Faerun

Forum RPG avec de multiples Univers
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Toryad Lumen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Toryad

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 26/02/2013

MessageSujet: Toryad Lumen   Mar 26 Fév - 17:36

Prénom et nom : Toryad Lumen
Âge : environ 28 ans
Sexe : Mâle
Race : Humain
Rang : Écuyer "veuf"
Alignement : Pas exactement bon...
Particularité : Son chevalier est mort sans pouvoir l'adouber. (vous en saurez plus dans l'histoire) Il ne tolère aucune plaisanterie à ce sujet.


Caractère : Toryad est généralement réservé et songeur. Il n'approche pas directement les gens mais il sait se faire approchable. Par contre, il a un caractère assez fort lorsqu'il se fait achaler et peut s'emporter parfois pour des choses qui apparaissent banales aux yeux des autres! Il est du genre voyageur solitaire, prends un verre dans les tavernes dans un coin isolé, mais aime quand même la compagnie qui veut discuter. Son sérieux ne l'apporte pas souvent à rire, mais il est amateur d'art et reste observateur devant la plupart des scènes qui l'entourent. À moins qu'il ne se sente le devoir d'intervenir, il restera à l'écart des discussions ou des chamailles qu'il est témoin.

Physique : Il n'est pas le plus grand des hommes, mais il a une bonne carrure d'épaule et costaud. Cheveux mi-long brun et yeux cyan, il a d'énormes mains et très fortes. Musclé sans trop. Il prend relativement son temps lorsqu'il marche, alors il dégage une certaine assurance. Et son regard est clair mais il peut aussi être meurtrier. Bien que charismatique, il a tendance a ne pas vouloir trop attirer l'attention. Ses habits sont bien ajustés et généralement verts, foncés et drabs. Pratiquement aucune partie de son corps n'est laissé à découvert.

Équipement : Il est pratiquement équipé en tout temps d'une armure de cuir, soit : un plastron, des brassards et cuissard. Il possède aussi une dague et une épée courte et une arbalète. Comme il est du genre nomade, il essaie de voyager léger. Il possède aussi une ceinture de potions aux effets diverses. (dois-je détailler les potions?)

Capacités : Comme il a suivi 2 types d'entraînement assez différents, le premier plus axé sur le calcul et la précision et l'autre sur la domination et la force de frappe, Toryad est assez polyvalent. Il a cette préférence pour les petites armes, plus discrètes, mais mettez lui une arme de masse dans les mains et vous découvrirai un tout autre combattant : acharné et féroce.

Aussi, il a une petite connaissance des plantes, il est herboriste à ses heures. Les propriétés de différentes plantes, mises ensemble, peuvent faire toute sorte de choses, guérir autant que tuer

Maitrise des pouvoirs : Camouflage du caméléon : après 1 ou 2 minutes d'immobilité, il peut se fondre dans son environnement, devenir quasi invisible, cela lui prend quasiment aussi longtemps à revenir à ses couleurs normales



HISTOIRE
-->selon ce type de narration, en cas d'ambiguïté, «il» réfère à Toryad
-->Pour les lecteurs paresseux, voici l'ordre chronologique des parties et de certains évènement marquants
(pas forcément en suite, mais simplement sur une ligne de temps)
"Naissance" - 2 - 4 - 6 - 8 - 10 - BIG FLASH - 5 - 9 - 11 - "évènement dévastateur" - 7 - ... - 3 - "Maintenant" - 1 - 12~~-->Grossir pour voir



~~~~~~~~~~~~~~~~Partie 1

Outre cet évènement dévastateur qui avait changé le cours de son histoire, celui de la mort de son chevalier, Toryad avait eu un passé intéressant avant la rencontre de ce chevalier. Les quelques années avec celui-ci qui avaient précédé ce grand flash aussi avait été des plus enrichissantes. Le revoilà plongeant encore dans ses mémoires :

~~~~~~~~~~~~~~~~Partie 2

Reconnu comme le plus jeune chasseur solo de son village, dès l'âge de 10 ans, il avait rapporté la tête du loup qui s'en prenait aux éleveurs. Pour un village d'une centaine d'habitants, il apportait avec lui beaucoup d'espoir de paix dans ce petit coin de la région de Rubis. Ce n'est pas sans dire qu'il avait ensuite rapporté fierté à son village dans des dizaines de concours et tournois et attiré rapidement l'attention de plusieurs. Bien sûr, tous ne l'aimaient pas: ses réussites en rendaient plusieurs jaloux. Sa terre d'accueil était rapidement devenu la cible de quelques malfaiteurs tentant de ruiner la réputation du village. Certains agirent en son nom en attaquant d'autres villages, d'autres saccagèrent des marchés. Alors âgé d'ici 16 ans, il avait fondé une école de sécurité. Grâce à lui et à une équipe formée par lui et d'autres experts, le village avait pu retrouver sa tranquillité et ainsi prospérer. Les marchands se faisant plus fréquents, le village avait pris de plus en plus d'expansion. Une arène pour championnat fut construite, un hôpital, un hôtel et on dût ériger des murs de fortification pour entourer le village. Tout allait pour le mieux. Sans le savoir, son nom parcourait déjà les régions...

~~~~~~~~~~~~~~~~Partie 3

Son chevalier, lui... il ne s'était pas réveillé de ce grand flash... il avait été perdu, supprimé, dénié, oublié...

Enfin... c'est ce qu'il racontait à quiconque lui demandant, année après année, pourquoi il n'était pas avec son chevalier? Pourquoi il n'était qu'un simple écuyer seul? Avait-il été destitué? Avait-il enfreint le code des chevaliers? Jouait-il à une fausse identité? ... Il ne voulait pas leur dire la vérité, il ne pouvait pas, elle n'était pas digne d'un chevalier. Si les gens apprenaient qu'il avait lui-même tué son chevalier, jamais il n'aurait le respect et la reconnaissance qu'il désire, jamais il ne pourrait être chevalier. Il serait craint, voire même méprisé, entraîné vers l'ombre... alors qu'il rêvait d'être chevalier.

~~~~~~~~~~~~~~~~Partie 4

C'est à l'âge de 17 ans que son chevalier était entré dans sa vie. Le membre de l'ordre l'avait attendu à l'accueil de son école. Tous les gens autour s'étaient excité, se chuchotèrent aux oreilles en lançant des regards vers le chevalier et vers Toryad. Alors qu'il saluait ses élèves et passait à l'accueil, il s'était arrêté d'un coup devant ce représentant royal. Tout de suite après, alors que les deux individus s'étaient bien identifiés, il avait souri à l'homme. Le chevalier était venu le recruter. C'était un noble chevalier, le chevalier Vladim De Mindor, d'une voix grave et posé, il dégageait beaucoup de sérénité. Ils avaient marché toute l'après-midi tous les deux autour du village. Cela faisait 2 ans qu'il gardait un oeil sur Toryad comme potentiel écuyer. Lui-même voulant être prêt à prendre un écuyer, il avait attendu le bon moment. C'était donc son tout premier potentiel écuyer.

~~~~~~~~~~~~~~~~Partie 5

Un maître... déchu?

Cela faisait 2 ans qu'il suivait ce chevalier qui ne dégageait plus aucune sérénité. 7 ans au total, mais depuis 2 ans, beaucoup avait changé. Après l'explosion qui avait passé comme un flash, un clignement d'oeil, il s'était relevé, la tête planté dans la terre, pour voir la même maison qu'il connaissait, celle de son chevalier, mais le décor avait considérablement changé et aussi ce qu'elle dégageait. Il n'avait jamais eu autant d'arbres autour de cette demeure et la zone de combat n'était plus autant vive de végétal et de parfum. L'herbe était jaunit et épineuse. Il s'était alors secoué, pensant qu'il avait mangé un coup un peu trop dur et avait perdu la carte. Il était ensuite retourné à l'intérieur.

Son chevalier n'était pas celui qu'il avait autrefois connu. Il était noble, il était sage... mais pas lui. Lui était sévère, illogique. L'ordre dit bien que l'écuyer «doit un respect inconditionnel à son maître»... Oui, il avait prêté serment envers son chevalier, mais *comment respecter un maître qui agit selon ses propres convictions avant celles de l'ordre?* se disait-il. Il avait suivi son entraînement difficile, avait appris des techniques de combat plus brutales et plus féroces, visant même à faire sortir l'animal en lui. Il avait suivi son chevalier dans ses quêtes étranges, des quêtes selon lesquelles éliminer certaines personnes en sauverait d'autres, d'autres ressemblant même à du vol. Et puis il ne parlait pratiquement jamais de l'ordre des chevaliers ou encore il n'en disait pas du bien. Cette situation l'avait plongé dans un questionnement profond. Était-ce cela la vie de chevalier? s'était-il trompé sur l'impression qu'il en avait? Devait-il dire adieu à son ancienne vie, ses anciennes valeurs? S'oublier complètement et s'en remettre à son chevalier? Était-ce là l'achèvement de son entraînement?

~~~~~~~~~~~~~~~~Partie 6

Le chevalier Vladim n'avait pas mis trop longtemps à voir tout le potentiel chez Toryad. Le chevalier s'était installé dans le village pour le prendre comme élève comme la tradition le veut. On lui avait donc fait un accueil honorable. Il s'était assuré que la demeure serait aux goûts du chevalier qui, à sa grande surprise, n'avait pas désiré plus qu'une petite maison bien simple : Cuisine, dortoir et une grande salle ainsi qu'une grande cours arrière avec une sorte cabanon de rangement. *Comment pouvait-ce être suffisant?* s'était demandé Toryad. Pendant de longs mois, le chevalier l'avait chapeauté dans son développement spirituel et ses capacités à garder son sang froid. Il avait apparemment un petit problème à s'empêcher de s'empresser de venir au secours de ceux qui en avait le besoin. Il avait alors compris, grâce aux mises en scène du chevalier, que d'apprendre à analyser les situations avant d'agir pourraient un jour lui sauver la vie... et celle de milliers d'autres innocents. Une fois par semaine, le chevalier ou un remplaçant de l'ordre donnait des leçons à un groupe d'élèves dont Toryad s'était démarqué.

~~~~~~~~~~~~~~~~Partie 7

Il avait regardé ses mains...
Elles tremblaient encore...
Tachées, recouvertes de rouges...
Ce sang... encore chaud... qui lui coulaient entre les doigts...
Ses yeux.........
Les yeux du chevalier étaient fixé dans les siens...
Celui-ci venait de rendre son dernier souffle....
Toujours souriant...

~~~~~~~~~~~~~~~~Partie 8

Un an déjà s'était passé depuis sa première rencontre avec le chevalier Vladim De Mindor. En un an, il était passé de fils de paysan à écuyer. Ils avaient quitté son village pour parcourir les différentes régions. Le chevalier Vladim avait vraiment tenu à être assigné à Toryad, sentant cette chimie entre les deux: la complémentarité entre le potentiel de l'écuyer et la connaissance du maître. Son entraînement avait commencé physiquement où le chevalier l'avait mis à l'épreuve et avait poussé ses performances et ses réflexes à son meilleur. De la force, mais surtout du contrôle, pas de mouvements faibles, pas d'angle-morts, des réflexes aiguisés et une compréhension de l'espace quasi-parfaite. Le chevalier disait : «Si tu comprends ton corps et ton espace, si tu le connais parfaitement, rien ni personne ne pourra trafiquer tes pensées et te contrôler.» Un an qu'il avait mis à se perfectionner ainsi. L'année suivante avait été axé sur les armes de combat rapproché. Passant de la forge jusqu'à l'essaie, il avait appris ce qui faisait une bonne arme et une mauvaise ainsi que les différents avantages et inconvénients de chacune. Il avait aussi appris l'importance de toujours garder son arme avec soi et de l'entretenir comme si sa vie en dépendait, en fait sa vie en dépendait, tout simplement! Son chevalier disait : «Une mauvaise épée entre de bonnes mains, c'est un couteau de beurre. Une bonne épée entre de mauvaises mains, c'est une domination!».

~~~~~~~~~~~~~~~~Partie 9

...Cette fois, il venait de commettre un acte qu'il ne pouvait pas lui pardonner et laisser passer. Que lui restait-il comme choix? il n'avait pas le choix... il voulait sa mort...

Après avoir parcouru tant de distance ensemble et toutes ces années, comment ce chevalier avait-il pu oublier le village natale de Toryad? Lui n'en avait rien oublié de sa famille, de ces amis, de ces succès, de son beau village. Alors qu'ils approchaient, le paysage lui remémorait de plus en plus ces lointains souvenirs d'enfance. Il avait évidemment fini par reconnaître son petit patois.

Il avait hésité avant de le dire à son chevalier, mais son enthousiasme était trop grand, il avait demandé de rendre visite à ses parents. Son chevalier s'était alors fâché, disant que c'était interdit et qu'il devait oublier sa famille! Il lui avait ensuite fait la morale, mais jamais ce n'était constructif. Non, tout était négatif et opprimant. Des scénarios selon lesquels que voir ses parents pourrait le rendre vulnérable, qu'il se devait d'être loin d'eux pour rester fort et inatteignable, ses sentiments étant une faiblesse, une honte, ils le mèneraient à sa perte. Il ne s'était jamais senti autant déchiré de toute sa vie, entre l'ordre de son chevalier et les cris de son coeur.

Au bout de quelques jours tout de même, le chevalier avait soudainement changé d'attitude. Une journée, après un autre de ces entraînements coriaces mentalement et physiquement, le chevalier l'avait approché et lui avait dit «Pourquoi n'irais-tu pas te balader un peu au village? j'ai des choses à voir au village voisin.». D'abord surpris de cette proposition, il avait rapidement accepté. Il s'était alors plongé dans les rues de son enfance, retrouvé les villageois, les marchés, l'arène, l'église et son école. Rien n'avait beaucoup changé, mais peu ne lui portait une attention particulière. Les gens semblaient l'avoir oublié. Comment était-ce possible? Il était marqué dans l'histoire de ce village....... Et où étaient ses parents? sa maison? Il avait été jusqu'à son ancienne maison. Toujours tranquille et chaleureuse, elle n'avait pas changé. Est-ce que ses parents étaient là? Quelle serait leur surprise de voir le retour de leur fils? Il avait été pris de l'émotion et s'était tenté à frapper.... sans réponse. Pourtant, à l'intérieur, on pouvait voir un certain signe d'activités, des plats sorties ainsi que des outils dans le salon. Il avait décidé de faire le tour pour entrer par l'arrière. La porte n'était pas fermée, alors il était entré doucement et avait scruté le rez-de-chaussée. C'est alors qu'il avait entendu quelque chose tomber sur le plancher à l'étage, comme quelqu'un qui s'écroule. Il avait accouru aux escaliers puis retrouvé la chambre de ses parents d'où il avait entendu le bruit. Dans l’entrebâille de la porte, il avait rapidement reconnu son père étendu sur sol, inerte. Il s'était précipité sur lui sans attente.

C'était trop tard... trop tard pour son père et trop tard pour lui. Avant même qu'il n'aille pu voir le visage de son père qu'il avait retourné, il avait déjà une lame au cou. Une voix grave avait retenti :
«Fallait bien s'en attendre!»

Rapide comme l'éclair mais subtilement, il avait tout de suite mis sa main à son fourreau, 2e surprise : son épée n'était plus là!! Et il faisait dos à l'autre personne. Piégé, il s'était relevé lentement. L'homme avait encore parlé :
«Pfff prévisible comme un rrrat!».

Soudain, il avait reconnu ce ton de quelqu'un de très familier...
«Je t'avais pourtant prévenu, mais je savais que tu ne m'écouterais pas»...

*Non, pas possible! O.O* avait-il pensé...
«La désobéissance entraîne des conséquences Toryad!!»...

Il s'était alors retourner pour voir... son chevalier qui était bel et bien devant lui, une épée à sa gorge: il venait de tuer son père. Cette fois, il venait de commettre un acte qu'il ne pouvait pas lui pardonner et laisser passer. Que lui restait-il comme choix? il n'avait pas le choix... il voulait sa mort. Et on dirait que le chevalier Vladim savait très bien ce qu'il ressentait. Celui-ci avait repris :
«N'est-ce pas fascinant cette colère que tu ressens? Tu veux sans doute me tuer à l'instant, mais tu n'as même pas ton épée! AHAHAH»

Malheureusement pour lui, son chevalier avait totalement raison et c'était encore plus enrageant. Il avait le souffle court et très fort.
«Viens avec moi Toryad, j'ai autre chose pour toi dehors.»

~~~~~~~~~~~~~~~~ Partie 10

Les années 3 et 4 avaient été remplies d'autres types de combat, soient les rapprochés et à distance. Il n'excellait pas particulièrement, mais il arrivait à s'en sortir. Il avait donc abordé des sujets tels sa connaissance spatiale et sa précision, deux éléments importants pour son chevalier lui disant que la connaissance spatiale «l'empêcherait de perdre le contrôle de ses pensées et prendre panique» et que la précision «est ce qui rend un chevalier digne car il est formé pour tout et en profondeur. Le tire à l'arc, par exemple, n'est qu'une petite application de la précision». Il commençait de mieux en mieux saisir son entraînement et vers quoi tout cela le mènerait. Il s'attachait aussi beaucoup au chevalier Vladim qui lui servait de modèle autant que de mentor. La 5e année, le chevalier Vladim avait essayé de réunir les accomplissement des 4 premières années et de les intégrer en une série d'épreuve qu'il avait dû relever, et il s'en était très bien sorti. Si bien que le chevalier s'était dit qu'il commencerait à lui montrer l'art des potions et des herbes. Enfin, il avait voulu lui montrer, il avait commencé depuis quelques mois, mais un drôle d'évènement était survenu.

Ils étaient à l'extérieur, beau temps, ils s'entraînaient amicalement dans des styles variés : à l'épée, au bâton, à mains nues, etc. Et puis soudain... SNAP!!... plus rien...

Ainsi était ses souvenirs de ce grand flash dans sa mémoire...

~~~~~~~~~~~~~~~~ Partie 11

Ce n'est qu'une fois à l'extérieur que le chevalier lui avait expliqué que c'était une leçon qu'il devrait retenir : il lui devait obéissance ou alors il ne deviendrait jamais chevalier. Il n'était pas tellement d'accord avec cet ultimatum surtout que ce chevalier venait de tuer son père, alors il avait pris un 3e choix. Il avait lancé un défi à mort au chevalier. D'abord, le chevalier avait cru à une plaisanterie, puis avait vu le sérieux chez Toryad. C'est donc à ce moment que son maítre lui avait dit : "Très bien! Tu te penses prêt à me vaincre! Qu'il en soit ainsi. Donc tu devras me tuer ou alors mourir pour ton insolence."

C'est donc dans la cours arrière de sa maison d'enfance que le combat avait eu lieu. Toryad voyait toujours rouge, rouge comme sang de son père sur le sol, et le chevalier avait l'air trop sûr de lui. Le soleil amorçait sa descente, mais le combat avait perduré bien après ses dernières lueurs. Une seule épée en main, les deux semblait des maîtres ou du moins de même niveau, acharnés, précis, puissance, évasifs, inventifs. À qui serait la première erreur grave? Lequel flancherait à ce duel infernal? Toryad était tenace et très endurant, sa colère avait décuplé ses forces. Le chevalier lui semblait en contrôle, mais affichait sans doute trop de plaisir à voir son écuyer essayer de le vaincre. Toryad avait-il sous-estimé son maître dans sa colère? Le chevalier était-il trop confiant?

~~~~~~~~~~~~~~~~ Partie 11

Sans doute avait-il été trop confiant, oui. Enfin, Toryad essayait de s'en convaincre. Ou alors, il aurait planifié et attendu ce duel pour en quelque sort obliger Toryad à commettre un crime qu'il ne se tolérerait pas, comme si tuer le chevalier Vladim aurait été la dernière épreuve... Il n'était plus sûr de rien à présent, même plusieurs années plus tard.

Il se retrouvait donc là. Après la mort de son chevalier, il continua à faire les villes et les régions. Il ne retourna pas à son village, fuyant, cherchant des réponses à ce qui s'était produit. Comment son chevalier avait pu devenir si malsain? Pourquoi tout d'un coup tout avait changé? Pourquoi les gens de son village ne le reconnaissaient-ils pas? Qu'était-il arrivé à sa mère? Comment avait-il pu commettre un crime si odieux que de tuer son chevalier? Comment avait-il pu se laisser aller vers autant de haine et perdre le contrôle? Pourrait-il plutôt être un écuyer de l'ombre?

Il avait alors dit adieu à son rêve de devenir un jour chevalier d'Émeraude. Il s'était rendu à l'évidence, mais n'en parlait en personne et continuait de mentir à quiconque était trop curieux envers lui. Il devint solitaire et voyageur, songeur et détaché, voire même renfermé. Bien sûr, il connaissait le code des chevaliers, mais ne s'y conformait pas systématiquement. Il lui arriva de faire des rencontres plus obscures que d'autres, mais certaines furent tout de même bienfaitrices. Il aida parfois, mais sauva sa propre peau d'autres fois. Rien n'affectait son jugement autre que lui-même, mais il restait imprégné des entraînements qu'il avait reçu, même si sa vie était un mélange de fierté et de honte, d'amour et de haine... Et lui tentait encore de comprendre, de se trouver la dedans.



FIN (enfin, c'est là fin, mais le début Razz )
(P.S. J'ai eu beaucoup BEAUCOUP de plaisir à l'écrire ahahah Razz )

~~~~~~~~~~~~~~~~



__________________________________
Comment avez-vous connu le forum? Un ami (Vrathak) est venu me chercher directement car il sait que j'ai toujours aimé les forums RGP! Personnellement, c'est vrai sauf que trop souvent j'ai tombé sur des forums morts... on va voir ce que celui-ci dit Smile


Dernière édition par Toryad le Sam 9 Mar - 15:08, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toryad

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 26/02/2013

MessageSujet: Re: Toryad Lumen   Mar 5 Mar - 21:55

je fais un post que je supprimerai car je n'arrive pas a modifier depuis mon cell sans perdre plus de la moitié de mon texte. Ici seront des modifications:


Histoire partie 9: changement majeur (déjà remplacé)

partie 10 ajoutée

Partie 11 ajoutée

partie 12 ajoutée

Histoire terminée!!

Ne reste plus que le physique et le caractère



Dernière édition par Toryad le Sam 9 Mar - 13:50, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamilia

avatar

Messages : 353
Date d'inscription : 21/02/2013

MessageSujet: Re: Toryad Lumen   Mar 5 Mar - 23:28

Hahaha c'est bon, j'ai bien hâte de tout lire!


N'oublie pas ton caractère et physique!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toryad

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 26/02/2013

MessageSujet: Re: Toryad Lumen   Jeu 7 Mar - 4:13

Kamilia a écrit:
Hahaha c'est bon, j'ai bien hâte de tout lire!

N'oublie pas ton caractère et physique!

Oui oui Smile ça viendra avec la fin de l'histoire, ce pourquoi j'ai remanié l'ordre des points. On découvre le personnage au fur et à mesure de la lecture. Au fait... c'était quoi l'idée déjà de me lancer dans ce défi? ouf XD ahah Razz J'ai très hâte aussi d'avoir fini ^^ À bientôt j'espère!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toryad

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 26/02/2013

MessageSujet: Re: Toryad Lumen   Sam 9 Mar - 15:11

fiche T.E.R.M.I.N.É.É!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamilia

avatar

Messages : 353
Date d'inscription : 21/02/2013

MessageSujet: Re: Toryad Lumen   Sam 9 Mar - 20:33

cheers


Ça valait la peine d'attendre!


tu


es



ACCEPTÉ!!!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamilia

avatar

Messages : 353
Date d'inscription : 21/02/2013

MessageSujet: Re: Toryad Lumen   Sam 9 Mar - 20:34

Je t'ai mis dans le groupe Autres

on changera si tu changes de camps un moment donné Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toryad

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 26/02/2013

MessageSujet: Re: Toryad Lumen   Sam 9 Mar - 20:49

WOOOUUHOOUU!! cyclops cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Toryad Lumen   

Revenir en haut Aller en bas
 
Toryad Lumen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [SPOIL] Lumen Histoire !
» Lumen ~ Une étoile parmi tant d'autres
» " Les histoires qu'on aime le plus vivent en nous pour toujours." Avec Lumen...
» Harpies VS Catapultes [Lumen]
» [J1-Perime] Golden Eagles of Black Tower vs Lumen Velum

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Faerun :: Hors-jeux :: Sujets (RP) terminés-
Sauter vers: