chansons qu'il jouait maintenant à son tour. Une de ses chansons préférés était celle de l'Hymne de la fleur rouge. Une légende raconté lors d'une visite à Rubis ou il aimait bien jouer un air festif de Zénor ou de Cristal. Mais Aldaric se mit à pensé à l'ôde des amoureux de Fal. Une histoire d'un pauvre Prince qui c'était attaché à la déesse de Fal. Le Chevalier passa une main dans ses cheveux violets et se mit à caresser doucement les cordes de sa harpe. Il ferma les yeux et se mit à raconté l'histoire accompagné de la musique. Il se mit à chanter.

'' Douce déesse revoit moi cette nuit''
'' Sur la plus belle oasis qui déferle une eau sans bruit''
'' Regarde moi de tes yeux pleins d'amour''
''Je ferai de toi la mienne pour toujours''
''Ou prend pitié de ma consistance mortel''
''Amène moi dans le monde éternel''
'' Je ne veux qu'une dernière fois contempler tes yeux''
''D'un bleu comme le paradis des dieux''
'' Caresser ta peau de satin une dernière fois''
''Fait de moi un homme bien heureux''
''Ou laisse moi mourir en te contemplant de milles feu''
''Bonne nuit douce déesse, cette nuit je m'endors en t'aimant''
''En nous imaginant ensemble dans le firmament''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zira

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 26/02/2013
Age : 26
Localisation : Saint-Jérome

MessageSujet: Re: Existé? (libre )   Dim 31 Mar - 10:13

Ce ne fut que que quelques heures plu tard que les yeux dorés de Zira s'ouvrirent et que l'intense cocon lumineux diminua peu a peu d'intensité. La femme-lézard observa alors une drôle de scène qui ce jouait autour d'elle, cet importun personnage au cheveux violets agissait en vrai chevalier, montant la garde alors qu'elle avait du puiser l'energie nécessaire pour ce revigorer. Seul Zeph de son ancien ordre avait agis ainsi envers elle, ce n'était pas la première fois qu'elle laissait une situation du genre ce produire et être a un seuil critique de sa vitalité, chaque fois qu'ils revenaient de mission et qu'elle avait servis de batterie de secours pour ses compatriotes, ou lorsqu'elle donnait son 200% dans les villages lors des guérisons, elle ce retrouvait dans cet état. Et voir Le chevalier Aldaric imiter les geste de son ancien mentor la mis mal a l'aise. Zira ne le démontra pas, mais le dévisagea curieusement, ne bougeant pas d'un cil, et c'est alors qu'elle ce souvint avoir entendu de douce mélopée lors de son état comateux, elle avisa son harpe, un sourire étira ses lèvres rouges.

Ce relevant grâce a ses coudes, elle repris position debout, elle semblait en forme! puis sans demander d'autorisation, la bouillante petite femme plaça ses mains sur les tempes du grand chevalier et lui envoya une dose impressionnante d’énergie. Pourquoi? Une sorte de remerciement, si il avait veillé sur elle durant cet état, il avait lui même besoin de repos désormais et c'était une bonne facon de démontrer ses capacités propre a elle même a ce géant au cheveux violets. Zira avait la drôle de capacité de pouvoir transmettre son energie vital, d'une manière a revigorer un compagnon, comme si ce dernier aurait eu une bonne nuit de repos, guérissant les blessures superficiel par le même fait. Sans que cela n'affecte sa propre énergie, c'est de ce fait que l'ancien ordre avait tan eu besoin de ses ''talents''. Contre l'envahisseur, ils avaient utilisé leur soeur d'arme et ses dons particuliers pour gagner du temps et ce remettre sur pied en un clin d'oeil. Le devoir des chevaliers étant surtout de ce porter au secours de ses compagnons, elle n'avait jamais rechigné, lorsque Zeph lui reprochait de ce laisser ''utiliser'' de manière belliqueuse par les autres membres. Pour cette raison, son ancien mentor n'avait jamais au grand jamais voulu que la petite femme-lézard n'use ses capacités sur lui.


Terminant le procédé a remettre Aldaric en forme, elle recula, passa une main dans sa crinière rouge puis le defia du regard, planté devant lui, les bras croisés, son regards doré semblait dur malgré l'intervention remplis de générosité qu'elle venait d'accomplir, mais pourquoi? Ce petit volcan sur patte refusait-il de ce laisser aussi facilement aller a la socialisation?

- Je ne vous dois plus rien ainsi, merci Chevalier Aldaric.


Ha! c'était donc ca! Elle ne supportait pas l'idée d'avoir une dette envers un inconnu alors? Non, en réalité Zira avait toujours eu une forte tête, bouillante, impulsive, malgré son coeur sur la main, elle était une femme dur envers elle même et ce coupait de toute amitié possible, elle avait beau avoir essayé maintes fois avec ses anciens camarades, son apparence avait rebuter l'ancien ordre et avait fermé son coeur dans une forteresse, elle ne s'ouvrait pas aux gens facilement. Mais cet homme à la harpe, la faisait vaciller sur son jugement, en plus d'être un inconnu, il brillait d'un halo blanc qui agressait le regard, du moins au début, dorénavant c'était beaucoup plus supportable et voir agréable a regarder. Il ne l'avait pas confronter via l'appartenance de la chambre, ce que n'importe qui aurait fait, il avait veillé sur elle lors de son état de vulnérabilité et même avait chanter de merveilleuse balade! La femme-lézard n'aimait pas ce sentir défaillir, incapable de savoir comment bien réagir face a ce type de comportement et cette petite brêche, minime lézarde fendant sa forteresse, elle ce concentra en vain pour fermer son esprit généralement un livre ouvert a tous, mais ce fut en vain, cet apprentissage resterait a jamais un mystère a ses yeux.

Ne désirant pas qu'il aille le temps de lire en elle, la femme chevalier fit mine de partir, oui mais pour allez ou? Serrant les poings sous sa frustration intérieur d'être faible en ce moment, ce que cette femme haïssait le plus en ce monde, elle lui tourna impoliment le dos, sa tête ce baissa une milli fraction de seconde cachant son visage de sa danse chevelure, elle ferait quoi maintenant? était-elle seulement encore chevalier? Au moins son énergie étaient revigorés, elle pourrait surement s'éloigner des lieux et allez s'occuper des villageois dorénavant Oui...s'occuper des villageois... Elle fit un premier pas décidé dans sa direction, puis ce rappelant le mauvais accueil qu'elle avait eu par grand nombre d'eux, ce souvenant pas d'elle ou encore ne la connaissant pas du tout et étant rebuté par son apparence, elle jeta un regard par dessus son épaule et malgré qu'elle ce désirait être impassible et dur, une âme sensible aurait capté la détresse furtive de ses yeux.

- Chevalier Aldaric...accepteriez vous de m'accompagner dans les villages affectuez mes tâches?

Elle l'avait dit du bout des levres, presque entre ses dents. dépendre de quelqu'un, elle détestait cela au plus haut point. Dépendre d'un inconnu qui lui avait voler sa chambre encore plus! Et qui brillait!!! Mais elle avait du choisir entre essuyer la colère, peur et degout des habitants seul met ainsi commettre un geste ireflechis indigne des chevaliers, ou avoir quelqu'un apte a la modéré si une situation de ce genre advenait a arriver...a contre coeur elle avait choisit la seconde option.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaric

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 22/02/2013
Age : 23

MessageSujet: Re: Existé? (libre )   Mar 2 Avr - 22:36

Aldaric donnait tout son coeur lorsqu'il ce mettait à chanter et entreprendre une balade. Il aimait ce laisser transporter dans l'histoire pour en faire ressortir chaque parcelle en musique. Ses pensées voguèrent pour le prince amoureux qui contemplait sa belle déesse sur son nuage. Aldaric se mit à jouer des notes plus graves pour faire ressentir que le coeur du prince était en détresse, détresse de ne plus la voir, de ne plus la toucher, jamais n'embrasser de nouveaux ses douces lèvres ou sentir le parfum divin de ses longs cheveux odulées. Après quelques notes rapides, La mélodie toucha à sa fin. Les notes graves devinrent plus douce. La déesse avait ramener son amant avec elle dans les cieux. Les dieux avait accpetez que cette amour naissant ce prolonge dans les étoiles. Le chef des Chevaliers ouvrit de nouveau les yeux que pour voir Zira émerger de son sommeil réparateur. Aldaric n'eut le temps que de déposer sa harpe que Zira convergea vers lui. Le Chevalier n'eut pas le temps de placer un mot que cette curieuse femme rouge mis ses mains sur ses tempes. Croyant avoir à faire à un examen de son esprit, il ne protesta pas mais il reçut une dose massive d'énergie. Aldaric écarquilla les yeux et laissa échapper un cri de surprise. Le phénomène ne dura quelques secondes. Curieusement, Aldaric se sentit aussi en forme que si il aurait dormi une bonne nuit de sommeil.

La jeune femme s'adressa de nouveau à lui.

-Je ne vous dois plus rien ainsi, merci Chevalier Aldaric.

Décidément elle prenait les choses à coeur, Au moins , elle le remerciait. Aldaric ce leva d'un bon et voulait poursuivre la jeune femme tout menue mais il arrêta son geste. Cette dernière s'apprêtait à partir pour aller soigner des villageois. Elle se retourna et s'adressa de nouveau à lui.

-Chevalier Aldaric...accepteriez vous de m'accompagner dans les villages affectuez mes tâches?

Aldaric ne répondit pas tout de suite, Il était hypnotisé par le regard ambre de la femme-lézard, L'or de ces yeux l'avait simplement envoûté. Aldaric du presque ce frapper pour reprendre conscience. Il fit son plus beau sourire à la femme-lézard et hocha la tête et s'inclina légèrement comme s'il était devant la Reine d'un autre Royaume d'Enkidiev.

-Rien ne me ferrait plus plaisir Milady, vous m'avez donnez de l'énergie que je peut me passer de dormir...

Aldaric du revers de la main ramena son tabouret et sa harpe dans sa chambre. Le Chevalier quitta Zira quelques minutes pour entrer da sa chambre, enfin son ancienne chambre maintenant? Il se défit de sa cuirasse et de sa cape de Chevalier. Mais il décida de garder ses brassards ornées de la croix d'Émeraude qui couvrait ses avant-bras. Il était vêtu maintenant de sa tunique verte et son pantalon vert qui était retenu par sa ceinture de Chevalier avec sa fidèle épée. Il se pencha pour prendre sous son lit un sac qui jeta sur son épaule en bandoulière. Il repassa une main dans sa chevelure violette et s'avança dans le couloir vers Zira en souriant, Son halo était toujours si brillant mais d'une manière si agréable...

-Je suis prêt à voir ces villages, c'est un honneur de vous accompagnez Zira. Il me tarde de vous voir à l'oeuvre...

Le Chevalier sonda la Grande Cour du Château et son esprit parcoura les écuries. Son sourire s'aggrandit lorsqu'il sentit l'énergie rassurante de sa jument Neige. Il avait le pouvoir de parlez aux animaux. Il envoya en message télépathique à sa jument: ''Neige, tu m'a manquée''. Il savait que son message avait été entendu. Il se demandait si cette petite femme toute menue allait bien vouloir s'ouvrir à lui. Aldaric porta une main à son collier qui retombait sur le col de sa tunique et continua de sourire. Il se demandait si c'était son surplus d'énergie ou autre choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Existé? (libre )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Existé? (libre )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Faerun :: Hors-jeux :: Sujets (RP) terminés-
Sauter vers: