Faerun

Forum RPG avec de multiples Univers
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nalfein, Maître des Lames

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nalfein

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 15/03/2015

MessageSujet: Nalfein, Maître des Lames   Lun 16 Mar - 12:03

Prénom et nom :  Nalfein  Bolar
Âge : 32
Sexe : Mâle
Race : Impérial
Rang : Maître des Lames
Alignement : Bon à Neutre. Aimerait soutenir l’Empire mais ne le peut tant que l’Empereur ne lui signifie pas son soutien. Ses seuls ennemis à présents sont le Thalmor et les Dragons. À la recherche de l’Enfant de Dragon.
Particularité : (S'il ou elle en a)

Équipement : Une épée à une main Akaviri, une armure d’apparat des Lames, une armure lourde noire en alliage d’acier et d’ébonite. Il porte aussi un casque fait du même alliage. L’ébonite n’ étant pas présente en grande quantité, elle ne donne que la coloration noire à l’acier et l’acier est très légèrement plus résistant. Mais cela n’égale bien évidemment pas une armure d’ébonite. Il possède aussi un bouclier des Lames (Circulaire, son périmètre est doré, suivi d’une bande émeraude qui longe le périmètre doré. Le centre est constitué d’un disque en acier avec quelques dorures).
Capacités : Nalfein possède un niveau d’apprenti en destruction et en guérison. Il utilise principalement le sort Soin en guérison et les sorts flammes et Éclair foudroyant. Il manie correctement les lames à une main et se sert majoritairement de son bouclier contre les flèches. Son armure lourde l’empêche d’être trop rapide et par conséquent sa défense est primordiale pour lui.
Maitrise des pouvoirs : Il maitrise parfaitement le sort flammes et désire apprendre le sort éclair enflammé. Son éclair foudroyant est d’un niveau correct et son soin est maîtrisé.

Caractère : Nalfein est un homme, bien que prêt à rendre service, son besoin de restaurer l’Ordre des Lames le rend attentif à l’argent et il n’accomplit que rarement des missions bénévoles. Toutefois, si la situation l’exige, il agira pour défendre les citoyens de l’Empire. Toutefois, si l’enfant de Dragon appartenait à la rébellion ou à une autre faction, il ne défendrait plus l’Empire. Sa loyauté est dirigée vers son Ordre. Son Ordre passe devant tout. Il n’est pas avare et ne réclame que des sommes justes. S’il a besoin d’argent, il est prêt à travailler, que ce soit combattre, entraîner ou rendre service dans les champs le temps de quelques jours s’il n’y a rien d’autre à faire. Il reste mystérieux sur son Ordre et ne fait pas facilement confiance, bien qu’il commence à chercher de nouveaux compagnons.


Physique : Nalfein ne porte pas de barbe et possède un visage assez anguleux. Son visage le fait paraître assez jeune même s’il a déjà 32 ans. Il porte des cheveux noirs coupés courts et des yeux bleus. Il est de taille moyenne pour un Impérial, il atteint un mètre quatre-vingt. Bien que musclé, il ne s’ennuie pas de muscles hypertrophiés à porter en plus de son armure lourde. Il essaye d’améliorer son agilité en armure et doit éviter un maximum de prendre du poids en plus. Il prend toujours soin de son apparence.



Histoire :
- « Malgré leur nombre important, ils sont restés très secrets. Les membres de la garde personnelle de l'empereur étaient les plus visibles et les plus documentés ; ils portaient encore l'armure akaviroise originale. Mais ils ne représentaient qu'une infime fraction des Lames, immense organisation dont la présence s'étendait dans toutes les régions de Tamriel. Ses agents étaient de toutes races, il y avait des marchands, des voleurs, des artisans, des mages et des guerriers, autant d'espions qui protégeaient l'Empire en secret. Ils agissaient souvent seuls, mais certains textes ont démontré qu'ils se rencontraient parfois dans des forteresses secrètes disséminées sur le continent. La plus célèbre était le Temple du Maître des Nuages de Cyrodiil, où ils accrochaient les épées de ceux qui étaient tombés en protégeant l'Enfant de dragon. D'autres cartes dévoilent le Temple d'Heurtebise sur les terres arides du désert d'Alik'r de Martelfell, le Temple d'Havreciel dans les montagnes de Bordeciel et le Temple de la Griffe de foudre à l'est de Refuge.

On sait qu'ils avaient un "Grand maître" qui vivait bien souvent au coeur de la population, inconnu de tous. La nature de leurs communications, les lieux de rendez-vous et les missions n'étaient connus que de quelques rares membres d'élite. Ils n'étaient que deux à savoir absolument tout : le Grand maître en personne et le Chroniqueur, dont la seule tâche était de s'assurer que la mission du groupe n'était jamais découverte, mais aussi jamais oubliée.
»  

Nalfein referma « La naissance et le déclin des Lames » et le rangea dans sa bibliothèque. Il se rassit à sa table et sa tête tomba presque instantanément entre ses mains. Il avait déjà lu ce livre et ce passage à maintes et maintes reprises. Il alluma une deuxième bougie et la positionna à l’extremité gauche de sa table. Il déroula une page de parchemin devant lui et prit sa plume.

« Écrit par Nalfein Bolar, dernier Maître des Lames encore en vie, et dernier Chroniqueur de cette autrefois glorieuse organisation.
Nous n’avons pas comme tradition d’écrire nos secrets, nos histoires et nos buts, aussi glorieux et bons soient-ils. Toutefois, en ces temps d’incertitude et notre organisation étant sur le déclin, j’ai décidé de rompre avec cette tradition. Je suis le dernier Maître des Lames. La plupart des nôtres furent pourchassés par le Thalmor et anéantis. Toutefois, étant encore là pour écrire ces mots, les Hauts-Elfes ne réussirent point à complètement nous éradiquer. »

Le Garde-Dragon relu ce qu’il venait d’écrire. Il haussa un sourcil, il avait écrit assez vite mais n’en était pas totalement satisfait. Toutefois, n’ayant pas de ressources illimitées, il continua sans y retoucher.

« Je vais vous raconter mon histoire, ainsi que ma formation par Acilius Bolar, dernier survivant du Temple du Maître des Nuages. Lorsque je naquis, l’Ordre des Lames était déjà sur le déclin car il n’y avait ni dragons à chasser, ni fils de dragon à protéger. Le Pénitus Oculatus était chargé de protéger l’Empereur et les Hauts-Elfes réussirent à faire signer à l’Empereur l’ordre de dissolution de notre Ordre. Notre Ordre avait prédit la guerre contre le Thalmor mais l’Empereur n’avait pas écouté. Ma mère fut assassinée par un capitaine de l’armée du Thalmor lors de la Grande Guerre. Suite à la destruction du Temple du Maître des Nuages, mon père décida de fuir avec moi en Bordeciel. J’étais encore assez jeune, je devais avoir une dizaine d’année et j’eus la chance de me former au combat dès ma plus tendre enfance. La seule raison pour laquelle ma fuite fut possible est le fait que j’étais parti avec un autre membre des Lames, Fultheim, juste avant l’assaut sur le Temple. Mon père nous retrouva à la frontière et nous nous cachâmes en Bordeciel. Fréquenter les villages n’était pas possible, les Thalmors possédaient des espions dans toutes les villes de l’Empire. Nous nous réfugiâmes dans une grotte, près du Temple d’Havreciel.
Ce Temple était scellé par un sceau de sang que seul le sang d’un enfant de dragon pourrait ouvrir. Aussi, nous ne pûmes nous y installer directement. Mon père et Fultheim entreprirent de me former au combat intensément. Fultheim préférait la magie de guérison et de destruction, mon père les lames à une main et parfois le bouclier.
Nous eûmes de nombreuses occasions de nous entrainer dans de vraies conditions car un peuple primitif appelé « Parjures » se trouvait à proximité de notre campement et nous attaquait assez fréquemment. Fultheim se chargeait de nous approvisionner en vivre et s’informait de la politique et des rumeurs dans les auberges. »

Parler de Fultheim provoqua l’apparition d’une larme sur le visage du guerrier, qu’il essuya d’un revers de sa manche. Il jeta un coup d’œil à son épée, identique à celle de toutes les Lames : un sabre Akaviri. Ah les Akaviri, les chasseurs de Dragons, débarqués en Bordeciel pour exterminer les dragons ayant fui le continent Akaviroi. Ils prêtèrent allégeance à l’Empereur et formèrent la Garde-Dragon, les ancêtres de Bolar, de Fultheim et forcément de Nalfein. Le Maître déposa sa plume dans l’encrier et se leva, après s’être dégourdi un peu les jambes, il prit son arme en main et fit quelques moulinets avec. Cette épée, identique à celle de son père, provenait de la Garde-Dragon de la première Ère. Bien qu’anciennes, les épées des Lames ont toujours été traitées avec soin par leurs propriétaires. Il est admirable que ces armes furent utilisées pour chasser les dragons avant la disparition des Akavirois. Cette pensée poussa Nalfein à se rasseoir et à reprendre sa plume.

« Jamais je n’ai vu de dragons, seules les rumeurs ramenées par Fultheim et les récits que mon père me contait sur l’origine de notre Ordre en témoignaient. Toutefois, les Lames ont pour mission de chasser les dragons, mais aussi de protéger l’enfant de Dragon. L’Empereur n’étant pas un enfant de Dragon, mon ordre ne devrait normalement plus s’en soucier, toutefois, je suis resté loyal envers l’Empire, mais il s’agit de mon opinion personnelle et celle-ci ne concerne nullement les autres Lames ni les ordres que je pourrais leur donner. Mais je reviendrai sur cela plus tard.

Pendant des années, nous avons vécu plus ou moins en paix. Malgré les bêtes sauvages (ours, trolls, et autres créatures de cet enfer blanc que sont les montagnes de Bordeciel) et les Parjures. Un jour, Fultheim nous rapporta qu’une troupe de Thalmor approchait de notre région. Ceux-ci désacralisaient tous les autels de Talos qu’ils trouvaient. Ils ne supportaient pas qu’un homme ait pu devenir un Dieu. Les Lames ont toujours vénéré Talos, enfant de dragon à l’origine, fondateur de l’Empire. Le sang de mon père ne fit qu’un tour.
Il me prit par les épaules et me promu membre des Lames, il me donna l’ordre de maintenir notre faction en vie, coûte que coûte. Ses derniers mots pour moi, après m’avoir serré dans ses bras, furent « Reste toujours préparé au pire. Les Thalmors ne sont rien comparés au vrai danger. ». Il partit.
Cela fut la dernière que je vis mon père. Fultheim partit lui aussi mais il n’alla pas se battre, il préféra aller écumer les tavernes. Je ne le revis plus non plus.
Je commençai alors ma vie comme mercenaire, je gardais cachée mon identité de membre des Lames. Je décidai de ne pas joindre les Compagnons, mais de ne pas empiéter sur leurs contrats non plus.
Tuer des hommes ne me dérangeais pas, mais il fallait pour cela qu’ils soient des menaces. Au fil des années, mon expérience grandit et je participai à quelques contrats dont je garde une certaine fierté de les avoir accomplis. Mais je les conterai une autre fois.

Comme vous l’aurez remarqué, lecteur, j’ai commencé par me présenter en tant que Maître des Lames. Pour posséder ce titre, j’ai dû entraîner des recrues. Ce ne fut point aisé. Mes premières paies me servirent à acheter un terrain isolé dans la campagne de la Crevasse. Ensuite, suivant les histoires de mon père et ses derniers mots pour moi, je commençai à lire et à acheter les livres parlant de bêtes communes, sauvages ou non, et aussi de Dragons. Je réussi à me procurer des ouvrages sur les Lames, ainsi qu’une copie des premiers chapitres de l’Atlas des Dragons. L’original étant toujours sensé se trouver dans le Temple de Havreciel.
Après m’être informé, je reçu des demandes de deux jeunes hommes, qui avaient entendu parler de moi comme mercenaire et souhaitaient apprendre ma technique. Je testai alors leur potentiel lors de quelques missions. Leurs cœurs étant purs et leur courage irréprochable, je leur contai l’histoire des Lames. Ils constituèrent les premières et seules recrues de notre Ordre.
Vous l’aurez constaté, notre Ordre n’est plus que l’Ombre de Lui-même, mais j’ai juré à mon père de faire renaître cet Ordre et je compte bien tenir ma promesse. Je respecterai les engagements et les buts premiers des Lames. Maintenant que ces rumeurs de dragons circulent, je n’aurai de cesse de les chasser, de trouver l’enfant de dragon, de le servir et de rendre à notre Garde-Dragon sa gloire d’antan ! Je le jure sur mon sang et sur ma descendance ! »

Joignant l’acte à la parole, le soldat sortit une dague et fit couler un peu de sang de son pouce sur la feuille, ensuite il y apposa l’empreinte de son index. Il éteignit les deux bougies, laissa le temps à l’encre de sécher et rangea son matériel calmement. Il se leva ensuite, prit son épée et son équipement et sorti…
 

[HRP] Le premier paragraphe est une citation du bouquin du jeu et ne doit pas être considéré comme ma propre production. Je compte aussi rajouter les contrats si ma fiche est validée. [/HRP]



Comment avez-vous connu le forum? :
Je viens du premier forum, après une loooooooongue absence. Peut-être Akoru passera-t-il lui aussi un portail, il faudra voir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamilia

avatar

Messages : 353
Date d'inscription : 21/02/2013

MessageSujet: Re: Nalfein, Maître des Lames   Mer 18 Mar - 17:06

Superbe fiche!!!

Tu es ACCEPTÉ!!

De bienvenue parmi nous!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nalfein

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 15/03/2015

MessageSujet: Re: Nalfein, Maître des Lames   Mer 18 Mar - 17:29

Merci!

C'est avec grand plaisir que je reviens RP avec vous =)

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nalfein, Maître des Lames   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nalfein, Maître des Lames
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nalfein Nathrae [Espion/Assassin de la Dothka]
» Lames suintantes + poison ?
» [1623 FB]Deux lames qui s'entrechoquent ![Pv : Phoenix D. Juusei]
» [Forêt de lames] Au coeur de la forêt
» [ROSA] Comment avoir... Les Lames de la Justice ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Faerun :: Hors-jeux :: Sujets (RP) terminés-
Sauter vers: