Faerun

Forum RPG avec de multiples Univers
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nox, sorcier d'Irianeth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nox

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 21/06/2015
Localisation : Indéterminé

MessageSujet: Nox, sorcier d'Irianeth   Lun 22 Juin - 14:21

Prénom et nom : Nox

Âge : Environ 28 ans

Sexe : Masculin

Race : Humain

Rang : Sorcier d’Irianeth

Alignement
Le concept de bien ou de mal est relatif selon les desseins de chacun. Ainsi, pour un groupe de personne, Nox apparaitra comme un sombre sorcier ne cherchant qu’à poursuivre les ambitions d’expansion de son peuple.  D’un autre point de vue, Il sera vu comme un bon sorcier œuvrant avec acharnement à l’élaboration de nouveaux sorts, pièges et armes pour son peuple.  Bien conscient de la situation dans laquelle se trouve Irianeth, Nox n’a pas toujours approuvé aveuglément tout ce qui s’y décidait. Cela fait-il donc de lui une bonne personne pour autant ? Comment interprète-il le bien et le mal et comment un autre l’interprète sont deux choses si différentes et complexes qu’il est au final bien difficile de lui attribuer un de ces concepts. Quel sont les limites de ce qui est bon de ce qui ne l’est pas ?

Particularité : Aime les noms de femme.

Équipement
Sous ses couches de vêtement, le sorcier porte une cote de mail afin de prévenir les attaques de projectiles. Efficace, elle lui évitera bien des coups mortels sans pour autant le laissé indemne de toutes blessures. Par-dessus, Nox porte un ajusté au tissus lourd et épais, arborant les couleurs sombres de l’Empire, camouflant la base de son visage et descendant librement jusqu’aux mollets.  Des pantalons fait de tissus un peu plus léger et parfaitement ajusté complètes le tout. Des jambières métalliques recouvrent ses bottes de cuir léger et souple qui remontent jusqu’à ses genoux.  Une armure d’acier recouvre son bras gauche, décrivant des courbes pouvant faire dévier des lames et arborant des pointes pouvant s’enfoncé dans la chair des gens.  Les extrémités de l’armure se terminent comme un gantelet de griffes tranchantes. Rattaché à cette dernière, une cape camoufle son bras droit qui, quant à lui n’a que le gantelet aux griffes tranchantes.  Pendu à ses ceintures, on y trouve une bourse et un grimoire. Outre ses gantelets aux extrémités griffus, Nox ne possède pas d’arme. Ce qui ne signifie pas qu’il ne sait pas s’en servir.

Capacités
Nox peut projeter son esprit et sa conscience hors de lui. Que ce soit afin de repéré une personne (à condition de la connaitre) ou encore pour prendre possession d’un humain ou d’une créature. Il existe deux types de projection : La première étant que le sorcier peut seulement pénétrer l’esprit d’un homme ou d’une créature, sans en prendre le contrôle. Ainsi, Nox aura accès à des informations ou pourra assister à des réunions à l’insu de ces derniers. Le second type de projection, plus violente, est de prendre possession d’une personne ou encore d’une créature. Écrasant littéralement l’esprit et la conscience de son occupant, il intégrera son corps. Plus la personne est psychiquement forte, moins le contrôle sera long et efficace.

Une fois sa conscience retiré de la victime, la personne peut ressentir une forte migraine, des étourdissements ou encore l’évanouissement selon la force de la projection.

L’utilisation de ce pouvoir n’est cependant pas sans risque pour le Sorcier noir. En effet, pendant l’utilisation de ce sort, son corps est vulnérable aux attaques psychiques et physiques.

Par ailleurs, Nox use aussi de sorts d’enchantements d’où son grimoire. Cependant, si on ouvre le livre, ce n’est pas des récitations de sorts qu’on y trouvera, mais plutôt des noms de femmes, comme si les sorts y étaient encodés ainsi afin que lui-seul puisse le lire. Ces enchantements sont plutôt efficaces lorsque le combat se tient à distance ou encore lors d’une embuscade.

Certes, il ne porte pas d’arme, mais cela ne fait pas de lui un piètre combattant. Bien au contraire. Bien que la vitesse ne soit pas son point fort dû au poids de ses vêtements et de ses protections, le sorcier ne manque en outre pas de ruse et d’agilité afin d’esquiver les coups mortelles et réplique avec les griffes de ses gantelets d’acier.


Maitrise des pouvoirs
La maitrise des deux types de projections peut être considérée comme parfaite.  Le sorcier de l’Empire contrôle parfaitement ses projections de conscience à travers homme et créatures. Seul la durée et la discrétion de l’acte peuvent varier selon la force de la personne ou de la création dont il prend possession.

Pour ce qui est des enchantements, Nox doit régulièrement les étudier. Tous les noms n’ayant pas les mêmes capacités, il est parfois difficile de ce souvenir de ceux dont on utilise le moins souvent. Seul quatre prénoms associés aux éléments de bases sont encrés en lui.
Par exemple, pour le feu, ce sera Victoria, pour l’eau, Adva, pour l’air, Maâyana et la terre, Gaya. S’il souhaite utiliser des sorts plus complexes, le Sorcier se doit de bien étudier et mémoriser leurs noms et pouvoir. Évidemment, utiliser leur nom lui draine beaucoup d’énergie.

Quant à ses capacités aux combats physiques, il est un combattant légèrement au-dessus de la moyenne. Cependant, l’endurance et la vitesse n’étant pas son fort, il fera tout pour que le combat ne s’éternise pas.


Caractère
Bien qu’il se trouve régulièrement aux premières loges, Nox est le genre de personne que l’on oublie facilement. Il est pourtant là, participant aux débats,  proposant des idées par-ci et par-là, mais sa discrétion et son calme font malgré tout de lui un personnage secondaire dans l’enceinte de l’Empire d’Irianeth. Et ce rôle lui convient parfaitement. Quelqu’un volerait ses idées qu’il ne s’en offusquerait même pas. Après tout, les gens qui chercheront à stopper leur plan vont éliminer les têtes dirigeantes non ?

Ce n’est pas qu’il n’a pas d’affection pour personne car outre Amecareth avec lequel il était difficile de communiqué, il ne se souvient pas d’avoir éprouvé de sentiment négatif envers le singulier Anonyme ou encore la sensuelle Sammaël Pan.  Il fait ses choses paisiblement, suit les ordres qu’on lui donne, fait rarement plus et jamais moins.  Nox n’est pas du genre à se laisser impressionner ou intimider facilement. Le fait d’être passif et calme l’aide entre autre à garder son sang-froid lors de moment de tension.

Cependant, cela n’a pas toujours été ainsi et il a dû se battre –à sa façon- afin de gagner son statut et le respect d’autrui. On pourrait donc dire de Nox qu’il est obstiné.  Il s’est érigé au fil des ans une barrière derrière laquelle il camouffle ses émotions profondes, ne présentant que la surface de l’iceberg. De toute façon, ce n’était pas les émotions et les sentiments qui étaient important à Irianeth, valait donc mieux les cacher.

Le Sorcier voue envers les Elfes une haine si profonde qu’il peine à garder son sang-froid en la présence d’un des leurs. À ses yeux, ils ne sont pas mieux que des monstres, vide de toute humanité.

Consciencieux, le sorcier aime prendre son temps afin que tout soit bien fait. Malgré tout, comme tout le monde, il fait aussi parfois des erreurs. Parfois certain le surprennent même en train de se parler à lui-même !

Physique
D’apparence longiligne et plutôt grand, le Sorcier n’est en rien imposant, n’ayant aucun muscle proéminant.  Peu athlétique, son corps est toutefois en santé et bien découpé, sans qu’il soit nécessairement parfait.  Les joues légèrement creuses dû à la malnutrition, son visage ovale, est en partie caché par ses vêtements le rendant mystérieux pour la plupart des connaissances qu’il côtoie. Pour les gens ne le connaissant pas, il passerait pour un être suspicieux. Son regard n’aidant pas à la cause, ses yeux sombres et étroits projettent un regard froid et distant sur le monde autour de lui, un de ses yeux étant pour la plupart du temps caché par une longue mèche rebelle de ses longs cheveux noir. Fins, ces derniers se laissent rarement coiffer comme l’homme le voudrait et découragé, les laissa ainsi. Son apparence n’en est pourtant pas moins affectée, les sourcils minces et bien tracé ainsi que son nez fin et long termine plutôt bien ce visage au teint pâle.


Histoire
Depuis ce cataclysme, Nox peine parfois à bien se souvenir de sa jeunesse. Tout ce qui s’est passé lors des dernières années sont pourtant aussi clair que de l’eau de roche pourtant, lorsqu’il tente de se remémorer ses plus jeunes jours, les souvenirs semble s’enfuir, s’évadant dans un espace qui ne lui était pas accessible. Étrangement, cela n’avait pas semblé affecter ses connaissances en matière générale et magique. En effet, le Sorcier se souvenait des évènements qui l’avaient mené à être ainsi enchainé dans cette prison souterraine en compagnie de l’Empereur. Il se souvenait aussi du territoire d’Enkidiev, des Rois majeurs ainsi que des personnages plus ou moins important concernant l’Ordre des Chevaliers d’Émeraude.

Mais quand il tentait de songer à son enfance, c’était immédiatement plus difficile, plus éparse et flou. Lui qui avait une si bonne mémoire, pourquoi ceux de ses premières années lui étaient bloqués ? Parfois, dans ses rêves, il revit des moments de son enfance. Parfois, elles lui apparaissent aussi comme ça, comme si une idée lui avait traversé l’esprit. Ainsi, il savait qu’il avait atterrit sur Irianeth à la suite d’une tempête en mer.  Alors gamin, Nox s’était levé tôt pour aller à la pêche avec son grand-père. Puis, le temps s’était rapidement gâté, le vent s’était levé en même temps que de sombres nuages envahissaient le ciel bleuté.  La mer se déchaina comme elle seule sait le faire. Ils perdirent le cap et dérivèrent pendant plusieurs jours.

Lorsque ses souvenirs se placent à nouveau, Nox a vieillit d’un an ou deux et il porte des vêtements rappelant ceux de l’Empire noir. Le gamin déambulait dans le château jusqu’à ce qu’un Homme-insecte le trouve et le ramène à la bibliothèque. L’air triste, Nox s’était assis sur la chaise de bois et s’était remis à étudier le livre de magie. Puis, quand il pensait avoir acquis la matière, il se rendait dans la cours intérieur du château et s’entrainait. Rare était ses pauses, mais il ne se souvenait pas non plus qu’on l’ait maltraité à un moment ou un autre de sa vie sur Irianeth.

Le dernier souvenir qui lui apparait clairement c’est lorsqu’il devait avoir quinze ou seize ans. Bien qu’il ait grandit, son corps était encore en changement. Le sorcier se battait férocement avec ses compères Homme-Insectes suite à une altercation par rapport à sa différence et sa provenance. Depuis tout le temps qu’il avait passé sur Irianeth, le jeune adolescent n’avait plus aucun attachement pour le continent dont les paysages n’étaient plus qu’un vague souvenir. Finalement, les Hommes-Insectes, trop nombreux pour lui et manquant d’endurance, ce dernier se retrouva plusieurs jours à l’infirmerie.  Ces évènements recommencèrent et Nox ne démordait pas, prenant peu à peu le dessus sur ces soldats surentrainés. Bientôt, les Tanieth d’Amecareth lui firent une place parmi eux et le respectèrent.

Ensuite, le Sorcier noir se souvenait de tout ce qui se passait après ses vingt et un ans. La chevalier capturée et secourue, mettant une partie de château en ruine et la mort d’Amecareth par ce puissant Immortel qu’était Anonyme. Sous son règne, les temps étaient plutôt calmes, ce qui n’était pas pour déplaire aux Tanieth qui n’arrêtaient pas de reconstruire le château.  Lors de cette période, Nox s’était éclipsé dans ses appartements, devenant un ermite. Il ne sortait que pour manger et faire sa toilette, préférant étudier, encoder ses sorts et s’entrainer seul. Puis, l’Immortel  légua l’Empire à une femme qu’il n’avait que rarement croisée. Sexuellement excitante et ambitieuse, le Sorcier avait évité de trop l’approcher, laissant toute la place à cet autre mage dont le nom lui échappait. En fait, il était surtout surprit de constaté qu’il y avait d’autre personne comme lui.

Puis il débarqua sur la terre sacrée des Elfes où la bataille fut sanglante.  Un baptême de sang pour le sorcier qui combattait aux cotés des siens pour la première fois. Ayant conscience de sa faible endurance, Nox s’était placer en ligne de support et lança des sorts contre les ennemis. La bataille fut longue et pénible mais ils remportèrent avec fierté cette première victoire. Ils tuèrent les soldats et firent des paysans des prisonniers de guerre. Seule la royauté avait réussi à s’échapper. Mais ils ne pouvaient rien faire désormais.

Plusieurs jours s’étaient écoulés, les conquérants renforçaient les défenses et organisaient le royaume nouvellement sous l’emprise d’Irianeth. Puis, il y eut ce «Boum». Cette onde de choc qui allait à jamais changer le cours de son histoire.
 
Le sol  vibra d’abord avec douceur puis avec une force telle qu’il était impossible de rester debout. Des arbres se fracassèrent, des maisons se fendirent, la terre se déchirait de toute part. Puis, un vent d’une puissance inimaginable les balaya. Nox fut propulsé à plusieurs mètres et percuta un arbre.

À son réveil, l’homme avait été dépouillé de la plupart de ses vêtements et armures. Vêtu seulement que de ses pantalons, ce dernier avait été enchainé et suspendu dans un cachot sombre et humide. Il ne savait pas combien de temps il avait été inconscient, mais ses membres souffraient déjà le martyrs et le froid avait envahi son être. La tête lourde,  Nox constata la présence des Elfes, lui confirmant qu’il se trouvait toujours dans le royaume. C’est en écoutant leur murmure et en pénétrant leur esprit dans les premières heures de sa captivité qu’il comprit ce qui s’était passé. Un couple, un Immortel et une humaine magicienne s’étaient cristallisés, ayant pour effet secondaire cette étrange onde de choc. Était-ce prévu dans leur plan ?

Une colère et une haine silencieuse envahit au fil des jours l’esprit de Nox. Ils avaient perdu. Tout perdu. Leur percé et la prise du Royaume des Elfes avait été perdu à cause d’un satané couple de mage s’étant cristallisé sur une montagne ! Comment avait-il pu perdre face à ça ? C’était d’une honte sans nom.  Nox avait, pour une rare fois, perdu son sang-froid. Il se déchaina comme jamais personne ne l’avait  vu auparavant, voulut arracher ses chaines métalliques en hurlant injustice. Pour toute réponse, un Elfe au teint clair s’approcha et lui flanqua un puissant coup de poing. À moitié assommé, on le força à boire un liquide nauséabond. Son esprit sombra…

Pendant un bref moment de lucidité, la vue brouillée, il remarqua le corps d’une femme enchainée comme lui. Sammaël Pan ? Son esprit sombra à nouveau dans le néant.

Était-ce le jour ou la nuit ? Depuis combien de temps étaient-ils là ? Nox était perdu dans cette nouvelle réalité. Une nouvelle routine s’était établit dans leur vie, désormais misérable.  À un certain moment, deux soldats pénétraient la cellule, on le détachait sans ménagement. Chaque fois Nox tombait à terre tant la douleur dans ses membres étaient terrible. Les soldats le saisissaient sous les épaules et le trainait alors jusqu’à la toilette où il faisait ses besoins lorsqu’il ne l’avait pas déjà fait sur lui tant l’attente fut trop longue.  Parfois on l’emmenait dans une pièce vide où on lui vidait deux sceaux d’eau glacial en guide de bain. Enfin, il avait dix minutes pour manger une miche de pain et un bouillon de soupe sans réel saveur. L’humidité, le froid et la faim l’avait tant affaiblit qu’il était impossible de songer à fuir les gardes. Évidemment, il avait essayé les premiers jours alors qu’il avait encore une certaine forme physique, mais en vain. Il se doutait aussi qu’on devait mettre dans ses repas des gouttes d’un soluté qui empêcherait l’utilisation de quelconques sorts. Car depuis un moment, il lui était impossible de pénétrer l’esprit des Elfes ou même de simple vers. Les soldats le ramenaient dans la cellule où le martyr des entraves métalliques reprenait. Les Elfes se tournaient ensuite vers Sammaël Pan et le processus reprenait avec elle.

La voir si faible était difficile pour l’homme. Que lui avait-on infligé pendant qu’il était inconscient ? On aurait dit que les Elfes étaient venus à bout de son ambition, de sa détermination et l’avait finalement brisé de l’intérieur. Malgré le fait qu’il aimait bien la dirigeante d’Irianeth, Nox était bien heureux d’être le sorcier de second plan. C’était une horrible pensée, mais ici, en ce temps et lieu, il n’y avait ni Empereur, ni soldat. Il n’y avait que deux loques qui ne sont plus l’ombre de ce qu’elles étaient. Bien qu’ils partagent la même cellule, leur échange se faisait rare. Car le simple fait de parler était rendu trop difficile.  La mort aurait-elle été un châtiment plus charitable ?


Un grondement le tira de son demi-sommeil. Nouveau grondement, plus fort cette fois, le plafond s’effrita légèrement. Les prisonniers se regardèrent, incrédule. Que se passait-il là-haut ? Le grondement roula encore plus fort et se rapprocha. Des cris dans une langue étrangère furent échangés sur un ton calme, mais qui laissait entendre l’urgence de la situation. Une étincelle s’alluma dans le regard vide du Sorcier. Avec le temps, Nox avait réussi à décrypter  quelques mots de leur langue harmonieuse.  Ses lèvres gercées s’entrouvrirent et son visage sembla dessiner l’esquisse d’un horrible sourire. Sa gorge était aussi sec que le désert de Zénor, et c’est avec  labeur qu’il dit à l’intention de Sammaël Pan :

«Nouvel’…ond’…Choc.»

Si l’onde était aussi puissante que la première, peut-être que le sol se fracasserait assez pour les libérer de leur entrave. Était-ce encore l’œuvre de ce couple de mage maudit ? L’homme n’eut pas le temps d’y songer plus longtemps, le sol se mit à vibrer avec une telle violence que la terre s’effritant, relâchant la prise des chaines dans le mur. Avec une force quasi absente, Nox tira sur les chaines afin de se libérer. Sammaël fit de faire de même.  

Finalement, il tomba face contre terre et refoulant sa douleur, le Sorcier rampa jusqu’à l’Empereur afin de lui porter secours. Il observa la porte de leur cellule qui avait été dégondée par les secousses. Nox tanta de tirer plus fort sur les chaines de Sammaël Pan, mais ce fut en vain, une chaine retenant une de ses chevilles tenait encore bien solidement dans le mur. Ils n’avaient aussi aucun outil. Le temps pressait. Rien n’allait garantir que la cellule n’allait pas s’effondré ni que les soldats n’allaient pas revenir les chercher. D’un commun accord et à regret pour Nox, ce dernier abandonna l’Empereur d’Irianeth à son triste sort. Péniblement, il se redressa sur ses jambes et marcha avec difficulté jusqu’à la sortie de la cellule. Un regard à gauche, un autre à droite, personne. Où était la sortie ? Le Sorcier prit une inspiration douloureuse et suivit son instinct.

Les secousses durèrent encore longtemps et la tempête se calma enfin que le prisonnier sortie enfin la tête à l’extérieur.  La lumière transperça ses pupilles avec une violence sans nom. L’homme s’agenouilla et cria tandis que son corps se tordait de douleur.  Plusieurs minutes s’écoulèrent  puis, il sentit la caresse du vent sur son corps et la sensation de la terre et de l’herbe sur ses bras. Doucement, il ouvrit à nouveau les yeux, mais fixant le sol. La lumière était encore trop vive pour celui qui n’avait plus vue la lumière depuis trop longtemps, mais largement moins pénible.  Le silence était assourdissant. Puis, Nox remarqua tous ces corps sveltes inconscients au sol. C’est donc ainsi qu’ils les avaient attrapés la première fois…

Oh combien il aurait souhaité leur rendre la pareil. Mais son corps était trop faible. Il fallait profiter de cette inconscience collective pour s’enfuir. Transit de froid, Nox repéra un Elfe non loin de lui. Il retira son pantalon qui n’était plus qu’une vieille guenille et vola les vêtements de ce dernier. Ce fut une tâche pénible et risquée. Il ne fallait pas tarder.  Les vêtements enfilés, Nox trouva sur son chemin une pomme et un bout de pain. Il mangea le pain avec avidité et glissa la pomme dans la poche de son nouveau vêtement. Sans un regard en arrière, le Sorcier se glissa dans la forêt sombre des Elfes, des plans de vengeances envahissant à nouveau son esprit estropié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nékoe
Admin
avatar

Messages : 475
Date d'inscription : 20/02/2013
Age : 26
Localisation : somewhere close to you *.*

MessageSujet: Re: Nox, sorcier d'Irianeth   Lun 22 Juin - 14:39

Tu devrais utiliser des noms de femmes de vieux personnages sur le forum ce serait vraiment drole!
Tu les prend comme soldat tomber au combat je sais pas. ''Kanthara'' fait tel tel affaire dan ton livre de sort pis c'etait le nom d'une victime du clan d'enkidiev durant la guerre. ce serait juste super drole.

sinon ta fiche ets vraiment superbe! bienvenu Sur Faerun, seme le chaos on va bien s'amuser, sorcier!

tu es ACCEPTÉ

_________________
you're the antidote, for solitude
injected in my veins
may the touch of your hand, forever be
my therapy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Nox, sorcier d'Irianeth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ufile, le sorcier d'irianeth
» Casque du Roi sorcier
» Roi sorcier plu puissant
» Roi Sorcier sur Ombre Aîlée.
» Lendar Elendïl [Sorcier]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Faerun :: Hors-jeux :: Sujets (RP) terminés-
Sauter vers: