Faerun

Forum RPG avec de multiples Univers
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une dette égale une occation de se rencontrer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Méphala Daedra

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 30/06/2013
Age : 22

MessageSujet: Une dette égale une occation de se rencontrer    Jeu 4 Juil - 2:26

Être roi, ce n’est pas une vraie partie de plaisir. Surtout quand on ressemble à Gabriel. Il avait beau être un homme fantastique, les rares personnes qui n’avaient pas peur de lui étaient soit de la famille ou des personnes qui travaillait pour lui. Il travaillait à trouver des solutions pour améliorer la qualité de vie de son peuple. Il se sentait seul. Sa sœur avait beau être près de lui, mais il n’avait toujours pas trouvé la perle rare. Il savait que cela était très rare, mais n’abandonnait pas. Il passait la majorité du temps à l’extérieur du royaume. Il était accompagné de garde dont il s’était lié d’amitié. Dans le groupe qui l’accompagne dans ces tournées quotidiennes, il y avait une femme. À peine plus jeune que lui, cette jeune femme l’avait fait rêver plus d’une fois. Jamais, il ne s’était senti de trop avec elle. Il aimait bien la présence de la femme à ses côtés.
 
Il n’avait dormi qu’une seule fois à ses côtés et ils avaient juste dormi. Elle avait été sa muse longtemps, mais maintenant qu’elle a trouvé un autre homme, il ne savait plus quoi penser.  Un jour, il est sorti de ce qu’il appelle sa maison, qui en fait est un château, pour rejoindre un de ses amis. Il lui avait dit qu’il attendait une femme. Sur le coup, il pensait que c’était une femme qu’il aimait et tout, mais il l’a rassuré en me disant que ce n’était qu’une histoire de dette. Ils sont les seul gars encore célibataire du groupe. Il était celui qui avait le moins de chance de finir avec une femme, mais bon. Après plusieurs heures d’attente, elle arriva enfin. Sauf que…
 
Son cœur arrêta de battre. Elle était jolie, belle même, mais ses chances de la revoir était inexistante. Il la regardait d’un œil discret. Quand elle tourna le dos après avoir fini de parler à son ami, celui-ci lui dit de courir la courtiser. N’écoutant que son cœur, il est allé la rejoindre. Il ignorait le prénom de la belle. Donc il l’appelait petite fleur. Pourquoi, elle était plus petite que lui et elle était entourée de jolie fleur. Il l’ rattrapa rapidement et il la regardait. Il avait l’impression de faire une erreur. Il m’approcha d’elle doucement et lorsqu’il fut assez prêt lui dit :
 
Oh belle fleur qui pousse dans la forêt des dangers. J’ignore si un homme à cueillit la perle rare que vous êtes. S’il vous plaît de vous faire admirer, fait moi l’honneur de vous y faire. Si vous avez quelque problème que ce soit, laisser moi m’occuper de vous. Faite moi l’honneur d’ornée les pots de rose présente à la fête de tout à l’heure. Du roi de Béryl vous devez demander, du roi de Béryl vous danserez, sous les milliers d’étoile, votre beauté éclatera.
 
Il devint rouge après avoir prononcé ses paroles. Elle était sa nouvelle muse. Elle l’avait inspiré. Il s’approcha d’elle encore et murmura : j’espère que vous viendrez à la fête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elica

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 09/04/2013
Age : 21
Localisation : Dans les bois ?

MessageSujet: Re: Une dette égale une occation de se rencontrer    Ven 5 Juil - 19:19

Des dettes,encore et encore. Elica en a marres des dettes,surtout celles pour des cons.Au moins celle qu'elle eut par un garde de Béryl l'intéressait.Elica devait lui rapporté un médaillon spécial et un livre de sort.Elle a dû se rendre dans un lointain commerce à Jade pour aller reprendre le médaillon et se rendre à Turquoise pour le livre. Après avoir reçue plusieurs coup dans la tronche et une fuite de la mort. Elica marchait en sang avant de s'arrêter à un petit village à mi-chemin entre Béryl et Turquoise pour se faire soigner. Elle y resta une journée et est repartie ensuite pour le royaume de Béryl. Le chemin était agréable, relaxant et calme. La verdure était sublime et la nature lui donnait l'impression d'être chez elle, mais tout est allé trop vite et elle se retrouvait désormait devant le royaume.

Faut que je retrouves Draek

Elica est entrée dans le royaume cherchant Draek, le garde, pour lui remettre son butin.Après quelques minutes de recherche, elle l'a retrouvée avec un autre homme. Elle lui a donné sa dette et regardait ensuite l'étranger. Il était grand et musclé, un homme rêver pour elle. Ses yeux en disait beaucoup sur lui, sur son caractère gentil et doux comme un agneau, sa façon d'être. Elle pouvait y voir la joie et la paix aussi. Elica le fixait avec un petit sourire aux coins des lèvres. L'homme s'est avancé vers elle doucement.

Oh belle fleur qui pousse dans la forêt des dangers. J’ignore si un homme à cueillit la perle rare que vous êtes. S’il vous plaît de vous faire admirer, fait moi l’honneur de vous y faire. Si vous avez quelque problème que ce soit, laisser moi m’occuper de vous. Faite moi l’honneur d’ornée les pots de rose présente à la fête de tout à l’heure. Du roi de Béryl vous devez demander, du roi de Béryl vous danserez, sous les milliers d’étoile, votre beauté éclatera.

Elle le vit rougir un peu, mais avant qu'elle ajoute quoique ce soit, il lui dit en murmurant:

j’espère que vous viendrez à la fête.

Elle rougissait un peu en entendant l'invitation à la fête et passait une main dans ses long cheveux bruns.

Bien sur que je serai présente ! Et c'était mignon la petite invitation...

Elica se retourne et sort à l'extérieur du royaume pour prendre un peu d'air avant la fête.

_________________
"La vérité fait mal...Mon poing aussi !"

Thème 1 :
Spoiler:
 


Thème 2 :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méphala Daedra

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 30/06/2013
Age : 22

MessageSujet: Re: Une dette égale une occation de se rencontrer    Sam 6 Juil - 20:33

Le coeur de Gabriel battait la chamade. Pour la première fois dans sa vie, il avait courtisé une femme et elle l'avait accepté! Il la regarda. C'est cheveux, ses yeux, son visage et son corps. Lorsqu'il la vu rougir, un sourire s'étira sur ses lèvres. Il la trouvait encore plus belle. Il croisait intérieurement les doigts pour qu'elle accepte. Ensuite, il se dit que le poème était de trop et s'en voulu automatiquement. Il voulait tellement la revoir. Au moins une dernière fois. Il la voyait réfléchir et il s'imaginait le pire et ensuite le meilleur. Il stressait tellement. Lorsqu'il entendit sa voix prononcée les paroles qu'il attendait, il sauta de joie intérieurement.
Je vous remercie de dire cela, mais votre beauté en est la principale cause. Et je m'en réjoui que vous veniez tantôt à la fête.

Il l'a regardait finalement partir et soupira. Le destin venait-il de tourner pour le roi de Béryl? Il alla voir Draek pour qu'il lui parle de sa compagne de la soirée. Il fut surpris de recevoir des trappes dans le dos par ses amis. Il n'arrêta pas une seconde de sourire, chose qu'il avait arrêté de faire. Draek lui donna son nom et son âge. Il fut surpris d'apprendre qu'il avait seulement un an de plus qu'elle. Il alla ensuite voir sa soeur pour avoir des conseils sur la gente féminine. Mais sa soeur n'étant point féminine, lui conseilla d'aller voir une bonne, une servante ou un paysanne. C'est ce qu'il fit après avoir embrasser sa soeur.

Le soir était tombé depuis quelque heure. Le roi était assit sur son trône et attendait l'intervention divine. Il espérait qu'elle ne l'avait pas oublié ou pire, lui causé un lapin. Il accepta de danser avec sa soeur et d'autres femmes célibataire qui ce voyait déjà assit sur le trône près du sien. Il attendit ensuite sa petite fleur. Il avait justement une rose à la main et la faisait tourner entre ses doigts. Lorsqu'il entendit la délicieuse voix de la fille qui l'avait bouleversé, il se leva et l'appela. Lorsqu'un allé se forma, il alla à l'extrémité de celui-ci et son coeur arrêta de battre pour la seconde fois cette journée.

Un ange avançait gracieusement dans cette allée de personnes. Habiller d'une robe moulante, ces cheveux coiffé, il croyait halluciner. Elle était la plus belle des plus belles. Elle ornait les pots de roses comme il l'avait dit. Il s'approcha d'elle lui prit la main et fit repartir la musique. Tout le monde s'amusait, sauf lui. Elle l'avait hypnotisé. Il lui offrit un verre et l'invita à danser. La soirée se passa sans problème. Après de nombreux verres prit, il commençait à s'amuser. Il l'invita une seconde fois à danser. La danse était plutôt lente et il la colla contre elle. Il sentait ses cheveux, caresse la nuque de celle-ci et réussit à articuler quelques mots:

Vous êtes magnifique petite fleur, mais j'aimerais bien connaitre le nom de la plus belle femme de Béryl. Et j'aimerais bien que vous restiez près du château, car j'aimerais vous voir plus souvent et que l'on fasse connaissance.

P.S.: Désolé quand je l'ai écrit, je me trouvais dans une auto et bon ... je n'avais rien a faire. J'espère que tu aimes au moins Wink.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nephtys

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 22/02/2013

MessageSujet: Re: Une dette égale une occation de se rencontrer    Mer 10 Juil - 0:05

Et je traîne de force Vrathak avec moi partout dans Enkidiev. Je demande mon chemin, je m'excuse pour la façon dont mon abeille se comporte...elle ne comprend pas que dévisager est vraiment impoli et rend les gens peu à l'aise et je me demande si elle ne fait juste pas exprès....Mais bon, j'en discuterai avec elle plus tard, ou du moins je tenterai l'expérience, parce que c'est pas tout le monde qui parle abeille....

Donc, je traîne Vrathak, je lui parle de tout et de rien durant le trajet, il ne m'écoute pas, fait des sons étranges et ensuite, il me parle, je ne l'écoute pas, il sacre après mon abeille, je fais des sons étranges, bref, on s'entend à merveille et j'en suis très heureuse...mais pourquoi je raconte ça moi au juste?

*Parce que je te demandais pourquoi nous étions dans ce royaume précisément?*

Voix curieuse, merci de me ramener dans le droit chemin. Nous sommes ici,hé bien....il y a un château et sûrement des vieilles femmes qui ont peur des abeilles qui fixent...et que surtout, nous sommes maintenant des pirates et que l'on va tester dès maintenant ce nouveau mode de vie.

-OH! Il y a une fête!

J'applaudis tellement je suis contente! Cela veut dire que tout le monde a pris de la boisson! C'est tellement drôle quelqu'un en boisson! Le plus comique, c'est de les faire tourner, tourner, tourner et tu prends les paris, parce que c'est pas toi qui le tourne parce que tu es celle qui est plus maligne et tu ramasses les paris à savoir au combien de tours il renvoi sa soirée...mais je m'égare...Je donne un coup de coude à Vrathak.

-Regarde des couples qui dansent!

Je fais une grimace de dégoût.

-Ils ne sont pas très beau tu ne trouvent pas? Dis-moi? Est-ce qu'on est dans un moulin ou dans un vrai château? Vrathak? Tu as déjà entré dans un château? Est-ce que c'est toujours aussi simple avec des gens laids à l'intérieur? OH! DES TAPISSERIES!

Et je cours dans la direction en admirant une que je trouvais particulièrement jolie. Elle avait plein d'animaux dessus et moi j'aime les animaux et là mon abeille fait des signes de négation parce que, triste pour elle, il n'y a pas d'illustration de son espèce sur ma nouvelle tapisserie que j'ai enlevé du mur et que je porte comme une cape et je rassure mon abeille,qu'il faudrait que je lui trouve un nom, de ne pas s'en faire, je vais la dessiner dessus ou engager un artiste. Je retourne vers Vrathak en gambadant.

-Alors? C'est toujours ennuyant comme ça dans un château? Ça ressemble à quoi de la royauté?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vrathak

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 21/02/2013
Localisation : http://chevaliersfaerun.forum-canada.com/t32-vrathak-arh-talhan

MessageSujet: Re: Une dette égale une occation de se rencontrer    Mer 10 Juil - 20:03

- Je ne sens plus mon bras......

De la musique, de la joie, de grandes festivités, et des... tapisseries..... une petite fille dans une tapisserie qui ressemble étrangement à sa compagne.... quelle honte... c'est sa compagne...

- Ah mais non! du moins... pas ceux dans lesquels je suis, je m'arrange toujours pour créer de l'action... quoi que normalement je me pousse avant que tout commence... Tu as trouvé ce que tu étais venu chercher? Maintenant je vais aller me pêcher quelque chose...

Vrathak prit bien le soin d'observer la scène qui se déroulait devant lui

- Bon, en tant que pirate, il est de coutume de faire des choses totalement farfelues et originales qui pourraient éventuellement nous mettre dans le pétrin.... je crois que j'ai trouvé... j'aime bien.

Il s’enfonça dans la foule de ces nobles tous plus saouls les uns que les autres pour s'arrêter juste à côté d'un couple qui semblait trop gênés de se voir pour être un vrai couple. Un sourire...

- Et en avant la musique!!!

Il prit de force, mais tendrement, la jeune femme et se mit à danser avec elle et la faire tourner. Rien de très grossiers, une main sur la fesse, le visage près du sien, et après quelques secondes, juste suffisamment de temps afin que la femme soit encore sous la surprise, il l'embrassa fermement sur la bouche et la relâcha.

- Ah mais quel bon peuple il y a à Béryl! Mais il manque de pain de viande... EST-CE QUE QUELQU'UN POURRAIT M'APPORTER UN PAIN DE VIANDE JE VOUS PRIE?!?!?

Il reposa son regard sur l'homme qui accompagnait sa ''victime''

- Vous là! Vous ne pourriez pas me trouver un pain de viande?? Ce serait très gentil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méphala Daedra

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 30/06/2013
Age : 22

MessageSujet: Re: Une dette égale une occation de se rencontrer    Sam 13 Juil - 21:30

Il dansa avec elle jusqu'à tard dans le soir. Il s'en foutait des invités car tout le monde pouvait venir. Il rougissait beaucoup en sa présence. Il était attitré par cette femme, mais il ne connaissait pas s'il avait vraiment des sentiments pour lui. Il ne connaissait pas beaucoup la belle qui tenait dans les bras, mais il contait bien faire connaissance. Lorsque qu'un homme est venu la prendre, il se sentait bizarre. Il ne voulais pour rien au monde la perdre de vue. Il regardait l'homme les point sur les hanches. Il n'apprécia certainement pas la conduite du trouble fête. Mais lorsque celui lui l'embrassa vulgairement, là c'était trop. Il fit approcher sa soeur et quelques gardes en civil, mais armer.

- Vous là ? Vous ne pourriez pas me trouver un pain de viande?? Ce serait très gentil.

Mais pour qui se prenait-il pour parler ainsi au roi de Béryl? Il claqua des doigts et le trouble fête fut encercler. Il regarda l'homme qui visiblement s'en foutait. Il s'approcha de sa soeur qui l'avait reconnue tout de suite. Il le regarda en tournant autour de lui. Il était bien conscient que la fête ne serait plus comme avant, mais au moins. Sa soeur partie à courir vers sa compagne et l'avait ramené près du roi. Il regarda suite la compagne de celui-ci si. Très belle femme visiblement. Sûrement que c'était son arme secret. Il lui fit quand même un baiser-main. Il regarda ensuite l'homme et lui dit:

Non, je ne vous trouverai pas de pain de viande, car mon rôle est de rester auprès de mes invités. Et oui, vous parlez au roi de Béryl. Donc s'il vous plait respecter au moins mon titre au minimum. Votre conduite auprès de cette femme était vulgaire et nullement acceptée. Donc s'il-vous-plait, partez de votre gré ou rester, mais s'il-vous-plait, un peu de tenu...

Il marcha vers sa belle lentement et lui prit la main et l'emmena plus loin. Il demanda à sa soeur de les surveiller avec ses gardes, ce qu'elle fit. Il dansa avec plusieurs femmes et plusieurs fois avec sa belle. Il s'approcha d'elle et murura:

Qu'elle est votre nom, jolie fleur???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elica

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 09/04/2013
Age : 21
Localisation : Dans les bois ?

MessageSujet: Re: Une dette égale une occation de se rencontrer    Lun 15 Juil - 22:29

Quelques minutes plus tard elle retourna au royaume avec une robe moulante et un coiffure d'enfer, elle était ravissante et elle ne portait pas de maquillage. Les gardes tomba sous le charme de sa beauté si grandiose. Elle s'avançait vers la salle du trône en optant pour une démarche déhanchant. Elica souriait quand elle était arrivée en face de Draek, puis elle lui adressa la parole lui demandant si il était heureux. Celui-ci lui disait qu'il était heureux et que Gabriel l'attendait.Elle se dirigea vers lui en l'appelant. Un allé se forma sous l'ordre du roi et le vit en habit d'apparat qui tenait une rose dans sa main.
À la suite de cet interpellation, il l'a invitée à danser et boire un verre, mais ceux-ci avaient bue plusieurs verres et dansait encore.

Vous êtes magnifique petite fleur, mais j'aimerais bien connaitre le nom de la plus belle femme de Béryl. Et j'aimerais bien que vous restiez près du château, car j'aimerais vous voir plus souvent et que l'on fasse connaissance.

Elica rougissait et le fixait dans les yeux tout en dansant avec lui.

j’accepte de rester proche du royaumme.

En même temps qu'elle prononçait cette phrase, elle avait remarquer une femme différente des autres.
Elica se sentait menacer, mais elle continuait quand même de danser avec Gabriel.Elle se fit soudainement prise par un autre homme qui l'a fait tournée puis lui avait mis une main sur sa fesse gauche pour ensuite l'embrasser fermement.

- Vous là ? Vous ne pourriez pas me trouver un pain de viande?? Ce serait très gentil.


Elica avait vue Gabriel claquer des doigts et plusieurs gardes sont arrivés et les ont encerclé,mais une dame était venue la chercher pour l'enlever de la "cible"des gardes. Le roi gabriel lui donna un baiser sur la main.

Non, je ne vous trouverai pas de pain de viande, car mon rôle est de rester auprès de mes invités. Et oui, vous parlez au roi de Béryl. Donc s'il vous plait respecter au moins mon titre au minimum. Votre conduite auprès de cette femme était vulgaire et nullement acceptée. Donc s'il-vous-plait, partez de votre gré ou rester, mais s'il-vous-plait, un peu de tenu...

Puis, Gabriel l'a emmener danser un peu plus loin.

Qu'elle est votre nom, jolie fleur???

Elle lui sourit tout en surveillant l'inconnu du coin de l'oeil.

Je me nomme Elica...Et vous devez être le Roi Gabriel ? Vous êtes romantique pour un roi

Elle se mit à rire un peu mais, elle sentait un mauvais pré-sentiment.
*Pourquoi maintenant ? Pourquoi...? Ça je ne sais pas....*

_________________
"La vérité fait mal...Mon poing aussi !"

Thème 1 :
Spoiler:
 


Thème 2 :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nephtys

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 22/02/2013

MessageSujet: Re: Une dette égale une occation de se rencontrer    Lun 22 Juil - 16:37

Mon abeille sans nom, je le vois dans ses grands yeux, est en train de se fâcher. Moi aussi je pense. Il y a quelque chose qui cloche dans cette situation et ce n'est pas moi, pour une fois...Mais on dirait que c'est cela qui me dérange. Je vois des gardes et une femme quelconque encercler Vrathak qui a fait, pour crime, uniquement un peu de divertissement. C'est déplorable....Je suis un peu à l'écart et j'ai toujours la tapisserie comme une cape. Je prend une des petites pattes de mon abeille pour l'éloigner et que nous soyons seuls pour que l'on puisse faire à deux un plan d'action et de faire un sommaire de ce qui se passe.

-Bon. Nous sommes dans un château où il y a une fête qui a aucun but.

Mon abeille agite la tête rapidement en signe de oui.

-Bon. Il y a le roi que personne ne savait que c'était le roi qui danse avec plein de gonzesses, mais en préfère une et qui a appelé jolie fleur tantôt...ARK des fleurs...ça paraît qu'il n'a pas été au royaume des fées lui, il aurait changer de petit nom immédiatement..Oui je sais je m'égare ne me regarde pas comme ça!

Je zieute encore la salle en faisant un petit soupir.

-J'arrache une tapisserie et personne ne vient me le dire. On me fait un baise-main (ou je l'ai imaginé peu importe) et on m'ignore superbement! Aurait fallu que je lèche la face du roi pour qu'on réagisse? Vrathak a seulement eu un sermon du roi, il est entouré par pas grand monde et en plus! le roi est retourné à ses colle-colle/flirt-flirt avec la femme facile! On fait quoi là?

Je sens à l'intérieur de ma tête mes Voix qui murmurent entre elles. On dirait que la situation les démangent, qu'elles veulent dire quelque chose, mais elle se taisent et je trouvent cela très étrange...

Les gros yeux de mon abeille me fixent avec intensité.

-Oui je sais....j'ai deux choix...mais je ne sais pas lequel faire..

*Le roi a demandé le nom de la fille facile...donc il n'est pas marié, donc elle n'est pas sa propriété et elle ne s'est même pas débattue quand Vrathak l'a embrassé.*

*Un roi quand il organise une fête ouverte, il doit bien accueillir ses invités et bien les traiter. Cela fait partie des règles.*

Voix Observatrice et Professeure, merci, mais ça ne m'aide pas. Et mon abeille qui me fait plein de simagrées pour que je puisse enfin prendre une décision. Finalement, je lui fais un clin d'oeil.

-Je suis pirate non?


Je me concentre fortement et je joins mes deux mains ensemble. De la vapeur commence à s'échapper. Je me mets
à gambader partout pour que mon brouillard s'installe. Je cris alors à Vrathak:

-AMUSES-TOI AVEC EUX JE VIENS TE REJOINDRE APRÈS MON PLAN!

Je détache finalement mes mains, le brouillard est épais mais respirable. Je repère ma cible et je sors mes saï. Je cours, je bouscule Elica, la faisant tomber sur le sol et j’agrippe fermement le roi et le plaque contre un mur qui était proche et je lui mets un saï sous la gorge.

-Je crois, Altesse, que nous devons revoir les codes de la politesse. Nous sommes vos invités et vous n'avez pas le droit de traiter mon ami de la sorte car il fait exactement ce que vous faites avec l'autre femme, jolie fleur en moins. En fait, il vous a devancé, dommage pour vous, les fleurs ça amène la poisse. Vos tapisseries sont belles, mais vous en foutre ce n'est pas convenable n'est-ce pas? DONC si vous laissez tomber deux petites secondes les minauderies et la danse que nous parlions un peu, ça vous va Altesse-roi-de-Béryl?

Mon abeille en profite pour fixer le roi et bouge son dard de façon mignonne..oups non...menaçante, pour insiter le roi à prendre la bonne décision. J'ai quand même un de mes saï sur sa gorge et j'en possède deux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méphala Daedra

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 30/06/2013
Age : 22

MessageSujet: Re: Une dette égale une occation de se rencontrer    Dim 18 Aoû - 2:54

Gabriel fut content t'entendre le nom de la jeune femme. Elica ... quel beau nom. Le commentaire qu'elle lui a fait concernant son romantisme le fit rougir au maximum. Il ne s'en rendait pas compte en fait, car il était juste naturel avec cette fille. Il la trouvait belle. Autant sa personnalité que son physique, tout chez elle était beau. Il dansa encore un peu avec lorsqu'un brouillard épais tomba dans la cour. Il put voir dans son regard de la déception, mais avant même de pouvoir lui demander ce qui n'allait pas, il fut projeter contre un mur. Lorsqu'il entendit à voix d'une femme et l'écouta sans bouger jusqu'à la fin.

-Je crois, Altesse, que nous devons revoir les codes de la politesse. Nous sommes vos invités et vous n'avez pas le droit de traiter mon ami de la sorte car il fait exactement ce que vous faites avec l'autre femme, jolie fleur en moins. En fait, il vous a devancé, dommage pour vous, les fleurs ça amène la poisse. Vos tapisseries sont belles, mais vous en foutre ce n'est pas convenable n'est-ce pas? DONC si vous laissez tomber deux petites secondes les minauderies et la danse que nous parlions un peu, ça vous va Altesse-roi-de-Béryl?

-Bien sure que cela me va, mais pour votre ami, il manque de savoir vivre. Il faut traité les femmes avec respect. Donc je vous suis pour que l'on puisse parler.

Gabriel invita la femme à son bureau pour qu'ils puissent ce parler sans ce faire déranger. Il aimait réglé ses problèmes en parlant au lieu de se battre. En tout cas, lorsqu'il furent enfin arriver au bureau, il invita la femme a y rentrer et vu qu'elle portait une tapisserie de son royaume. Il lui demanda gentillement de la lui redonner et s'assit à sa place près à écouter la femme devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une dette égale une occation de se rencontrer    

Revenir en haut Aller en bas
 
Une dette égale une occation de se rencontrer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rien n'égale la soupe au giraumon de ma mère. Politiquement vôtre.
» Rien n'égale la soupe au giraumon de ma mère.
» Les Etats-Unis annulent la dette d'Haïti
» Taiwan annule temporairement la dette d'Haïti
» [embauche illégale/coupable] Choupettezou59 21/03/1459

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Faerun :: Hors-jeux :: Sujets (RP) terminés-
Sauter vers: