Faerun

Forum RPG avec de multiples Univers
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Long rétablissement (Solo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nox

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 21/06/2015
Localisation : Indéterminé

MessageSujet: Long rétablissement (Solo)   Mar 23 Juin - 14:24

Graduellement, les arbres imposants de la forêt elfique s’estompèrent. Les troncs s’espacèrent de plus en plus, laissant place à quelques rayons de soleil. Les plantes étaient si hautes et compactes qu’il était épuisant de s’y frayer un chemin. Elle dégageait une atmosphère menaçante.  Il y avait de ces bruits inquiétant que le Sorcier n’avait jamais entendu auparavant. Il avait d’autant plus l’impression qu’il était constamment surveillé. L’homme avait beau scruté attentivement les alentours, il était bien seul.  C’était comme si la forêt le prenait pour une menace et chercher à s’en débarrassé.  Le croassement d’un corbeau résonna, une branche craqua à proximité.  Un sentiment de malaise s’empara de l’homme qui essaya qu’accélérer le pas.  

Les longues chaines toujours à ses chevilles et poignets lui compliquant largement la tâche, l’homme avait passé les chaines de ses poignets autour de son cou et maintenait les chaines de ses chevilles dans ses mains. Très régulièrement, Nox se devait de prendre des pauses. Membres ankylosés, souffle court, la faim, la soif.  Le sorcier avait marché toute la journée précédente ainsi que la nuit. Cela ne devait faire que quatre heures que le soleil était à nouveau levé. La pomme qu’il avait glissée dans sa poche avait été depuis longtemps mangée. Ce goût sucré était digne d’un repas de luxe pour l’homme qui avait passé trop de temps en cellule.

Ses pensées retournèrent vers l’Empereur qui n’avait pu s’échapper avec lui. Avait-elle seulement survécut aux terribles secousses ? Son corps était si faible et fragile, Sammaël Pan aurait-elle survécu à cette longue fuite éreintante ? L’abandonner n’avait pas été facile, mais il ne regrettait pas non plus son choix. Seul les plus forts survivent.  N’était-ce pas là son adage favori ? Si l’Empereur était réellement forte, qu’elle survive jusqu’à son retour ou que son âme quitte ce monde.

Le sorcier se redressa non sans regret et poursuivit sa lente avancée.  Plus il mettrait de la distance entre lui et ces êtres sveltes, mieux il se portera. La végétation était de moins en moins garnit. La lisière ne devait plus être très loin.  


«Et puis…c’était quoi cette seconde onde de choc…» Marmonna-t-il, la voix enrouée.

Était-ce une réplique de ce même couple de magicien ? S’ils sont cristallisés,  les chances étaient peu probables. La cause serait donc autre chose ?  

«Lorsque mes pouvoirs seront de retour, je devrais fouiller l’esprit des gens afin d’en avoir le cœur net…» Pensa-t-il tout haut.

Le temps s’estompa comme s’il était une éternité et le soleil entama sa lente descente à l’horizon. Le cœur de l’homme se serra alors devant la beauté des rayons enflammant la plaine qui s’ouvrait devant lui. Un vent frais l’accueillit dès son premier pas hors de cette forêt maudite.  Une larme perla sur la joue incrustée de saleté et fit quelques pas supplémentaire avant de se laisser tomber sur le sol, complètement épuisé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nox

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 21/06/2015
Localisation : Indéterminé

MessageSujet: Re: Long rétablissement (Solo)   Ven 10 Juil - 19:01

Lorsqu’il ouvre les yeux, Nox arrive difficilement à distinguer les formes qui l’entourent. Pendant les premières secondes, tout est encore flou avec cette étrange impression d’être en constant mouvement.  L’obscurité ainsi que le silence qui envahit ses tympans lui indique que c’est la nuit. Rapidement, il ferma à nouveau les yeux. Des sueurs froides perlèrent le long de sa nuque et son cœur palpita étrangement vite. Un moment, son corps était chaud, l’instant d’après, il grelottait. Puis, une violente crampe. L’homme se tourna et vomit. D’abord un peu de bile, puis rien. Cependant, les crampes persistèrent longtemps malgré qu’il n’y ait plus rien depuis longtemps dans son estomac.  Des pas  rapides sur un plancher de bois craquant résonnèrent, une porte s’ouvrit doucement et une personne s’assied à ses côtés, posant une main rassurante sur son épaule.  

«Tout va bien… Tout va  bien…»  Murmura paisiblement la voix d’une dame âgée. Sa voix, douce, chaude et réconfortante permirent à Nox de se détendre un peu.

Un long moment s’écoula ensuite silencieusement pendant lequel Nox semblait reprendre son souffle. Les crampes s’étaient apaisées et il se laissa choir sur le lit. C’est seulement à ce moment que la personne retira sa main de son épaule et le couvrit. Trop faible que pour ouvrir les yeux, le sorcier se rendormi aussitôt. Ses rêvent furent agités. Sa fuite, l’Empereur, les Elfes, les secousses, tout s’entremêlaient dans son esprit, tout devenant incohérent, perdant tous ses repères. Où était-il ? Que se passait-il ? D’ailleurs, ses membres lui faisaient incroyablement mal. Son corps n’était plus habitué à ne plus être entravé.

Le jour se leva et ses rayons virent nimber la chambre de Nox qui ouvrit de nouveau les yeux. Les étourdissements ainsi que les malaises n’étaient plus qu’un mauvais souvenir. Malgré tout, l’homme d’Irianeth se sentait toujours aussi tristement faible. Immobile et se sentant incapable d’effectué le moindre mouvement, le sorcier observa donc l’endroit où il se trouvait. La pièce était de taille modeste. Un petit bureau en bois se trouvait sur le mur opposé sur lequel se trouvaient quelques vieux livres et crayon. À côté du bureau, il y avait une grande commode. Avec le lit ainsi qu’un tabouret, il s’agissait là du seul mobilier de la pièce.  

Le grincement de la porte retenti et Nox posa son regard sur une vieille petite dame. Sa chevelure était argenté représentait la sagesse de l’âge.  Vêtu d’une tunique blanche, elle portait dans ses mains un plateau de nourriture dans lequel se trouvait de l’eau, une miche de pain et quelques petits fruits.  Inspirant un bon coup, le sorcier se redressa dans le lit tandis que la dame vint s’asseoir à ses côtés tout en posant le plateau près de lui. C’est seulement là que Nox s’aperçue que le sol qu’il avait souillé la veille avait été nettoyé.


«Mon mari t’a trouvé inconscient sur le sol il y a trois jours. Tu étais dans un sale état mon p’tit !» Raconta-t-elle de cette même voix douce et rassurante. «Par chance, il avait été en ville, faire quelques courses avec la charrette ce jour-là !»

Le vieil homme avait été un peu embarrassé sur le moment. Était-il un prisonnier ou un malheureux esclave qui avait réussi à s’enfuir ? Suivant son cœur, ce dernier avait finalement ramené le Sorcier à la maison  où depuis ce temps, la vieille dame s’occupe de lui au meilleure de ses capacités, lui donnant souvent à boire et lui ayant fait un rapide bain. Ils avaient craint pour sa vie jusqu’à cette nuit. Le vieux couple s’occupait d’une petite ferme familiale.  Champ, vaches, poules et lapins, ils vivaient presqu’en autarcie.  Leur enfant, désormais marié vivait dans un royaume voisin où il exerçait avec fierté son rôle de garde royale. Son travail lui demandait beaucoup de temps et venait donc peu souvent à la ferme de ses vieux parents.

«Il n’y a donc aucun problème à ce que tu restes un moment ici, le temps que tu te rétablisse complètement.» La dame se leva lentement et prit le plateau vide. Un sourire sincère se dessina sur son visage : «Repose-toi encore. Tu es trop faible pour te lever.» Elle s’éloigna puis, alors qu’elle allait passer la porte, elle se tourna à nouveau vers le sorcier : «Je me nomme Philomène et mon mari Alphonse…»

Le sorcier, qui n’avait pipé mot depuis le début de sa visite hésita soudainement à lui donner sa véritable identité. Ces gens étaient travaillants et honnêtes. Si jamais ils venaient à découvrir sa véritable origine ou encore entendre parler de lui par les sombres desseins qu’il projette, ils risquaient d’être déçus. Le rétablissement allait être long, malgré tout, Nox leur devait tout simplement la vie. L’homme entrouvrit les lèvres :

«N…» La gorge sèche et n’ayant pas parlé depuis beaucoup trop longtemps, celui-ci toussa. La dame, en hâte s’approcha de lui, et une fois que la toux fut passée, elle le coucha, tel un enfant.

«Repose-toi. Nous discuterons plus tard.»

Puis elle quitta définitivement la chambre, mettant ainsi fin à son dilemme. L’homme jeta un regard à l’extérieur, le soleil étant encore haut dans le ciel bleuté puis s’endormie en regardant les vaches brouter tranquillement l’herbe devant elles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nox

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 21/06/2015
Localisation : Indéterminé

MessageSujet: Re: Long rétablissement (Solo)   Ven 24 Juil - 10:53

Le vent s’éleva doucement, caressant l’herbe telle une douce brise de fin d’après-midi. Puis, le vent se leva, à chaque fois de plus en plus fort comme si un orage allait étendre sa colère sur la ferme familial. La poussière s’élevait du sol aveuglant et fouettant quiconque sur son passage. Pourtant, le ciel était aussi limpide que de l’eau de roche. Aucun nuage, blanc ou noir ne le parsemais, la chaleur du soleil était si écrasante qu’il fallait faire particulièrement attention aux coups de chaleur. Le vent s’essouffla, redevenant qu’une simple brise, les cigales se remirent à chanter paisiblement.

«Maâyana…» Un murmure s’éleva parmi leur chant et une lame de vent vint s’abattre avec force dans une bûche sans qu’elle ne se sépare en deux. Un homme torse nu s’approcha et visualisa le résultat, une moue de déception se dessinant sur son visage émacié.  Auparavant, fendre un rocher ne lui aurait causé aucun problème et désormais, le sorcier peinait à trancher une simple bûche. Et encore ! Il lui avait fallu plusieurs essais avant de contrôler l’air et d’en faire une lame tranchante. Épuisé par cette simple manœuvre qui ne lui demandait aucune énergie quelques mois –ou années ?- plus tôt, le sorcier noir s’assied sur l’herbe rêche, posant son front sur ses genoux.  Comment allait l’Empereur ?

Cela faisait maintenant un peu plus de deux semaines que l’homme d’Irianeth se trouvait chez ce vieux couple de fermier. La première semaine, il ne fut que dormir et manger maigrement, incapable d’ingurgiter une nourriture trop lourde ou riche de nutriment. Le sorcier était aussi incapable de se lever ou laver seul. Philomène devait à chaque fois se déplacer afin de l’aider à se lever et effectuer les quelques pas qui le séparait des latrines. La seconde semaine, il fut plus en aise de se déplacer seul, bien que l’homme fût toujours faible et il s’efforçait de manger  un peu plus, dans l’optique de réhabituer son estomac à des portions dites normales. Il se promenait librement dans la maison et aidait du mieux qu’il pouvait Philomène avec les tâches ménagères. Ce n’était pas tant que ça lui plaisait que c’était une façon de se réhabilité, de refaire son endurance et ses muscles perdu lors de sa captivité. Il y a plus ou moins trois jours maintenant que Nox sort à l’extérieur, aidant difficilement Alphonse à cueillir des  fruits et légumes, labourer la terre ou encore transporter du bois ou du foin. Il avait profité d’un temps mort pour tenter d’user de ses pouvoirs.

Une douce main se posa délicatement sur ses épaules et la douce voix de Philomène lui apparut comme un réconfort face à son esprit tourmenté.


«Laisse-toi du temps mon enfant.»

Cette désignation possessive utilisée par Philomène le faisait toujours un peu tiqué mais à défaut d’avoir prononcé une seule parole depuis son arrivé ici, le couple ne pouvait faire autrement. Ces paroles lui apportèrent d’autres sentiments étranges qu’il n’arrivait pas vraiment à saisir encore. Épuisé, l’homme laissa tomber sa tête sur l’épaule de la vieille dame.  Dans cette ferme, le temps ne semblait pas s’écouler de la même manière aussi, restèrent-ils très longtemps ainsi, à contempler silencieusement l’horizon.

Lorsqu’il revint dans sa chambre après le diner, Nox découvrit un immense livre, une plume ainsi qu’un encrier sur le bureau. Il s’approcha et le prit entre ses mains. Le livre était à couverture souple et recouvert de cuire. Faisant défiler rapidement les feuille de vélins devant lui, il s’aperçu que celles-ci étaient vierge d’encre. Toutes vierges sauf une, la première où Alphonse lui avait écrit un petit mot :
Enfermé dans ton silence, peut-être trouveras-tu la force d’écrire.
Alphonse.

Message succinct qui reflétait le caractère du vieux bonhomme, l’homme d’Irianeth en fut touché. Définitivement, ce vieux couple le traitait comme un de leur enfant.

Le pas léger, il descendit à la cuisine où Philomène débarrassait la table tandis qu’Alphonse réparait une masse ayant brisée plus tôt dans la journée. Le soleil reflétait ses derniers rayons de la journée embrasant la pièce d’une lueur  orangé.  Sans prendre la peine de voir si le vieux couple lui portait attention, Nox inclina humblement la tête et prononça ses premières paroles depuis bien longtemps
«Merci» puis, sans attendre de réponse, il remonta l’escalier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Long rétablissement (Solo)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Long rétablissement (Solo)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Croisé pékinois poil long 5/6 ans orphelin Béthune (62)
» Sujet a long terme: ork sauvage.
» Un combat long....très long !!
» La vie n'est qu'un long fleuve tranquille (ou pas)
» B-Boy, la JL souhaite un rétablissement tres rapide a ta fille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Faerun :: Hors-jeux :: Sujets (RP) terminés-
Sauter vers: