Faerun

Forum RPG avec de multiples Univers
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Moment de solitude [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Silence



Messages : 72
Date d'inscription : 17/04/2014

MessageSujet: Moment de solitude [Libre]   Mar 24 Fév - 14:30

Le temps passe et les choses change.

La Dagi-Rath jouait placidement dans le feu à l'aide d'un bout de bois, le regard perdu dans les flammes. Elle n'était pas démonstrative de ses émotions, mais en ce soir où les nuages camouflaient le ciel, Jo'Elarri se sentait seule depuis le départ de ce lézard dont elle s'était liée d'amitié. Ce qui devait être au départ un simple remboursement de dette se développa progressivement en une amitié incongrue. Qui aurait un jour cru qu'un Argonien familiarise avec une Khajiit ?

Les flammes crépitèrent et la femme chat soupira, se remémora leur séparation. Évidemment, Reez'k n'avait pas sû remplir sa dette, mais une urgence avait dû le rappeler auprès des siens et Jo' n'avait osée le suivre pour plusieurs raisons. La première étant que leur peuple était en guerre depuis des siècles. Malgré les accalmies, se rendre en territoire argonien était du suicide pour la Khajiit. L'autre raison étant qu'elle avait son propre chemin à faire, voulant à tout prix faire la lumière sur ces nouveaux envahisseurs. Déjà que c'était le bordel, pourquoi ses gens venaient-ils envahir leur terre ? Que cherchaient-ils ici ?  De tout ce qui existait en ce monde, l'apparition de ces inconnus en Skyrim, la terrifiait autant qu'elle en était curieuse. Encore aujourd'hui, Jo'Elarri, ne saurait comment agir si elle se trouvait devant l'un d'eux.

Il y a quelques mois, Elle et Reez'k avaient rencontré un drôle d'homme dans les marchés de Riften. Quel était son nom déjà ? Lévi...Léviathan... ? Hum, probablement ça. La femme se rappela qu'il avait déjà rencontré l'un de ces envahisseurs et qu'ils n'étaient pas si différent des humains d'ici. Depuis, elle était sur la route vers Solitude. Parait-il que c'est par là que s'est ouvert un étrange portail. La Khajiit ajouta une bûche dans le feu, donnant une nouvelle vigueur au feu dans lequel elle jouait toujours. Jo' n'était pas du genre frileuse, mais le froid du nord était  plus vigoureux qu'elle ne le pensait.  Son pelage n'étant pas adapté à ces conditions, la femme songea bientôt s'arrêté en ville afin de se prendre un manteau.

Elle avait fait quelques économies sur le chemin, aidant parfois des paysans avec des tâches plus ardues. Souvent ils les récompensaient en les hébergeant dans leur écurie ou encore, leur fournissaient quelques jours de nourritures. Cependant, certain leur donnait quelques pièces. Sur le coup, la Khajiit était déçue, car ce n'était pas les pièces qui allaient pouvoir les nourrir, mais aujourd'hui Jo' était bien heureuse d'en avoir. Si ce n'était point assez, peut-être pourrait-elle combler en travaillant quelques jours pour le vendeur.  

La tête dodelinant par-ci et par-là, la Dagi-Rath décida de s'étendre.


«Demain est un autre jour...» Murmura-t-elle.

Elle jeta son bout de bois dans le feu, toujours bien vivant, posa sa tête contre son sac de voyage et s'endormie rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 21/02/2013
Age : 26
Localisation : Saint-jérome

MessageSujet: Re: Moment de solitude [Libre]   Ven 27 Fév - 17:52

- Ha tiens un chat...

Il venait de quitter l'auberge, ou ses ''enfants'' avaient largement festoyer et augmenter leur nombre. Mais il n'était pas rester bien longtemps. Ayant donner des indications claires et un code de conduite, notre immortel avait reprit son sourire, et utilisa le manteau de la nuit pour voyager, tranquillement. Il était a l'aise dans cette nouvelle vie, a l'aise de ce retrouver seul et de faire le vide de temps à autre. Un truc que Cassiel n'avait jamais sut faire, ni Maurgan. Toujours a trop reflechir ces deux la, pour differente raison. Dorian lui, et bien, il marchait dans le bois présentement, sans savoir ou il allait, juste pour le plaisir, l'air du soir, la petite brise...bon d'accord il respirait pas donc theoriquement c'était vraiment juste pour l'attrait poethique.

Ses pas le menère a cette femme.
Ce chat?
Dirions nous une chatte vu le Genre de l'individue en question?
Elle dormait, semblait dormir.
Prenant bien des précautions pour ne pas faire de bruit, affichant un petit sourire amusé.
Il s'accroupis, pliant les genoux, en petit bonhomme et l'observa silencieusement.


Pas très longtemps faut dire.
Dans l'autre monde c'étaient des pardusses, ici c'etait un mot qui lui déboitait la machoire, kajiit khajhit kajhiït Il savait pas trop la prononciation.

Mais bon, prenant son aise, Il ce laissa tomba assis tout près sans aucune grace, intentionellement bruyant et sortant une bouteille d'hydromel de sa besace.
ayant un sourire narquois, il pointa de son anulaire, de la main tenant la bouteille, la dites ''chatte''.

- Allez debout Chaton, tu ronronnera plutard...


Il retiens un rire pour lui même.
Il n'avait pas un humour a tout épreuve...
Mais il savait une chose, que l'odeur dans l'air...
N'envisageait rien de bon.
Alors tout compte fait, il était bien gentleman de la réveiller avant que le ciel ne leur tombe sur la tête!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silence



Messages : 72
Date d'inscription : 17/04/2014

MessageSujet: Re: Moment de solitude [Libre]   Lun 2 Mar - 10:26

Des pas la tirèrent de son son sommeil sans rêve.
Des pas qui essayèrent d'être silencieux et furtif. Malheureusement, c'était de prendre les Khajiit pour des idiots et ce dernier dû surement remarquer son oreille osciller à son approche... s'il n'était pas aveugle. Jo se sentait observer et cette dernière ne bougeait pas. Attentive à ses actions, elle saura rapidement se mouvoir s'il tentait quoique ce soit. Par ailleurs, son sixième sens n'émettait pas encore d'alarme. Ainsi, laissa-t-elle cette personne l'observer, elle-même curieuse de ce qui allait suivre.

La personne s'éloigna finalement de quelques pas pour s'écraser lourdement au sol de l'autre côté du feu. La Khajiit ouvrit enfin les yeux, illuminés par les flammes encore bien vivantes de son feu. Ça ne devait pas faire très longtemps qu'elle s'était endormie, probablement une trentaine de minutes tout au plus. Ses pupilles verticales allèrent alors se poser sur l'homme en train de boire. Grand, bâti, désinvolte, arrogant, apparemment sans arme et en possession de ses moyens. Un voleur aurait bien vite remarqué qu'elle n'avait rien de valeur. Un assassin aurait accompli son boulot sans chercher l'attention. Un groupe de brigand aurait cherché à la maîtriser. Jo'Elarri soupira et se redressa, encore fatiguée de sa longue journée de marche, le regard toujours fixé sur l'homme. Que recherchait-il ? Bien que curieuse, Jo' n'avait pas l'intention de s'attarder inutilement ici. Cet homme n'allait lui apporter rien de bon.

Faisant fi de son commentaire, Jo se leva et s'étira tranquillement avant de prendre sa petite besace qu'elle passa par-dessus son épaule. À l'aide de ses griffes, la Dagi-Rath gratta la terre et en jeta sur les flammes afin de l'éteindre.

«Vous avez raison, je n'ai que trop dormi et du travail m'attends, sans vous, j'aurais bien été en retard !» Lança-t-elle, ironique. «D'ailleurs, ce n'était pas le meilleur endroit pour  ronronner, je vous l'accorde.» Le tout avait été dit sur un ton courtois mais glacial.

Poursuivant sur sa lancée, Jo inclina la tête en guise de salut et quitta l'homme sur une course légère. Cependant, elle doutait fortement qu'il la laisse partir ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 21/02/2013
Age : 26
Localisation : Saint-jérome

MessageSujet: Re: Moment de solitude [Libre]   Jeu 5 Mar - 13:14

h
hj:
 

Il ne bougea même pas, ce contenta de sourire, alors qu'elle s'éloignait avec cet air glacial et cvet attitude de pince-sans-rire de ceux venant de ce reveiller.
Bon decidement les chats de ce monde etaient beaucoup moins sympathique quye ceux du sien! Mais il ne broncha pas, il la laissait croire qu'elle partait. De toute facon lui aussi était coincé ici et il n'allait pas tenter la petite experience. Dorian ne serait que spectateur a c'elle-ci.

- Oh te revoila deja? Tu t'es peut-être perdu en chemin, essai de ce coter voir?


Il pointa a droite, elle etait partit a gauche plutot. Et oui, elel etait de retour devant lui. C'était SI AMUSANT! ...non.
Dorian trouvait cela agacant, et il savait que le ciel allait leur tomber sur la tête, mais il ne s'attendait pas a ce qu'on lui coupe toute sortie de secours.

Finalement le vampire ce leva, epoussetant la poussière de ses vêtements et sembla étudier avec minutie le ciel. Une drole d'expression sur le visage,
Un genre de ''OOHHH! '' puis un ''merdee'' .  Il baissa la tete ce gratta le derriere du crâne et des étincelles coloré ce formèerent autour de lui, prêt a ce dématerialiser, l'immortel ne comptait pas faire de vieux os dans cet endroit. Avec un chat refusant de ronronner! Malheureusement a peine disparut-il qu'il réaparut a 2 pieds.

Cette fosi ses manières s'envolèerent e fumé.

- Ohhhh Toi , si je te met la main dessus je jure que tu vas le regretter on ne joue pas avec moi... Chaton?

Oui oui il parlait a Jo'Elarri ainsi. Son ton sec et cassant adresser au ''ciel', a priori, devenu plus ''humain'' en s'adressant a elle.
Il ce lecha d'une drole de facon les dents, revelant ses crocs, il s'en fichait bien qu'elle sache ou non.

- Les trois principals caracteristiques d'un songe...

Ce n'était pas le songe qui le dérangeait, mais ce qui ce passait a l'exterieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silence



Messages : 72
Date d'inscription : 17/04/2014

MessageSujet: Re: Moment de solitude [Libre]   Dim 8 Mar - 12:09

Jo courrait depuis quelques minutes lorsqu’elle aperçue au loin un nouveau point lumineux. Elle ne devait pas être la seule à dormir dehors, certes il y avait de simple voyageur comme la Khajiit, mais aussi des Hommes moins honnêtes. Cependant, plus la femme approcha de ce point, plus elle avait la désagréable impression de revenir à son point de départ. Aussitôt qu’elle vue de nouveau l’apparence de cet homme agaçant, Jo’Elarri fit immédiatement volte-face, entendant derrière elle cette remarque malicieuse. Elle-même agacée, partir de l’autre côté  lui occasionnerait un long détour vers sa destination. Peut-être la fatigue l’avait-elle fait tourner en rond ? C’était peu probable vue son bon sens de l’orientation, mais elle ne pouvait imaginer autrement.

Ainsi, elle accéléra un peu le pas, ne désirant vraiment pas rester dans les parages. Cette fois-ci, la Khajiit s’assura que le décor devant elle changeait, et c’était bien le cas car la lisière de la forêt s’estompa peu à peu, les arbres devenant plus éparses et un chemin menant à la montagne apparaissant à sa droite. Sans hésiter, Jo prit la direction de la montagne, ne prenant le temps que de s’arrêter quelques secondes, histoire de prendre sa dague. Son sixième sens de félin lui indiquait un danger. Venait-elle de brigands camouflés dans des buissons ? D’un animal sauvage dans la montagne peut-être ? Dans tous les cas, Jo’Elarri se tenait prête à se défendre et ralentit le pas de sa course afin de se garder des forces.

Elle n’avait pas fait cent mètres dans la montagne que cet homme étrange réapparut devant la féline, lui coupant la route. Ne s’attendant pas à ce genre de manifestation, Jo s’était arrêtée devant lui, légèrement haletante. Comment avait-il fait pour se déplacé aussi vite ? De quelle magie avait-il usé ? Alors qu’il déblatérait d’étranges paroles, la Khajiit se mit en position de combat, campant bien ses pattes sur le sol et levant ses bras devant elle, une dague dans la main droite. Son regard, mêlé d’incompréhension et d’agressivité, remarqua ses longues canines.


~Sur toutes les personnes que j’aurais pu rencontrer, il fallait que ce soit un putain de vampire ~

Jo connaissait leur réputation et ne désirait vraiment pas le combattre. Elle savait qu’elle n’avait aucune chance. Ils étaient réputés pour avoir une force et une vitesse monstrueuse. Certains usaient même d’étranges pouvoirs. Si même les brigands les plus endurcis hésitaient à les combattre, Jo’Elarri était encore moins enthousiaste.

«Que désirez-vous ?»

Quel personnage étrange se tenait devant elle. Un instant, il donnait l’impression qu’il allait la tuer d’un coup de poing tant il semblait en colère que le moment d’après, c’était comme si la Khajiit n’existait plus, parlant d’un sujet qui lui complètement abstrait. ~Les trois étapes d’un songe ? ~ Qu’est-ce qu’il voulait au juste ? Son rythme cardiaque s’accéléra, l’adrénaline parcourant ses veines. Elle se refusa de reculer ne serait-ce que d’un centimètre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 21/02/2013
Age : 26
Localisation : Saint-jérome

MessageSujet: Re: Moment de solitude [Libre]   Lun 9 Mar - 13:54

Lorsqu'il entendit sa voix, il s'appretait a répondre de manière agacer, mais fronca les sourcils, il avait changer de lieux? Tournant sur lui même il observa ce nouveau décor. Sur le coup tout s'était bien dérouler, comme si cela coulait de source qu'il soit icic et non la bas, mais si il ce posait la question non, il ne s'etait pas déplacé volontairement jusqu'a rattraper le chaton effrayé. Mais c'était parfaitement logique si on suivait les étapes d'un rêve.

Gardant une main en suspend, il semblait réflechir en lui intimant de ce calmer par ce geste. Il ce fichait qu'elle ait peur , qu'elle soti en colère ou qu'elle pleure. Mais, si elle le distraiyait il ne reussirait pas a les sortir de ce merdier. Le rêve n'était pas effrayant en soit, c'était ce qui ce passait a l'exterieur qui l'inquietait. Le maitre de cet illusion ce tenait-il au dessus de leur corps inerte? les dissequaient ils? Leur gravaient-ils d'étrange symbol.. Bon d'accord, Dorian possedant la memoire de Maurgan, cet érudit aimant trop lire, avait une imagination débordante...

- Chaton, avant d'être ici, ou étais tu? Je ne signifis pas ce chemin la ou on ce tiens, mais avant que je ne veuille t'éveiller, tu faisais quoi exactement? tente de t'en rappeler avec precision, si tu as une seule fraction de seconde de floue, un blanc de mémoire soudain d'un endroit aun autre. Et ne t'inquiete pas, je n'aime pas le chat, et ce serait comme tuer ma fille. Pour l'heure nous sommes dans le même pétrin...donc?

Il ne semblait pas prendre la situation énormément dramathique, c'était tirer par les cheveux , il s'attendait surement a ce qu'elle lui fou un coup et dégage le traitant de cinglé. Mais Dorian était d'un calme désarmant, son regard sembler essayer de décrypter tout ce qui l'entourait présentement. Jusqu'à ce que ses yeux vert étincelle et qu'il pointe un petit animal percher sur l'épaule de Jo. [tu peux choisir son apparence] L'animal y etait depuis le debut en faite, enfin ce que sa memoire lui disait, mais quand il y reflechissait d'avantage, ne venait-il pas d'apparaitre?

- Elle a un nom ta bestiole?


Voulut-il la faire réagir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silence



Messages : 72
Date d'inscription : 17/04/2014

MessageSujet: Re: Moment de solitude [Libre]   Mar 10 Mar - 10:24

Ses sens aux aguets, l’adrénaline parcourant son corps,  Jo’ portait toute son attention aux gestes du Vampire. Il leva sa main, lui intimant le silence. Son poing se serra d’avantage à la base de sa dague. Seulement, l’état esprit de cet homme était complètement ailleurs, la Khajiit semblant ne plus habiter ses pensées. C’était peut-être futile, mais pour la féline, c’était un bon moment pour tenter de s’enfuir. Avec la discrétion digne des félins les plus aguerris, la Dagi-Rath fit un premier derrière, puis un second. C’est à ce moment qu’il s’adressa enfin à elle, le ton n’ayant rien à voir avec celles prononcés un peu plus tôt. Le timbre de sa voix dévoilait qu’il cherchait à comprendre quelque chose qui échappait encore à Jo’Elarri. Ne comprenant pas ce soudain changement d’attitude, la Khajiit resta sur ses gardes, la dague toujours élevée vers son homologue. C’est sur un ton méfiant et légèrement désintéressée qu’elle répondit au Vampire :

«Après une longue journée de marche, j’ai fait halte à la lisière de la forêt. J’y aie fait un feu, mangée et me suis finalement assoupie jusqu’à ce que vous veniez me déranger. »

Jo’Elarri ne comprenait pas ce qu’il pouvait y avoir d’intriguant dans ces gestes, devenus presque quotidien pour la féline. Depuis le départ de Reez’k, c’était dans cette même routine solitaire qu’elle parcourait les terres de Skyrim.

«Je ne vois pas de quel pétrin vous parlez. Le seul problème qui soit, est votre présence à mes côtés.»

Un timbre de voix légèrement plus arrogant mais oh combien plaisant pour la Khajiit. Si seulement il pouvait dire les choses clairement. Enfin, son homologue pointa en sa direction,  et les poils de la Khajiit se dressèrent et ses oreilles s’aplatirent légèrement. À la moindre parcelle de magie, la Dagi-Rath lui sautait à la gorge. Or, il n’en fut rien, ce dernier désignant plutôt une petite bête sur son épaule. Une présence qu’elle n’avait pas senti dû à la légèreté du rongeur et de par sa cuirasse. Un regard d’incompréhension jeté vers le Vampire, puis sur la petite bête, Jo’ utilisa sa main valide pour la prendre par la base de sa queue. C’était une gerbille.

«Ce rongeur ne m’appartient pas. Il a dû simplement grimper sur mon épaule alors que mon attention était dirigée sur vous. Ce ne sont là, pas des évènement très inhabituel.»

Avec désinvolture, la féline s’approcha d’un buisson et déposa la bête à sa base avant de faire à nouveau face au Vampire. La dague toujours en main, Jo’ avait seulement abandonnée la position de combat.

«Est-ce là tout ce que vous vouliez savoir ?» S'enquit-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 21/02/2013
Age : 26
Localisation : Saint-jérome

MessageSujet: Re: Moment de solitude [Libre]   Mar 10 Mar - 13:38

Donc ce n'était pas elle? elle était le fruit du rêve,  ou elle mentait? C'était difficil de savoir si quelque chose de tangible ou non vous mentait aprèes tout, même pour lui! Ou elle etait trop stupide pour voir ce qui pendait au bout de son nez. Oh oui c'était surement ca, les mortels de nos jours pff, ne pretait même plus attentions aux détails, il fallait faire tout el boulot. Oh , ...il oubliait quelque chose, il en était certain!
Dorian Ce tapa le front, ce secoua la tête un tantinet et réalisa le noeud du probleme. Il pourrait peut etre le dénoué a temps.

- Bon écoute, Tu n'es peut-être pas si stupide que tu en a l'air. Et je te pardonne si tu l'es c'est pas ta faute.

Il riait d'elle ou était serieux? rien n'était moins sur avec cet immortel présentement.

- tu vois, expliqua t'il enfin. Quand tu es partie a gauche pour t'enfuir, tu es revenu par le meme chemin, si tu voyage ainsi depuis longtemps, ce ne serait jamais arriver. Ensuite, je n'ais pas sut me dématerialiser pour partir mais comme par magie et sans que je ne le desir, j'ai soudaienemnt changer de scene, passant de la foret a ce sentier avec toi. Ce qui defis toute logique encore une fois, puis cette insignifiante Gerbille, bon, peut etre quelle est vraiment insignifiante en faites. *ouvre les maisn en disant cela avouant sa faute*  Mais le point est que...jusqu'a maintenant la seule ''logique'' et expliquation rationel possible reside dans le monde du rêve. alors soit toi, soit moi, ou bien même les deux, sommes en train de faire une sieste. Le probleme vois tu, c'est d'être coincer ensemble alors tu es le produit de mon imagination ou toi le mien, mais jamais mon subconscient aurait créé un chat aussi stupide. *petit rire* Ou incapable de voir les evidence,s donc j'imagine que nous sommes prisonier pour une bonne raison. Serons nous partenaire de crime plutard, ohh je l'ignore mais ce serait amusant, et surpenant. *il tapa dans ses mains une fois comme quelqun de decider a agir, tout souriant, un gamin devant une enigme a resoudre* Mais... *il devint serieu* le probleme ce n'est pas de dormir...ou de pourquoi nous dormons, mais de savoir ce qui ce passe a l'exterieur dans nos vrais corps, alors tu en dit quoi mon chaton? tu range tes griffes et ont joue dans la même equipe?

Il souria. Mais il ne ce moquait pas cette fois, il semblait sincèere. Dorian étai quand meme le resultat de deux differentes vie, l'une ayant massacré tout ceux croisant sa route, rendant ses activités socials difficils, et une autre ou il vivait en solitaire cloitré loin du reste du monde. Il était encore maladroit vis a vis les tiers personnes. Et ne savait pas que  avouer une evidence a ses yeux n'étaient peut-être pas la meilleur facon de se faire des copains, cependant, il avait raison surt un point, ils étaient les deux dans de sales draps. Enfin, si elle ne le croyait pas fou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silence



Messages : 72
Date d'inscription : 17/04/2014

MessageSujet: Re: Moment de solitude [Libre]   Mar 10 Mar - 15:03

Jo’Elarri resta pantoise devant la réaction de l’immortel, comprenant difficilement où il souhaitait en venir.  La traitant un moment d’idiote, l’instant d’après se ravisant puis expliquant d’étrange propos au sujet des rêves tout en gesticulant de façon fort expressive. Cependant, il lui donnait enfin des informations, presque clair, sur le dit problème, répondant partiellement à ses questions.

Si elle avait bien compris, en enlevant le superflu d’information lié à la dégradation de la personne, ils seraient prisonniers d’un monde onirique. Soit l’un des deux étaient dans le monde de l’autre, soit ils étaient ensemble dans un même rêve.  Le problème n’étant pas tant le monde dans lequel ils se trouvaient plutôt que ce qui se passait à dans le monde réel.


«Je vois…» Murmura-t-elle.

Bien que son regard, son visage et sa pose corporelle ne donne d’indice, la Dagi-Rath ne savait définitivement pas comment réagir. À ses yeux, cet homme était définitivement un illuminé. Malgré tout, elle ne pouvait pas nier le fait qu’il avait énoncé. La Khajiit avait effectivement courut un certain moment avant de réapparaitre sans raison devant lui… alors qu’il devait être loin derrière. Une erreur de ce type était impossible pour elle qui avait un très bon sens de l’orientation.

Inspirant un bon coup, Jo’ accepta son invitation à ranger les armes. Les apparences pouvaient être trompeuse et malgré l’attitude calme, mais instable de son interlocuteur, la féline resta méfiante et sur ses gardes.


«Si nous sommes dans un rêve, je comprends mieux pourquoi vous avez des pattes de bouc en guise de pied.» Le tout avait été dit très sérieusement. Évidemment, ce n’était qu’une petite taquinerie, histoire de lui rendre la pareille, car si l’homme observait ses pieds, ils étaient bel et bien normaux. «Votre histoire m’a presque plu…»

Puis, un bruit presqu’imperceptible fit tiquer ses oreilles. Son regard quitta son homologue pour balayer le petit bois environnant. Dans l’obscurité, tout semblait normal, mais son instinct lui dictait autre chose. Dans un geste fluide, Jo’Elarri s’empara de son arc et d’une flèche, visa le ciel et fit voler le projectile. La pointe métallique toucha sa cible qui vint s’effondrer entre eux, toujours vivante, mais faible.

Jamais la Khajiit n’avait vue de telle créature en Skyrim. Il avait le corps puissant d’un aigle, avec un bec étrangement dentelé. Des pattes agiles aux serres tranchantes et des ailes rappelant celle des chauves-souris. Le regard du rapace était aussi rouge que le sang. Ce qui choquait le plus était sa taille. La créature devait bien faire un mètre de long et un peu moins en hauteur. Cette créature ne ressemblait à rien sauf à un amalgame de différent animaux.

La Dagi-Rath n’attendit pas plus longtemps pour ranger son arc et sortir à nouveau sa dague pour achever la bête, dont le sang s’avéra être bleu. Soudainement, elle semblait croire un peu plus aux folles histoires du Vampire.


«Et comment on se libère de cet endroit ?»

La Khajiit n’était pas complètement convaincue de toutes ces histoires, mais l’apparition de ce rapace hors-norme l’obligea à reconsidérer ses pensées. Le vampire pouvait remarquer l'utilisation du terme on par la Khajiit. Signe peu visible de son approbation à faire équipe avec cet homme instable.


Dernière édition par Jo'Elarri le Lun 23 Mar - 7:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 21/02/2013
Age : 26
Localisation : Saint-jérome

MessageSujet: Re: Moment de solitude [Libre]   Sam 21 Mar - 1:55

Des pattes de bouc? Bon on le traitait de diable bien souvent et il avait regner en enfer alors sa verification inutile, était justifier! on sait jamais! Il s'atendait plus a ce voir pousser des cornes et une queue pointus, mais bon, le coter estethique passait en second plan en ce moment...parlant de cela, cette bestiole était vraiment moche!
Le vampire avait laissé le minet agir a sa guise, faute de laisse et de colier, puis avait eu un haussement de sourcil intriguer lorsqu'il put décrire l'étrange bestiole des yeux. Même ses souvenirs de sa vie d'érudit ne semblaient pas avoir la réponse pour identifier la monstruausité. Cela pourrait être uen chimère, ou encore un Taurin, qui était des aberations et croisement de plusieurs animals, mais c'était peu probable.

Ce gratant le derrière de la tête puis jouant avec sa barbiche il déclarales yeux au ciel, semblant guété l'approche d'une autre bestiole.
- C'est définitivement TON rêve, j'ai l'Esprit tordu oui, mais je suis sur que tu aurais été moins vêtu et que je n'aurais jamais pensé a un monstre pareil


Puis redevenant serieux et donnant un léger coup de pied au cdavre comme si il allait ce réveiller.
- D'abord on doit comprendre comment les règles fonctionnent ici et qui en a le control... Tu sais parfois, quand nous rêvons, il nous est possible de controler une partie voir la totalité de certains songe. En ayant alors un état de conscience dans notre inconscient c'est..trop compliquer pour toi attend minet je vais simplifier ca *il toussota et ouvrit les mains de chaque coter de lui pour ajouter de l'effet.* Quand tu dors, des fois tu peux choisir a quoi tu rêve. avant d'avancer, tu vas essayer de reflechir a quelque chsoe très fort ou tenter de choisir ce qui arrivera ensuite, tout de suite dans 5 seconde a partir de maintenant.... *moment de silence* bon d'accord je te donne 15 seconde, si quelque chose ce passe c'est que nous saurons après qui , celui qui nous a enfermer ici, en a... ou pas. Ce sera peut-être seulement sympas. tu vois moi depuis le debut de ce monologue , j'essai de faire reveir des morts la bestiole *la pointe du menton* comme un zombie,j'admet c'est plus du retord du cacuehmard mais puisque rien ne ce deroule comme je le voudrais *pointe jo de ses deux indexes, les mains jointes* j'imagine que c'est toi le chef... Felicitation!

Mais juste au cas ou Dorian la regarda intensement, drolement, penchant la tête de coter. Ave cun petit air bouffon, il l'imaginait en sous vetement. Un homme s'essaye? ...

- Dommage...
Ditil pour lui même a voix haute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silence



Messages : 72
Date d'inscription : 17/04/2014

MessageSujet: Re: Moment de solitude [Libre]   Lun 23 Mar - 9:43

«Même dans vos rêves les plus idylliques vous ne me verrez jamais ainsi.»

La Dagi-rath s’approcha de la carcasse du rapace et retira d’un coup sec sa flèche qui, après un coup d’œil, sembla encore tout à fait utilisable. Elle retira le surplus de sang en frottant rapidement la pointe sur l’herbe avant de la ranger dans son carquois. Son attitude désintéressé laissa croire qu’elle n’avait rien écoutée du monologue, vérifiant entre autre la bonne position de ses armes et faisant fi de la présence de l’immortel.  Lorsqu’il eut enfin fini de déblatérer son flot de paroles inutiles, la Khajiit contourna le rapace pour faire face à son homologue.

«On va mettre quelque chose au clair toi et moi…» Le vouvoiement avait disparu, le timbre de sa voix se faisant plus tranchant. «Tu es un être abject qui se complaît dans une pseudo-supériorité présomptueuse. Dans l’immédiat, tu n’es pas foutu de te sortir de ce mauvais pas sans moi. Tu vas donc cesser de me prendre pour un objet sexuel ou une sous-race débile.»

Alors qu’elle parlait, le ciel étoilé devint de plus en plus obscure, d’étrange cumulo-nimbus d’un noir d’encre s’agglomérait au-dessus de la montagne où ils se trouvaient. Un vent froid s’éleva tandis que la température descendait rapidement. Mais Jo’ n’en faisait rien, fixant toujours son regard d’acier dans celui du vampire. Si l’être immortel l’effrayait un peu plus tôt, désormais il ne lui inspirait que du dégoût. Certes, elle redoutait ses pouvoirs et sa force, mais son attitude ne méritait pas que la Khajiit lui témoigne un minimum de respect.

«Vu le temps orageux qui arrive exactement là où on se trouve, je suis aussi d’avis que nous devrions être dans mon rêve. Seulement… comment toi y es-tu entré ?»  Jo’Elarri avait posé son index sur la poitrine du vampire avant de s’éloigner. «Mettons-nous en marche.» L’ordre était indiscutable et la femme se mit donc en route, préférant quitter la montagne  pour la plaine. «Nous sommes dans un rêve. Nous en avons conscience. Un moyen simple pour s’en sortir serait de provoquer notre mort non ?»  

Dans le ciel, les nuages se dissipèrent peu à peu et le vent semblait aussi se calmer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 21/02/2013
Age : 26
Localisation : Saint-jérome

MessageSujet: Re: Moment de solitude [Libre]   Mer 25 Mar - 11:42

Attend le chat sortait ses griffes la? C'est qu'elle feulait! Intéressant...
voila tout ce qui se passait dans la tête du vampire laissant le chaton ce mettre en colère et exteriorisé sa frustration contre lui. Bon, oui il avait dépassé les limites de la galanterie, et ce n'était pas sa faute si il etait justement quelqu'un de supérieur a elle. Il n'allait pas changer les lois de la nature non? Dorian ne réagissait pas, ne lavant même pas son regrd vers les nuages sombres et l'orage qui ce préparait ou..qui semblait ce calmer aussitot que la propriétaire du rêve ce calmait. Pas mal..
Sauf que ..elle avait tord sur un point. Sauf pour des plaisanteries de mauvais gout, qu'il adorait, il ne l'imaginait pas du tout comme un jouet sexuel.

- Hum?

Fut sa seule réaction, bon d'accord un roulement des yeux souligna son état d'Esprit avec un de ces gros marqueurs rouges. Elle lui donnait ordre d'avancer avec le ''nous'' . Mais l'homme en voyait pas les choses ainsi. Oh il ce mis en marche et la suivit, effectivement. Ses méninges tournaient bien vite, il n'émetait aucun comentaire. Semblant soudainement docile, alors que l'unique raison pourquoi il suivait cette file, c'était ustement pour lui éviter de mourir et lui de rester coincer dans cet état de rêve.

Comment était-il arriver la? Si c'était bel et bien le rêve de Jo, il y était en intrus. Et pourquoi avoir un état de conscience aussi présent dans un songe? L'Hypothese que quelqu'un leur ait jouer ce petit tour commencait a s'effriter, faisant serrer des dents Dorian. Si ils rêvaient bel et bien, il aurait LUi aussi le control sur son environement, mais ca ne semblait pas focntionner. Il n'y mettait peut-être pas asser de coeur, mais c'était difficil pour lui, même métaphoriquement parlant. Il répondit néanmoins a Jo de manière distraite, toujours concentré à placer le smorceaux du puzzle dans sa tête.

- Hum?..Nous ne sommes pas plus avancer alors, Imagine que tu meurs et que cela est bel et bien ton univers, je n'en sortirai jamais. Et pour ce qui est de tenté de me tuer bonne chance, plusieurs ont essayer...moi y compris

Il pensait a Maurgan en ce moment. Cet immortel ayant tenté le suicide par le passé, a cause de son coter melodramathique. Il avait le souvenir d'avoir essayer et a l'époque il n'avait meme pas la puissance de Cassiel y étant combiné. Même si dorian ne ce sentait pas autan puissant qu'à une ou l'autre de ses vies précédantes, il ce savait autan, foutrement résistant.

- Et si j'avais tord depuis le debut...

Pensa t'il un peu plus bas pour lui même.

- Si c'était une drogue? que ce monde soit bien réel mais que nous hallucinions...oh je n'aime pas cette idée..


Il la balaya d'un revers de la main et presque aussitot le sol ce mis a tremblé. Les arbres secoués dans tout les sens, une floppé d'oiseaux s'envolèrent en panique. Le vent semblait rugir et les vibrations ne semblaient pas prendre fin.

Notez bien...que des vibrations aux yeux de dorian, ce resulte en ce moment a un violent tremblement de terre.
Des lézardes ce formaient et il devenait ardue de rester en position debout, voir impossible de rester immobil. finalement Un pn de terre sembla ce mouvoir, comme une plaquette tectonique, pensa le vampire. mais la ou elle disparaissait sous uen autrre plaque de terre, le troue qu'elle laissait était casi cisculaire, blanc, recouvert d'une subsance gluante et dégoutante. Ce qui ressemblait a des veines marquait ses bords.

Ce tenant a un arbre, après avoir perdu l'équilibre trop souvent, le vampire observait fasciné, puis jetta un regard a Jo pour voir comment elle s'en sortait.

- Ohhh.... le Poison des tarrasques..cela explique enormement de chose... Cherie, on ne dors pas, mais on risque de dormir une éternité si on ce les bouges pas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silence



Messages : 72
Date d'inscription : 17/04/2014

MessageSujet: Re: Moment de solitude [Libre]   Mer 25 Mar - 13:17

Marchant avec désinvolture, comme si tout ce qui se passait ne l’atteignait pas, Jo’Elarri écouta pourtant avec attention les propos du Vampire. Si au premier abord son idée lui paraissait logique, il était devenu invalide suite à l’argumentation de son homologue. D’ailleurs, même si la Khajiit avait proposé cette idée, elle n’aurait pas voulu tenter l’expérience, préférant attendre de se réveiller naturellement ou de provoquer son éveil d’une autre façon.  Puis, des paroles attirèrent un peu plus son attention, ses oreilles tiquant, afin d’être sûr qu’elle avait bien comprit. Ainsi, il avait tenté de mettre fin à ses jours ? Profitant d’un instant de silence de sa part, elle glissa ces tendres paroles :

«Ce serait un plaisir pour moi de vous aider à mettre fin à vos jours si l’envie y est toujours.»

Enfin, ce dernier émit l’hypothèse d’une possible drogue. À sa connaissance, il y avait bien longtemps que la Dagi-Rath n’avait pas consommée ce genre de substance.  Par ailleurs, elle doutait fortement que les marchands en mettent dans la nourriture qu’ils vendent. Ce serait une perte de profit. Alors, où voulait-il en venir avec les hallucinations ?

À peine avaient-ils fait une centaine de pas dans la plaine que le sol se mit à vibrer avec violence. Elle-même ayant un bon sens de l’équilibre, Jo’ se surprit à se tenir au même arbre que son prétentieux compagnon.  Bientôt, le sol se fendit à leur pied tandis qu’une plaque s’élevait au-dessus de leur tête. Poussière, terre, plante et roche, la féline tenta de s’éloigner de la crevasse afin de ne pas être blessée par tout ce qui tombait. Puis, un œil rappelant les couleurs de la terre s’ouvrit devant eux, révélant ainsi une créature gigantesque. Alors que son corps se dévoilait, toujours plus haut et plus long, de la vapeur semblait sortir de sous son ventre, encore invisible pour eux. C’était comme si cette créature ouvrait la porte vers les enfers.


«Si tu veux mourir, je crois que cette créature sera très efficace. Pour ma part, je déguerpis d’ici !»

Ne souhaitant pas vraiment attendre que la créature termine sa sortie de terre, Jo’ se mit à courir à comme jamais vers la montagne qui lui était étrangement plus sympathique.  L’immortel la suivait-elle ? Pas le temps de se retourner pour vérifier. Dans ce genre de situation, c’était chacun pour soi. Un peu plus tôt, Jo’ avait crue voir l’entrée d’une grotte et désirait plus que tout s’y cacher, peu importe les créatures qui pouvaient s’y trouver.  L’adrénaline avait beau faire son effet, courir en pente alors que le sol tremble n’était pas si aisé et la Khajiit se retrouva vite essoufflée.

Enfin, l’entrée de ladite grotte apparu. Large d’environ un mètre cinquante sur deux mètres de haut. La femme y pénétra pour tomber dans un trou, camouflé par l’obscurité de l’endroit, quelques mètres plus loin.  La chute fut brève et c’est un petit lac intérieur qui la réceptionna, à son grand soulagement. Son cœur battant à tout rompre,  elle eut le souffle coupé par la beauté de la caverne, parsemé d’améthyste et offrant des lueurs apaisantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 21/02/2013
Age : 26
Localisation : Saint-jérome

MessageSujet: Re: Moment de solitude [Libre]   Mar 31 Mar - 12:57

Dorian était rester un moment a son arbre, observant la dites merveille s'elevant toujours plus haut, et aggripant le tronc pour ne pas tomber. Il n'avait pas besoin de courir, ce disait-il, qu'un claquement de doigt et Hop, il ce serait dematerialiser. Mais la réaction en chaine qui s'en suivit le forca a reconsidéré son plan. Tandis que la jolie minette prenait ses pattes a son coup, L'arbre ou il ce tenait ce déracinait lentement, et une des énorme patte de la bête risquait de le heurté dans peu de temps. Dans un délais aussi cours, n'importe qui aurait paniquer, mais il haussa les épaules, et ferma les yeux , claquant théatralement des doigts dans un geste habituel pour disparaitre de ce terrain accidenté et réapparaitre dans un endroit plus sur.

Premier échec.
il ne sentit pas la magie couler dans son corps a cet instant, ni les particules de la dématerialisation s'opéré.

Deuxième Échec.
Il recu un coup de patte de la bête de plein fouet, impossible de l'éviter et le coup le fit voler jusqu'au parois montagneuse, son dos la heurtant avec violence dans un
CRAC effroyable et dégoutant. Dorian retomba inerte comem une poupé de chiffon sur le sol. La douleur et sa blessure censer mortel, l'ayant assomer..mais attend un immortel ne pouvait ni souffrir ni mourir aussi ''naturellement'' pas vrai?.

Premier succès.
enfin, plutot la première bonne chose qui lui arrive depuis. C'est l'énergie réparatrice circulant dans son corps, commencant déja a faire son oeuvre, pas asser vite a son gout, mais au moins..sa régénération fonctionnait... si bien qu'il put ouvrir ses yeux après quelques seconde, prenant une enorme goulé d'air, cela sembla le surprendre lui même en faites... Depuis quand avait-il besoin de respiré?

Il entendit des bruits de pas précipités. tourna la tête faiblement dans un grognement, et apercut le minet ce dissimulant dans une grotte.
C'était son Troisième Échec...CETTE CHATTE AVAIT TOUT VUE! Il allait pas finir d'en entendre parler! pouvait-il parier, sa fierté en prenant un sacré coup.

Tandis que le vampire tentait de ce mouvoir et de ce remettre debout dans des craquements d'os et des plaintes de souffrances. Ce qui le dépassait litérallement.
La bête avait cesser de ''grossir'' ou plutot s'était mise sur ses pattes. Lacha un rugisssement effroyable et ce mis a reniflé l'air. Elle avait faim? Dorian espera sur le moment que cette bestiole soit herbivore. Mais avec cette dentition et la voir ce diriger vers un petit village de pecheur plus bas il en doutait fort bien. Dans le pire des cas elle reniflait le poisson et allait ruiner les habitants les laissant mourir de faim? Dans le meilleur ils n'agoniseraient pas et elle les devorerait aussi. Pas de chance, Dorian n'était pas du genre Héro et il n'allait pas ce lancer a sa poursuite pour l'en empecher.

Au bouts de maintes efforts, l'homme réussit a ce trainer dans la grotte , une partie de son corps semblant desarticuler mais a chaque craquement et plainte de celui-ci on comprenait que les morceaux ce remetaient en place, douloureusement mais surement. Il ferma les yeux un moment, semblant mal respiré. Les sourcils froncé. Ce demandant vraiment depuis quand il avait besoin d'air...

Il murmura asser fort pour qu'elle l'entente.
- un seul comentaire et je te jure que je te vide de ton sang....je suis encore asser fort pour cela, et tu ne sais pas a quel point cela me serait salutaire... attend c'est ca le mot hein?

Il ouvrit ses yeux, devenu d'un vert percant, legerement luisant. Mais la comissure de ses levres ce sureleva pour afficher un sourire moqueur.
- Je vole bien non?....

autan en rire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silence



Messages : 72
Date d'inscription : 17/04/2014

MessageSujet: Re: Moment de solitude [Libre]   Sam 4 Avr - 14:35

Muette devant la beauté des lieux aux reflets améthystes, Jo'Elarri était restée immobile dans le petit lac, complètement obnubilée. Il y avait beau avoir une créature d'une bonne quinzaine de mètres à l'extérieur qui terrassait la population, cet endroit l'apaisait, comme si la Khajiit avait atterrit dans un autre monde.

Puis, la réalité la frappa de plein fouet, le corps désarticulé du Vampire tombant sur elle, enfonçant sa tête sous l'eau pendant de trop longues secondes pour un félin. Dans effervescence du moment, des coups involontaires s'étaient échangés entre eux, démêlant bras et jambes. La tête remonta finalement à la surface où elle inspira un bon coup cet air soudainement si délicieux. Pourquoi ne l'avait-elle pas entendu tomber, celui-là ?


«Ahhhhhh»

Sans chercher à savoir si l'Immortel allait bien, la féline nagea rapidement jusqu'au bord du petit lac et sortie de l'eau. Si le vampire l'observait, il sera peut-être déçu de constaté qu'elle ne se secoue pas comme un chat normal sortant de l'eau. Outre la démesure beauté de l'endroit, elle fut surprise de constater la chaleur de l'air ambiant. Ni froid, ni chaud. Juste à la bonne température.

~Quel est cet endroit ?~

Ses oreilles percevaient des bruits lointains. Était-ce dû au monstre à l’extérieur ou de cette caverne ? Il était difficile de se concentrer avec tout le bruit que pouvait faire son malheureux partenaire de parcours.

«Chut ! Fait moins de bruit !» Chuchota-t-elle sur un ton dur.

Ce n’était certainement pas la faute du Vampire si l’eau faisait encore du bruit, mais l’idée de se défouler verbalement sur cet homme lui plaisait bien.  Les secondes s’écoulèrent presque paisiblement dans cet endroit, puis la Dagi-Rath repéra la source du bruit. Se déplaçant avec la discrétion qui faisait la renommée des félins,  Jo’  trouva, une dizaine de mètres plus loin, un passage.  Les voix étaient lointaine, mais semblaient bien venir de là.
L’esquisse d’un sourire se dessina sur ses lèvres et se tourna vers l’Immortel. Jo’Elarri oublia la créature qui sévissait à l’extérieur –comme s’ils pouvaient y changer quoi que ce soit ! – et sa méprise envers son homologue :


«N’êtes-vous pas curieux de ce que nous pourrions y découvrir ?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 21/02/2013
Age : 26
Localisation : Saint-jérome

MessageSujet: Re: Moment de solitude [Libre]   Sam 4 Avr - 17:19

Tout ce remboitaient, ce soudaient, ce collaient et ce calfeutraient. comme les morceaux d'un casse tête, ses dégats internes et externes avaient pris un moment a ce remettre de ce vilain vol plané, mais l'immortel était envron a 70% de ses capacités dorénavant. c'était encore un 30% bien douloureux, mais il survivrait c'était le plus important. Tandis qu'il laissait la femme-chat s'occuper et être estomaché devant la beautée des lieux. Lui ce mettait a reflechirserieusement aux petits désastres consecutifs l'ayant amener jusqu'ici.

Aujourd'hui, a deux reprises sa dématerialisation lui vait fait défaut. voulant en avoir le coeur nette, il ce concentra, laissant la magie parcourir son corps endomagé mais au moment de déclenché le phenomen si naturel a ses yeux, rien ne ce passa. Ca devenait ennuyeux.

« Je savais que je perdrais ou gagnerais quelques capacités, mais c'elle-ci, mes deux précédentes vie le possedait. c'est une très vilaine surprise...au moins j'ai encore la capacité de ce régénéré de ma plus récente vie... »


Il n'était pas soulager bien au contraire. Après tout, les immortels étaient des créatures immateriel, les blessures, armes, coups, pouvant atteindre les mortels ne devraient même pas l'atteindre. Mais la montagne avait gagné sur lui? soit c'était un gros caillou fichtrement spécial soit..

Oh, oui elle était spécial! Ce reflet Améthyste!
Beaucoups de pierre precieuse annulaient les aptitudes des êtres comme lui.
Donc c'était a cause de ca? ou une chose qu'il refusait d'envisager?

Ce relevant en gardant son mur cotnre son dos et son bras droit contre son corps, ce déplié lui fit même lacher un soupir de douleur qu'il tentait bien mal d'étouffer.
Il eut une moue faussement amusé avant de poser ses yeux vert sur jo.

- Plait-il? Je suis toujours curieux...de plus en plus même...

Mais ce n'était pas les voix qui l'intriguait mais de découvrir cette montagne si ''spécial''. Les souvenirs de Maurgan lui chuchotait le nom d'une déesse, ayant créé le labyrinthe, devenu le labyrinthe dont il avait étét maitre durant de nombreux siècles. Du même nom que ces pierres. Mais Dorian semblait chasser tout ce blabla comme on éloigne une mouche agacante.

Souriant finalement a son compagne des dernières mésaventures le vampire déclara
- Allez, prend les devants, et soit gentille, si on toruve quelqu'un laisse le moi pour mon petit dej d'accord?

Une pointe d'humour avait teinté ses dires. Pouvoir s'abreuver l'aiderait surement a regagner des forces plus rapidement.
il n'attendit pas sa réponse qu'il s'engouffrait dans un tunnel étroit. Il y voyait bien malgré l'obscurité, les pierres composants ces parois rocheuses, semblait doté de leur propre energie, renvoyait une lueur pas du tout agressante mais assez forte pour guider vos pas. Arrivant a une intersection, Le vampire gratta un court instant sa barbichette avant de s'accroupir et de dessiner une fleche a l'aide d'un de ses ongles. n'ayant pas envi de passer les prochaines décennie enfermer dans cet endroit.

- Tu vois dans le noire?
Lanca t'il , tout a coup curieux en tourna sa tête vers elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silence



Messages : 72
Date d'inscription : 17/04/2014

MessageSujet: Re: Moment de solitude [Libre]   Sam 4 Avr - 18:37

Jo’ répondit d’un simple hochement de tête quant  à lui laisser un homme pour son petit-déjeuner. Il était vrai que la féline commençait aussi à avoir le ventre creux. Cependant, s’il y avait des hommes ici, il devait forcément avoir un minimum de nourriture et d’eau. Il devait forcément y avoir une autre sortie que le chemin par lequel ils sont arrivés.

Derrière le Vampire, elle remarqua que c’était les parois de la grotte qui illuminait cette dernière, gardant toujours cet aspect étrangement calme. Suite à quelques minutes de marche dans un silence seulement dérangé le bruit de leur pas, ils arrivèrent à une intersection.

Tandis que la Khajiit sortait sa dague, par pure précaution, elle salua l’initiative de l’Immortel pour noter le chemin qu’ils empruntaient. Jo’ imita donc son geste en gravant une flèche sur la paroi opposé, la Dagi-rath en profita pour répondre à sa question :


«Si, je vois très bien dans le noir.» Elle lui avait répondu sur un ton neutre, se retenant de lancer une réplique cinglante. Ne connaissait-il pas les Khajiit et leur félinité ?  Enfin, ce n’était pas le temps de s’emporter sur ce manque de culture.

Le silence envahit à nouveau les lieux et la féline porta à nouveau attention sur la provenance des voix.  Si monsieur voulait manger, il fallait bien le mener dans la bonne direction. Ils feront une visite du reste de l’endroit plus tard si le cœur leur en disait. Ce ne fut pas bien long qu’elle repéra les voix et prit ainsi la direction de droite.

Reprenant un déplacement silencieux, Jo’ remarqua que plus ils s’éloignaient du Lac Améthystes, plus l’humidité envahissait de nouveau les lieux. Les lieux devenaient de plus en plus sombre, désormais éclairé par des flambeaux.  La pierre qui était sec  était  trempée. Il fallait faire attention où mettre les pieds pour éviter de glisser sur une roche.  Les toiles d’araignée commençaient à faire leur apparition.

Ils arrivèrent finalement dans un espace plus large. La température avait étrangement chuté dans ce semblant de pièce. Près des murs se trouvait des lits et des étagères. Il y avait aussi des jarres et des boites de bois. Cette place n’était pas nette. Mais Jo’Elarri ne voyait pas ce qu’il y avait encore. À pas de loup, sa lame prête au combat, la Dagi-Rath fit ses premiers pas dans la pièce.

C’est à quelques pas d’un premier lit qu’une créature se redressa. Un homme où on lui aurait retiré la peau, ne lui laissant que la chair et les nerfs, vêtue d’une simple armure métallique et d’un bâton. Un Draugr. Son cœur se glaça, restant un moment figé, constatant qu’il y en avait trois autres en train de se redressé. Immédiatement, la femme courut vers l’ouverture du passage et échangea sa dague pour son arc.


«Des saletés de Draugr ! Ils sont lent, mais résistant.»

Jo’Elarri tira une première flèche, atteignant l’abdomen d’un Draugr. Ça l’a à peine ralentit. Tout en ajustant une nouvelle flèche, elle chercha du regard si elle ne pouvait pas faire tomber une lampe sur l’un d’eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 21/02/2013
Age : 26
Localisation : Saint-jérome

MessageSujet: Re: Moment de solitude [Libre]   Mar 21 Avr - 15:13

//hj: je sais post merdique je suis dsl..vraiment du delais et du psot j'ai été trop occuper et j'etais taner de te faire attendre. //

Dorian lui jettait par moment des regard étranges lors de leur avancé, dans ces couloirs humides. Semblant la décrire du regard, pas de la maniere dont un homme devorait une femme des yeux mais plutot comme si il essayait de comprendre sa physionomie différente. Ohhh peut etre en effet il ne conaissait pas les khajits. Il n'essayait meme pas de le dissimuler ce fait, semblant aussi curieux qu'un enfant.

- Hummm les Pardusses vous ressemble mais vous n'avez pas la même configurtion dans vos organes et system reproducteur...


lacha t'il pensif comme si c'etait tout a fait normal de parler de cela. Lui il ne faisait qu'examiner avec ses sens d'immortels sa partenaire de crime. Oui bon c'etait pas un crime ce qu'ils faisaient, mais il aimait bien ce titre. Le vampire continua le reste de leur eptit periple sans rien ajouter, surement perdu dans ses réfl;exions et quand l'étrange abomination ce leva accompagner de ses petits copains. Il eut un mouvement de recul et une grimace degouté.

- Wouash... Votre monde est vraiment écoeurant


Lacha t'il en évitant un assaut aisément mais ignorant totalement comment affronter ces bestioles. Il n'avait jamais rien lut sur ce sujet, ni rien vu de tel.
L'immortel semblait déstabiliser et fit apapraitre une Rapière dans ses mains, pour repousser ses assaillaillants. Jettan un regard perplexe a jo.

- Hey minette! ? si je leur jette du sel ils vont hurler de douleur tu crois?..nah serieux comment on ce débarasse de ces trucs?

Il avisa les lampes a son tour, et sembla percevoir le regard de Jo ce poser sur une des lampes et sur les bestioles. Oh, le feu? Hummm il pourrait tenter d'atteindre une des lampes a l'huile si...

- AHHH FOUTU BESTIOLE SORTEZ DE MON CHEMIN SINON JE VOUS ZIGOUILLE TOUS!

Il commencait a perdre patience, resistant disait elle? Non, de quoi parlait elle voyon, ce n'etait pas car il les transpercaits et les repoussaient, mais que cane semblait leur faire ni chaud ni froid, qu'ils étaient resistant. biensur que non...tsss

Dorian voulu ce servir de ses ondes de choque pour repousser ses adversaires, rien en fonctionna, il etait a seche, comem avec sa teleportation. La il ne riait plus, mais plus du tout. Il; lcha un cri de rage et peut etre devoilant ainsi so impuissance dans la dites situations, et ce mis a percer d'inombrables petits troues dans un des DRaumachin, décidement, il perdait son sang froid rapidement quand il n'avait aucun control sur la situation...mais il etait aussi actuelelemnt ignare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silence



Messages : 72
Date d'inscription : 17/04/2014

MessageSujet: Re: Moment de solitude [Libre]   Jeu 23 Avr - 8:27

Alors que les Draugrs se levaient et s’avançaient inlassablement vers eux, d’étranges mots provenant de l’Immortel la firent tiquer. «Pardusse», «votre monde» en plus du fait qu’il ne savait ce qu’était les Draugr lui confirmèrent qu’il n’était pas un habitant originaire de Skyrim.  Ses poiles s’hérissèrent sur son dos et ses oreilles s’abaissèrent drastiquement. Pendant une seconde, elle oublia la présence des morts-vivants devant elle, une violente colère envahissant tout son être. La Dagi-Rath ne souhaitait que planter sa flèche à travers sa gorge.

Cette distraction, bien que courte, lui couta cher. Un Draugr qui, semble-t-il, un peu plus puissant que les deux autres lança un sort de froid mordant. Sur le coup, Jo’Elarri recula violemment sur le mur derrière, décochant sa flèche dans le vide.  Le sort reçu en partie au niveau de la poitrine avait été en partie absorbé par son armure de cuire. Il n’en restait pas moins que les articulations de ses bras et de ses mains la faisait souffrir tant le froid avait été soudain et mordant. À ses côtés, le Vampire ne faisait que geindre. Plus que jamais désagréable envers son homologue, la Khajiit se redressa et lui donna un bon coup de poing derrière la tête :


«Mais t’as pas fini de te plaindre ? Non seulement tu te vantes d’être immortel, incapable de te tuer toi-même, tu as forcément une force surhumaine…»

Les articulations toujours  aussi douloureuses, Jo’ tira une nouvelle flèche, visant la lanterne. Cette fois-ci, elle ne rata pas sa cible et cette dernière se brisa enflammant au passage un premier Draugr. Ce dernier ralentit considérablement, mais n’était pas encore mort.

«Alors je ne comprends vraiment pas pourquoi tu te comportes comme une gamine de dix ans devant une araignée !»

Désormais trop proche pour se servir de son arc, la féline troqua l’arme pour sa dague. D’un bond agile et rapide, elle passa entre deux Draugr et alla planter sa dague entre les yeux du troisième qui brûlait toujours. Cette fois-ci, il tomba, mort.  Ne restait que le Draugr que l’Immortel piquait tristement avec son cure-dent et celui qui démontrait une certaine capacité magique.

«Si tu veux être plus efficace, prend une plus grosse épée ou sert toi de ta magie ! Mais n’utilise aucun sort de glace, ça ne sert à rien contre eux !»

Si quelques minutes plus tôt il démontrait une attitude suffisante, comme si rien ne l’atteignait, cette fois-ci il donnait un air vraiment pathétique alors que les Draugr, bien qu’ils ne se laissent pas faire, étaient bien moins terrifiant que la créature qu’ils ont aperçue avant de tomber ici.

Tandis que le Draugr aux pouvoirs de glace lançait un sort de froid mordant vers le Vampire, Jo’Elarri, quant à elle lui lança une boule de flamme avant de se donner un élan pour l’attaquer avec sa dague.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 21/02/2013
Age : 26
Localisation : Saint-jérome

MessageSujet: Re: Moment de solitude [Libre]   Mer 13 Mai - 17:47

Comment elle osait lui parler!!?? Elle ce prenait pour qui c'elle la!? au faites pourquoi ce mepris si soudain, enfin, plus que d'habitude. C'est ce que ce demandait Dorian, alors qu'il perdait patience contre ses adversaires. elle ce debrouillait fort bien, mais il put jurer avoir vu un tique colereux, il fouilla ses pensés rapidement, furieuse qu'il vient d'un autre monde. quoi elle etait Mon-diste? Il devrait trouver un meilleur mot.

Sa patience a bout il jetta sa rapiere au sort et decouvrit que ses pouvoirs de levitations etaient toujours en parfait état. Un sourire carnassier deforma alors ses traits, il leva ses bras theatralement et les derniers monstre-ecoeurant-a-lever-le-coeur restant, ce mirent vite a voler dans els aires pour aller terminer leur course, empaler sur les large pique des torche cloué sur les murs.

Dorian ce frottant les mains, comme quand on vien de ce débarasser d'un boulot, vite fait bien fait, puis remis en place une meche agacante venu le narguer. Pour finalement ce tourner vers la minette.

- dis moi que je me trompe. Tu devrais être la premiere a comprendre ce qu'est la descriminiation en etant ce que tu es, soit le raciste. Mais tu semble etre en colere car tu as compris que je n'étais pas d'ici? Ts...y'a pas que vos monstres qui sont decevant je vais t'avouer...

Il ne lui accorda plus aucun regard, ramassa sa rapiere, fit uen petite fleche sur le mur et continua le chemin, etait il réellement agacer?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silence



Messages : 72
Date d'inscription : 17/04/2014

MessageSujet: Re: Moment de solitude [Libre]   Mer 20 Mai - 8:57

La dague avait bien pénétrée la chair putréfié du Draugr, ce n’était cependant pas assez pour le tuer et Jo’Elarri évita de justesse un coup de masse de ce dernier. Reprenant son équilibre, la féline prit son élan afin de donner le coup de grâce lorsqu’elle frappa violement le vide, tombant presqu’au sol ! Se redressant, elle remarqua que le Vampire avait enfin abandonné sa fluette épée pour user de pouvoir bien plus intéressant face à ces êtres robustes. Malgré leur mort, la Dagi-Rath n’arrivait pas à être satisfaite.  Comment avait-il sût ce qu’elle pensait ?

Dans un bruit de succion, les cadavres tombèrent lourdement sur le sol, leur sang noir éclaboussant le sol de pierre déjà humide. Sans s’attarder plus longtemps, la Khajiit se mit à les fouiller tandis qu’elle écoutait d’une oreille distraite les propos de l’Immortel. Pour qui se prenait celui-là d’ailleurs ? Il ne connaissait rien à leur monde, rien de leurs guerres et souffrances.  Que pouvait-il bien dire d’eux et de leur travers ? Comment pouvait-il seulement oser juger  ce monde qui n’est pas le sien ? Farfouillant rageusement les corps inertes, la Dagi-Rath trouva quelques pièces d’or et une potion de soin. C’était peu, mais au final, toujours mieux que rien.


«Et qu’est-ce que tu sais de nous ? De mes pensées ? Strictement rien.» Cracha-t-elle.

L’envie de lui déverser sa colère était forte mais la Khajiit l’ignora car pour l’instant, ils avaient besoin l’un de l’autre pour se sortir de cet endroit. Ils étaient malheureusement liés par ces étranges évènements.  Jo’ se redressa et suivit de loin le Vampire.  Dague toujours en main, prête à toute nouvelle éventualité d’être attaquée.  Les couloirs étaient à nouveaux très silencieux, presqu’étouffant.  Puis, dans la noirceur de l’endroit, c’est là que la féline vit le faible miroitement.

Faisant pression sur une de ses pattes, la Dagi-Rath se donna un puissant élan :

«Attention !» Cria-t-elle.

Cependant, le temps que ce dernier réagisse, il était trop tard, déclenchant le piège : Une porte  parsemé de pic de bois. Jo’Elarri poussa  brutalement le vampire avant que la porte n’ai eu le temps de se refermer complètement, le faisant ainsi passé de l’autre côté. Il n’en fut pas ainsi pour la Khajiit qui reçue la porte piégée de plein fouet, les pics transperçant son épaule et son flanc gauche.

Pourquoi avoir agi ainsi ? Lui-même lui ayant dit qu’il n’avait jamais réussi à se tuer, cette porte ne lui aurait donc causé aucun problème au final. Il est vrai que sur le coup, Jo’ avait plutôt songée qu’elle avait besoin de lui pour se sortir de cet endroit et que donc, sa vie était encore utile. En outre… ce n’était pas mieux si c’était elle qui y laissait la vie. Ici, dans cet endroit sombre et putride. Seule.

La douleur était forte et son corps, incapable du moindre mouvement se laissa choir lourdement sur le sol, sa respiration étant le seul signe qu’elle vivait encore pour le Vampire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 21/02/2013
Age : 26
Localisation : Saint-jérome

MessageSujet: Re: Moment de solitude [Libre]   Mer 20 Mai - 13:50

Ce qu'il savait de ses pensés? Tout ce qu'il voulait si il fouillait en profondeur, mais Dorian ne le fit pas. Croyant dans son énorme Égo, que ne pas en apprendre sur elle serait une meilleur insulte que tout ce qu'il pourrait découvrir et retourner contre elel. Non, elle n'avait plus aucun intérêt, et il etait souvent plus frustrant d'être ignoré.
Car OUI, Dorian prenait mal ce genre de réflexion descriminatoire qu'il crut percevoir plutot. C'était étrange, pensait-il, que tout cela le révolte autan. Car quand il avait été Cain il s'était foutu de ce que les gens pensent et s'amusait a bougeait les pièces d'un echequier sur un jeux de dame avec des cartes à jouer pour guide. Tout cela pour dire qu'il avait toujours fais ce qu'il vulait sans ce soucier des conséquence ou des petits gens. En tan que Maurgan, ses souvenirs s'averaient plus lointain mais, il ce souvenait avoir été un homme sage, reclus, hermite, paranoïaque sur les bords et comme Cain avait aimé l'appelé : pleurnicheur.

Alors qui était-il?
Dorian ce sentait un peu comme ces foutues adolescent perturbé et cherchant leur voix. La semaien dernière il avait fait un vrai buffet dans une auberge pour son clan et ''ses enfants''. Et la il prenait la mouche qu'on le descrimine. autant que ses facultés magiques devenaient instables mais aussi son statu d'immortel, car depuis quand les trucs banal des gens lui faisaient mal? Il aurait fallut un arme divine. Ce disant que cela n'était que temporaire dans son nouvel etat et puis perdu dans ses reflexions tout en avacant. Pas habituer de devoir faire gaffe, après tout il était ''immortel''. Il ne vit pas le piege, mais ce qui s'en suivit, ca il s'en souviendrait longtemps.

Tout s'enchaine très rapidement. Il fut pousser en dehors du champ d'action du piège. Qu'il vit en ce retournant ce refermer sur sa partenaire de crime. Maurgan aurait tremblé, Cain aurait rouler des yeux et l'aurait achevé. Mais Dorian claque de la langue agacer, reflechissant a vive allure, mais ses yeux verts semblaient incapable d'effacer sa surprise. elle l'avait sauver? bon hypothetiquement sauvé plutot, ce piege n'aurait pas du lui faire la moindre égratignure...pas vrai?

Les raideurs qu'il ressentait toujours de son petit vol plané le firent hésité. Son corps s'adaptait toujours a sa nouvelle existence, la magie et tout c'était en transition, ce convainquit-il. Mais la..

Quelqu'un venait literallement de prendreun coup pour lui. enf aites a en juger par son état, elle en mourrait si il n'agissait pas. C,était une notion totalement nouvel pour lui. On essayait sans cesse de mettre fin a son existence mais pas de le préserver. Têtu voici ce que fut sa première réaction.

- Idiote! Chat sans cervelle! Ta mémoire vaux pas un cloue si tu sais pas te rappeler que je ne risque rien!
Cela trahissait-il de l'inquietude?

Le vampire finit par ce Lever, faisant attention a ne pas déclencher une autre chat-tastrophe, puis vérifia l'état de son amie la minette. Il serra les dents tan l'odeur du sang venait l'agresser, ayant l'impression de vouloir aller contre sa nature. Puisqu'il désirait ''sauver', ce qui serait un excellent casse-croute. Mais le geste qu'elle avait commis, même si il était totalement stupide , remetant en doute son intelligence. Troublait asser dorian pour qu'il résiste a sa faim et fouille la blessé rapidement et trouve la potion dans sa bourse. Il la deboucha et la renifla, en faisant la grimace. Il savait a quoi servait ces choses, mais vue l'état de la blessé, voir moribonde, il doutait gravement que cela soit suffisant. Cela ne l'empecha pas outre mesure de lui pincer le nez, et de lui ouvrir la bouche sans delicatesse pour lui faire avaler tout le contenu du flacon.

Largement insatisfait du temps que ca prenait et de smaigres résultats, ca cicatrisaient un peu, les saignements diminuait et Dorian ce fit violent pour y résister, en pressant meme les pllaies béantes de ses mains, tentant de stoper cette foutue hémoragie. Que pouvait-il faire de plus? Il avait deux options en réalité mais... Elle n'aimerait pas ca!

- Écoute Ma minette, si tu veux t'en sortir vivante et profiter de tes 7 ou 8 ou 3 autres vies je sais aps a combien tu es rendu. Tu vas devoir m'écouter. Le sang des vampires est un fortifiant, si tu en bois en quantité suffisante sans que je ne boives le tien, tu n'en gueriras que plus vite en y gagnant certaine de mes aptitudes de maniere temporaire. Hey oh tu m'écoute? *lui tapota les joues* Oh et puis zut, on ce fiche de ce consentement pas vrai!?

Il ce mordit férocement le poignet lui même, et le lui foutu dans a bouche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silence



Messages : 72
Date d'inscription : 17/04/2014

MessageSujet: Re: Moment de solitude [Libre]   Dim 31 Mai - 16:06


L’obscurité envahissait progressivement son regard, combattant de toutes ses forces afin de ne pas tomber dans l’inconscience. Chaque inspiration était pénible, ayant l’impression que sa plaie sur son flanc s’agrandissait à chaque fois. Le temps semblait s’étirer comme s’il voulait la faire souffrir encore plus. En le poussant, l’avait-elle assommé par mégarde ? Si c’était le cas, quelle binôme de cons qu’ils formaient ! Si elle c’était attendue ça ce triste dénouement …

Son champs de vision régressait encore et encore,  la féline faisant son possible pour fixer les petites lumières qu'étaient les perles d’eau reluisant à une faible lumière. Puis, des bruits se firent entendre. C’est une bonne nouvelle que de savoir qu’il n’était pas assommé ! Un bref instant, elle se sentie soulagée, mais ce fut bref. Qu’allait-il fait maintenant ? Vue son état, l’abandonner ou mettre fin à ses jours semblait l’option la plus probable vue leur belle entente. Finalement, il gueula, comme lui seul semblait pourvoir le faire après que quelqu’un lui ait sauvé la vie. Même s’il était immortel et qu’au final, ce geste lui épargna quelques douleurs.

La voix sifflante, la Khajiit arrive à dire d’un ton assez fort pour que le Vampire l’entende :


«Ne te méprends pas ! Ce n’était pas volontaire, mais qu’un stupide réflexe…»

Sans plus échanger de parole, ce dernier chercha dans sa bourse et dénicha la potion de soin que la Dagi-Rath avait trouvée un peu plus tôt. Le bouchon vola plusieurs mètres plus loin et Jo’Elarri senti le liquide au goût amer descendre le long de son œsophage. Le tout sans aucune délicatesse. Lorsqu’il eut terminé de vider le contenu la femme toussa sous le manque d’air subit lorsque son nez était pincé. Ce n’était pas ses blessures qui avait failli la tuer, mais bien lui en l’empêchant de respirer un peu !

La potion agissait lentement avec peu d’efficacité. La douleur était légèrement moins pénible, l’hémorragie semblait s’arrêter mais les plaies. Malgré tout, sa vision restait floue et ses pensées s’égaraient, les petites perles lumineuses au plafond l’appelant à les rejoindre dans leur chorale soporifique. Ce qu’elle aimerait être un joli point lumineux et aidé les gens à poursuivre leur chemin dans cet endroit si sombre…

Puis, une tête vint se placer devant elle cachant ainsi ses belles perles lumineuses. Seule une tête de démon pouvait agir ainsi. Qu’est-ce qu’il lui voulait d’ailleurs, ce démon ?  Non, ce n’est pas un démon,  c’est le vampire qui lui colle à la peau depuis…. Depuis combien d’heure maintenant ? D’un geste de la main, elle voulut le dégager, mais son bras resta bien immobile au sol.

Jo’ l’observa se mordre férocement le poignet. Mais qu’est-ce qu’il faisait cet idiot ? Puis, sans avoir eu le temps de poser la question, ce dernier versa quelques goûtes de son sang.

Ce fut une orgie gustative. Une explosion extasiant  et sucré qui n’avait même pas encore atteint l’estomac  que ça parcourait déjà ses veines. Bien qu’encore faible, la vue de la Khajiit sembla se rétablir, y voyant désormais plus clair. Mais il lui était encore impossible de trop bouger son corps. Bien que le sang agissait avec plus de pugnacité que la potion, il lui fallait certainement quelques minutes avant que son effet ne soit au maximum.


«Pas étonnant que tu sois increvable avec ce sang dans tes veines !»

Des paroles cinglantes ! Un signe que la Dagi-Rath allait mieux, c’est plutôt bon signe ! Cependant, la féline savait que boire du sang de vampire n’était pas sans conséquence, surtout lorsqu’ils viennent d’un autre monde. Probablement qu’il y avait des différences avec ceux d’ici.

«Tu m’as peut-être sauvé avec ton sang. Mais cet acte n’est pas sans conséquences. Ni pour toi, ni pour moi…Que va-t-il se passer maintenant ?» Le ton était étrangement calme. Jo’ semblant à nouveau lucide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 21/02/2013
Age : 26
Localisation : Saint-jérome

MessageSujet: Re: Moment de solitude [Libre]   Mer 3 Juin - 16:21

Il ce laissa tomber assis confortablement quand il comprit que le chat allait s'en sortir. Ramenant son poignet vers lui, il le vit cicatriser de lui même, bonne chose, au moins certaines faculté lui restaient fidèles. Il n'avait pas broncher quand elle avait justifié par un réflexe son acte héroïquement stupide. Et alors qu'elle reprenait de l'assurance et ne faisait que parler, lui, tout ce qu'il entendait était les battements du corps de Jo, de plus en plus alléchant a son gout. Avant même d'être entré dans cette caverne il avait eu faim, maintenant il était affamé, donné son sang ne l'aidait pas a garder une maitrise sur lui même. Alors ses yeux rendu peridot et vif, braqué sur la pression continu a peine perceptible a l'oeil nue, mais qu'il savait être la carotide du matou, il n'écoutait qu'a moitié son babillage incessant. Détournant a peine les yeux sur son visage déronavant et haussant les épaules, désinteressé.

- Hum? Oh... t'inquiète chaton tu deviendras pas un sans-vie. A la limite, tu pourrais être devenir accroc a mon sang comme un genre de...drogue! et moi devenir ton fournisseur. Pour ce que j'en sais

Il ouvrit le sbras de désinvolture. Maurgan, avait étét érudit et avait feuilleté maintes recueil traitant du vampirisme pour s'en guerir, sans succès. Cain lui, ouvrait apeine un livre les trouvants ennuyeux si il n'y avait pas de jolie image. Et dorian, ignorait simplement la réponse a cette question puisque dans ses deux précédentes vie, le sujet n'avait mêm pas froler leur esprit.

- Je m'en fiche de toute facon, et a ta place, je testerais pas ma chance a savoir combien de vie il te reste...
Il lui souria mais cela devoila ses crocs. Brillant sous la luminosité fantaisique de l'endroit.

- A ta place je me préoccuperait putot qu'on ce remette en route bientot et qu'on trouve de quoi casser la croute.

Et finalement il ce releva, et lacha un rire amusé, s'étirant comme si il venait de faire une longue sieste en faisant bien attention de ne pas reveilelr ses blessures encore trop présente de son vol plané.

- Oh et, arrête de me regarder comme ca, je suis pas un morceau de viande!

L'ironie de la situation le fit sourire. Et il tandis même une main secourable pour aider miss chaton a ce relever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silence



Messages : 72
Date d'inscription : 17/04/2014

MessageSujet: Re: Moment de solitude [Libre]   Lun 22 Juin - 18:28

«Tsk, non seulement je ne t’apprécie pas, mais en plus, je vais devoir te courir après lorsque je voudrais de ton sang.»

Quelques minutes s’étaient à peine écoulée que Jo’Elarri sentait une nouvelle énergie circuler en elle. Sa faiblesse dû à la perte de sang et à ses blessures s’étaient amoindrie et les douleurs, moins présente.  Cependant, la féline n’osait pas encore trop bouger son corps, préférant attendre que le processus de soin intégré au sang fasse complètement effet.

«Quoique, si tu es immortel, je pourrais me faire des réserves, comme ça, nous n’aurions pas besoin de jouer au Chat et à la souris…»

Au lieu d’un rire, la Khajiit toussa, crachant quelques particules de sang sur le sol. Tout ceci ne devait en rien aidé le pauvre Vampire, se disait-elle. Enfin, même s’il était moins intimidant qu’il n’y paraissait, il serait dommage que ce dernier n’arrive plus à se contenir, comme il le faisait si bien depuis quelques heures, et que la Dagi-Rath termine en morceaux dans son estomac acide.

Le vampire se releva, mais pas elle. Un «Chut !»  Sec traversa ses lèvres et l’Immortel pu remarquer ses oreilles se trémousser. La féline posa à nouveau sa tête sur le sol de pierre humide et murmura :

«Voilà qu’on te livre le repas justement. Ils sont trois et au son de leur pas sur le sol, ils semblent bien armés. Je te laisse t’amuser.»

Finalement, Jo’ se redressa, non sans certaine douleur et vint appuyer son dos contre la paroi de la grotte. La féline prit son arc, l’arme d’une flèche et visa la seule entrée possible pour les pauvres hommes. Elle n’envisageait pas de combattre, mais elle assurerait les arrières du Vampire. Même s’Il était immortel, s’il était gravement blessé, ça lui prendra beaucoup de temps se régénérer et la Dagi-Rath n’était pas en position pour se battre convenablement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Moment de solitude [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Moment de solitude [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Amère solitude [LIBRE]
» Entraînement et solitude [LIBRE]
» « Le meilleur moment de solitude serait d'être seul comme si nous étions deux. »
» Un moment de déprime [Libre]
» La solitude en couleur (Libre) ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Faerun :: En Jeux :: Atlantide-
Sauter vers: