Faerun

Forum RPG avec de multiples Univers
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un dur réveil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kazumi

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 01/08/2013

MessageSujet: Un dur réveil   Mar 13 Aoû - 4:43

*Abby…*

Un petit chemin de terre peu fréquenté accueillait la jeune femme. Ce n’était pas agréable comme accueille, mais tous les deux avaient été réunis pas le coup du sort sans avoir leurs mots à dire. En travers de la route, la charrette de Kazumi, qui n’aurait jamais réussi à bloquer le passage sur une voie fréquentée, parvenait d’un arbre à l’autre. Les effets qu’elle contenait gisaient tout autour, éparpillés sur la route et dans la forêt, certains avait même atterrit au sommet d’un arbre et se coinçaient dans les branches. Un seul coup d’œil suffisait pour savoir que ce n’était pas naturel comme situation.

*Lance…*

De plus, la jument alezane à crinière blonde qui tirait cette petite charrette semblait en très piteux état. Allongée du mieux qu’elle pouvait, la bête gisait sur le sol tiraillées pas le harnais et les sangles qui la retenait au véhicule. Elle semblait consciente. Des spasmes la secouaient et elle donnait parfois des coups de sabots ou de tête, essayant en vain de se sortir de sa situation. Elle n’aurait jamais pu se dégager de là sans une aide humaine, sans compter sa blessure. Une de ses pattes c’était cassée dans ce capharnaüm. L’os déchirait la peau de la pauvre jument qui imbibait le sol de son sang, invitant par son odeur enivrante toutes les bêtes carnivores des environs à venir la déguster. Son souffle irrégulier et ses faibles hennissement alarmerait quiconque qui l’entendrait. Malheureusement pour la jument, sa maitresse si douce et gentille ne semblait pas entendre ses déchirants appels à l’aide, car elle-même gisait sur son siège.

*Qu’est-ce que…*


Étendue dans une position qui semblait des plus inconfortables, Kazumi ne bougeait que pour laisser son corps se soulever douloureusement au rythme saccadé de sa respiration. Les rênes, qu’elle avait enroulées sur son poignet pour ne pas les perdre, lui meurtrissaient la peau, déformant au passage le joli poisson rouge qui y était tatoué. La jument tirant les sangles pour rester au sol, elles ont fait basculer la jeune femme vers l’avant. Ainsi prostrée, le bois carré s’enfonçait dans ses côtes et lui assurait plusieurs heures de douleurs après son réveil. Sa tête ballotait doucement dans le vide accumulant une quantité trop importante de sang, et ses longs cheveux décoiffés balayaient à l’infini la poussière du sol en terre sèche. Ses vêtements fripés laissaient plusieurs parties de son corps à découvert, invitant tout homme malhonnête qui la découvrirait à s’y aventurer. Inconsciente, Kazumi ignorait tout de sa désolante situation.

*Non…*

Il aurait peut-être mieux valu pour l’artiste que ce soit un homme malintentionné qui la découvre, car elle aurait quand même été secourue. Ignorant tout de ce qui l’entourait, Kazumi ne remarqua pas les hennissements de plus en plus affolés de sa jument qui voulait s’enfuir à tout prix. L’animal ressentait une menace arrivé, et elle redoutait sa fin. Dans son affolement, elle secoua le charriot et se blessa un peu plus par la même occasion. Elle arrêta quand elle comprit qu’elle ne faisait qu’empirer la situation. Il était déjà trop tard, un doux ronronnement provenait d’entre les arbres. Kazumi avait déjà voyagée dans ces contrées. Si elle avait été en état, la jeune femme aurait tout de suite sortit une de ses épines empoisonnées pour toucher la bête dès qu’elle serait apparu. Elle s’était préparée à de telles éventualités au cours des années, tant que le somnifère était suffisamment puissant et rapide pour assommer le plus gros chat de Rubis en deux secondes. Malencontreusement, un cataclysme des plus inattendu avait fait en sorte de catapulter la jeune femme, sa jument et ses effets dans un autre royaume au beau milieu de nul part dans une situation, déjà impossible, alors qu’un chat approchait vers eux attiré par l’odeur du cheval blessé.

*À l’aide…*

La conscience de Kazumi commençait à pointer le bout de son nez. Ce n’était pas grand-chose, mais elle cligna des paupières alors que ses yeux partaient dans le vague refusant de voir. Elle gémit, son cerveau commençait à analyser les sensations douloureuses dues à sa position inhabituelle. Elle essaya de bougé mais ses muscles refusèrent de faire le moindre effort. Pendant qu’elle luttait avec son propre corps, le dangereux chat faisait son apparition sur la route. La jument ne bougeait plus d’un poil en observant l’animal sauvage approcher, comme si cela allait l’aidé de faire la morte. Le ronronnement hypocrite du chat parvint aux oreilles de la jeune femme. C’était le premier son qu’elle entendait de son réveil et reconnu tout de suite sa provenance. Comment un chat de Rubis pouvait bien se trouver sur les routes d’Émeraude, ils ne s’aventuraient jamais aussi loin. Elle eut cette ridicule idée avant même qu’un frison d’effroi ne lui traverse la nuque. Son heure était venue et elle ne savait même pas comment c’était arrivé. Elle referma ses yeux à peine ouvert et abandonna sa lutte personnelle, elle n’avait plus rien à y gagner. Il était toujours mieux d’être déjà inconsciente quand les dents acérées du fauve viendraient fendre la chaire de son cou et briser ses os.

-Je ne voulais pas mourir… soufflât-elle.


Dernière édition par Kazumi le Mer 14 Aoû - 5:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calliope

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 11/03/2013

MessageSujet: Re: Un dur réveil   Mar 13 Aoû - 21:13

Je ne pouvais juste plus chanter sur mon nuage, je me sentais vraiment inutile. Surtout que je n'avais pas réussit la mission qu'on m'avait confié...Je n'étais vraiment pas fière de moi et je m'encourageais en me disant que j'allais pouvoir racheter ma faute. En voulant aider l'humain au prise dans la forêt interdite, je m'étais faite rappelé par le Paradis...mais je n'étais pas retourné. Alors je suis en train de chanter presque une complainte, à demi mélancolique et je sens que l'on va me sermonner pour cet air peu enclin à la gaieté. Un ange messager arriva près de moi.

-Ayleen! J'ai reçu un message des supérieurs te concernant!

Heureuse, j'avance en sautillant sur mon nuage, prête à entendre ma prochaine tâche.

-Il y a une âme pure qui est en danger de mort à Rubis. Les Séraphins disent que ce n'est pas son heure, mais le cataclysme a tout changé. À toi de renverser la situation.

J'acquiescé, heureuse de pouvoir enfin faire quelque chose de bien pour une personne. L'ange messager disparu et moi aussi, direction Rubis.


* * *

Je cherche l'énergie de la personne que je dois sauver, mais je ne la trouve pas. J'aurais dû me renseigner davantage! Je ne sais même pas qui je cherche! J'ai envie de m'asseoir sur le sol et pleurer, mais ce n'est pas moi. Je ne baisse pas les bras facilement! J'entends alors un feulement qui n'augure rien de bon. Mes ailes apparaissent et je vole en direction du bruit. Horreur! Je vois un grand chat qui veut s'en prendre à une jeune femme blessée ainsi qu'à une jument qui ne pense qu'à se sauver. Je dois régler tout cela avant que ça se termine en bain de sang et que seul le félin soit gagnant.

Je me pose sur le sol doucement et je fais disparaître mes ailes. Je m'avance prudemment en levant les bras en signe de paix vers le grand chat. Je parle d'une voix calme et douce.

-Je me dois de vous avertir maître chat qu'il est impossible pour vous de manger ces deux êtres vivants. Ils doivent encore être présent pour les desseins des cieux.

Le grand chat cesse toute activité et ses oreilles bougent au rythme de ma voix.

-Votre chasse sera plus fructueuse ailleurs maître chat. Continuez votre chemin et nul n'aura mal, car il me répugne de devoir vous affronter. Tournez les pattes maître chat et cherchez un autre chemin que celui-ci....

Le félin semble comprendre mes paroles, mais il ne bouge pas, ce contentant de gronder un peu. Je décide de faire surgir un peu de moi mon essence angélique et il cesse immédiatement. Sans demander son reste, il part, non sans avoir craché une dernière fois dans ma direction.

Soulagée, je me précipite vers le cheval et le calme en murmurant doucement des paroles apaisantes. En posant ma main sur lui, je fais en sorte qu'une petite partie de mon énergie soigne ses blessures. Ensuite, je vais vers la jeune femme. Je me mets à genoux auprès d'elle et je dépose ma main sur son front.


-Tout va bien, je suis là. Il est parti, je vais vous guérir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazumi

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 01/08/2013

MessageSujet: Re: Un dur réveil   Mer 14 Aoû - 5:41

-Pas mourir… répéta-t-elle alors que l’ange faisait partir le dangereux félin.

Kazumi ignorait ce qui c’était passé. Elle ignore encore ou elle est. Une voix douce résonne à ses oreilles. Qu’est-ce qu’elle dit? Ah, peu importe. La voix est rassurante, c’est tout ce qui compte, car ça veut dire qu’elle est en sécurité. Tout d’un coup son cœur bat à un rythme normal. Comme si toute cette peur qu’elle venait de connaitre n’avait jamais existée, que ce n’était qu’un cauchemar que l’on oubli après s’être réveillé et qu’il ne reste plus que la vague sensation de ne pas avoir apprécié sa nuit. La chaleur revient dans son corps, ses courbatures disparaissent et elle se sent de mieux en mieux. Sa conscience reprend le dessus sur le vague de son esprit. Kazumi n’a plus besoin de forcer pour essayer de bouger et se redresse comme si de rien n’était. Assise de travers sur son banc, mais enfin droite, la jeune femme observe sans comprendre la silhouette qu’elle perçoit au travers de ses cheveux en batailles. D’un geste las, elle les rabats vers l’arrière et reste pantoise devant l’ange, car c’était bien un ange.

-Qu’elle est belle, murmura la jeune femme sans même se rendre compte que parlait à voix haute.

Ses yeux en amande ne quittaient plus l’ange depuis qu’ils étaient tombés sur elle. Ses cheveux, aussi bleus que ses yeux cascadant sur ses épaules et ses ailes immaculées, riait de la couleur terne du ciel. Elle dégageait la pure bonté et cet éclat altérait la douceur du monde. L’âme d’artiste de Kazumi refit surface, elle sortit de sa transe et au lieu d’observer béatement l’ange, elle en étudiait chaque détail. Ses yeux la parcouraient de pied en cape mémorisant tout. Elle tendit inconsciemment les bras comme si elle commençait déjà à reproduire un tableau de cette magnifique créature. Tous ce qu’elle avait bien pu dessiner jusque-là ne valait plus grand-chose à présent qu’elle avait eu le bonheur de voire une telle beauté. Elle aurait pu être démoralisée de se rendre compte que son travail n’était rien en comparaison et que la beauté qu’elle se décrivait elle-même ne portait qu’une ombre à cette lumière, mais n’en fit rien. Elle était heureuse de pouvoir connaitre une telle perfection.

-Belle n’est pas un mot suffisant pour vous décrire, lui déclara-t-elle, même s’il fut le premier à me traverser l’esprit. Et je pourrais bien vous dévoiler tout mon vocabulaire qu’aucun ne vous siérait.

Ravissante, merveilleuse, époustouflante, charmante, splendide, brillante, magnifique, gracieuse et bien d’autres encore. Rien ne suffisait. Elle était parfaite sans vraiment l’être non plus car elle était trop irréaliste pour contenir dans un aussi simple mot. Après mure réflexion, c’était le mot le plus juste qu’elle pouvait employer, l’ange était plus que parfaite. Une rare perfection perdue dans un monde qui n’était pas le sien. Kazumi ne put s’empêcher de se demander à quoi ressemblait son monde et s’ils étaient tous aussi beaux qu’elle d’où elle venait. Si un tel endroit existait, pourquoi n’y était-elle pas née pour y apprécier tous ces aspects. Elle aurait bien aimé être belle et narguer les oiseaux avec ses ailes. La jeune femme imaginait le plus merveilleux des mondes quand une idée saugrenue germa dans son esprit.

*Pourquoi un ange est devant moi?*

-Je suis morte! s’écria la jeune fille cherchant désespérément une réponse dans les yeux de l’ange aux cheveux bleus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calliope

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 11/03/2013

MessageSujet: Re: Un dur réveil   Mer 14 Aoû - 11:57

Je rougis malgré moi, n'ayant nullement l'habitude de compliment à mon égard. De la bouche de cette jeune femme se déverse un flots de paroles si musicales que je suis incapable de parler. Je la fixe ardemment, ne comprenant pas pourquoi cette mortelle me dit autant de mots flatteurs sur ma personne. Je suis belle? Je ne le savais aucunement! Si la jeune femme qui est sur le sol près de moi mérite la qualification de la beauté, même dans l'agonie et les souffrances, je me demande bien à quoi moi je peux ressembler pour recevoir de sa part les mêmes louanges! Je me ressaisie lorsqu'elle s'écrie qu'elle est morte. C'est plus fort que moi, j'éclate de rire. Par la suite, je me retient de poursuivre mon rire et je met ma main sur son épaule pour la rassurer.

-Soyez sans crainte, vous n'êtes pas morte et ce n'est pas pour bientôt, je vous l'assure.

Je lui souris tendrement, comme si j'étais devant un oisillon tombé de son nid. J'avais capté ses pensées et je me devais de lui fournir quelques explications sur ma présence près d'elle.

-Je suis à vos côtés pour vous protéger et vous soigner. Vous êtes sur Enkidiev, sur la terre ferme. Et ne vous agitez pas trop, vous êtes encore faible et je ne veux pas que vous vous affolez pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazumi

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 01/08/2013

MessageSujet: Re: Un dur réveil   Jeu 15 Aoû - 5:39

Le rire franc de l’ange lui donne un baume au cœur. Si elle rit c’est qu’il n’y a pas à s’en faire se dit la Jadoise qui se sent immédiatement soulagée de savoir que ses craintes n’étaient pas fondées. La douce voix de la femme qui se veut rassurante lui confirme son impression. Elle se sent tout de suite choyée de se faire réconforter de la sorte par une personne si merveilleuse. Elle disait même qu’elle allait la protégée. Que s’était-il passé pour qu’une femme de peu de vie comme elle soit suffisamment importante aux yeux des dieux et des anges pour nécessiter un secourt aussi directe.

Se disant qu’elle avait bien de la chance et que tout s’expliquerait en temps voulu, Kazumi se relâche et aperçoit enfin le désolant spectacle qui l’entoure. Sa jument, même si elle ne panique plus, demeure étendue sur le sol toujours aux prises avec les sangles. Le sang encore frais, qui imbibe le sol et souille la patte du cheval, alarme la jeune femme. Elle se doit tout de même de constater qu’aucune blessure n’apparait. Kazumi remarque quelques objets à elle éparpillés sur la petite route en terre qu’elle ne reconnait pas. Un coup d’œil jeté à l’intérieur de son charriot lui annonce que tous ses biens sont en effet sur le chemin. Ils ne semblent pas avoir de dommages importants, mais il lui faudra vérifier, surtout pour toutes ses fioles d’encres, d’huiles et de potions.

Kazumi essaya de savoir comment tout cela était arrivé. L’ange semblait vouloir dire qu’elle l’avait sauvé, mais sauvé de quoi? Une tornade? Même ses vêtements étaient en fripes. Elle les remit en place essayant de se donner une certaine contenance et se recoiffa avec ses mains cherchant le souvenir le plus récent. Le Château d’Émeraude! Elle venait juste de faire un spectacle à ses portes et avec toute la caravane ils reprenaient les routes. Kazumi se souvenait d’avoir parcouru plusieurs lieux sur sa charrette tout en discutant avec la guérisseuse. Elle se rappelait également avoir subie un malaise, mais pourquoi ce réveillait-elle sur un tout autre chemin. Les terres d’Émeraude où elle se trouvait ne ressemblaient pas du tout à cela. En y regardant mieux, la voyageuse y reconnu la végétation et les températures. Elle chercha la montagne de Cristal des yeux et les horizons montagneux de la crête. Elle aperçut ses hauts repères et déduis qu’elle devait être au nord, dans le royaume de Rubis ou sinon très près.

-Nous sommes dans le royaume de Rubis n’est-ce pas? Abby, son mari, Lance, le patron, les danseuses, les marchands, tout le monde, où sont-ils passés? Je ne vois aucune trace d’eux, j’ignore même comment et pourquoi je suis ici. Belle ange, si vous savez quoi que ce soit dites-le moi je vous en prie.

Kazumi avait passé les plus belles années de sa vie avec la caravane, presque six ans. Bien qu’elle ait eu deux foyers dans son enfance, celui-ci était celui qu’elle avait choisi, si on pouvait appeler cela ainsi. Elle était heureuse d’être en vie, mais une vague de tristesse l’envahit en pensant qu’elle ne reverrait plus ces gens qu’elle aimait. Elle se donnait toujours pour but de continuer son chemin en suivant les aléas de la vie, mais voire sa routine changée aussi radicalement allait être pour elle un défi qu’elle aurait préféré ne pas avoir à relever. Une fois de plus les êtres qui lui étaient proche lui étaient enlevés. La jeune femme n’avait pas encore entendu la réponse de l’ange, mais les chances qu’ils soient toujours en vie, ou du moins qu’ils se retrouvent, semblaient bien mince.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calliope

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 11/03/2013

MessageSujet: Re: Un dur réveil   Mer 21 Aoû - 23:31

Il y avait beaucoup de questions en cette jeune femme! Je ne savais pas comment lui répondre sans trop l'effrayer et l'inquiéter davantage. Je me raclai la gorge avant de répondre d'une voix douce.

-J'ignore ou sont les gens dont vous parlez, mais sachez que lorsque je vais être sûre que vous êtes hors de danger, je vais partir à leur recherche ou demander à des amis de m'aider dans cette quête. En ce qui concerne ce que vous faites à Rubis....

Comment lui expliquer cela? Même moi j'avais encore des difficultés à comprendre! Je gardai le silence quelques instants, cherchant les bons mots.

-Il y a eu une sorte de cataclysme...d'explosion magique en fait. Mon monde, celui du Paradis, a été annexé au vôtre par un portail. Malheureusement, cette explosion a modifié le monde dans lequel vous étiez.  C'est sûrement l'impact de cette force que vous vous êtes retrouvée ici, à la merci de ce grand chat qui voulait faire de vous son petit déjeuner.

Je baissai les yeux, espérant ne pas avoir gaffé. Je me mordis la lèvre en attendant d'autres questions de sa part, car il était sûr que cette belle jeune femme allait m'interroger de nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazumi

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 01/08/2013

MessageSujet: Re: Un dur réveil   Sam 24 Aoû - 23:13

Kazumi attendit en silence. Elle avait peine à croire ses oreilles. Comment un événement aussi improbable pouvait avoir eu lieu. La jeune femme dû tout de même avouer qu’elle ne pouvait nier les faits, ni contredire la parole d’un être céleste. Peut-être était-ce un rêve? Un de ces rêves où tout semble réel et quand on se réveil on réalise que ce n’était que notre imagination. Dans ces cas-là, les images si réalistes du rêve deviennent de plus en plus floues quand on essaie de s’en rappeler. Hors, Kazumi ne pouvait croire à un rêve de ce genre, puisqu’elle n’en faisait jamais. Elle attendit encore un peu, restant immobile à fixer un point indéfini à la limite de son regard. Lorsque l’univers d’une personne bascule à ce point, un temps d’assimilation est requis. Kazumi est justement dans cet état, repassant en boucles les paroles de l’ange dans sa tête.

*«…une sorte de cataclysme... d'explosion magique…» Qu’est-ce qui aurait bien pu causer un événement aussi improbable? Était-ce un accident ou les dessins d’une personne malsaine?*

Kazumi ne connait rien à la magie. Elle a bien appris à faire quelques tours d’illusions afin d’amuser les gens qui visitaient les étals des marchands, mais cela n’avait rien à voir. Glisser une pièce de monnaie dans sa manche et la reprendre sous l’oreille d’un enfant pour le faire rire, ce n’est rien en comparaison. La jeune femme a également rencontré des gens qui faisaient de la magie, tout particulièrement ces Chevaliers d’Émeraude. Quelques personnes possédant ces pouvoirs avaient fait des démonstrations lors de ses spectacles. Une fois, un homme l’avait même fait voler à quelques mètres du sol en essayant de faire partit de son spectacle. Malheureusement pour lui, le Patron n’acceptait pas les pouvoirs mais seulement les efforts physiques. Là encore, il n’avait rien à comparer avec une magie suffisamment puissante pour bousculer un monde en entier et lier le paradis à la terre.

*«…je vais partir à leur recherche…»*

Kazumi soupira et sortit de sa transe. Ses yeux se voilèrent de tristesse lorsqu’elle repensa à ses proches. Elle avait bon cœur de proposer de les retrouver, mais ce n’était pas une chose que Kazumi se sentait prête à demander à un ange. Celle-ci voulait lui prêter main forte, c’était bien évident, mais il devait y avoir des choses bien plus importantes que de rassembler une troupe d’hommes et de femmes qui c’étaient connus au fil des années et qui ne voyageaient ensembles que par commodité. Même si d’autres ou eut moins de chance qu’elle et qu’ils sont morts de cette « explosion magique » ou de ses conséquences, Kazumi était sûr qu’ils arriveraient à se débrouiller. Chaque membres de la troupe avaient des talents particuliers et avaient connus la vie dure, ils pourront continuer séparément.

-Merci infiniment belle dame d’être venu à mon secours. Un chat de Rubis aurait eu tôt fait de mon cheval et moi, sans parler des charognards. Je vous serai pour toujours reconnaissante et si vous avez une tâche à me confier je l’accepterai avec joie. Je ne suis qu’une pauvre fille vagabonde qui doit reprendre sa vie à zéro, mais je ferai tout ce qui est en mon pouvoir. Vous m’avez fait une offre très généreuse que je me dois malheureusement de refuser. Je ne puis vous demander de retrouver mes compagnons. La vie nous réserve bien des surprises, même si je crois que personne ne s’attendait à cela, mais tout un chacun doit continuer sa route. Je suis sûr qu’ils sauront se débrouiller de leurs côtés et si jamais j’aurai à les retrouver par hasard, j’aviserais de la situation. Pour l’heure, je dois m’occuper de mes baguages et m’installer pour la nuit. Ne vous inquiétez plus pour moi belle ange, je saurai me défendre maintenant que mes esprits m’appartiennent à nouveau. Je n’ai pas l’allure d’une guerrière, ni même les capacités, mais mes moyens de défenses sont efficaces contre les dangers que je pourrais rencontrer en forêt.

Kazumi sourit à la créature de rêve qui se présentait à elle. Le temps passerait et les choses reviendraient dans l’ordre, elle en était maintenant persuadée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un dur réveil   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un dur réveil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un réveil difficile - Terminé
» Le réveil du chat
» Honor's Veil : les phoenix !
» Le réveil [Boule Epineuse]
» Un réveil difficile et un nouveau point de départ. [Libre à un membre de Fairy Tail]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Faerun :: Hors-jeux :: Sujets (RP) terminés-
Sauter vers: