Faerun

Forum RPG avec de multiples Univers
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Riverhold] Prélude. [Terminé depuis samedi :D]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Silence



Messages : 72
Date d'inscription : 17/04/2014

MessageSujet: [Riverhold] Prélude. [Terminé depuis samedi :D]   Sam 26 Avr - 18:18

Prénom et nom : Jo’Elarri
Âge : 32 ans
Sexe : Féminin
Race : De la race des Khajiit, elle se développera plus précisément en tant que Dagi-Raht.
Rang : N/A
Alignement : Neutre.
Particularité : Aucune.
Spoiler:
 


Équipement :

Plutôt léger, Jo’Elarri porte une armure de cuire souple retenu seulement par des lacets, aussi fait de cuire. Il est conçu afin d’éviter tout entrave de mouvement. Léger, cette armure ne peut cependant pas la protéger efficacement, d’où l’importance qu’elle accorde à sa souplesse et son agilité. Ses avant-bras, de même que ses tibias sont aussi protégés par le même type de légère cuirasse. Ils sont placés par-dessus des vêtements de lins. À ses hanches, une ceinture où se tient un fourreau de la taille d’un poignard et une petite bourse. La Khajiit porte aussi un arc et un carquois. Lorsque les combats rapprochés ne le permettent pas, cette arme peut s'avérer être une belle alternative. Elle s'en sert régulièrement pour la chasse.
En cas d’urgence, la femme sait user d’un peu de magie élémentaire et de ses griffes acérées.

Capacités :

De forme presqu’humaine, la Khajiit reste très souple, agile et rapide. Grimper dans un arbre n’est plus un défi pour elle depuis sa tendre enfance. Courir longtemps ne l’effraie pas, ce qui compense pour sa force physique lacunaire. Jo’Elarri possède la capacité de voir dans la nuit, grâce à sa vision nocturne, caractéristique des Khajiits et maitrise la magie de feu. Rien d’exceptionnel, de quoi partir un feu ou créer une boule de flamme pour se défendre ou surprendre, elle est en voie de maitriser les éclaires enflammées. Ils lui demandent un peu plus d’énergie et de concentration. La féline n’a que peu travaillée cette discipline, misant surtout sur ses capacités physiques. En outre, la femme se débrouille plutôt bien avec le poignard. Léger et rapide, il lui permet des mouvements furtifs contre des adversaires légèrement armés. Cette arme lui est cependant très désavantageuse face à des gardes lourdement armés ou des monstres redoutables. Elle préfèrera alors la fuite.  La Khajiit maitrise aussi très bien l’arc qui lui a fort servit lors de la chasse. Ses armes n’ont rien d’extraordinaires,  mais ils sont bien entretenus.

Maîtrise des pouvoirs :

Beaucoup de gens dans son entourage lui ont reproché son indiscipline à développer la magie, car la Dagi-Raht possèdes les compétences pour être une bonne mage. En effet, l’apprentissage par la théorie et les cours ne sont pas son fort, d’où son imperfection à maitriser son élément, le feu.  Jo’Elarri manipule la base : Création de flamme, boule de feu,  etc. Elle est encore loin d’une maitrise parfaite : Elle ne peut créer de tornade de flamme ou provoquer des murs de flammes, tels les grands maitres de son pays. Elle peine encore à créer des éclaires de flammes.  C’est donc à son rythme qu’elle effectue seule, son apprentissage. Bien que ce soit un don, la magie ne doit pas être utilisée à n’importe quelle fin. Pour ceci, il y avait les armes.

Caractère :

Pour les non-initiés au Khajiit, son visage doux nous porte à la croire douce et sereine, sa posture nous mène à penser qu’elle est sage et réfléchit. Ce n’est malheureusement qu’une façade. Comme bien des gens de sa race, Jo’Elarri est une menteuse et manipulatrice. Rien de bien gros. Juste assez pour avoir souvent ce qu’elle désire. Son statut de femme et son joli minois félin ont trompés de nombres d’hommes et femmes trop honnêtes lors de ses quelques voyages à l’extérieur de son pays. Au fil des années, la Dagi-Raht s’est forgée cette carapace afin de se protéger des autres. Les femmes sont propices à se laisser guider par les émotions et c’est ce que Jo’Elarri souhaite éviter. Ainsi,  la féline laisse peu d’émotion paraître sur son visage. Ou ces émotions sont, pour la plupart, factices.  

Bien qu’elle ne soit pas une fervente croyante, Jo’Elarri aime bien prier et faire des offrandes à Julianos, dieu de la sagesse et de la logique. Bien que son caractère soit contraire aux préceptes de ce dieu, la féline chercher à s’amélioré autant en tant que personne que dans sa magie. Cependant, l’amélioration d’un trait de caractère ne se fait pas en claquant des doigts, d’où ses relations explosives avec les gens.

Le caractère d’une personne change au fil du vécut et ainsi, bien que présentement, la femme soit ainsi, têtue et détestable,  apparence d’une dure au cœur tendre, son caractère n’est en aucun cas forgé dans le fer. Les plus anciens et sa famille espère notamment que ses voyages lui forgeront un caractère plus aimable.

Physique :

La première chose qu’observent les gens, ce sont ces pupilles verdoyantes. Verdoyantes et verticales. Ils captivent leur attention comme si une décharge électrique les avaient paralysés sur place. Vient ensuite ces longues oreilles, rappelant celle des elfes, mais beaucoup plus longue, large et…. Poilu ? Des cheveux d’un blond pâle, presque blanc encadre son visage légèrement allongé. La nuque dégagée, ses cheveux atteignent le haut des épaules à l’avant.  Son petit nez et ses lèvres, sont les derniers éléments du visage que les humains observent. Vient ensuite son pelage, brun rayé de noir.  Si le contour des yeux et le bout du nez en sont presque dégarnit, le reste du corps n’y échappe pas. L’aspect de ses mains est ambigu. D’une part, elle ressemble à celle des hommes car elle possède cinq doigts distincts. De l’autre, ils sont légèrement plus larges y camouflant ses griffes acérées. Pour ce qui est de ses «pieds», ils ne fait aucun doute ce que sont des pattes de félins tel que nous le connaissons. Et c’est grâce à ces pattes que la Khajiit peut courir aussi vite et grimper si agilement dans les arbres.

Histoire :

«Papa, elle est partie où Elarri ? Pourquoi tu ne parles pas beaucoup d’elle ? Ça me rend un peu triste de ne pas connaitre ma grand sœur.» *Demande curieusement le petit félin.*

*Le père en question abaissa son livre, un soupire quittant ses lèvres. À sa naissance, Masser était nouvelle et Secunda croissante, ce qui a fait de lui un Ohmes-Raht. Il baissa son regard sur son plus jeune fils, un Cathay de huit ans environ au pelage dorée comme les rayons ardents du soleil.*

«Elle est partie en voyage, je ne sais pas où elle se trouve.» *Répondit-il brusquement, plutôt embêté.* « Ho ! Qu’est-ce que tu fais ?»

*Le jeune Cathay avait grimpé sur les genoux de son père, l’air plus renfrogné que jamais :*

«Par-le-moi-d’Ela-rri !» *Il parla en appuyant sur chaque voyelle et croisa les bras sur son torse, obstiné à ne pas bouger, déterminé à en savoir un peu plus sur sa grande sœur.*

*Le père abdiqua en soupirant de nouveau et débuta :*

«Je vais t’épargner les quinze premières années de sa vie cependant, il n’y a rien d’intéressant à y conter.  Ta grande sœur à toujours été du genre entêtée. À apprendre par l’expérience plutôt que d’écouter les conseils des plus vieux du village. Elle est une des rares Dagi-Raht à plus ou moins bien maîtriser sa magie et les autres jeunes s’en moquaient régulièrement. C’est pourquoi ses professeurs l’on rapidement éloignés des autres jeunes.»

«Elle était intimidé ?»

«Au contraire, elle donnait une de ces raclés à ces jeunes ! Elarri m’a donné beaucoup de trouble à ce sujet avec les autres parents. Je lui appris donc ce que je pouvais, avec ta mère, mais Elarri reste une piètre élémentariste.»*Le père fit une pause et poursuivit :* «Elle est rapidement devenue une femme indépendante et partait parfois du village pendant plusieurs semaines. Qu’est-ce qu’elle faisait ? C’est la question que tu allais me demander, non ? Malheureusement, je ne pourrais assouvir cette curiosité car Elarri évitait d’en parler.»

«Tu mens !»

*Le père se raidit. Il était jeune, mais pas bête ce fiston ! Le vieux sourit légèrement et poursuivit :*

«Je ne pourrais pas te le dire avec certitude, mais elle était curieuse du monde qui l’entourait. Elle bouillait aussi d’aventure et la vie à Riverhold était trop calme et paisible. Il est normal de chercher l’adrénaline à son âge, c’est ce qui la fait vivre je crois, cette sensation. Tu comprendras quand tu seras plus grand. Elarri à donc apprit à se débrouillée, à se battre contre moult créatures et à développer peu à peu ses capacités de combat et de magie. Voilà ! Maintenant, ça fait un peu plus de trois ans que je n’ai pas vue ta grande sœur.»

«T’es pas drôle papa ! Il y a quelque chose que tu ne veux pas me dire, c’est évident !»

*Si ce garçon n’était pas le sien, il l’aurait envoyé valsé à l’autre bout de la pièce tant il avait raison.  Le jeune Cathay fit apparaitre une petite boule de flamme dans sa main :*

«Si tu ne me dit rien, je te roussis le poil !»

«Parfait ! Parfait ! Par exemple, ce que je m’apprête à te dire ne sont que des rumeurs à son sujet, sont-elles vraies ou fausses ? Je ne pourrais te le dire. Selon un de tes grands-frères, elle se serait mit à voler dans les marchés et userait d’odieux mensonges pour ses intérêts personnels…»

«Comme tout le monde ici en fait !»

«Jeune homme ! Un peu de retenu ! »*S’insurgea-t-il, malgré la véracité de ses paroles.* «... Il paraitrait même qu’elle voyage avec un Argonien, tu sais, ces espèces de lézard hideux et plutôt solitaire ? Je ne sais pas ce qu’il s’est passé pour qu’ils se retrouvent ensemble d’ailleurs !»

***

*Sous la fenêtre, un sourire sibyllin se dessina sur les minces lèvres de la Dagi-Raht. Elle pouvait comprendre son jeune frère d’être si curieux à son sujet. Sachant désormais que sa famille allait bien, que rien n’avait dérangé leur routine, la femme se donna un puissant élan et alla s’agripper à l’arbre le plus proche, avant d’y grimper à une vitesse incroyable. Enfin, Jo’Elarri quitta à nouveau son pays, la rumeur disant qu’un portail vers un autre monde s’était ouvert. Voilà une chose qui méritait enfin un certain intérêt.*  

*Ces mêmes rumeurs rapportent même qu’une femme haut placée venant de ce  portail est venue prendre la place d’un Jarl.

Comment ce portail s’est-il formé ?
C’est gens, que viennent-ils faire en Skyrim ?
Quelles sont leur intention ?*

*À la fois effrayée et curieuse de ce phénomène, la féline est bien déterminée de partir à leur rencontre.*



Comment avez-vous connu le forum ? : Par une amie à l’école.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silence



Messages : 72
Date d'inscription : 17/04/2014

MessageSujet: Re: [Riverhold] Prélude. [Terminé depuis samedi :D]   Mar 29 Avr - 12:01

Petit ''up'' J'ai terminée depuis samedi Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamilia

avatar

Messages : 360
Date d'inscription : 21/02/2013

MessageSujet: Re: [Riverhold] Prélude. [Terminé depuis samedi :D]   Mar 29 Avr - 12:29

SUPER!!!

Tu es

ACCEPTÉE


Bienvenue officiellement sur le forum Wink



(tu aurais pu me le dire que ta fiche était finie depuis samedi tssssss Razz )

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Riverhold] Prélude. [Terminé depuis samedi :D]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Riverhold] Prélude. [Terminé depuis samedi :D]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Operasyon Bagdag 2 di Jean Mari Samedi pot parol baz lavalas
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» samedi 7 janvier
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» bonjour !!! samedi 22 01 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Faerun :: Hors-jeux :: Sujets (RP) terminés-
Sauter vers: