Faerun

Forum RPG avec de multiples Univers
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mental illness Borderline. (trouble de la personalitée limite)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nékoe
Admin
avatar

Messages : 475
Date d'inscription : 20/02/2013
Age : 26
Localisation : somewhere close to you *.*

MessageSujet: Mental illness Borderline. (trouble de la personalitée limite)   Sam 26 Oct - 11:13

certains le savent, d'autres non.
je ne vais pas faire un long topic pour étaler ma vie,
et ainsi vous dire comment on fait pour coexister avec cet handicap. (que jai pas encore accepter comme handicap, comprenez que je ne veux pas utiliser ce problème en moi comme une escuse a mes échecs, même si mon psychiatre dit que je devrais. )

Je viens juste faire le point.
Plusieurs croient a tord et prenne peur, que des que le mot ''personalité'' et ''trouble'' viennent ensemble, que nous parlons de dédoublement. (oui, jai du dissocier les deux a beaucoup de gens)

mais je fais aussi ce petit topic,
surtout pour vous expliquez que avec tout le deboulement d'évenement qui ce sont produit dans ma vie en si peu de temps, et je n'ais plus de medication, ou du moins la possibilité d'en ravoir avant encore 2 semaines. Comment je peux ''vivre'' et donc pourquoi je suis moins présente sur le forum depuis un moment. Et l'élément declencheur, du ''pourquoi'' je viens vous en parlez, est un ami dans la trentaine, a qui je nais pas parler depuis une éternité, et surtout pas du digagnostic qu'on ma poser. Qui a recommencer a me parler et la premiere chose qui ma demander a été. ''nelka, tu es tpl non? ''. je n'ais pas du tout compris comment il pouvait cerné cela aussi rapidement, surtout que la maladie est confondu et méconnus. Par la suite nous avons parler la nuit derniere environ 3heures. Cet homme, patrice, est diagnostiquer depuis 6 ans, et a reussit a s'en sortir. il ma appris beaucoup. Et là ou j'ai nié, l'existence de cet handicape, la ou jai voulu m'échapper dans mon imagination et refuser d'accepter la réalité que j'avais un probleme, lui il a été de deboir en deboir avec la maladie et s'en est finalement débarasser. (car oui ca ce soigne!! je l'ignorais!! ) il ma donc pousser dans ma curiosité pur faire plus ample recherche sur ce que j'étais, ou plutot subissais. Et ce rendre compte que tes deboirs habituels, que tu cris normals et juste incapable de confronter, comme un bon petit soldat, sont en faites des consequences de cet handicap. un certain soulagement ce crée. Celui de savoir que tu n'es pas faible en comparaison du reste du monde capable d'affronter la vie et ses problèmes, mais que tu as un + qui t'en empêche.

voila quelques citations qui parlent de la maladie.

psychopropulsion a écrit:

Qu'est-ce que la personnalité :

La personalité est constituée de l'ensemble des comportements, pensées, affects et modes d'adaptation psychologique qui caractérise de façon distinctive et durable le fonctionnement habituel d'un individu. Il s'agit donc d'une structure psychologique résultant du développement et de l'adaptation de la personne à son environnement depuis l'enfance.

La personnalité peut être divisée en deux
dimensions :


La part innée : Le tempérament représente la part innée de votre personnalité, c'est l'ensemble de vos dispositions générales neurobiolologiques, de l'humeur et de votre sensibilité face à votre relation avec vous-même et votre environnement. Votre tempérament influence mais ne détermine pas votre personnalité.

La part acquise : Le caractère, la programmation, le conditionnement, les modes de fonctionnements appris... C'est là votre manière habituelle de réagir aux situations de la vie, vos modes de pensées, vos croyances et vos valeurs.  Cette part acquise est propre à chaque personne et ayant été développée à travers vos expériences de vie, elle peut être révisée et ajustée.
Croyances fondamentales et stratégies associées aux différents troubles de personnalité

Le tableau suivant classifié par Beck nous offre un aperçu rapide des différents troubles de personnalité.
Trouble de la personnalité Croyances fondamentales ou attitudes Stratégies (comportements adoptés)
Personnalité paranoïaque Les gens sont des adversaires potentiels. Être sur ses gardes. Comportements méfiants et belliqueux
Personnalité schizoïde J'ai besoin de beaucoup d'espace. Isolement
Personnalité schizotypique Les choses ne sont pas ce qu'elles semblent être. Excentricité Méfiance
Personnalité antisociale Les gens sont là pour être dupés / utilisés. Agression
Attaque
Personnalité limite (borderline) Je ne peux pas me contrôler. Impulsivité
Personnalité histrionique Je dois impressionner. Dramatisation
Théâtralisme
Personnalité narcissique Je suis spécial / exceptionnel. Surestimation de soi
Personnalité évitante Je risque d'être blessé Évitement
Personnalité dépendante Je suis impuissant. Je ne peux rien faire seul. Attachement
Personnalité obsessionnelle- compulsive Les erreurs sont mauvaises / catastrophiques, je dois les éviter Perfectionnisme

psychosolution a écrit:
La personnalité borderline (limite)

Elle est caractérisée par une instabilité de l’humeur, des relations interpersonnelles et de l’image de soi-même. Les sujets borderline sont souvent impulsifs, susceptibles aux émotions négatives et ils se sentent très vite frustrés.

Croyances de base


Je n’ai pas le contrôle de moi-même.
Personne ne me comprend.

Attitudes caractéristiques


Si je ne fais pas ce que les autres veulent, ils m’abandonneront.
Personne ne voudra de moi, s’ils me connaissent vraiment.
Si je ne peux pas contrôler mes émotions, c’est la catastrophe.

Directives à soi-même

Ne te fais pas d’amis : ils te feront de la peine.
Tu es mauvais, punis-toi.
Fais-toi mal pour ressentir quelque chose.

Émotions types

Anxiété, dépression, colère.

Pensées automatiques

Je serai toujours seul.
La douleur que je ressens est intolérable.
Je suis un fardeau pour ma famille.
J’ai mal fait de me confier à cette personne, maintenant elle me méprise.


Mais comme dans n'importe quoi, il semble qu'il y ait des avantages également.
94% des traits suivants, sont des traits que les gens souffrant de la personnalité limite ont. Quand j'ai trouvé et vu cela, j'ai voulu pleurer, je ne suis pas qu'un fardeau, et ne voulant pas paraitre vantard ou je sais pas, c'est en humilité, que je repondrais que je répond presque a 100% a ce dernier. Comme quoi, je ne suis pas une mauvaise personne malgré cela.

psychosolution a écrit:
Vous êtes différent, on vous l'a sûrement dit sans cesse. Mais saviez-vous que derrière ces différences se trouvent de grandes forces ?

Dans le but de déstigmatiser les personnes qui souffrent du trouble de personnalité limite, l’AAPEL (Association d'Aide aux Personnes souffrant d'un trouble de la Personnalité État Limite) a développé une vision positive du trouble borderline, nommé "émophane". En voici les critères :


Êtes-vous altruiste ? (tendance naturelle à aimer et à aider les autres)

Avez-vous une "Autodérision" ? (capacité à se moquer de soi-même)

Avez-vous un "Bon fond" ?

Avez-vous une "Curiosité" ? (désir de comprendre, de connaître, de s'instruire)

Avez-vous une "Empathie" ? (capacité à se mettre à la place d'une personne et de ressentir ce qu'elle pense, par ex: si je vois une personne qui souffre, je vais me mettre à ressentir sa souffrance)

Avez-vous un "Enthousiasme" ? (Forte émotion se traduisant par de grandes démonstrations de joie)

Avez-vous une (forte) "Exigence de vous-même" ?

Avez-vous une "Force de caractère" ? (par ex: supporter des choses que beaucoup ne supporteraient pas bien longtemps)

Avez-vous une "Générosité" ? (disposition à donner sans compter)

Avez-vous une "Modestie" ? (absence de vanité, d'orgueil)

Avez-vous une "Naïveté" ? ("innocence de l'enfant")

Avez-vous une "Ouverture d'esprit" ?

Vous "Remettez-vous en question" ?

Avez-vous un sens aigu de la "Probité" ? ("Droiture, intégrité, honnêteté, justice au sensmoral' ")

Avez-vous une tendance naturelle à la "Créativité" ?
Aussi par la suite, et cela aura été la découverte du siecle pour moi, cette maladie ce ''gueris''.
Et ma plus grande peur , aura toujours été quelle le soit. hé oui! Mais en faites, je me disais ''si je gueris, si je prend ma médication, je perdrais ma personalité? je ne serais plus aussi sensible? je ne serai plus la meme? alors je refuse...'' mais en réalité, a force de fouiller j'ai appris que ce n'est pas car on a ce probleme que nous sommes trop sensible, mais bien le contraire. Cet handicap serait en gene dormant chez plusieurs personne, dans notre ''ADN'' et ce déclencherait par des evenements traumatiques, qui nous empecheraient de fonctionner convenablement par la suite. un peu comme un invité sur l'heure du souper. Et toutes les ''guerisons'' ou apprentissage a vivre avec cet handicape ce fait differament, certains suivent 1 ans de therapie, et hop! d'autre comme mon amie patrice, 6 ans de calvaire et est presque totalement débarrasser de ce petit enfer maintenant.

donc voila, je vous laisse sur une autre petite citation.
en esperant pas trop avoir déranger :p
psychosolution a écrit:

Selon nous, afin de réellement pouvoir aider une personne à se défaire du trouble de personnalité limite, il est important non seulement de bien comprendre ce que c’est que d’être borderline et de penser comme un borderline, mais surtout, pour que ce cheminement soit réellement évolutif et grandiose, il est encore plus important de comprendre que d’être borderline, n’est qu’une étiquette posée sur un être humain extraordinaire; un surdoué souffrant de son hyper conscience et de son hyper lucidité; ou bien un artiste mal compris et mal aimé; ou encore un entrepreneur dans l’âme devenu déprimé et instable parce qu’il a refoulé ses impulsions créatrices et ses intuitions; une personne avec un grand cœur, un bon fond et capable de grandes joies et enthousiasmes.

Vous pouvez vous libérer de l’aspect réactif et craintif du TPL, apprendre à laisser vos qualités émerger, développer une personnalité mature, pour enfin trouver un équilibre et un niveau de vie qui, selon nous, va même au-delà de la moyenne.

Qui serais-je sans le trouble borderline ?

Plusieurs personnes pensent (à tort) que c'est leur trouble borderline qui les rend comme elles sont.

De ce fait, certaines personnes peuvent rejeter violemment le diagnostic de trouble de la personnalité borderline car dans leur esprit, elles ne seraient alors plus "elles-mêmes" mais "leur trouble" (une espèce de "je ne suis plus moi car moi c'est un trouble"), cette distorsion peut effectivement être bien déstabilisante...

Leur discours est alors : « Si je suis sensible c'est parce que j'ai un trouble borderline »... ainsi que « qui serais-je sans ce trouble ? »

La vérité en est que ce n'est pas parce que je souffre d'un trouble borderline que je suis sensible mais parce que je suis sensible et que les expériences que j’ai vécues m’ont menée à un trouble borderline.

De ce fait, « guérir » d'un trouble borderline ce n'est pas de se débarrasser de sa sensibilité mais uniquement de se défaire des blessures et mécanismes de défense et de survie associées au trouble borderline. Il n'y a donc pas de risque de se "perdre" dans le processus. Nous vous invitons plutôt à grandir et à développer la grandeur de votre être et de votre potentiel.

_________________
you're the antidote, for solitude
injected in my veins
may the touch of your hand, forever be
my therapy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mental illness Borderline. (trouble de la personalitée limite)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mental Misstep ou l'étoile filante.
» Hope is Dead : Kira Takumi & Trouble VS Mina Luvia
» L'Histoire de Trouble or Misery .
» Trouble mnémonique ou mnémotechnique,la methodologie du mensonge politique
» Quand la neige éclatante trouble les esprits... [PV Yuko]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Faerun :: Hors-jeux :: Bla bla bla-
Sauter vers: