Faerun

Forum RPG avec de multiples Univers
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Je suis où là? (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nephtys

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 22/02/2013

MessageSujet: Je suis où là? (libre)   Jeu 28 Fév - 23:18

Des fleurs? Des grosses fleurs? Ok...je ne suis pas en territoire connu moi. En fait, je ne sais même pas où j'allais, mais certainement pas ici. Y'a vraiment trop de couleurs....Aïe, j'ai vraiment mal aux yeux. Bon, super, j'ai mal à la tête là et je doute que si je me mets à têter une pétale d'une énorme fleurs rose-mauve, ça va me soulager. Mise à part soupirer, je ne peux pas faire grand chose. Je suis trop fatiguée pour continuer mon chemin, alors je n'ai comme pas le choix de rester ici. Je m'encourage en me disant que cette nuit, sans lumière, ça va atténuer cette orgie de couleurs.

*Sauf si elles illuminent dans le noir....*

Oh! Comme je t'emmerde Voix de la raison! Merci de démolir toutes mes espérances de voir mon mal de crâne diminuer!

*Lorsque tu auras les yeux fermés, tout se terminera voyons!*

Je crois vraiment que ce KABOUM t'as vraiment secoué Voix de la raison. Si je ferme les yeux MAINTENANT, ce n'est pas juste à la tête que je vais avoir mal, mais à tout mon corps, ou du moins, le membre qui va entrer en collision avec un objet qui va être par hasard sur mon chemin! Et si tu parles que je ferme les yeux en dormant, alors je te félicite sur ta logique implacable! Mais saches, Voix de la raison, que je ne m'endors pas aussi rapidement que toi, DONC, si elles illuminent vraiment ces foutues fleurs, je risque d'avoir de l'insomnie....Je vais donc souhaiter que pour une autre fois, parce que tantôt, c'était vraiment pas fort, tu aies raison.

De toute façon, ces stupides fleurs ne sont pas partout non? Il y en a sûrement pas proche du petit ruisseau que j'entends. Je retrouve ma bonne humeur et je me dirige vers le son apaisant de l'eau. Comme je suis contente, pas de gigantesques fleurs en vue, seulement des petits bosquets verts tendres non agressant pour mes pauvres petits yeux déjà faibles. Je m'installe alors pour monter mon bivouac et je me demande où mes pas vont me mener demain.

*Tu comptes faire quoi au juste?*

Là, tu m'en poses une bonne Voix de la curiosité. En fait, tu n'arrives pas au bon moment. J'ai vraiment aucune réponse à te donner. Je ne sais même plus ce que je cherche! Est-ce que les hommes en vert ont été décimé? Est-ce que ma mère est morte? Tantine-gros-chat est-elle morte aussi? Bref, je ne peux rien dire pour le moment.

*Donc..tu n'as plus de but dans la vie....*


Voix négative, je te demanderais de la fermer pour les prochains jours d'accord? J'ai pas envie de finir mon séjour dans ce nouveau monde me balançant au bout d'une corde accrochée à une stupide grosse fleur multicolore! Je mérite mieux quand même! Donc, tu te tais, sinon j'en fixe une de couleur jaune soleil jusqu'à temps que tu demandes grâce ou que les autres voix t'attaques en même temps.

Bon, tout me semble normal ici. À part que le poisson dans la rivière me regarde vraiment de manière étrange...Pourquoi j'ai l'impression qu'il veut philoŝopher avec moi? Dans quel royaume je me suis égarée moi?

Je décide quand même de me relaxer un peu, non sans lancer avant au poisson insistant:

-Je suis fatiguée là, donc trouve quelqu'un d'autre avec qui te faire aller te faire les branchies ok? Consultes-moi demain pour prendre le pouls de l'état de ma forme...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vrathak

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 21/02/2013
Localisation : http://chevaliersfaerun.forum-canada.com/t32-vrathak-arh-talhan

MessageSujet: Re: Je suis où là? (libre)   Ven 1 Mar - 0:01

Lui qui venait de dire que le décor du royaume de Cristal était décoré... Il vient d'avoir toute une surprise. Ces fleurs gigantesques peignaient un paysage où les couleurs semblaient se battre comme les paysans pour se retrouver en première place lors de la venue d'un Roi dans leur village. Vrathak se pavanait en souriant, saluant chacune des fleurs qu'il croisait, en embrassant une autre, tapotant la pétale d'une toute petite fleur bleue qui se trouvait juste en dessous d'une immense rouge comme s'il s'agissait de son enfant.

-Merci!! Merci!! Je vous apporterai eau et abeilles afin que vous puissiez être butinées à votre guise! Alors soyez heureuses! Votre roi est arrivé.

Son regard s'arrêta sur deux grosses dorées, jumelles de pétales et de tiges, le rêve pour tout jeune pissenlit.

-Oh mais regardez-vous mesdames! Je vous monterais mes graines si vous me montrez votre pistil.

Il les prit avec lui et dansait à travers le feuillage. Il dansait et chantait au son des feuilles et des branches qui craquaient sous ses pieds.

-La la! La la la.... cric et crac laaaa!!!!

Un décor enchanteur, une solitude apaisante, Vrathak avait enfin renoué avec sa vraie nature. Après plusieurs rencontres inintéressantes, rien ne valait la compagnie de ces fleurs silencieuses et extrêmement docile, il pouvait faire toutes les danses avec elles. Ne faisant pas attention où il mettait les pieds, il se les coinça dans une racine et chuta dans un ruisseau qui se trouvait sur sa piste de danse. Le visage dans l'eau regardant vers le haut, tenant ses gigantesques fleurs dorées qui s’épanouissaient sur chaque côté de son visage comme des oreilles immenses. Une sensation désagréable sur le derrière du crane. S'était-il cogné? Il n'avait pas mal bizarrement, peut-être que l'eau apaisait la douleur qui allait le tenailler en ressortant de l'eau.

Il sortit la tête pour reprendre son air avant de se relever complètement et son regard vint s'arrêter juste devant celui d'une jeune femme. Surpris, il resta immobile de longues secondes avant de se rendre compte que sa tête n'était pas douloureuse, mais que cette sensation inconfortable était toujours présente. Il posa la main derrière la tête, toujours en gardant les yeux fixés sur l'étrangère pour ne pas se faire surprendre à nouveau, et ramassa ce qui sembla être une carcasse écrasée de poisson.


-J'espère qu'il était déjà mort avant.... Si vous ne dites pas un mot je vous donnerai une de mes fleurs.

Puis il lui en tendit une sous le nez.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nephtys

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 22/02/2013

MessageSujet: Re: Je suis où là? (libre)   Ven 1 Mar - 0:22

-Je vais en dire plein et les crier même! Non mais! Osez me promettre une de ses fleurs qui me donnent la migraine et dont que j'essaie de me sauver en plus! Les habitants ici sont vraiment des gens rudes!

Je me lève, offusquée et je viens pour me trouver un autre endroit pour mon bivouac quand je me rends compte qu'il manque une petite présence. Je m'approche de l'homme dans l'eau, j'approche mon visage très près et l'inspecte comme lorsque j'inspectais des sauterelles et je regarde derrière son épaule...je penche mon regard...

-OH! Tu as tué mon futur partenaire de débats philosophiques! Ce poisson et moi allions deviser demain sur les choses inexplicables du monde et tu viens de l'écraser, massacrer! Ingrats! Et je suis à me demander si c'est la seule fois où tu réussis à faire quelque chose avec ta tête...si au moins ça avait apporté de quoi de constructif...MAIS NON! Le seul être doté d'une intelligence cachée, qui ne demandait qu'à s'épanouir, le seul que je rencontre dans ma vie, fallait que tu le tue!

Nephtys, s'étant éloignée un peu, regarda l'étranger d'une manière furieuse.

-Et on peut même pas le manger! Je ne suis pas du genre à aimer la bouillie de poisson...surtout celle accompagnée d'algues, de boue, de sable et...de cheveux.


*Les cheveux ce n'est pas une bonne alimentation saine?*

-Non Voix de la curiosité, les cheveux ne font pas partis du guide alimentaire de ce monde débile. On ne sait jamais où ça l'a trainé et aussi, ce que le vent peut y accrocher. J'ai entendu une bonne femme un jour parler de minuscules créatures qui se trouvaient sur nous, sans qu'on les voit et elles mangent notre peau morte....alors je ne veux pas savoir ce qu'elles font sur nos cheveux....Du reste, manger ses propres cheveux à cause d'une brise ou d'un sacré coup de vent, c'est normal, tu ne les mangent pas vraiment, tu les gobes un peu sans avaler, mais quand un coup de vent amène les cheveux de quelqu'un d'autre dans ta bouche, là, tu te poses des questions! Et du reste, il ne faut jamais faire cuire quelque chose d'écraser, et encore moins lorsque c'est assaisonné avec les cheveux de quelqu'un d'autre dont tu ne sais pas où ils ont passé et qu'ils sont là SANS coup de vent...c'est là que ça devient louche....

*Hummm....tu t'es trompée dans tes volumes.....*

Ah! Bien! Tant mieux! Tout le monde a entendu ma théorie alors! Je regarde l'étranger toujours dans le ruisseau, regrettant mon ami à branchis et ses yeux globuleux attachants.

-Toi là! J'avais promis à ce poisson de discuter. Je m'étais mise dans la tête que demain j'allais discuter avec quelqu'un ou quelque chose...bref, une personne autre que moi-même. Alors, tu me dois une séance de discussion. La durée dépend de ma limite personnelle à endurer une personne....je connais la limite avec certaines sortes de poissons, lui, dis-je en pointant le reste du poisson, je ne savais pas ma limite, faut dire que c'était le premier avec qui je sais ça aurait été un débat fantastique, mais je vais arrêter d'en parler, ce regret me fait venir les larmes aux yeux, mais tout cela pour dire que tu dois le remplacer, yeux globuleux et odeur en moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vrathak

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 21/02/2013
Localisation : http://chevaliersfaerun.forum-canada.com/t32-vrathak-arh-talhan

MessageSujet: Re: Je suis où là? (libre)   Ven 1 Mar - 1:17

Des mots. Apparemment une fleur ne pouvait pas acheter le silence. Mais non seulement il ne l'achetais pas, il semblait fournir une raison à cette femme de parler sans cesse... Que c'est désagréable. Il se replongea la tête dans le ruisseau pour couper le son de sa voix mais elle lui arriva aux oreilles comme de l'eau de roche.

*Maudite roches.*

Apparemment, elle tenait énormément à avoir une conversation avec ce poisson. Bien qu'elle voudrait qu'il le remplace, Vrathak se voyait mal imiter un poisson. Encore plus quand c'était pour faire plaisir à quelqu'un. Et encore plus quand c'était pour faire plaisir à quelqu'un qui disait qu'il était normal de déguster.... mais sans avaler, ses propres cheveux dans le vent mais que sans le vent il n'en était pas question. Il ressortit la tête prendre une bouffée d'air.

- Tu as des goût culinaires plutôt douteux mais bon... j'imagine que les ignorants font avec ce qui leur tombe dans la bouche pour se nourrir... Mais tant qu'à gober tes cheveux, je te conseillerais de les avaler tout simplement... tu n'absorberas pas beaucoup de nutriment en ne faisant que les mâchouiller... mais si tu les mange avec le vent fais bien attention à ne pas ouvrir la bouche lors d'une rafale, tu pourrais t'étouffer. Mais tant qu'à ça je te dirais d'arrêter de faire ta difficile et de manger ce poisson philosophe.... du moins ce qu'il en reste... Au pire des cas mets en sur tes cheveux et attend un coup de vent... tu pourrais être ravie.

Cette femme était étrange. Elle voulait discuter visiblement... et avec n'importe quoi? De quoi prouver qu'elle n'avait aucune idée de ce qu'elle souhaitait.. Un poisson était une bonne idée cependant. Un poisson ne peut pas mentir... et s'il ment... tu le mange... On peut toujours manger le poisson même s'il ne ment pas aussi, ce que Vrathak aurait probablement fait... Mais il devait trouver quelque chose pour lui permettre d'avoir sa conversation, et ça n'allait certainement pas être avec lui. Il ne voyait rien en cette personne qui pourrait lui emmener quelque chose... et puis il s'ennuie très vite lorsqu'il est accompagné. Et puis soudain.... un éclair de génie! Et qui sortait tout droit de la bouche de cette femme en plus.... elle avait du potentiel malgré tout. Il prit la carcasse du poisson et la lava à l'eau.

* Ça devrait faire l'affaire... Ah non c'est vrai.*

Il lui retira ses yeux globuleux, du moins... un des deux, l'autre n'était plus de ce monde. Et le lui présenta, toujours couché dans le ruisseau, les bras tendu vers son visage.


-Tiens. Maintenant tu pourras avoir ta conversation avec quelque chose... et en plus c'est la chose que tu voulais. Maintenant je crois que tu peux me laisser seul..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nephtys

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 22/02/2013

MessageSujet: Re: Je suis où là? (libre)   Ven 1 Mar - 20:56

Je ne pu m'empêcher d'hausser un sourcil. Voilà! J'avais la confirmation qu'il y en avait au moins un de plus bizarre et fou que moi. Un peu furieuse qu'il me réplique lorsqu'il est dans le tort, je pointe alors mon index de la main gauche vers lui et ma colère est très voyante dans mon regard qui change de couleur. De mon index s'échappe une petite flamme, qui n'est pas vraiment menaçante, mais qui peut surprendre.

-Tu viens de me mettre en colère homme ignâre! Est-ce que le néant qui souffle fort entre tes deux oreilles t'empêche de comprendre le sens des mots que je te dis?


*On dirait bien, pas besoin d'être un érudit pour le voir!*

Voix de la raison! Tu peux te la fermer un moment s'il-te-plait? (petit silence) Merci. Je reporte mon attention sur l'individu devant moi, le doigt toujours tendu vers lui, avec la flamme au bout. Cet arrêt momentané par la Voix de la raison rend maintenant mon envolée de colère un peu futile frôlant presque le ridicule. J'éteins alors le feu, mais je continue de fixer cet être sans coeur qui assassine des animaux avec son derrière de tête.

-Aheum....Tu ne comprends vraiment rien et je me suis sentie insultée. On m'a déjà dit qu'il fallait que j'extériorise ce que j'avais en dedans de moi, en terme de parole, sinon ça pouvait créer des ulcères...Donc, j'ai dit, et si je me trompe mes Voix vont venir m'apporter mes paroles exactes, que les cheveux se n'est pas comestible, même si pour certains, cela peut être un aport de vitamines ou de protéines, mais moi j'ai dis que je le déconseillais et en plus, je ne l'expliquais pas à toi, mais à la Voix de la curiosité. Par contre, je t'accorde un point, du reste de poisson écrabouillé sur des cheveux peut garder une mèche bien en place...Mais oui....

Je me mis à marcher de long en large, prenant mon menton et mon autre bras prenant mon coude. C'était une position de penseur qu'on m'avait déjà dit. Bon, ces penseurs jouaient avec leur barbichette, mais je n'en ai pas, donc je flatte ma peau de menton, de toute façon, j'ai l'air de réfléchir...et je le fais vraiment. Je me retourne vivement vers lui là.

-On pourrait presque faire fortune! On enlève l'odeur atroce de la mort par écrapoutisation en ajoutant du parfum...de fleur! Mais oui..donc, on prend cette chose informe qui fut jadis un poisson, on ajoute une odeur et cela aide toutes les femmes de la cour à se coiffer adéquatement et il n'y a plus le problème de se nourrir avec nos cheveux ou ceux des autres! C'est génial! Tu n'es pas si pire finalement!


*D'après moi, juste pour votre information, je crois que tu es, vous êtes, au royaume des fées. Cela ainsi démontre que ce poisson te démontrait de l'intérêt à avoir une discussion qui aurait pû élever ton âme vers les chemins de la connaissance...*

-Ah! Ma Voix professeure vient tout juste de m'informer que tu n'as pas commis un crime, mais un meurtre et en plus, tu as profané le cadavre d'une pauvre créature qui était déjà pas mal amochée. Nous sommes au pays des fées et tout est magique ici, même les poissons. Ce poisson voulait VRAIMENT discuter avec moi. Ses fleurs que tu aimes tant sont magiques. Tu devrais peut-être en lécher une, ça t'aiderais peut-être à comprendre les choses clairement comme TU DOIS REMPLACER LE POISSON et entreprendre une conversation avec moi. Et non juste me lancer un oeil!

*Quel crétin quand même..* Ah! Là je suis d'accord avec toi Voix de la raison.

*Pourquoi il ne t'écoute pas?*

-D'après ma maman, le sexe masculin, dit le sexe faible, est rarement en mode écoute. Il faut souvent avoir recours au cri ou au menace pour que le déclanchement se fasse dans leur tête. Ma maman a déjà gelé un homme un jour parce qu'il écoutait le premier sens à ses paroles....un peu comme toi je dirais, dis-je en me tournant vers ce garçon d'âge inconnu, mais tu es chanceux, la seule chose que je peux faire c'est te faire une engelure et encore là...je pourrais mettre des glaçons dans une bonne limonade, mais nous en avons pas et nous avons encore moins de verre.

Oui, je sais Voix de la raison, je me suis trompée dans mes volumes encore, mais on dirait qu'à la voix de la curiosité, je veux être sûre qu'elle comprend, tu vois? Non tu ne peux pas voir, tu n'as pas de yeux...enfin bref....

-Bon. Le poisson semblait très intelligent. Quelles sont tes connaissances toi?

Je m'approche alors de l'homme et là, je ne ris pas.

-Je ne te laisserai pas seul, car c'est toi qui est venu déranger ma quiétude, peu importe les facteurs, mais je m'étais faite à l'idée d'avoir une conversation avec échange et tu dois le faire maintenant. Ta et ma solitude attendront.

Je me recule et je fais un beau sourire.

-Bon! On est chanceux que les fleurs ne parlent pas n'est-ce pas? Mais je hors sujet, ou on y reviendra. Quelles sont tes connaissances toi?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vrathak

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 21/02/2013
Localisation : http://chevaliersfaerun.forum-canada.com/t32-vrathak-arh-talhan

MessageSujet: Re: Je suis où là? (libre)   Dim 3 Mar - 14:25

De toute évidence, elle n'aimait pas son idée. Tout en lui criant des injures et en cherchant une couleur de pupilles adéquate, ce qui est très étrange, son doigt prit en feu. Les yeux de Vrathak devinrent rond d'étonnement comme ceux du poisson.

*Une flamme sur le bout des doigts, il faut que je l'éteigne avant qu'elle ne la brûle... Quoi que si elle la brûle elle arrêtera peut-être de parler. Un instant... ça ne lui brûle pas... et elle pointe vers moi... je dois l'éteindre avant qu'elle ne m'incendie la tête!

Nephtys - ''Est-ce que le néant qui souffle fort....''

*Souffles fort... bingo!*

Vrathak prit une grande inspiration, le seul espoir de survie pour ses cheveux résidait désormais dans ses poumons. Décidément, tout était question de cheveux aujourd'hui. Au moment où il était prêt à souffler, son agresseur semblait être dans les nuages.

*C'est ma chance!*

Il expira puissamment l'air de ses poumons, comme un enfant qui soufflait sur les bougies de son gâteau d'anniversaire, et fit un voeu.

*Éteints-toi!*

La nervosité grandissait en lui, ne sachant pas comment cette femme réagira... de toute évidence elle n'était pas du tout comme la moyenne des gens. Elle le regardait intensément quand tout à coup, la flamme s'estompa.

*J'ai réussi!!!*

Reprenant son aise naturel, Vrathak s'assied au fond du ruisseau et ne pu s'empêcher d'écouter ce qu'elle avait à dire. De longs discours interminables, des interruptions inexpliquées alors qu'elle s'adressait à une ''voix professeur* et une ''voix de la curiosité*, elle n'était vraiment pas comme les autres.

*Voilà qui est intéressant.*

Des cheveux, des fleurs, des poissons, une idée géniale de mise en marché pour un nouveau produit, des mamans, un pays des fées, ''tu dois remplacer le poisson''... Elle parlait beaucoup trop... une idée géniale? Ce qu'elle racontait n'était pas bête du tout. Une fois bien préparée, il est vraie que la bouillie de poisson pourrait faire des miracles. Voilà enfin qu'il y a peut-être un sens à toute cette conversation. Il pourrait sûrement laisser de côté sa solitude le temps d'une réunion d'affaire qui pourrait très bien être intéressante, il la retrouverait toujours plus tard.

*Désolé l'ami*


- Tu sais quoi? Ce n'est pas bête du tout! quoi que bon un peu si on pense au poisson, mais parfumé la bouillie et la transformer en gelé marcherait probablement, on va devoir tester avant cependant, on ne peut pas mettre sur le marché un produit qui ne marche pas, ce serait très mauvais pour les affaires. Je crois de plus, si l'on rajoutait un peu de miel dans la recette ça pourrait ajouter de la tenue et du lustre aux cheveux, en plus d'affecter l'odeur pour obtenir une douceur encore plus agréable pour nos narines qui sont trop souvent négligés, comme en ce moment d'ailleurs...

Vrathak remit le poisson à l'eau. Il coinça ce qui ressemblait à être autrefois une nageoire en dessous d'une pierre afin de le garder en place et redonna son attention à sa partenaire d'affaire.

- Bon on a déjà plusieurs ingrédients afin de tester notre recette. On a la bouillie de poisson, les fleurs... on ne manquera vraiment pas de flagrance ici... et une femme pour tester le tout. Il nous manque le miel mais comme c'est facultatif on peut toujours essayer avec ce qu'on a présentement.

Il ressorti le poisson de l'eau et le déposa sur une grosse pierre plate non loin de la, et puis commença à le dépecer soigneusement... du moins, le plus soigneusement qu'il le pouvait, il n'avait jamais fait ça.

- Je ne suis pas très bon avec ça... tu peux venir m'aider à lui enlever ce qu'il reste des arêtes?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nephtys

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 22/02/2013

MessageSujet: Re: Je suis où là? (libre)   Mer 6 Mar - 22:58

Connaissances en plan d'affaires? C'était vraiment bien! Finalement, il avait bien fait d'écraser ce poisson, paix à son âme. Si on bloque sur un petit détail, je suis sûre que mes Voix vont se faire un plaisir de nous aider. Je m'approche donc de mon nouveau partenaire en réfléchissant à ce qu'il avait dit concernant le miel et...mes cheveux à moi! Hummm...là, je crois que je devrais lui dire ce que j'avais en tête.

-Pour le miel, dis-je en m'approchant de lui et l'aidant à jouer dans le pauvre cadavre du poisson, nous sommes dans un endroit où se trouve des centaine de fleurs. Il doit forcément y avoir du miel dans le coin. Suffit de suivre les abeilles je crois ou autres insectes quelconque.

Toujours en étant concentrée dans une bataille contre une arrête qui refuse de céder, je poursuis donc mon idée.

-Je n'avais vraiment pas l'intention de servir de cobaye pour notre nouveau produit tu sais. J'avais surtout pensé à un animal que l'on pourrait trouver ici. En même temps, nous allons pouvoir vérifier si notre mélange capillaire va tenir le coup lorsqu'il y a un mouvement.

*Les animaux ne vous craignent pas ici parce que les fées ne les chassent pas, donc ce sera simple des les amadouer.*

Un sourire aparaît alors sur mon visage.

-La Voix professeure vient de m'avertir à l'instant que ce sera très facile d'avoir un animal qui va nous aider. Faut juste pas que tu tombes dessus d'accord? Et aussi...

Je m'approche vers l'étranger-qui-en-est-presque-plus et je parle tout bas comme si je lui disais un secret.

-Faudra par contre se servir de notre ingrédient principal ailleurs que sur le territoire des fées vu qu'ils sont dotés d'une sorte d'intelligence...j'ai pas envie de me sentir mal à chaque fois ou d'avoir une armée de fées en colère...quoique cela serait drôle, je n'ai pas envie de courir. J'espère que tu es d'accord..
Je retourne à ma besogne, étouffant un juron et je me retiens pour ne pas foutre le feu à ce qui était un poisson.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vrathak

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 21/02/2013
Localisation : http://chevaliersfaerun.forum-canada.com/t32-vrathak-arh-talhan

MessageSujet: Re: Je suis où là? (libre)   Ven 8 Mar - 16:17

C'était un bien étrange sentiment que Vrathak éprouvait présentement. Se retrouver en compagnie d'une personne n'était habituellement pas quelque chose qu'il appréciait, encore moins avec une femme qui entend des voix, cela réduisait de beaucoup ses chances de se sentir seul. Et pourtant, il trouvait agréable de se retrouver avec elle. Aussi bizarre que cela pouvait résonner dans sa tête à chaque fois qu'il y pensait, il la trouvait intéressante. Attention! Pas intéressante comme il trouvait le gazon, mais tout de même, son petit côté schizophrène la rendait presque impossible à prévoir. De bonnes conversations où le résultat ne peut pas être prédit, voilà une chose que Vrathak n'avait pas eu l'occasion de vivre encore. Une petite fille innocente, un roi ennuyé, un devin facile à berner... Il était bien temps de trouver quelqu'un avec qui il pourrait vraiment s'amuser.

- À la grosseur que les fleurs ont ici, ça me donne des frissons juste à penser aux abeilles.. Tu devrais essayer par la droite...

L'idée de partir à la chasse aux animaux poilus ne lui plaisait pas vraiment... Pourquoi aller chasser des cheveux quand on en a en quantité juste à côté.

- Je peux comprendre que tu tiennes à tes cheveux simplement en écoutant le long discours que tu a fait tout à l'heure, mais si tu n'es pas prête à toi-même essayer un nouveau produit, comment allons-nous convaincre les femmes de la cours de le faire? Je n'ai aucune envi de courir après une pouliche rose et jaune pour la beurrer de bouillie de poisson écrasé aromatisée.... ce qui me fait penser... il faudrait vraiment trouver un nom pour le gel... ''Bouillie de poisson écrasé aromatisée'', je crois que ça prendrait trop de place sur l'étiquette.... dommage... Alors si tu ne veux pas, on va utiliser les miens! De toute façon certains d'entre eux se sont déjà accoutumés au poisson...

Dit-il tout en enlevant un de ses cheveux de la carcasse du poisson.

- Tu es sûr ce n'est pas comestible??.... Tu devrais vraiment essayer par la droite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nephtys

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 22/02/2013

MessageSujet: Re: Je suis où là? (libre)   Mar 12 Mar - 0:34

-Hummm? Ah! T'as raison, merci.

J'écoute ce que mon partenaire essaie de me dire et je me qu'il faut que j'essaie de lui faire comprendre que mes cheveux comme cobaye ce n'est pas une bonne idée. Mais comme je viens pour lui expliquer mon point de vue, j'éclate de rire. Je le regarde et reprend mon sérieux.

-Hummm? Tu as raison. Merci. Faudrait vraiment que je cesse de confondre ma droite et ma gauche. Ce n'est vraiment pas pratique. C'est dans ces cas là que tu te dis que même si tu es perdue, ça ne sert à rien de demander ton chemin, car tu vas te perdre encore plus...

Et là je repense à tout ce qui m'a fait rire il y a quelques instants et une idée se pointe tranquillement.

-Tu sais que j'ai des pouvoirs? Oui, bon, tu as vu le feu, mais j'ai autre chose. Je peux faire apparaître des illusions. Je pourrais facilement berner les abeilles géantes, si elles existent en dehors de ta tête, et je pourrais attirer des animaux à poils, sans nécessairement trouver une pouliche multicolore, une simple chèvre ferait.

Une chèvre? Pourquoi une chèvre?

-Ou un lama tiens. Bon. Si je veux pas prendre mes cheveux ou même les tiens comme cobaye, c'est très simple.

Je trouve très drôle que mes Voix se taisent. On dirait qu'elles attendent quelque chose de spectaculaire de mon idée et qu'elles ne veulent rien manquer.

-On va pouvoir tester la tenue du gel! Si, grâce à mes illusions, je fais courir, par exemple, un chien, qui a le poil long on s'entend, et que tout tiens, on va pouvoir dire aux femmes de la cour qu'elles peuvent valser avec le Diable si elles veulent, tourner dans tous les sens à un bal et que leur coiffure va tenir! Elles vont en raffoler! Mais pour le nom tu as raison, il nous faut quelque chose de sensass....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliza Hopps

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 13/03/2013

MessageSujet: Re: Je suis où là? (libre)   Mer 13 Mar - 21:19

- ♪ "Quand les pieds rognent, contente de pas être charogne! ~ Quand les pieds rognent, euh... ~ la la laaa laaaa" ♫

Boitant mais obstinée, Éliza chantonnait d'un ton digne d'une pluie de casseroles pour garder le moral alors qu'elle suivait les sentiers s'enfonçant dans la forêt. Elle avait eu droit à tout une journée déjà et le calme des environs - autant farfelus et étranges que ceux-ci lui semblaient - lui faisait un grand bien. La chanson aussi d'ailleurs, dans une sorte d'auto-réassurance narcissique. Le ciel la rendait encore perplexe, mais bon après quelques heures sans que celui-ci lui tombe sur la tête, elle s'est finalement faite à l'idée qu'il n'est peut-être pas dangereux.

"Ouais bon, j'suis évidemment plus dans les Mines de Stratgorr, et je n'ai jamais entendu parler d'une place pareille..." elle pensa, observant les environs sous l'ombre d'une main portée à son front. Les couleurs vives et la lumière lui faisaient encore mal aux yeux, mais elle s'habituait tranquillement. Elle s'arrêta pour un instant et donna un petit coup sur une fleur avec un petite branche cassée qu'elle avait ramassée plus tôt, et puis reprit sa marche lorsqu'elle eu confirmation que celle-ci n'était effectivement pas un monstre mangeur de nabots. Par moments elle se sentait raide, probablement suite aux plusieurs chutes qu'elle avait fait, mais pas de répit pour les aventuriers! ...même lorsqu'on le devient sans faire exprès.

"Ouille... finalement j'aurais peut-être dû rester avec cet étrange personnage dans la ville qui m'a sorti de la rue... mais les trucs qui lui sortaient du dos me foutaient la trouille!"

A vrai dire, Éliza se sentait un peu coupable d'avoir quitté la demeure (en hurlant comme une folle) de l'homme fée qui l'avait trouvé, et ce, après une nouvelle confrontation avec la gravité après avoir tombé du lit tellement elle n'en croyait pas ses yeux! ...mais pouvait-on lui reprocher? C'était tout de même une rencontre du troisième type! Quelles autres surprises du genre lui réservait cette contrée de géants?

Perdue dans ses pensées, elle massacra encore plus sa chanson improvisée avant de finalement arrêter tout court, sans vraiment prêter attention par où elle allait. Le voyage se faisait long et elle avait complètement perdu la notion du temps et de direction, et même alors que des voix s'approchaient tranquillement, sa concentration faisait faute de présence. Tellement, en fait, que la petite fut soudainement ramenée à la réalité tel un élastique qui claque lorsqu'elle fonça derrière une inconnue et tomba à la renverse!

- "Rah! Y'en a marre, ça commence à devenir coutume de se retrouver de la sorte!" elle cria, secouant sa tête. Puis, finalement, elle se rendit alors compte des deux étrangers devant elle! L'adrénaline prit le dessus et, fouillant dans sa poche, elle bondit sur ses pieds et brandit une toute petite cuillère comme si c'était une épée.
- "DES GÉANTS! DES GÉANTS PAS DE TRUCS DANS LE DOS! J'vous avertis, je goûte seulement l'amertume et les rêves moches!"


Dernière édition par Eliza Hopps le Mer 13 Mar - 22:29, édité 5 fois (Raison : Fautes d'orthographe. :V)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vrathak

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 21/02/2013
Localisation : http://chevaliersfaerun.forum-canada.com/t32-vrathak-arh-talhan

MessageSujet: Re: Je suis où là? (libre)   Mer 13 Mar - 22:32

Des illusions? C'est certain que ce pourrait être utile, mais pas sûr pour les chèvres ou les lamas, et puis... pourquoi trouverait-on un lama dans une forêt rempli de fées et de fleurs fluorescentes? Ça crache des lamas, et çà pu... mauvaise idée. Alors que Vrathak s'entreprenait à retirer la dernière arête de ce qui ressemblait presque au produit fini à force de jouer dans la carcasse, il vu du coin de l'oeil une sorte de pygmée s'écraser droit dans le dos de sa partenaire, qui fût coupée dans ses paroles.

- Non mais! On essaie de parler affai.....

Ses yeux s'écarquillèrent et se mirent à scintiller comme des perles. Cette petite créature était parfaite. Pleine de fougue, elle se mettrait surement à courir dans tout les sens une fois relâchée, et sa chevelure... bien mieux qu'un cheval ou un lama. Un sourire immensément large se dessina aussitôt sur son visage, si grand qu'on aurait presque dit qu'il se pousserait au loin en faisant une grimace au passage.

- Alors là mon amie! Tu t'es vraiment surpassée! Une chèvre, un lama, un chien... NON! Tu as fait venir une pygmée enchantée!! Je veux en voir plus! Tu vas devoir me montrer jusqu'où tes illusions peuvent aller! Mais pour l'instant...

Vrathak arracha une fleur qui faisait plus de six mètres de hauteur, et se précipita sur la petite créature, faisant tomber sa cuillère au passage. Il enroula la tige de la fleur autour d'elle et l'attacha d'un noeud solide dans le dos, juste à la base des pétales, laissant paraître un immense éventail, trois fois plus gros que la maintenant captive petite chose, d'une couleur bleue royale très vive.

- Un paon....

Il se retourna vers sa complice, fier de lui.

- Bon comme la bouillie de poisson écrasé aromatisée est presque prête, que dirais-tu de tester le tout??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nephtys

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 22/02/2013

MessageSujet: Re: Je suis où là? (libre)   Mer 13 Mar - 23:59

J'attends que mes Voix m'envoie des idées de noms pour le produit ou que le ciel décide de s'en mêler et me fasse un signe digne d'être chanté en épopée.....rien. Je fais juste entendre le son désagréable de morceaux trop souvent étirés ou écrasés. Je viens pour pointer mon partenaire, l'index tendu vers lui, une idée germe dans ma tête et

Boing.

Mais qu'est-ce que? Quelque chose à rebondi sur moi. Non pas que mon dos fait de l'embonpoint, mais je crois que ce qui m'a percuté n'était pas vraiment imposant sinon mon partenaire aurait eu mon index je ne sais ou dans le visage, dans un orifice quelconque j'imagine...MAIS BON tout cela pour dire que j'ai toujours l'index tendu et les yeux de mon partenaire me font penser à quelque chose qui m'est familier, mais le nom m'échappe....ça va me revenir je crois.

Je me retourne vivement après que mon coéquipier de gel me félicite sur mes talents. Je suis tellement bonne que je ne me rends même pas compte que je les utilise! C'est génial! Va falloir quand même que je sois alerte, cela pourrait devenir étrange dans certaines situations...Je vois maintenant le produit de ma magie incontrôlée se faire attacher par celui-qui-est-avec-moi. Toujours l'index tendue, je siffle de fierté

-Hé! Bien! J'ai vraiment du talent. Tu es mignonne ma petite illusion. J'ai même réussi à te rendre physiquement touchable! J'en suis toute émue! Je suis ta créatrice, presque ta mère!

Je m'approche de ma petite créature, je baisse enfin mon index et je l'entoure de mes bras et la serre fortement contre moi, en m'assurant de ne pas l'étouffer avec l'aide des tiges des fleurs. Une petite larme apparait au coin de mon oeil et je regarde lui-qui-est-là

-Elle est parfaite...

Je redonne mon attention à ma petite puce et je lui caresse les cheveux.

-Comme c'est doux! Tu vas voir, maman ne va pas te faire mal. Et tonton qui est juste là non plus...On va tester quelque chose qui va nous rendre une belle famille riche!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliza Hopps

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 13/03/2013

MessageSujet: Re: Je suis où là? (libre)   Jeu 14 Mar - 1:13

- "Hé mais ça va pas la tête!", hurla Éliza tandis qu'elle se faisait ensaucissonner avec une grande fleur. "Et c'est quoi une pygmée?! Je suis Machwii je vous signale, bande de géants nazes! Augh, quelqu'un faite de quoi pour réduire cette lumière, ça brûle les yeux! Il fait tout le temps clair comme ça par chez vous?! J'ai l'impression d'avoir la tête coincée dans une forge dont la flamme s'éteint jamais! Ca va finir par me donner une migraine!"

Décidément, la petite était furax à un point qu'on croirait voir de la fumée lui sortir des oreilles! Mince alors pour elle, la tige était trop solide et se débattre ne servait à rien d'autre que de faire encore plus mal à son corps endolori par les précédentes péripéties qu'y l'on menée jusqu'à là. Cela ne l'empêcha guère de continuer en vain pendant un instant ou deux avant de laisser tomber et se calmer un peu.

Soupirant, elle plissa donc les yeux et scruta les deux inconnus.
"Arme, armure... il n'est pas maigrichon non plus, ce mec doit savoir se battre. Je devais vraiment faire dure avec ma cuillère... mais quelle abrutie je suis! Hrnn. L'autre... mais pourquoi elle siffle?"

- "Hé! Bien! J'ai vraiment du talent. Tu es mignonne ma petite illusion. J'ai même réussi à te rendre physiquement touchable! J'en suis toute émue! Je suis ta créatrice, presque ta mère!"

- "Euuh..?" Éliza n'y comprenait plus rien. "Elle raconte quoi celle-là?! Une illusion?!"
...et c'est à se moment que la grande aux cheveux blancs se met à la serrer dans ses bras. "Wah mais elle est dingue!"

- Comme c'est doux! Tu vas voir, maman ne va pas te faire mal. Et tonton qui est juste là non plus...On va tester quelque chose qui va nous rendre une belle famille riche!

"Riche? Tester? Elle a bien dit riche? ...elle a aussi dit famille. Elle se prend pour ma mère? ...et pourquoi elle me joue dans les cheveux?!"

- "Hé! Fait gaffe, je suis réelle moi! Je suis pas un tour de passe-passe ou un miroir truqué que tu peux ranger n'importe quand! Et ma mère elle est morte dans les mines, et elle était plus poilue que toi si j'en crois ce que disait la matrone! J'apprécie bien me faire complimenter pour une fois mais est-ce tradition chez votre peuple d'attacher les gens de la sorte au lieu de dire bonjour?! De toute façon c'est pas comme si je m'en vais nulle part, le grand barbu aurait juste à m'échapper son arme dessus pour m'écraser!"

Grinçant des dents un instant, elle tenta de se tortiller, ce qui ne résulta en rien d'autre qu'une autre vague de douleur.
- "Ailleuuuh, mes poignets!"
Du coup, les évènements de la journée la rattrapa et elle se mit à pleurer. "Waaaaahh, j'comprends plus rien!"


Dernière édition par Eliza Hopps le Jeu 14 Mar - 1:15, édité 1 fois (Raison : Fautes :x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vrathak

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 21/02/2013
Localisation : http://chevaliersfaerun.forum-canada.com/t32-vrathak-arh-talhan

MessageSujet: Re: Je suis où là? (libre)   Jeu 14 Mar - 12:39

Alors que sa compagne était en adoration devant sa création qui était étrangement bruyante, Vrathak finissait de préparer la bouillie de poisson écrasé aromatisée. Il avait choisit trois fragrances distinctes parmi les fleurs qui les entouraient. La première était une belle grande rouge dont l'odeur faisait penser à de petits bonbons à la cannelle conservés depuis plusieurs mois sur la table à côté d'un poêle à bois.... de la cannelle brûlée dans le fond, un délice olfactif. La seconde était une toute petite tricolore, bleu blanc et rouge. Elle n'avait pas une odeur très douce comme toutes les autres, alors il pensa que ça pourrait emmener une bonne contraste. Les animaux n'aiment pas l'odeur trop forte des parfums artificiels mais ils adorent la boue, alors plus c'est nauséabond, plus l'animal devrait être heureux et se laisser faire. Enfin, la troisième et non la moindre, une fleur carnivore. Elle se trouvait à quelques mètres de leur ''atelier se préparation''. En lui ouvrant les pétales, Vrathak découvrit une petite gerboise à moitié digérée. L'odeur était horrible, on aurait dit que quelqu'un jouait de ses mains dans l'estomac de Vrathak afin d'en faire ressortir son contenu, mais il réussi à se contenir. Il prit une pierre au sol et écrasa les reste de la gerboise au fond de la fleur, puis prit une partie bien moulue de cette dernière, sans oublier de prendre ce qui semblait être la salive de la fleur afin de garder l'aspect floral de la recette.

Il mélangea le tout en se servant d'une petite pierre puis se retourna vers leur cobaye.


- Bon je crois que ça devrait aller, çà devrait avoir une bonne tenue.

Vrathak vint pour en prendre un peu dans ses mains pour les appliquer sur les cheveux si soyeux qui s'étaient offerts à eux, mais hésita une seconde. Si ce n'était pas bien? De la bouillie de poisson écrasée aromatisée à la carcasse de gerboise et de parfum de fleurs inconnues, si la petite créature qui se trouvait devant eux n'apprécierait pas de voir Vrathak appliquer cette substance douteuse dans son cuir chevelu, si elle était en fait effrayé de voir ses grosses mains se promener de long en large dans ses cheveux, si elle se sentait menacée? Vrathak approcha de la pygmée en prenant sa position de réflexion habituelle. Elle semblait effectivement confuse, un peu étrange d'avoir créé une illusion qui se sent désorientée mais bon, tant qu'il y avait des cheveux. C'est en s'approchant de plus près que Vrathak eut la révélation de sa vie.

- Mais oui! Bon sang.. pauvre petite! Je m'excuse vraiment.

Il prit la petite dans ses bras et la serra fort.

- Je ne voulais pas te faire de la peine, je suis désolé. Oncle Vrathak va tout régler ne t'en fait pas.

Il tourna les talons puis se pencha. Il ramassa la toute petite cuillère qui était tombé de la main de la pygmée et se retourna vers elle.

- Tiens! Je me demandais aussi ce qui n'allait pas. Maintenant tu ne devrais plus être triste.

Puis il lui enfonça dans la bouche comme on enfonce une suce dans la bouche d'un bébé. Il alla prendre le ''gel'' et se mit à l'appliquer soigneusement dans le toupet de l'illusion.

- Bon voila! On va arranger ça ce petit tas de cheveux tombants, on va les faire dresser comme un coq, ce sera magnifique!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nephtys

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 22/02/2013

MessageSujet: Re: Je suis où là? (libre)   Mar 19 Mar - 20:49

Je regarde mon partenaire à l'oeuvre, trouvant qu'il sait très bien s'y prendre avec une illusion bruyante. À croire qu'il a fait ça toute sa vie! Lorsqu'il lui mit la cuillère dans la bouche de ma petite créature, je ne pus m'empêcher de m'écrier:

-AAAAAAAWWWWWWWWW! MAIS QU'ELLE EST A-DO-RA-BLE!!

Et je me retiens à deux mains pour ne pas retourner près d'elle et la squeezer de nouveau contre moi. Vrathak...tiens je connais son nom là. Il est étrange que je suis en affaire depuis un moment, voir quelques heures, avec lui et je viens de me rendre compte que j'ignorais son nom! Hé! Bien! Tout ça pour continuer le fil de mes pensées qui m'amenait que, en voyant Vrathak....Vra-thak. Quel nom bizarre quand même! La sonorité finale me fait penser à quelque chose qui m'échappe....Thak....Vra-thak. Ah! Oui! Ça me faisait penser au bruit que ça fait une branche d'arbre dans le dos ou derrière la tête d'une personne quelconque, choisie au hasard par ma violence gratuite en quête d'être assouvie.

*Tu vas aboutir à quelque chose à la fin?*

Voix impatiente, j'ai le droit de penser à ce que je veux. J'étais en pleine réflexion là! Bon. Bravo. Tu as réussis. J'ai perdu mon idée! Je ne me rapelle de rien! Je vois alors ma petite chérie avec notre gel dans le toupet et je regarde avec anxiété si cela va tenir...

-Je crois que nous devons faire en sorte de trouver un moyen de faire sécher cela avant de la libérer tu ne pense pas?

dis-je en regardant Vra-THAK.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliza Hopps

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 13/03/2013

MessageSujet: Re: Je suis où là? (libre)   Sam 23 Mar - 10:13

Se résignant tant bien que mal à son sort, la petite Machwii finit par se calmer et fixa ses capteurs d'un regard blasé, alors qu'un de ceux-ci lui jouait dans les cheveux.
Ni comprenant que dalle, elle cracha la cuillère.

- "Vous savez... pour une bande géants vous êtes vraiment naze, quoi. Pédalez-vous tous à l'envers de la sorte?"

Ressentant un picotement aux yeux, Éliza renifla et commença à tousser. "Mais qu'est-ce que cette odeur?! C'est pas sérieusement ça qu'ils me mettent dans les cheveux?"

- "Beeeurk! Mais ça sent la poisse votre truc! J'ai croisé des sans-abris décrépis qui avaient meilleure fragrance que ça..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vrathak

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 21/02/2013
Localisation : http://chevaliersfaerun.forum-canada.com/t32-vrathak-arh-talhan

MessageSujet: Re: Je suis où là? (libre)   Sam 6 Avr - 19:38

Le résultat paraissait décevant, le gel ne semblait pas vouloir imbiber les cheveux du cobaye et dégoulinaient sur ses joues et au dessus de ses paupières comme un gruau coulant d'une cuillère trop remplie. La mixture était loin d'être homogène et on pouvait très bien apercevoir des bout de chair du poisson gros comme des cigales suivre le courant nauséabond et décidé du gel vers la bouche de la petite illusion.

- Il faudrait effectivement tenter de le sécher, mais je crois qu'en la relâchant ses mouvements naturels pourraient aider le tout. Juste au cas cependant...


Vrathak se mit à souffler sur le mélange qui continuait son invasion corporel jusqu'au cou. Il souffla sur toutes les parties ou le gel était présent: Les cheveux, le visages, le cou. Malgré l'hygiène buccale hors pair de Vrathak, l'haleine était au rendez-vous.

- Ne t'en fait pas pour l'odeur, nous ne laisseront pas cela dans le produit fini, j'ai choisi cette fragrance spécialement pour ne pas t'effrayer avec les parfums. J'espère que tu apprécies. Alors maintenant, montres-nous de quoi ça à l'air en mouvement.

Il détacha la pygmée, l'empoigna par le derrière du collet afin de la déposer sur une grosse pierre non loin.

- Essaie de danser un peu voir de quoi ça aurait l'air dans une cours royale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nephtys

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 22/02/2013

MessageSujet: Re: Je suis où là? (libre)   Dim 7 Juil - 18:38

Au final, on trouve notre cobaye, nous sommes presque sûr d'avoir trouver le baume idéal pour les cheveux et....et....ET...je m'emmerde solide en fin de compte. Tout ça est d'un ennuie qui fait en sorte que je baille constamment et je dois éviter d'oublier de mettre ma main devant ma bouche sinon je vais avaler ces immenses abeilles qui tournent autour de nous et nous dévisagent...Nous dévisagent? Depuis quand une abeille dévisage quelqu'un? Bon, ça peut peut-être dévisager un chien, un chat ou même un poisson, on ne le saura jamais, mais dévisager un humain, un homo sapiens OU à la limite un primate, oui un primate parce qu'on peut communiquer avec eux et ce, sans être dans le pays des fées.

*Tu t'égares là....*

Et alors? Je soupire et je m'approche d'une démarche nonchalante vers Vra-THAK et je lui met la main sur l'épaule en me raclant la gorge.

-On la laisse se sauver d'accord? D'ailleurs, est-ce que tu en as à foutre autant que moi de toute façon de cette petite illusion? C'est ça que je pensais.... Tu ne trouve pas que c'est d'un ennuie mortel ici? J'aimerais bouger de cet endroit, visiter le monde, terroriser les vieilles femmes, voler des tapisseries dans les châteaux...n'importe quoi sauf perdre mon temps dans ce royaume où les abeilles dévisagent les gens et que c'est IMPOLI dis-je en criant à l'insecte qui justement près de moi.

Je me calme, ce n'est sûrement pas de sa faute si elle a été mal élevée cette petite bestiole...et là, j'ai une idée de génie et je me dois de la proposer à mon partenaire.

-Que dirais-tu d'être pirate?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vrathak

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 21/02/2013
Localisation : http://chevaliersfaerun.forum-canada.com/t32-vrathak-arh-talhan

MessageSujet: Re: Je suis où là? (libre)   Lun 8 Juil - 20:59

Combien de temps allait-elle rester ainsi immobile sur son petit rocher. Vrathak désirait vraiment tester son gel afin de s'assurer de sa qualité, mais son petit mannequin poilu ne respectait pas du tout les règles du contrat, lequel elle n'avait d'ailleurs pas signé, lequel n'avait d'ailleurs pas été rédigé...

- Décidément, ça fait exprès d'aller mal!!

Il se mit à la piquer à plusieurs reprises avec une branche d'arbre, mais au lieu de danser, elle commençait à devenir impolie envers son patron.


- Veux-tu bien me dire pourquoi nous t'avons engagé? J'étais prêt à faire de toi une star en pavanant avec notre produit qui sera numéro un dans les marchés, et en devenant la porte parole officielle de notre super gel, et toi tu reste planté là, et en plus tu me cris dessus. Tu sais quoi!? Si tu veux par....

Soudain sa collègue vint lui tapoter l'épaule... sûrement pour le calmer. Elle s'ennuie... visiter le monde... vieilles femmes???

- Comment tu veux qu'on terrorise des vieilles femme?? En les enroulant dans les tapisseries volées et les mettre en feu?? Je ne peux pas faire ça moi... je suis tout gentil...

Pirate....

- Quand tu parles de pirates... tu veux dire quoi exactement??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nephtys

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 22/02/2013

MessageSujet: Re: Je suis où là? (libre)   Mar 9 Juil - 0:19

*Il ne sait pas ce que ça veut dire ''pirate''? Le mot pirate provient à la fois du terme grec πειρατής (peiratês), lui même dérivé du verbe πειράω (peiraô) signifiant « s'efforcer de », « essayer de », « tenter sa chance à l'aventure » , et du latin pirata : celui qui tente la fortune, « qui est entreprenant ». Cicéron déclare les pirates de l'Antiquité « ennemis communs à tous » (communis hostis omnium) car ils échappent aux catégories habituelles du droit. Au Moyen Âge, la signification du terme « pirate » se restreint pour désigner plus spécifiquement des bandits qui parcourent les mers pour piller des navires de commerce....Non mais! Tout le monde sait ça!*

J'ai les yeux écarquillés et la bouche ouverte, sans protection de ma main et c'est à peine si un filament de bave ne vient pas agrémenter allègrement ma béatitude confuse. Je fini par réagir un peu et offre un sourire superbe à Vrathak.

-Si je résume la définition de ma Voix professeure....Et là je tente de trouver ce satané résumé en évitant de me faire saigner des oreilles....

-Ah! Voilà! On fout le bordel ou on essaie de le faire et on tente notre chance d'avoir une aventure en faisant fortune tout en entreprenant d'avoir des ennemis communs. Aussi, on se désigne comme bandit qui échappent aux droits et va parcourir les mers....Heu...attends....on va changer les règles....parce que parcourir les mers à pied, on ira pas loin et on a plus de chances de mourir noyés ou attaquer par un calmar immense de 200 tonnes que d'être en mesure de marcher sur l'eau et de trouver ne serait-ce qu'une chaloupe et en plus, je crois qu'elle serait vide...

*Prend une pause et respire...ça ne peut pas te faire du tort tu sais...*

-Et qui te dis que je ne voulais pas établir un record mondial du plus long discours sans respirer? Enfin, bref, on change les règles, on vole des tapisseries aux quelles je ne veux pas mettre le feu parce que je vais les aimer franchement, tu regarderas pendant que les petites vielles brûlent, à moins que je fasse autre chose parce que des corps calcinés ça ne sent pas très bon...faut que je révise cela, mais bon, on se promène sur terre et on est des pirates. De toute façon, tu n'as rien à dire à part acquiescer à ce que je viens de dire et me suivre. Je vais essayer de t'expliquer encore sur le chemin.

Je prend donc Vrathak par le bras et on se barre de ce royaume..avec une abeille qui semble m'avoir adopté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vrathak

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 21/02/2013
Localisation : http://chevaliersfaerun.forum-canada.com/t32-vrathak-arh-talhan

MessageSujet: Re: Je suis où là? (libre)   Lun 16 Déc - 22:27

test pour dés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître des Quêtes



Messages : 13
Date d'inscription : 11/12/2013

MessageSujet: Re: Je suis où là? (libre)   Lun 16 Déc - 22:27

Le membre 'Vrathak' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Touché' : 1

--------------------------------

#2 'Attaque épée 1 main' : 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je suis où là? (libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je suis où là? (libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je suis nue bordel! - LIBRE
» Dans quoi je me suis embarquée ? (libre !)
» "Je suis un libre penseur, un trublion, un emmerdeur..."
» Je suis libre comme l'air
» L'amoureuse des armes (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Faerun :: Hors-jeux :: Sujets (RP) terminés-
Sauter vers: