Faerun

Forum RPG avec de multiples Univers
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Faire connaissance tout en travaillant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Zira

avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 26/02/2013
Age : 25
Localisation : Saint-Jérome

MessageSujet: Faire connaissance tout en travaillant   Mer 3 Avr - 18:58

La femme chevalier repensait sans cesse a cette drôle de façon de la regarder qu'avait eu l'homme au cheveux violet, il avait semblé devenir lunatique en la contemplant, créant un malaise chez cette dernière, surtout lorsqu'il lui offrit un large sourire et la vouvoya. Elle eut presque le gout de lui faire ravaler ce sourire 'idiot en lui mettant son poing dans la figure, mais ce n'était qu'une pensée parmi tan d'autre, jamais la jeune femme n'aurait sciemment agresser un autre chevalier, de son monde ou non. Zira, n'avait eut que pour réponse aux dire d'Aldaric un hochement de tête, silencieuse, elle qui n'avait normalement pas la langue dans sa poche, c'était alors diriger vers les écuries, cherchant des yeux une fois sur place, une bête qui malheureusement, ne ce trouvait pas parmi c'elles présentent. La mort dans l'âme d'avoir perdu son compagnon, elle choisit une bête un peau plus loin a la robe parsemé de petite tâche rousse. L'animal sembla peu confiant en la voyant approcher, mais la femme rouge émis un drôle de son avec sa gorge, rappelant le gazouillement des oiseaux, qui calma la monture provisoire. Sans un regard pour l'homme ayant le rôle de chef, dans l'ordre actuel, elle ne pris ni scelle, ni bride. Installant une simple couverture bien courte sur le dos de l'animal, saisit la crinière d'une main, sans pour autan blesser la bête et grimpa sur son dos avec l'aisance d'un chat de Rubis. C'est ainsi que l'ont pouvait constaté que la plus grande force de la femme lézard n'était surement pas dans sa puissance brute, mais bien dans son agilité.

Quand elle vérifia que le chevalier Aldaric était prêt a partir également, elle ouvrit la marche, semblant bien a l'aise sur cette façon de monter a cheval, même si l'animal en question, n'était pas habituer a ces mœurs fort différentes. Vérifiant qu'elle avait tout dans son sac en bandouillère, vêtu de sa tunique et de son pantalon vert, rudimentaire,
elle n'avait pas amener ses armes avec elle, la tentation de s'en prendre a des gens ne comprenant pas l'origine de son apparence, auraient été trop grande. Elle évitait de ce fait, de ce mettre dans une position fâcheuse et de mettre l'ordre tout entier dans l’embarras sous les actes irréfléchis d'un seul représentant, si bouillant soit ce dernier.


Sur la route, Zira adressa peu la parole au chef de cet ordre, et voleur de chambre de surcroît. Elle lui dit poliement, malgré sa rudesse habituel, que les chevaliers étaient censé ce tutoyez entre eux et que si elle le reprenait a la vouvoyez ou al dévisager avec trop d'insistance, il rencontrerait le sol de très près. Mais malgré la façon sérieuse dont-elle avait tenue ses propos, un sourire en coin avait confirmé qu'elle ce payait sa tête, enfin, elle n’hésiterait pas a mettre ses menaces a exécutions.

A l'horizon apparessait les premières chaumières, des enfants courant sur la route s’arrêtèrent en voyant l’aspect fort différent de la jeune femme, certains couraient ce refugier dans les jupons de leur mère, d'autres, plus âgé, la pointait du doigt tout en ayant la bouche en forme de OH. Cela blessait-il Zira? Emmuré dans sa forteresse, son coeur ne réagissait plus a ce genre de réaction, haussant un sourcil indifférent, elle fit continuer la route a sa monture, ils seraient arrivé dans quelques minutes et la femme chevalier tentait de retrouver des repaires, pour savoir par quel maison commencer, essayant de ce mémorisé ou vivait ses patients favoris pour ce remonter le moral légèrement. Espérant bien sur...que ceux qu'elle appréciait n'avaient pas tous disparus dans ce boom!

Après un moment de silence, alors qu'elle n'avait pas jeter un seul regard a cet-homme-qui-brillait. La femme lézard le dévisagea de ses yeux dorés, semblant le détaillé des pieds a la tête, puis détourna le regard avant de prendre la parole.

- Tes cheveux ne sont pas d'une couleur normal... fit-elle remarqué comme pour le prendre en défaut. Je possède une petite maison pas très loin, nos montures y seront en sécurité dans la cours lors de nos travaux. Elle sembla avoir terminé mais continua après une courte hésitation. Je suis doué en guérison, mais mon don consiste surtout a remettre sur pied les gens grâce a mon énergie particulière, comme tu as pus le remarquer plutôt, je servirais surtout de... Elle serre les dents puis continu comme si de rien n'était. Soigne les gens, je te remettrais en forme des que ta force vital aura diminuer. Conclu t'elle finalement en faisant prendre un détour a sa monture, pour la diriger vers une petite maison, éloigné des autres.

Elle chassa ses idées noire d'un revers de la main, comme si une mouche l'aurait alors déranger. Ne laissant transparaître aucune émotion, malgré le livre ouvert qu'était son esprit et son coeur, la femme lézard aimait accomplir ses tâches, venir en aide au gens, mais une pointe de rancœur venait toujours l'agacer lorsqu'elle pensait a son rôle qui consistait toujours a être ''utiliser''. Bien sur, la situation était a présent différente, elle avait proposer elle même ses services au chevalier Aldaric, mais elle espéra de tout cœur que ce dernier ne l'utiliserait pas comme tous l'avaient déjà fait avant lui. Arriver a destination, elle laissa sa monture provisoire brouter un peu plus loin sur ce terrain qui lui appartenait, mettant pied a terre, elle ce déplaça avec beaucoup d’agilités, elle allait prendre emprunter un petit sentir qui menait a des chaumière voisine, mais stoppa net en oubliant momentanément la présence du chef. Elle le regarda un instant, cet homme qui brillait, souriait comme un idiot et chantait des hymnes a une déesse, l'ayant même déjà comparé a une fleur de son royaume de naissance. Tout les hommes de ce nouveau monde étaient comme lui? Cela fit naitre l'ombre d'un sourire sur ses lèvres rouges, semi amusé, cela pourrait être bien pire...

- Aldaric, c'est ça? Tu aimes les paris? Avant qu'il ne lui rappel le code elle l’interrompt prestement. Je parle d'un paris amical, je sais qu'il est interdit de parié au chevalier, mais je suis joueuse. Pimentons un peu notre boulot d'accord? Alors, celui qui soigne...non qui fait le mieux son travail, remporte?...

Elle laissa sa phrase en suspense, attendant sa proposition, elle ne comptait pas perdre de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaric

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 22/02/2013
Age : 23

MessageSujet: Re: Faire connaissance tout en travaillant   Dim 7 Avr - 20:58

Aldaric avait été plutôt content de suivre Zira lors de sa sortit dans le village d'Émeraude, Il voulait voir si tout y était encore pareille ici. Jamais Aldaric ne pourrait retrouver son village à lui avec Primevère qui était surement maintenant sur les grandes plaines de lumière. Aldaric n'avait pas hésité à suivre Zira qui avait pris un cheval qui n'était pas habituée à la présence de la femme-lézard. Aldaric avait eu accès aux pensées traduite du cheval et avait réprimé un sourire lorsqu'il avait aperçut Zira montée le cheval de façon inhabituel. Le Chevalier avait passer la bride et la selle à sa fidèle jument des 6 dernières années : Neige. Une jument solide d'un blanc immaculée qu'il avait choisit dans les troupeaux d'un vendeur de Perle car son precedent destrier était maintenant au paturage pour reprendre des forces. La jument était docile et aimante. Aldaric sur son dos suivit Zira sans qu'un mot sois échangé. Après plusieurs minutes, les deux Chevaliers aboutirent dans un petit village , Aldaric aperçut les diverses chaumières et les habitants. Un ombre de nostalgie s'empara de lui lorsqu'il passa une chaumière qui était l'emplacement originale de l'auberge de Primevère. Il écouta le long hénissement de Neige.

-'' Tout à changer...''

-''Tu as bien raison...''

Il fut interpellé par Zira qui curieusement commenta ses cheveux.

-Tes cheveux ne sont pas d'une couleur normal...

-C'est du au fait que j'ai des Fées parmis mes ancêtres...

Aldaric suivit Zira comme son ombre mais releva un sourcil lorsqu'elle parla de le remettre sur ses pieds. Le Chevalier n'eut pas le temps de placer un mot qu'elle décolla dans un sens. Le Chevalier mit pied à terre et sourit lorsqu'elle lui parla de défi.

- Premièrement, Je connais mes limites. Pas besoin de me recharger, je préfère restaurer mon énergie en me reposant au château. Alors ne me recharge pas, Je reviendrais plus tard. Et d'accord, on ne jugera pas le nombre de patients guéris mais sur la qualité du travaille fait.

Aldaric regarda autour de lui déboussolé légèrement, Il venait à peine de prendre sa sacoche qu'il sentit qu'on le bouscula. Il regarda l'inconnu qui venait de prendre la malle avec son autre sacoche! Aldaric coura a sa rencontre et l'agrippa par le col en reprenant sa sacoche.

-Je crois que sa m'appartient brigand! Ne te tâche pas de recommencer sinon tu aura une comparution devant la Reine!

Aldaric légèrement brusqué retourna vers Zira, Aucune personne dans son village d'Émeraude avait oser commettre des vols!

- Que le travail commence, alors porter les chevaux...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyamina

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 31/03/2013
Age : 21

MessageSujet: Re: Faire connaissance tout en travaillant   Dim 7 Avr - 21:38

la jeune fille ne savait que faire. C'était encore très tôt. Sa chambre était plongée dans l’obscurité la plus totale. Les mains derrière la tête, le regard perdu vers le plafond, elle se demande si elle pouvait sortir . Élève, jamais elle ne se serait poser la question Elle serais restée couchée.
Mais l'appel de l'aventure la titillait. Elle s’assit, posa ses pieds sur le sol froid. "Que faire??"
Elle décida de tenter le coup... " au pire des cas, je subirai la punition qui me sera donnée." Décidée, elle se leva, se dirigea vers la porte.


Le couloir n'était pas plus éclairé que la chambre. Elle voulut l''allumé, mais se ravisa: la dernière fois qu'elle avait utilisé le pouvoir de ses mains, elle avait mise feu à un arbre. Elle ne voulait pas mettre le feu à l'aile des chevaliers! Alyamina se dirigea vers la bibliothèque. Elle trouva un livre assez intéressant sur les plantes médicinales. Elle s’assit à une table, alluma une bougie à l'aide d'une allumette. pas de ses rayons ici! Petit à petit, elle s'endormit.

Au bout de quelques minutes, les rayons du soleil viennent lui réchauffer le visage. Lorsqu'elle sortit de la salle aux savoirs, le château avait commencé à se réveiller. Les serviteurs commençaient déjà leurs tâches. Elle ignora les regards, et poursuivit son chemin.
C'est en sortant dans la cour du château que la jeune fille vit un chevalier de couleur rouge avec une queux entrée dans les écuries. Sa stupeur passée Alyamina la vive curiosité de la fillette pris le dessus sur sa peur. Au contraire elle trouvait cette femme très belle. « C'est un dragon . Non je crois pas. Les dragons ont des ailes. Alors qui est-elle ? D'où vient cette belle femme aux couleurs chaudes ? "
Alya se surprit alors à penser à sa propre existante. Mi-humaine mi-elfe et mi-insecte... Une pensée pour son ancien village surgis. Malgré les mauvais traitements des autres des petites mélancolies la pris. "Non ! Je suis Alyamina d’Émeraude maintenant ! Plus Alyamina de Zénor. Je dois plus me permettre de repenser à mon passé mais me concentré sur mon avenir. Mais une horrible image ré ouvert le cœur de la fille : celle de ses parents morts baignant dans leurs sangs. Des larmes se mirent à coulais malgré elle. D'un revers de la main elle les sécha. Elle ne voulait pas qu'on la surprenne à pleurer. Pour changer de sujet elle repensa à la chevalière. « La nature pouvait faire des choses étranges des fois. »
Quelque temps après, la femme « dragon » sortit sur un cheval à crus. « comment fait-elle pour tenir sans tombée ? » Elle jeta un regard au grand chef Aldaric passa devant lui et ils partirent. « Que faire ? Elle voulait savoir qui était cette jeune femme et pourquoi elle était de cette couleur. Devait-elle suivre les deux chevaliers ? J'aurais des représailles pour avoir désobéi aux ordres... Pourtant pas compliquer de rester sagement dans le château à m'occuper de mes affaires... » pensa-t-elle. Mais c'était trop pour la petite téméraire. Elle sortit du château. Elle suivis les traces fraîches des deux chevaux.
Le chemin l’emmena dans un petit village où les regards contre le chevalier dragon n'échappèrent en aucune façon à la fillette. "Même si je suis parfois qu'une petite gamine insolente, je ne me permettais jamais de me moquer d'une personne qu'elle soit !" Lorsqu'elle vit les deux chevaliers s'arrêter, elle se coucha tout près dans un buisson en priant pour ne pas être repérée. Un homme surgit alors et pris la sacoche de du chevalier. Elle surpris un lapin ce qui la fit sursauter avec un petit cri. Ils se retournèrent. C'était fini d'elle... Elle avait pu observer cet étrange jolie femme dragon. Et à par son physique elle était comme tout le monde !
Dans un soupir elle sortit de sa cachette. Les adultes étaient très en colère...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zira

avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 26/02/2013
Age : 25
Localisation : Saint-Jérome

MessageSujet: Re: Faire connaissance tout en travaillant   Mar 9 Avr - 18:07

N'ayant jamais vraiment maîtriser ses capacités au niveau de la perception et de la télépathie, la femme chevalier plonger dans ses réflexions en attende de la réponse de son Compagnon. NON! Rugit-elle intérieurement. Cet inconnu, ne serait pas son compagnon, jamais! Mais pourquoi? Son petit volcan intérieur ce révoltait de devoir a nouveau s'intégré a un groupe, elle ne savait même plus si elle était encore considéré comme un chevalier, bouillant ses sangs. Mais sa raison fini par la ramener a la réalité, elle était surtout révolté car le Chevalier Aldaric ressemblait beaucoup a son ancien mentor, et ancien chef de son propre ordre. Du moins, a première vu. par leurs mots, et actions, c'était la première impression qu'elle avait eu de ce drôle de chevalier au cheveux violets. Sortant de ses pensés, qu'elle ne tentait même pas de réprimé, un large sourire fendit son visage en écoutant la réplique de ce chef d'un autre monde. Oui, Zeph aurait sans doute dit quelque chose de semblable...La perte de son mentor attristait la femme rouge, mais malgré sa colère, subites, quelques secondes plutôt, son refus mental de devenir ami avec cet homme, la drôle de réflexion ce disant qu'elle l'aimerait surement bien, s'insinua dans ses méninges.

Ouvrant La porte d'une petite clôture, entourant ses terres, après qu'un idiot ait tenté de voler le chef, elle émit de nouveau un drôle de sifflement, doux a l'oreille, sa nouvelle monture dressa bien droite les siennes et sous ce commandement invisible entra en sécurité sur ce territoire ou l'herbe tendre était abondante. La femme lézard fit signe au grand homme qui la dépassait de bien plus d'une tête, de faire de même.Elle remarqua alors le ciel gris, ce gorgeant de nuage menaçant, la saison des pluies allaient bientôt s'abattre sur eux, et elle espéra mentalement qu'une journée orageuse ne les attendaient pas.

- Tu es beaucoup plus patient que moi Chevalier Aldaric...Ce briguant aurait regretter farouchement de s'être approcher de moi. Elle lui fit un clin d'oeil signalant qu'elle plaisantait même si elle était en soit, sérieuse. Je suis d'accord, donc le gagnant sera jugé sur la qualité du travail accomplis. Les mises maintenant!? Elle souris avec un air de défis. Si je remporte, ce qui ne m'étonnerait pas, je ne perd jamais mes paris, tu pourras dévaliser avec moi, ce soir ma réserve personnel de vin, ça te va? Peut-être ne bois-tu pas?!

Elle semblait être de bonne humeur, resserrant sa prise sur sa besace, elle allait emprunter un sentir la menant vers les premiers patient, quand soudainement une enfant vint vers eux. Fronçant les sourcils, la femme-lézard ne connaissait pas l'identité de cette dernière ni ses intentions. Elle tenta de la sonder, mais étouffa un juron du a son échec, elle devrait pratiquer plus amplement cette aptitude, ce promit-elle.

- Tu es sur ma propriété, que fais-tu ici!?

Elle dévisagea Aldaric du regard, peut-être en savait-il plus qu'elle a ce sujet? Et depuis quand cette téméraire enfant les espionnaient-ils de sa cachette improvisé?

hj: dsl de ce court post je me reprend au prochain Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaric

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 22/02/2013
Age : 23

MessageSujet: Re: Faire connaissance tout en travaillant   Sam 13 Avr - 17:48

Aldaric suite à cette légère altercation suivit doucement Zira qui ouvrit une barrière et laissa passer sa jument. Il remarqua l'herbe abondante et sourit. Neige allait s'y plaire c'était certain. Aldaric sur les ordres de la femme-lézard enleva les brides de Neige avec douceur puis la débarassa de sa selle pour qu'elle se sente mieux. Il installa les affaires de sa jument près de la cloture puis épousetta ses mains. Il était maintenant prêt à aller soigner les gens qui en n'avaient besoin plus que lui. Le Maître du château avait souvent dit à mainte reprises dans ses classes : Vous avez recut des dons des dieux, utilisez les avec sagesse et clairvoyance pour aidez votre prochain, éliminer la peur et la maladie lorsque vous le pouvez... Aldaric balaya magiquement la region et leva les yeux vers le ciel. Le ciel bleu d'Émeraude était maintenant recouvert par des nuages gris qui menacait de laisser échapper ses eaux. Aldaric balaya une main dans ses cheveux violets et porta son attention sur la femme à la peau rouge qui étincellait comme un astre. Le rouge de sa peau lui avait fait rappeler les fleurs rouges de Rubis qu'il avait vu la dernière fois qu'il avait été en mission dans son Royaume de Naissance. Les Rubiens vantaient les propriétés de cette fleur en l'hommage de l'histoire de la déesse de Feu qui avait échappée une goutte de sang du à la blessure qu'elle avait subit après que son Coeur fut brisé par le rejet d'un mortel. Alors le sang de la déesse avait colorée toute les fleurs blanches du Royaume qui se retrouvait dans les vallés et les forêts pour qu'elle deviennent aussi rouge. L'homme Chevalier répondit avec sincérité à Zira.

- Il ne méritait certainement pas la mort pour avoir tenter de voler, Les hommes qui se mettent à voler sont souvent dans des situations désemparés ou ils ne peuvent plus rien faire mise à part de ce tourner vers le côté du mal pour survivre.

C'est alors qu'il vit Zira lui sourir avec un air de défi bien à elle qu'il trouvait bien mignon.

-Si je remporte, ce qui ne m'étonnerait pas, je ne perd jamais mes paris, tu pourras dévaliser avec moi, ce soir ma réserve personnel de vin, ça te va? Peut-être ne bois-tu pas?!

C'était contre les principes d'Aldaric de miser sur quelques choses car le pari n'était pas permis entre Chevalier. Mais en entendant parlez de vin, Aldaric était retenté par ce vieux vice qui était une partie de lui. Il passa une main discrete dans ses mèches rebelles violettes et sourit.

- Cela me convient parfaitement, Je bois malheureusement c'est un vilain vice qui ne m'a jamais quitté, Et si je gagne, laisse moi t'inviter à diner sur les berges de la rivière dans un de mes coins préférés et On buvera un excellent cru des tavernes de Zénor et je te chanterai l'air de la fleur de Rubis à laquelle ta peau exquise me fait pensé.

Aldaric et Zira allait se séparer sur deux sentiers different mais il fut arrêter lorsqu'il capta la soudaine colère de la femme-lézard, Il se retourna et alla rejoinder Zira. Il sonda avec facilitée l'esprit de la jeune inconnue. C'était une enfant magique c'était certain avec son essence qu'il captait. Il envoya une vague d'apaisement à la femme-lézard qui devait apprendre à gérer sa colère face à des contrariétés. Il sonda la jeune fille et découvrit qu'elle c'était enfuie du château pour les suivres. Aldaric s'adressa à elle par télépathie, Il doutait qu'elle pourrait lui répondre.

-''Qui êtes-tu ? Je suis le Chevalier Aldaric d'Émeraude.. pourquoi tu t'est enfuie? Tu devrais être au château non?''

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyamina

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 31/03/2013
Age : 21

MessageSujet: Re: Faire connaissance tout en travaillant   Dim 14 Avr - 10:07

À contre cœur, la fillette sort de sa cachette. Elle s'approcha des chevaliers la tête basse. Une voix dans sa tête la fit alors sursauter « "'Qui es-tu ? Je suis le chevalier Aldaric d'Émeraude... pourquoi tu t'es enfuie? Tu devrais être au château non?'' »
Surprise elle ne répondit pas de suite.
Qu'allez-t-elle dire au chevalier ? « je voulais vous espionner ? Je vous ai suivie comme une voleuse ?» elle ne pouvais pas le dire comme ça … Pensa-t-elle...
Elle leva les yeux vers Aldaric. Elle ne l'avait jamais vu de si près. Hypnotisée par ses yeux, elle oublia la question. Elle resta ainsi quelques minutes sans oser faire un geste, sans oser dire une parole. Jamais encore elle n'avait ressenti cette impuissance. Elle repensa aux soirées où, en passant toujours loin elle regardait celui qui serait son futur chef. Elle l'admire beaucoup. La fillette perdue dans ses pensées réalisa alors qu'elle venait de trahir le chevalier car elle savait qu'elle n'aurais pas dû les suivre. Elle s'en voulait d'avoir désobéi à un ordre. « comment pourraient-t-ils me faire confiance si je ne suis pas capable de respectées une directive aussi simple que « les écuyers ne doivent pas quitter le château sans être accompagné... » Elle voulut répondre « je me suis perdue » ...
« Chasse le mensonge de ta vie à jamais. … Chasse le mensonge de ta vie à jamais. … » la fillette se répéta cette phrase du code encore et encore.

Se réveillant enfin, elle tourna la tête vers le chevalier à la peau rouge. « Ma curiosité est vraiment le pire de mes défauts ! Elle m’amène toujours dans des mauvaises passer ! Faudra que j'arrive à la contrôler... Si seulement j'avais un maître pour m’apprendre ! La vie au château devient ennuyeuse ! »
Sachant pertinemment qu'ils pouvaient lire ses pensées, elle les lésa vagabonder : comment elle se sentait seule, l'admiration qu'elle a pour la femme-lézard, son envie de devenir un jour un grand chevalier... Puis finalement se décida à répondre au chevalier de la même façon, mais a cause de son non pratique depuis qu'elle n'était plus élève, elle espéra qu'elle avait réussi.

« bonjour Sire Aldaric. Je suis Alyamina. Je viens juste d'être écuyère mais je n'ai pas encore de maître. Alors j'essaye d'occuper mes journées comme je peux. Ce matin, en me sortant dans la cour du château, j'ai étais intrigué par la chevalière. je n'ai jamais vu personne comme elle est ma curiosité à prit le dessus sur moi et je vous ai suivie pour pouvoir la regarder. Je sais que je n'aurais pas dû quitter le château, et que c'est une faute par sans gravité, mais je n'ai pas résisté à la tentation de vous espionné... Je vous demande pardon à vous et à celle qui vous accompagne.

H.S: je suis désolé le post est très cours mais j'ai pas plus d'idées... J'espère en avoir bien plus au prochain^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zira

avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 26/02/2013
Age : 25
Localisation : Saint-Jérome

MessageSujet: Re: Faire connaissance tout en travaillant   Dim 14 Avr - 11:03

La femme a la peau rouge suivait les gestes de son compagnon chevalier avec une attention particulière, qui ne lui ressemblait pas. Étant indépendante de nature, et très solitaire, Zira ce surpris a pensé qu'elle pourrait continuer a l'observer un bon moment sans ce lasser. Revenant soudainement a la réalité, ses yeux dorés l'évitèrent le plus possible, gêner, et elle ne dit rien lorsqu'il lui parla de sa mise si il gagnait. ''ta peau exquise...'' Personne ne lui parlait de cette manière, il avait surement parler plus vite une sa pensée, mais reste que ces mots firent froncer les sourcils de la femme lézard, en proie a de grandes réflexions, surement car elle ce demandait pourquoi il utilisait un tel vocabulaire en sa présence. ''il est comme Zeph il ne voit pas ma différence '' ce dit-elle intérieurement alors que le Chevalier et l'écuyer discutaient par télépathie au grand damne de Zira qui ne pus suivre que des brides disparates de leur conversation.

Au lieu de rester planter là, a attendre qu'ils aient terminé leur entretien, la femme chevalier allait partir au devant des choses, lorsque ce fut finalement c'elles-ci qui accoururent vers eux! Un attroupement de personnes venaient dans leur direction, ira craignit un instant a une émeute, réunis dans le seul but de la chasser. Elle les sondas rapidement, et avec difficulté, pour découvrir que leur intention n'étaient pas belliqueuse, sans plus d'informations. Laissant les deux personnages discuter entre eux, s'éloignant ainsi avec satisfaction du chevalier Aldaric qui commençait a la troubler, et a effriter sa forteresse intérieur. Reprenant ses réflexes de Chevalier, elle accourut dans la direction de la foule qui eurent des soupirs de soulagement, a sa grande surprise, en voyant un personnage portant les couleurs de l'ordre venir a leur rencontre. Sans plus s'attarder aux détails de politesses ou de courtoisie, ne passant jamais par 4 chemins, elle s'informa de ce qui pouvait provoquer ce regroupement.

Zira- Que ce passe t'il, que faites vous tous ici!?
Villageois- Que les dieux soient loué, ils ont entendu nos prières pour sauver nos enfants. Dit le vieil homme en cherchant on souffle.

A ces dires, constatant évidement qu'il n'y a aucun petits de moins de 15 ans dans leur rangs. Elle fronce les sourcils inquiète mais avant qu'elle n'ouvre la bouche ont lui attrapa les mains, pour la guider, mais elle ce défait brusquement. N'aimant pas les contactes humains ''je me souviens lorsque vous me jettiez des pierres '' pensa t'elle en ravalant sa colère. Puisque régler ce problème touchant de jeunes innocents devait passé en priorité sur sa rancœur.

Zira- Expliquez moi maintenant! Son ton ce voulait sans réplique.

Une jeune femme hésita puis dit tout bas.

Villageoise- Depuis le changement, nos enfants sont tombé malade, un après les autres ils ont été pris de fièvres et n'ont plus quitté leur lit et....et ...mon...petit...est.. Elle éclata en sanglot alors qu'un homme, probablement son mari, avec les traits tiré, continua tout en lui frottant le dos.
Villageois- Nous avons tout essayé, ils s'éteignent les uns après les autres sans que nous ne puissions rien faire...Aidez nous..
Zira- Soit, montrez nous les malades, nous ferons tout notre possible. S’exclame t'elle en essayant d'avoir un ton de voie plus doux, malgré sa colère envers plusieurs des personnes présentes.

Contre toute attente, elle ne les suis pas immédiatement, revenant sur ses pas, a grande enjambé, elle évita de regarder le chevalier au cheveux violets directement dans les yeux, intimider? ELLE INTIMIDER!? c'était presque impossible. Elle expliqua rapidement la situation a ce dernier, leur paris devrait attendre, ils seraient plus efficace a travailler en équipe si la tâche ce trouvait ardue. Mais alors qu'elle expliquait le drame, elle s'attarda un instant sur la jeune fille qui avait fait éruption quelques minutes plutôt déclarant derechef.

- Je ne sais pas qui elle est, mais si nous avions quelqu'un pour assister, ou un message urgent a envoyer au château et que nous sommes débordés de boulot, elle serait forte utile.

Déclara t'elle comme un bon petit chef, évitant toujours le regard d'Aldaric, par chance n'étant pas écuyer il ne pouvait pas exiger d'elle qu'elle le fixe dans les yeux lorsqu'elle lui parlait, cela enlevait un poid de ces frêles épaules. Mais pourquoi était-elle si déconfis face a cet homme? pfff, il n'avait rien d'extraordinaire, bon certes il avait un de ces profils a vous faire mourir, une stature imposante mais a la fois douce et noble, il aimait s'amuser du moins d'après ses propose et cette lumière était absorbante... et...

Elle ce secoua la tête, ils avaient plus important a faire que de dresser le portrait de ce chevalier.

- Ils vont nous guider jusqu'aux malades, sur ce elle emboita le pas a la foule s'éloignant vers le nord du village, ce mordant la lèvre de son étourderie. Décidement, depuis le BOOM, elle même avait changé...enfin, peut-être, après tout depuis quand s'attarde t'elle a détaillé les garçons?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaric

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 22/02/2013
Age : 23

MessageSujet: Re: Faire connaissance tout en travaillant   Jeu 18 Avr - 16:01

Aldaric avait resté en arrière plan lors de cet entretien avec les villageois mais il n'avait qu'à lire les pensées de la jeune femme pour ne pas en perdre une seule miette. Il c'était attardé à surveiller Alyamina pendant que Zira s'entretenais avec les villageois. Les bras croisés, il suivit le cours de son échange et était satisfait de son attitude. C'était une bonne Chevalier. Il n'eut pas à attendre longtemps pour qu'elle revienne vers lui. Il s'attendait qu'elle le regarde dans les yeux mais à la dernière minute, elle tourna son regard. Tient donc? La brave guerrière ne le regardait plus dans les yeux. Cette réaction arracha un sourire au Chef des Chevaliers. Mais il tâcha de ne pas l'embarasser advantage. Il reprit son sérieux.

- Je ne sais pas qui elle est, mais si nous avions quelqu'un pour assister, ou un message urgent a envoyer au château et que nous sommes débordés de boulot, elle serait forte utile.

- Je suis d'accord, Elle est mieux au château..Je la ferais quérir un message important à la Reine Kamillia qu'un mal est entrain de se répendre..

Aldaric pivota sur ses pieds et mit un genou au sol pour être davantage à la hauteur de Alyamina, Le Chef des Chevaliers pouvait paraître plus imposant car il était grand. Même il dépassait ses frères d'une bonne tête et près de Zira, il paraissait encore plus grand du à la petite taille de la femme Chevalier. Il prit une voix douce mais ferme qui n'attendait pas à la réplique.

- Alyamina, Tu dois regagner le château et porter de vive voix ce message à la Reine Kamillia: Le village est prise avec un curieux mal qui attaint tout le monde mais les Chevaliers sont déjà sur les lieux et nous allons regagnez le château. Tu peut lui dire c'est de la part du Chevalier Aldaric. Neige t'amènera plus rapide au château.

Le Chevalier siffla une note vive que sa jument d'un blanc immaculé arriva. Il caressa son museau et lui expliqua la situation. '' Tu galope jusqu'au château sans t'arrêter''. La jument fit comprendre qu'elle comprenait cet ordre en secoua la tête. Aldaric sella sa jument aussi rapidement qu'il lui avait enlever tout et souleva magiquement Alyamina pour la déposer sur Neige.

-Vas maintenant Écuyer.

Il siffla deux notes aigue que la jument blanche décolla vers le château avec l'Écuyère sur son dos. Aldaric avait confiance que sa jument regagnerait le château facilement puisque sa jument n'avait qu'à prendre un chemin une fois pour qu'il soit gravé dans sa mémoire pour la vie. Avec l'Écuyère partit. Aldaric suivit Zira et la foule qui emboîta le pas vers le village.

-Ils vont nous guider jusqu'aux malades

Aldaric hocha légèrement de la tête et posa une main sur la garde son épée comme lorsqu'il patrouillait sur la côte. Maintenant dépourvu de Neige, Il allait devoir regagner le château d'Émeraude à pied. Mais avec cette tâche devant lui, Il trouverait une auberge pour la nuit et refaire les forces qu'il dépenserait pour soigner les maladies avant de partir de nouveau mais pour trouver ses frères et soeurs d'armes qui lui manquait tellement. Il passa une main dans ses cheveux violets et lança à Zira.

- Tu as bien agis avec ces gens, tu as raison.. notre paris est remis car nous travaillerons en équipe pour trouver la source de leur mal et soigner ces villageois.

Aldaric se mit à sonder magiquement la petite foule qu'il suivait et capta l'énergie de la Villageoise qui marchait devant lui. Il sentit son énergie tomber à vitesse fulgurante même. Il tendit une main devant lui et eut tout juste le temps de se placer derrière cette villageoise que cette dernière lui tomba dans les bras. Il découvrit qu'elle avait un bébé dans ses bras. Aldaric souleva la mère dans ses bras. Il envoya une vague d'apaisement à la femme et son bébé qui était une petite fille. La mère c'était évanouis mais son poupon se mit à geindre. Le chevalier utilisa ses facultés et envoyant à Zira par télépathie.

-* Occupe-toi du bébé*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyamina

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 31/03/2013
Age : 21

MessageSujet: Re: Faire connaissance tout en travaillant   Sam 20 Avr - 7:19

La fillette jeta un regard vers les villageois affolés. Elle était trop loin pour entendre mais elle comprit que quelque chose de grave va se produire. Ou bien déjà produit. Un frisson la parcourut quand elle ressentit l'angoisse des personnes qui étaient venu demander de l'aide. Elle aurait aimé lire les pensées du chevalier rouge pour savoir ce qu'elle disait, puis se ravisa vite fait « non je n'ai pas le droit de faire ça » . Vraisemblablement ce qui se passer était une chose difficile pour le village. "Mais que se passer-t-il donc ? ». Sa concentration revient alors au chevalier qui s'était baisser pour être à sa hauteur.

Alyamina, Tu dois regagner le château et porter de vive voix ce message à la Reine Kamillia: le village est pris avec un curieux mal qui atteint tout le monde mais les Chevaliers sont déjà sur les lieux et nous allons regagner le château. Tu peux lui dire c'est de la part du Chevalier Aldaric. Neige t'amènera plus rapide au château.

Elle le regarda seller la jument et, elle eut un petit hoquet de surprise quand d'un coup elle se mit à flotter, porter par la magie du chevalier. Il la déposa sur elle et communiqua avec elle.

-Va maintenant Écuyer.

Et la jument partie. Elle galopa vite. Alyamina qui n'était encore jamais monté sur un cheval lancer en pleine vitesse était totalement tétanisé. Les yeux fermés, elle s'accrocha de toutes ses forces à l'encolure. Les yeux fermés, la tête dans la crinière de la jument, Alya n'avait encore jamais ressenti une telle peur.
Au bout d'un certain temps, comprenant qu'elle chevauche toujours, elle osa se relever et regarder le paysage. Il filait si vite que ses yeux ne distinguaient presque rien. Elle desserra son étreinte. "Finalement, monter à cheval n'est pas si mal ! C'est même génial ! "

« J'ai ma première mission ! Tu t'en rend compte Neige ! Notre chef nous à donner une mission ! Toi sa doit pas être ta première mais moi si ! Je suis si excitée ! Je ne veux pour rien au monde le décevoir ! Tu sais je penser que j'allais me faire gronder mais non apparemment. Peu être plus tard mais savent pas grave ! Chaque chose en son temps hein ? »

Elle continua ainsi de jaser avec la jument même si elle ne pouvait communiquer comme le grand chef.


Le château fut alors en vue. La jument accéléra.
Tu as vraiment bien compris ton maître ! Mais je viens de penser que je ne sais pas descendre... tu pourras m'aider tu crois ? Je suis très peu monté et à chaque fois quelqu'un me descendait.

Lorsqu'elles furent rentées, Neige s'approcha d'un muret assez bas pour que la fillette saute en toute sécurité.

Merci Neige ! Je dois aller voir Kamilia, je viendrais de bichonner après ! Tu as faits du bon travail !

Elle laissa alors la jument sans oublier de lui faire un câlin et courra vers le château.
Ou pouvais être la Reine . Dans ses appartements ? Dans la cuisine ? Ou pouvait-elle chercher ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zira

avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 26/02/2013
Age : 25
Localisation : Saint-Jérome

MessageSujet: Re: Faire connaissance tout en travaillant   Dim 21 Avr - 16:48

Zira restait silencieuse lorsque le chef des chevaliers de ce nouvel ordre acquiesça a ses propositions et la félicita pour ses bonnes actions. elle était trop concentré a éviter son regard. Comme une automate, après que les événements ce soient succédé de manière rapide, la femme lézard suivit l'homme au cheveux violets et lorsque la villageoise tomba évanouie dans les bras du grand homme, elle n'eut pas attendre ses ordres que ses réflexes avaient déjà fait le reste et quelle avait cueillit le poupon dans ses bras. Elle passa une main lumineuse par dessus le corps de la petite chose chaude qui ce mettait a gigoter et geindre. La jeune femme ne savait pas comment bien tenir un bébé aussi jeune ou du moins s'en occuper. Le masque de découragement sur son visage était drôle a voir, mais il fut aussitôt remplacer par un regard remplis de défis, comme si on venait de lui lancer un nouveau challenge. Après son examen terminé, elle constata que la petite semblait être en bonne santé, malgré la fièvre qui l'accablait. Zira ne comprenait pas, tout indiquait que le petit bout de choux était en parfaite état...

Suivant Aldaric, devant faire deux a trois pas pour une de ses enjambés de géants, Zira reflechissait a vive allure, quelques personnes imitèrent la jeune villageoise dans les rues, et elle ce surpris a ce dire que tout ces gens avaient été de son propre monde mais que les inconnus, surement des natifs de celui d'Aldaric, ne semblaient pas touchés. Le mal était-il de nature surnaturel? Si oui la femme lézard ne savait pas par ou commencer! Ils entrèrent dans une chaumière, qui était la résidence du duo qu'ils rescapaient, après qu'un bon samaritain leur ais montré la voie, tandis que le chef s'occupait de trouver le mal qui rongeait la jeune mère inconsciente, la petite fille au creux de ses bras dévisageait la femme rouge avec insistance. '' tu ne vas pas t'y mettre aussi puceron! '' pensa la femme chevalier en lachant un soupir entre couper de petit rire nerveux.

- Je me demande...Aldaric? Ceux qui tombent, sont tous des visages familiers, mais ceux de ton univers, du moins je crois ne semblent pas être toucher..

Elle avait dit cela sans le regarder, tout en continuant de dévisager cette petite chose qui commençait a peser dans ses bras rouge. Apres un autre examen histoire de vérifier que la petite allait bien, elle la déposa dans son berceau et partit faire des compresses d'eau froide pour faire descendre leur fièvres a toutes les deux.
Alors qu'elle était au loin, elle sentit ses genoux fléchir, manquant de ce briser le coup, elle ce retint de justesse a la table de cuisine, heureuse que l'homme chevalier ne pouvait pas voir son malaise. Était-elle aussi touché par ce mal invisible? Serrant les dents elle fit taire son mal et revint avec les guenilles pour les déposer sur le front de la mère et de la petite qui s'était également endormis. Avec subtilité et orgueil, son dos était appuyé contre le mur, lui servant de soutien, affichant un air décontracté, pour ne rien laisse paraître.

Cette fois elle ne baissait pas les yeux, malgré sa gêne, elle le regardait directement.

- La coexistence entre deux mondes auraient été trop facile...On pouvait percevoir une légère teinte de rage dans sa voix. Ca peut être n'importe quoi, une mal adaptation au niveau de la nourriture, de l'eau...une malédiction...Elle ce frotta les tempes en proie a un vertige, mais ne laissa rien paraître. Mais ce qui me tracasse, c'est que le bébé semble pourtant en pleine santé lorsque je l'examine, mais sa fièvre est vertigineuse..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaric

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 22/02/2013
Age : 23

MessageSujet: Re: Faire connaissance tout en travaillant   Mar 23 Avr - 23:50

Aldaric était certain que la femme-lézard s'occupait bien du bébé qu'Aldaric pu aussitôt ce concentrer à trouver ce qui clochait chez la jeune mere. Aldaric avait la jeune villageoise dans ses bras avait suivit la cohorte de villageois jusqu'à une chaumière ou lui et Zira fut permis d'entrée. Le Chevalier déposa la jeune femme dans un lit sous la supervision de ce qui semblait être surement son mari. Aldaric ce mit aussitôt au travaille, Il sonda magiquement la jeune femme et ne sentit seulement que son évanouissement premature était du à la fatigue. Il déposa une main sur le front de la jeune femme et de l'autre parcoura le long de son corps. Une douce lumière blanche émanait des mains du Chevalier. Aldaric soulagea également un léger maux de dos. Après être satisfait de son travail, Il quitta le chevet de la jeune femme pour que son mari veille sur elle en suivant les recommandations du Chevalier qui était simple. Elle avait besoin d'un repos complet. Le Chevalier se tourna ensuite vers Zira pour voir comment elle se débrouillait avec la petite fille atteinte de fièvre. Il pouvait capter une pointe de nervosité dans sa voix lorsque cette dernière s'adressa à lui.

- Je me demande...Aldaric? Ceux qui tombent, sont tous des visages familiers, mais ceux de ton univers, du moins je crois ne semblent pas être toucher..

Cette réflexion laissa Aldaric songeur, Il n'avait songer à ce détail. C'était une difficulté supplémentaire car avec le cataclysme, Les deux mondes avait été forcés de vivre ensemble contre leur équilibre naturel. Et Aldaric ne reconnaissait pas la moitié des villageois qui constituaient maintenant un des villages d'Émeraude. Une des plus grandes absences qu'Aldaric avait remarquer était l'auberge de son vieil ami Primevère. L'auberge n'était pas là, Aldaric sur le chemin menant au village avait adresser une prière aux dieux qu'il accueille l'âme de Primevère sur les plaines de lumière. Car son vieil ami avait été comme un père comme lui. Aldaric fit appel à ses pouvoirs magiques et sonda la cohorte de villageois et les alentours. Il reconnut certaines énergies autour de lui. Les gens de son monde semblait effectivement en pleine santé. Il réduisit son champ magique aux enfants autour de lui. Il capta dans une chaumière connexe, un jeune enfant avec un mal encore plus avancé que ceux qui ce trouvaient dans la pièce. Il surveilla les mouvements de Zira lorsqu'elle déposa le bébé dans son berceau, en une seconde d'inattention. Il entendit le bruit de la table bouger légèrement. Son attention étant ailleurs il avait eu le temps de voir que c'était Zira. Il sonda son esprit et elle semblait être atteinte aussi.Il vint se porter à son secours. Cette dernière semblait être frustrée par la situation.

-La coexistence entre deux mondes auraient été trop facile...,Ca peut être n'importe quoi, une mal adaptation au niveau de la nourriture, de l'eau...une malediction.

- Mes champs magiques se limitent effectivement aux gens de ce monde, Plusieurs choses peuvent être en faute. Mais nous pouvons resteindre à ce que cela atteint les jeunes enfants.

-Mais ce qui me tracasse, c'est que le bébé semble pourtant en pleine santé lorsque je l'examine, mais sa fièvre est vertigineuse..

Aldaric suivait chaque movement de Zira, lorsque cette dernière se frotta les tempes du à un vertige, Le Chevalier obéit à un de ses instincts de guérisseur. Il se posta devant Zira et posa avec douceur ses mains sur ceux de Zira et laissa échapper d'entre ses mains, la même douce lumière blanche des guérisseurs pour soulager son vertige. Avec déjà le halo qu'il voyait. C'était une amplification de la lumière. Aldaric cligna même des yeux. Quand il sentit le vertige quitter Zira, Il se décolla prestamment de l'espace de Zira.

- Je soigne le bébé et j'ai capter le même mal dans la chaumière voisine mais encore plus profond. Ce doit être un des premiers enfants qui fut atteint. Cette fièvre chez le jeune bébé lui fit transmit par sa mère.

Le Chevalier se rendit au berceau de la petite fille et la prit dans ses bras avec une douceur inégalé. Le bébé était petit qu'elle reposait sur un avant-bras du Chevalier. Aldaric de sa main gauche la leva au dessus de la tête de la petite fille. Il murmura la langue des mages et la belle lumière blanche réapparut. Il descendit de la tête du bébé jusqu'à ces pieds. Lorsqu'il réouvrit les yeux, il sonda le bébé de nouveau et découvrit qu'elle resplendissait de santé maintenant. Avant de la remettre dans son berceau, Il endormit le bébé grâce à une vague d'apaisement et alla fouiller dans sa mémoire. Même si elle ne parlait pas encore, les pensées étaient rassemblée sous forme d'image. Il eut accès à toute sorte d'image mais celle qui retint son attention fut lorsque le bébé lui permit de voir sa mère entrain de puiser de l'eau. Aldaric qui était un excellent chasseur reconnut le long de la rivière Mardall mais la jeune villageoise puisa l'eau dans un courant qui n'avait rien de l'eau cristalline pure de la rivière. Au lieu du bleu turquoise habituel, L'eau était d'un bleu foncé. Aldaric revint à lui en s'accrocha au berceau du bébé. Le Chevalier déposa le poupon dans son berceau et revint vers Zira.

- L'eau , Quelques choses ne va pas avec les courants de la rivière Mardall... Il semblerait qu'elle n'est pas à son naturel car dans mon monde, elle est cristalline et de couleur Presque turquoise mais ici non.. une des pistes se trouve sur les berges de la rivière...

Aldaric respire un grand coup, Il avait encore pleinement d'énergie pour soigner plusieurs enfants mais il avait besoin d'être à deux endroits différents. Il passa une main dans ses cheveux violets et regarda Zira droit dans les yeux.

- Je ne veut pas te donner d'ordre car je ne suis pas ton chef actuelle de ton ordre mais nous avons deux options. Nous rendre dans la chaumière voisine et ensuite sur les berges de la rivière. La jeune femme que j'ai guérit est au repos sous les bons soins de son mari et la petite se remettra. Elle a déjà une énergie remontante mais cette fièvre demande un peu plus d'énergie que d'habitude car elle semble mettre les enfants dans un état de léthargie légère...Alors voudrais-tu m'accompagner dans la prochaine chaumière et sur les berges ? Sinon repose-toi ici car avec ce vertige je me demande si tu ne saurais pas malade aussi mais ton vertige est de côté maintenant.. et ton énergie magique est magnifique en puissance et en pureté..

Le Chevalier sonda les alentours encore une fois et capta le malaise du petit garcon de la chaumière voisine et de quelques enfants...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyamina

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 31/03/2013
Age : 21

MessageSujet: Re: Faire connaissance tout en travaillant   Mar 30 Avr - 13:42

Elle chercha dans tout le château sans la trouver. Elle lui envoya un message télépathique. Après cela, elle sortit et retrouva Neige dans un coin en train de brouter tranquillement. Elle s’approcha de cette dernière en souriant
"Coucou toi! allez viens que je te bichonne un peut et que je t’enlève toute cette transpiration séchée. "
Elle se dirigea vers les écuries et pris des brosses puis rejoint la jument. En prenant son temps, elle brossa Neige avec douceur et fermeté. Elle se demander vraiment ce qu'avait le village. Elle hésita à lui demander car elle avait peur de le déranger. Son anxiété montait petit à petit et une envie de retourné là bas la démanger Non il m'a dit de rester, j'ai déjà désobéi je ne vais pas le refaire.... Sur ses pensées, elle rentra la jument, lui donna de l'eau propre des graines et une petite sucrerie, et lui fit un petit bisous sur les naseaux.
Alyamina pris le chemin des bains, pour essayer de se décontracter. Elle resta sur ses gardes car elle ne savait jamais si le chevalier devais la joindre en lui demandant une chose importante.
Elle resta une heure dans l'eau, puis sortit et se dirigea dans son deuxièmement sanctuaire : la bibliothèque. La jeune fille pris un livre et s'assit. Tout en lissant, elle ne pus s'empêcher de penser au village. Que se passe t-il là bas ? Le village vas t-il survivre ? Elle ne tien plus se lève, prend le livre et le range dans sa chambre puis prend une cape noire et se recouvre t-elle une voleuse. Elle sort alors du château en se disant que c'était la pire connerie de sa vie...

Elle arrive enfin au village et vois les personnes autour d'une maison. Elle s'approche tout un restant a couvert. Elle sonde et capte des énergie faibles. Elle s'attriste et soudain, un envie de savoir comment vont les personnes elle demande au chevalier ** Sire Aldaric ? désolé de vous déranger mais comment vont ces gens ?**

Puis, ne voulant pas se faire attraper, elle couru au château. Retournant dans sa chambre,regarda part la fenêtre, et soupire bon maintenant je vais attendre tranquillement ... Elle repris son livre et s'allonge, continuant cette lecture sur les plantes médicinales.

Hors rp: désolé de la longueur courte et du temps long
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zira

avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 26/02/2013
Age : 25
Localisation : Saint-Jérome

MessageSujet: Re: Faire connaissance tout en travaillant   Ven 10 Mai - 14:46

Les vertiges mettait ses émotions a vif, si bien que son mauvais caractère était ainsi plus aisé a déclenché, ce pourquoi lorsque le chevalier au cheveux violet entra dans son espace et posa les mains sur ses tempes, elle lacha un soupir de frustration. Non mais pour qui ce prenait-il!? Elle allait partager le fond de sa pensé avec cet importun chevalier lorsque la lumiere magique lui retira cette envie meurtrière pour la remplacer par un bien être. Elle ce sentait mieu, mais elle savait que son mal n'était qu'endormis, ils devaient trouver rapidement une solution. Quand Aldaric s'éloigna et lanca son idée d'aller s'occuper des voisins, puis allez a la rivière, la femme lézard souffla sur une meche rebelle et réajusta son sac en bandouillere, sur son épaule.

- Si on s'arrête pour chaque malade on ne finira plus, je sais que c'est difficil Chevalier, mais il faut trouver la source du mal en priorité.

Il y avait une pointe d'autorité quelle ne désirait pas être contesté, dans sa voie. Prenait-elle Aldaric de haut? s'inventait-elle un role de meneur? Non, elle disait un fait et désirait ardement ne pas devoir s'étendre sur de longue explications avec son confrère qui couterait de precieuses minutes aux habitant du villages. Ils devaient agir, cela rapidement. Alors ce remetant bien droite, la tête haute, ses yeux dorés plongèrent dans l'ocean sombre de ceux du chef, une pensée efleurant son esprit, fit naitre un sourire moqueur malgré la grave situation. '' J'ai toujours eu du mal a obéir, même a Zeph, alors qu'il le soit ou pas, ca ne changera rien, il y aura toujours des remous ''

Toujours tel un livre ouvert, elle passa devant lui sortit de la chaumière et d'un pas décidé malgré ses genoux qui risquaient de flanché, elle pris la direction de la rivière. Elle ce montrait dur, batante, téméraire. Zira avait toujours été d'une personalité bouillante et qui ne tenait pas en place, mais interieurement, dans cette présente situation, elle craignait pour la vie de tout ces innocents, plus que sa propre sécurité et il etait de son devoir de chevalier de tout mettre en oeuvre pour sauver les villageois.


hj: dsl de ce court post je me reprend au prochain ohhh yeah *.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaric

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 22/02/2013
Age : 23

MessageSujet: Re: Faire connaissance tout en travaillant   Lun 20 Mai - 14:08

Aldaric avait élaboré un plan dans sa tête, ce dernier semblait être solide et sans faille. Si lui prenait le chemin de la maison voisine pour soigner ces malheureux enfants et Zira elle prendrait la direction de la rivière, ils pourraient être efficace et travailler ensemble et avoir du succès. Il devait s'assumer comme Chef et maintenir l'autorité comme le ferait Kamillia. Elle dirigeait le Royaume entier d'une main de fer et il voulait suivre son exemple. Le regard de Zira et Aldaric ne se croisa que quelques secondes, Un regard d'ambre avec celui plus sombre de Aldaric.

- Si on s'arrête pour chaque malade on ne finira plus, je sais que c'est difficil Chevalier, mais il faut trouver la source du mal en priorité.

Aldaric se mordit les lèvres, ce n'était pas à ce qu'il pensait. Il aurait voulut soulager le plus de malades possible surtout que c'était des petits patients. Aldaric aimait bien les enfants car il savait qu'il était le future. Et il espérait avoir la chance d'avoir des enfants plus tard avec la femme de sa vie. Le Chevalier regarda Zira sortir de la chaumière en trompe et à contre-coeur la suivit. Son coeur était divisé en deux, Son âme de guérisseur lui dictait d'aller soigner ces pauvres enfants et son instinct de Chevalier lui disait de trouver la source du mal. Il respire longuement et envoya une vague d'apaisement aux enfants malades tout près et rattrappa Zira. Le Chevalier sonda les alentours pour retrouver le courant de la rivière Mardall qu'il avait vu dans les pensées de la petite. Marchant derrière Zira, Il était envouté par le halo qui brillait autour d'elle. Il secoua la tête et prit les devants à son tour, Aldaric ne pourrait jamais se concentrer sur sa mission si il s'arrêtait sur la peau rouge exquise de la femme-lézard, ses cheveux rouges qu'il aimerait bien voir détaché libre au vent et ses yeux d'or du qu'elle il avait de la difficulté à se décrocher. Aldaric maintenant dans la forêt sentit les effluves famillières de la forêt. Étant un excellent chasseur, Il avait apprit à connaître la faune d'Émeraude avec les soldats de l'armée de l'Émeraude et pour la flore, il avait lut plusieurs bouquins. Il s'approcha de la rivière et posa un genou sur le sol. Il déposa une main sur le sol et magiquement chercha une anomalie. Et pourtant rien. Aldaric déposa sa main maintenant dans l'eau. Aldaric sonda le courant et sentit une énergie bizarre. Ignorant tout autour de lui, Il se releva et regarda l'eau. Marchant pendant à peu près 10 minutes, Il deboucha sur un des sources de la rivière qui partait d'une source entre des rochers. Il nota que l'eau n'était pas de la couleur cristalline mais la source était d'une eau plutôt bleuâtre foncé. Il s'approcha et découvrit que les rochers étaient entourés d'une plante verte aux feuilles dentelés avec des petits fruits bleu. Aldaric reconnut une fougère de Marais appelé Isidius. Aldaric ce souvint d'avoir vue cette plante en haute montagne, alors pourquoi ici? Les traqueurs de Jade et Rubis l'utilisait souvent pour fabriquer une potion qui assommait les animaux. Aldaric se releva et passa une main dans ses cheveux violets puis se tourna vers la femme-lézard.

- C'est les fruits de l'Isidius, C'est une composante de puissant tranquilisant utiliser par les traqueurs de Rubis et de Jade, les fruits bleus ont du tomber dans la rivière et la sève qui est dedans est assez dévastateur, Nous allons devoir trouver l'antidote , un réversif , une fleur qui s'apelle Larmes de Lune. C'est une fleur aux pétales argent et jaune qui se trouve habituellement près des plus vieux arbres.C'est étonnant que des fleurs d'Isidius pousse ici car elles sont habituellement en haute montagne mais avec le cataclysme et la fusion de nos 2 mondes plus rien n'est impossible

Aldaric était soulagé qu'il eut trouver la réponse à cette énigme mais il devait s'assurer qu'aucune fougère des Marais ne serait près de points d'eaux. Il se secoua les mains et sourit à Zira.

- Nous allons devoir remonter toute la rivière pour s'assurer aucune Isidius ne nuira aux eaux, enfin de compte nous allons sauver le plus de gens ainsi. Alors qui gagne ce pari?

Aldaric fit un clin d'oeil à la femme-lézard et commença à sonder magiquement la region en longeant la rivière pour trouver les Larmes de la Lune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zira

avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 26/02/2013
Age : 25
Localisation : Saint-Jérome

MessageSujet: Re: Faire connaissance tout en travaillant   Jeu 23 Mai - 18:08

Sa détermination à trouver une solution affluait en elle lui donnant un second souffle, elle ne laisserait en aucun cas ses petits malaises ternir ses aptitudes pour mener a bien cette quête, urgent qui plus est, des innocents étaient en danger! Malgré son admission dans l'ordre tardive, elle avait prêter sermon comme n'importe quel chevaliers avant et après elle, c'elle de toujours protégé ce continent, ses habitants et ses souverains. Elle ne devait pas faillir a son devoir, non, elle ne pouvait pas! C'est surement cet attachement et sa concentration, a ce convaincre ainsi qu'elle n'échouerait pas dans a la rescousse des habitants, qui la distraya assez longtemps pour ne pas ce rendre compte que le chevalier aux cheveux violets avaient pris les devants. Une chance pour ce dernier que la femme-lézard n'avait jamais été attiré par l’apprentissage approfondis de ses capacités télépathiques, car ce qu'elle aurait trouvé dans son esprit l'aurait surement fait sortir de ses gongs. Comment aurait il oser penser a elle en une situation si crithique!? Ha les hommes...mais comme je disais, Zira ne le savait pas, une chance pour lui.


Inspectant la rivière avec son confrère chevalier, comment appeler ce partenariat autrement? Elle écouta attentivement ses explications et hocha de la tête comprenant le problème. Une question restait cependant en suspens, pourquoi ces fleurs poussaient-elles soudainement a cet endroit? Elle ne les avaient jamais vu sur son propre monde, n'ayant jamais voyager autan que Aldaric, elle ne pourrait pas confirmer si leur localisation étaient normalement la même. Le choc aurait réussis a les déracinées et les replanter gentiement sur le bors de la rivière? Cela semblait saugrenue et voir impossible, étant une femme d'action elle ne ce fit pas prier pour avancer et longer les rives pour accomplir sa tâche, mais quand Aldaric releva le paris fait plus tot, elle ce retourna presque violemment dans sa direction, semblant surprise, prise de court peut-être? Plusieurs émotions passèrent dans le coeur de la femme chevalier, d'abord l'amusement de voir qu'il n'avait pas oublier leur petit défis, tiens donc c'est que c'était intéressant cet intérêt! Puis un colère sourde, comment osait-il parler de cela alors qu'ils avaient une tâche importante a faire!!?? Vint la méfiance, ajoutant son grain de sel sournoisement une invitée non désiré qui ce pointait pour mieu faire planer le doute, imposant plusieurs questions idiotes, tel que: Pourquoi ce clin d'oeil? Il essai de me dire quelque chose? Il ce moque de moi!? Il me drague? Non ca ne ce peut pas, tout ceux qui m'ont dragué l'ont amèrement regretter et la pluspart c'étaient pour des paris stupide... Et le paris? ARG! il m'exaspère a la fin ! Pourquoi il ce fou de moi ainsi!? Il veut jouer, je vais jouer!

Elle mis de coter alors ses émotions, toujours ''aussi bien dissimulé'' , un sourire moqueur s'afficha sur son visage, retroussant son petit museau, lui donnant des aires de gamines, mais il était vrai que Zira était encore dans la fleur de la jeunesse. Subtilement, alors qu'elle semblait ce préparé a dire quelque chose a son compagnon pour mieu détourné son attention, sa queue préhensile ce faufila et attrapa la cheville de l'homme pour le faire chuter dans les eaux de la rivieres. Son larcin accomplis, triomphante, elle s'approcha et mis son visage très près du sien, plongeant son regard doré dans le sien, en laissant planer sa dernière phrase comme une menace, quoi que sans méchanceté.


- Je n'ais pas dit mon dernier mot Aldaric, je ne perd jamais!

Puis elle s'éloigna avant qu'il ne lui fasse mauvais partis et qu'elle ne subisse le meme mouillé et triste sort!
Alors qu'il ce remetait de ses émotions, elle restait planté la a reflechir encore a l'improbabilité de la présence des fleurs. Et si...Si c'était la faute non des évenements désastreux mais bien d'une personne mal intentionné? Après tout chaque ordre avaient ses ennemis, quels adversaires avaient donc amené leur monde? Et le sien? La catastrophe avait-elle eu d'autre conséquence et amené de nouvelles menaces sur leurs terres. Mais surtout, qui perdrait son temps a vouloir faire du mal a autruis en plantant des satanés fleurs!? Elle reflechis un moment a ces diverses hypothese, une menace invisible n'était pas a écarté, devrait-elle partager avec le chevalier-trempé ses doutes et appréhensions? Elle le ferait, après tout elle avait a coeur la santé des habitants de ce royaume, petits ou grands. Mais pour l'heure, le pourquoi n'était pas important, ils savaient comment faire le remède, ils devraient travailler sur la fabrications de ce dernier, mais ou deniché ces fleurs haaa merde c'était pas sa journée! Elle qui n'était pas très attiré par ces dernières, devraient faire des pieds et des mains pour en trouver une pour soigner les conséquences d'une autres! Elles ce ressemblent toues a ses yeux! Elle soupira devant cette triste constatation, mais un sourire renaquit aussitot, en pensant qu'au moins elle avait pus rire un petit coup en plongeant le chef dans la rivière.


- On débroussaille les berges et on pars a la chasse aux fleurs miraculés pour empêcher les fleurs maléfiques de tout détruirent...ca parait être un plan! Tu as besoin d'un filet a papillon au cas ou tes superbes plantes argentés ne soient pas docil? Tu admettras qu'on aura tout vu aujourd'hui! Ca va des Voleurs-de-chambres , aux fleurs empoisonnés, au chef-trempé!

Et elle s'esclaffa, essuyant presque une larme de plaisir au coin de ses yeux, un rire franc et libérateur. Finalement, ce n'était pas une si mauvais journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaric

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 22/02/2013
Age : 23

MessageSujet: Re: Faire connaissance tout en travaillant   Lun 3 Juin - 20:52

Aldaric était profondément concentré sur la recherché des Larmes de Lune, Son esprit parcourait la région pour tenter de capter leur essence. Ses sens magiques l'avertit qu'il venait de trouver des Larmes de Lune au pied d'un vieux saule près de la rivière. Il n'eut pas à avertir Zira de sa trouvaille car sans crier car l'homme Chevalier sentit que on l'aggripait à la jambe, n'ayant eu guère le temps de prendre son épée, Aldaric se retrouva dans la rivière Mardall! Il remonta à la surface, une chance qu'il ne portait pas sa cuirasse! Il aurait couler comme une pierre. Ses violets lui collait maintenant au crâne et il se tenait sur la pointe des pieds pour garder la tête hors de l'eau. Il c'était à peine tourné qu'il fit face-à-face avec le visage de la femme-lézard, Son regard d'or se reflétait et elle lui lança comme menace.

- Je n'ais pas dit mon dernier mot Aldaric, je ne perd jamais!

Le Chevalier trouva la situation fort amusante surtout qu'il c'était retrouvé dans la rivière. Habituellement, il était plutôt joueur et aurait envoyer sa soeur d'armes à l'eau lui aussi mais ne connaissant pas comment Zira allait réagir, Il s'abtiendrait de lui faire faire un vol planer dans la rivière. Aldaric plongea la tête sous l'eau et imergea de nouveau pour prendre une bouffée d'air.Il remarqua que Zira c'était éloigné de la berge. Un sourire malicieux se dessina sur le visage du Chef des Chevaliers. Aldaric appuya ses mains contre la berge et se donna une poussé pour s'asseoir sur la berge pour ensuite se lever debout. Il sentit sa tunique et son pantalon vert lui collé à sa peau. Aldaric se débarassa de sa tunique qu'il accrocha sur une branche d'un arbre tout près. Torse nu, il pouvait déjà sentir les rayons du soleil le réchauffer. Il sécha magiquement ses bottes. Il remarqua l'arbre ou ca tunique était perché qu'au pieds se trouvait les fameuses Larmes de Lune. Aldaric se pencha pour en ramasser une mais Zira lui lança un autre commentaire avant de rire.

- On débroussaille les berges et on pars a la chasse aux fleurs miraculés pour empêcher les fleurs maléfiques de tout détruirent...ca parait être un plan! Tu as besoin d'un filet a papillon au cas ou tes superbes plantes argentés ne soient pas docil? Tu admettras qu'on aura tout vu aujourd'hui! Ca va des Voleurs-de-chambres , aux fleurs empoisonnés, au chef-trempé!

Le commentaire de voleur de chambre lui arracha un sourire mais Aldaric n'entendait pas trop à rire. Il se releva avec une fleur de Lune comme si une mouche l'avait piqué. Le Chef des Chevaliers se retourna vers Zira sans aucune gene.

- Tu aurait préféré semer mort et destruction? La vie de ces enfants ne t'importe-elle? Une chance que par tous les dieux que j'ai déjà vue cette fleur dans mon propre monde sinon nous aurions passer des jours entier à la trouver et les dieux savent comment de personne aurait pu mourir de ce mal, Je ne suis pas dupe tu sais, Je sais que tu ne va pas mieux mais t'entendre rire me rassure...

Aldaric prit la fleur dans sa main gauche et murmura une phrase de guerisseur dans la langue des anciens. Les petales de la fleur se détachèrent doucement et furent réduit en une poudre d'or dans la main du Chef des Chevaliers. Ce dernier mit la poudre dans sa sacoche et se retourna vers Zira. Il utilisa ses pouvoirs de lévitation et par la seul force de son regard souleva magiquement Zira à quelques metres du sol. Avec son pouvoir , il la dirigea juste au dessus de la rivière et il se rapprocha en souriant. Peut-être allait-il perdre la tête pour cette étourderie mais le jeu en valait la peine.

- Je n'abandonne jamais une partie tant que je n'est pas tout essayer pour gagné Zira !

Aldaric magiquement déposa Zira sur la berge puis détourna le regard pour aller prendre sa tunique qui reposait sur la branche de l'arbre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zira

avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 26/02/2013
Age : 25
Localisation : Saint-Jérome

MessageSujet: Re: Faire connaissance tout en travaillant   Ven 7 Juin - 14:56

Alors qu'elle s'essuyait le coin des yeux du a ses larmes d'hilarités, de sa petite plaisanterie, la femme lézard fut surprise de la pudeur non existante semble t'il du chef des chevaliers, lorsqu'il retira son haut de tunique pour le faire sécher. *Il brille, il est trempé, ses cheveux sont pas d'une couleur normal, il me pique ma chambre et maintenant il ce déshabille?! j'aurai tout vue....mais j’avoue qu'il est intéressant a regarder * Sur cette pensée, elle ne ce gêna pas pour le décrire des yeux, il avait osé retirer ses vêtements, c'est a lui d'enduré le poids de son regard après tout! Il y a des conséquences a chacun de nos actes..a force de jouer avec le feu on fini irrémédiablement par ce brûler! Et présentement, elle aurait bien enduré quelques blessures superficiels et.. *Wouah tu pense a quoi là! C'est un idiot qui joue de la harpe et fait la chasse aux fleurs, tu fabule ma vieille! * Mais, Vivi ne s'empêcha pas pour autan de le dévisager, lorsqu'il lui fit quelque reproche sur le besoin ''d'action''. Elle allait répliquer d'une manière cinglante bien a elle, une bonne pique pour vous faire regretter d'être née! Si Cet homme croyait vraiment qu'elle aimait la violence et ne ce souciait pas de la vie des innocents en jeux, il ce fourrait le doigt dans l’œil, jusqu'au coude! Mais il termina ses reproches avec une phrase qui laissa perplexe Zira. , Je sais que tu ne va pas mieux mais t'entendre rire me rassure... Elle resta muette incapable de répliquer quoi que ce soit, cela lui pris même un moment avant de ce rendre compte que ses pieds quittaient le plancher des vaches! * Je vais le tuer! * Pensa la femme chevalier en devinant l'auteur de ce méfait qui la suspendait un moment au dessus de la surface réfléchissante.

- ALDARIC D'EMERAUDE! repose moi sur le sol immédiatement ou je te jure que...

- Je n'abandonne jamais une partie tant que je n'est pas tout essayer pour gagné Zira !

- TU VEUX JOUER ON VA JOUER! vociférera t'elle. On sauve ces habitants, on fini le boulot et après je te jure que tu devras courir très rapidement et tu es mieu d'être bon a la course, si tu veux pas jouer a ''cammoufler mon oeil au beurre noire '' SI TU NE ME DÉPOSE PAS IMMÉDIATEMENT!

Comme de raison il la déposa. elle sourit satisfaite, presque certaines qu'elle avait gagné grâce a ses menaces. Mais en réalité ce petit jeux l'avait amusé, elle ne l'aurait pas tué pour avoir été trempé, cela n'aurait pas été du jeux puisqu'elle lui avait fait connaitre le même sort un peu plutôt. Mais il était drole et satisfaisant de voir l'audace de ce chevalier qu'elle avait presque trouver ennuyeux jusqu'a maintenant. Pilant sur son orgueil elle le rejoins, un large sourire sur le visage.

- Je pourrais allez mieux, mais je tiens le coup , et je n'ais pas besoin de ''bain de sang'' , comme tu dis, leur sécurité me préoccupe, je soulignais juste la drôlerie de la situation. et... a te voir travailler aussi fort, je concède la victoire, mais tu n'as pas gagner la guerre petit! Drôle a dire puisqu'il est vraiment plus grand qu'elle. Alors! tu gagne un acces a ma cave a vin, enfin si tu veux, tu es peut etre pas un grand buveur, les joueurs de harpe savent-ils boire?

et elle ricanne de plus belle. Ouais, finalement, la journée était plus qu’intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaric

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 22/02/2013
Age : 23

MessageSujet: Re: Faire connaissance tout en travaillant   Ven 7 Juin - 22:52

Aldaric avait eu le temps de reprendre sa tunique et de l'enfiler qu'il capta les pensées de la femme-lézard, Il eut un large sourire et tacha de ne pas rire devant elle sinon elle se saurait douter de quelques choses. Reprenant son sérieux, il tacha de se focuser sur sa mission d'aller soigner les gens intoxiqués au village. Il prit dans sa main la bourse qui contenant la poudre de Larmes de Lune. Toujours avec un amusement dissimulé il remarqua que la femme Chevalier le rejoignit et toujours de sa franchise suprenante s'adressa au Chevalier.

- Je pourrais allez mieux, mais je tiens le coup , et je n'ais pas besoin de ''bain de sang'' , comme tu dis, leur sécurité me préoccupe, je soulignais juste la drôlerie de la situation. et... a te voir travailler aussi fort, je concède la victoire, mais tu n'as pas gagner la guerre petit! Drôle a dire puisqu'il est vraiment plus grand qu'elle. Alors! tu gagne un acces a ma cave a vin, enfin si tu veux, tu es peut etre pas un grand buveur, les joueurs de harpe savent-ils boire?

C'était fini des défenses d'Aldaric, Il eut un sourire victorieux mais surtout s'amusa quand Zira le désigna avec le mot petit. Zira lui arrivait au milieu du torse, déjà qu'il dépassait ses frères d'armes d'une tête alors Zira parassait très petite à côter de l'homme Chevalier. Il prit une autre bourse et sépara la poudre dorée en deux partie égale. Il lut discrètement les pensées de la femme-lézard et soutenu son regard.

- Géniale, je vais m'assurer de conserver mon avance aux points, Bien sur que je sais boire, Très amusant... tu es minuscule .. mon Écuyer n'avait pas la moitié de ton age qu'il était de ta grandeur. alors je voit mal pourquoi c'est moi le petit..Et désolé de ma légère nudité d'habitude cela ne pose pas problème... dit-il en lui faisant un clin d'oeil.

Ensuite Aldaric qui était décidé à vouloir risquer sa vie contre Zira prit sa main dans la sienna et la retourna pour y déposa la 2e bourse dans sa main et eut meme l'audace de passer la cordelette autour du poignet délicat de sa soeur d'armes enfin si elle lui laissait le droit de l'appeler ainsi. Puis Aldaric attacha sa propre bourse à sa ceinture. Satisfait, il allait appeler Neige mais se rappella qu'elle était au château d'Émeraude et probablement dans son box à l'heure qu'il était. Le Chevalier lissa sa tunique et s'adressa au volcan.

- Il ne reste plus qu'à dissoudre la poudre d'or tout le long de la rivière ainsi que dans les puits du village et tout devrait être parfait, Il ne me tarde de voir cette cave à vin..

Aldaric lui fit à nouveau un clin d'oeil et quitta la femme-lézard pour aller ramasser toute ces choses et commença son travail de purification, Il prit un peu de poudre d'or et tendit la main au dessus de l'eau et laissa tomber la poudre. Il aperçut les courants d'eau sombre reprendre leur couleur crystalline. Satisfait il se mit à marcher vers le village en répétant ce mouvement. Distancé de Zira, Il s'adressa à elle par télépathie.

-'' Ce n'est pas comme ca que tu pense gagné contre moi j'espère...''

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zira

avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 26/02/2013
Age : 25
Localisation : Saint-Jérome

MessageSujet: Re: Faire connaissance tout en travaillant   Sam 8 Juin - 18:52

Un clin d'oeil! mais, non c'était impossible il ce foutait d'elle!? OUI!? Elle avait momentanément oublié de surveiller ses pensés, elle comprit alors qu'il avait fouillé sans permission son intimité et avait capté ses réflexions tan qu'à son apparence physique plus que alléchante. Mais sa boutade sur sa petite taille et son audace tan qu'a la traité comme une enfant et la touché! pour attaché le petit sac la mis intérieurement hors d'elle! Elle fit alors semblant de s’intéresser a ce qu'il faisait, contenant sa rage, alors que sa queue détachait subtilement la bourse de Aldaric, qui contenait la précieuse poudre, pour l'échanger contre une des siennes contenant d'autres herbes médicinal mais n'ayant pas les mêmes effets, quoi que inoffensif! Il voulait marquer des points?...et bien il n'en ferait pas sans sa potion magique! Mais Zira n'avait pas encore terminé! au Non! elle aimait son audace, c'était plaisant quoi que frustrant! Mais elle était sur et certaine que cet homme restait un prude petit puceau qui n'aspirait qu'a la romance avec les jeunes demoiselles en détresse! Souriant malicieusement, elle accomplis sa tâche de rependre les poudres magiques dans le cour d'eau et les puits qui croisèrent sa route, en jetant un coup d'oeil intéresser quelques fois vers son compagnon. Il va tellement y goûter!


-'' Ce n'est pas comme ca que tu pense gagné contre moi j'espère...''

Elle ignora son commentaire et continua le sourire au lèvres, lorsqu'elle eut terminé, sans attendre elle prit le chemin vers sa maison, là ou le résultât final de la compétition amical serait enfin révéler au grand jour!? qui avait gagné? La femme lézard attendit le dos appuyer contre le petit muret de pierre de sa demeure, et lorsqu'elle aperçut Aldaric arriver a son niveau, sans préambule, l'attrapa alors par les épaules, le plaqua solidement dos au mur, ce suspendit grâce a sa queue dans le vide, asser pour agripper avec ses jambes, puis l'embrassa sauvagement. HAHAHA PAUVRE CHOUX Elle riait ce disant qu'il serait déstabiliser, ce grand homme, noble, prude, joueur de harpe! Et puis, ce n'était pas si mal d'abuser ainsi pour goûte les lèvres de l'homme ayant ce superbe corps, a lui de ne pas le montré!

- J'ai gagné...Murmure t'elle presque sensuellement pour le faire fuir. Je veux mon prix!

sur et certaine qu'il préférerait fuir en gentlemen, et lui concéder une autre petite victoire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaric

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 22/02/2013
Age : 23

MessageSujet: Re: Faire connaissance tout en travaillant   Dim 9 Juin - 14:56

Aldaric avait commencé son travail de purification de la rivière Mardall, Il avait déjà répandu plusieurs pincées de poudre d'or qu'arriver aux courants affluants près du village, il remarqua que sa poudre d'or était des herbes médicinales ! Ce qui ne plut aucunement au Chef des Chevaliers d'Émeraude. L'homme Chevalier sonda les cours d'eaux et avec soulagement pu sentir que maintenant l'eau était de nouveau pur. Curieux et en même temps outré de se stratagème donc il était certain d'en connaître la principale auteure, Aldaric passa le reste de son temps à arpenter le village et alla voir chacun des maladies pour voir comment il se portrait. Il était content de voir que les enfants reprenait déjà du mieux et même les puits avait été purifiés. Aldaric qui se tenait sur la place central du village devait se render à l'évidence . ''Zira, tu va devoir t'expliquer..''pensa-t-il. Le Chevalier se rendit aux maisons des maladies qu'il avait été plutôt avec Zira et se rassura de voir tous ses habitants bien portant. Maintenant qu'il avait l'esprit en paix que le village était hors de danger, Il pouvait retourner au château même si le soleil commençait à descendre ou aller s'expliquer avec la femme-lézard, Les limites d'un pari... Aldaric pensait un peu trop aux consequences que ce pari aurait pu entraîner. Décidant en avoir le Coeur net, Il se mit à sonder le village pour retrouver Zira. En quelques seconds, il repéra la femme-lézard surement chez elle.

Aldaric ce mit à marcher en direction de chez la femme-lézard en tenta de rassembler ses pensées, Lire ses pensées aurait été maintenant insupportable, Ce nouveau-Enkidiev, Le cataclysme, La moitié de ses frères et soeurs d'armes était manquant, et surement la plupart de ses amis qu'ils c'était fait sur le continent. Ilana à Zénor, Andaraniel chez les Elfes, Balhiss à Argent et Riley à Fal. En plus, peut-être certains de ses frères et soeurs d'armes étaient dispersés sur le continent. Il ne tarderait pas à sillonner ce nouvel Enkidiev pour les chercher. Qui sais peut-être que Rowran aurait aboutit chez lui a Rubis.Aldaric sortit de ses pensées et arriva dans le chemin qui menait à la maison de Zira. Il prit l'allée et aperçut Zira appuyer contre le mur qui semblait l'attendre. L'homme Chevalier sentit la colère monté en lui quand il arriva près de Zira. Il méritait d'avoir des explications sur cette étourderie! Bien avant qu'il ne plus dire un mot, Aldaric fut plaqué au mur par la femme-lézard, Il était étonné de sa force physique pour un si petit bout de femme. Pris au dépourvu, Il sentit les jambes de Zira autour des siennes et pire encore elle eut l'effronterie de l'embrassé. C'était un baiser brusque presque sauvage. Les lèvres d'Aldaric rencontrèrent celle de Zira et il ne s'y déroba pas. Étonné du gout sucré de ses lèvres, Il sentit toute fois que sa colère personnel n'était pas dissipé. Zira qui avait l'air triomphante s'adressa à lui de manière assez sensuel.

-Je veux mon prix!

Brusqué de revenir sur ce sujet, Aldaric offrit un regard plutôt froid à Zira. Bien qu'une partie de lui aurait désiré prolonger ce baiser. Cette sensualité avait réveiller une parcelle de désir d'Aldaric, il devait faire attention car cette étincelle aurait pu devenit rapidement un feu ardent. Il posa une main dans le dos de Zira et changea les roles, c'est elle maintenant qui était adossé au mur. Il se concentra sur les yeux d'or de la femme-lézard en debit du halo de lumière qui l'aveuglait.

- Tu veut un prix qui repose sur de la triche ! Une chance que les effets était instanés Zira !À quoi joue-tu ! Tu crois que je vais céder comme ça?

Ce n'était pas dans les habitudes du Chef des Chevaliers d'agir ainsi avec les femmes, Il aimait mieux apprendre à les connaître et établir un lien de confiance avec de se lancer plus loin, Mais l'étincelle était entrain de s'embraser, Il n'avait pas connu ce plaisir depuis des années.Il n'avait pas eu laisser recours à ses pulsions depuis des années.

- Ca commence bien...

Aldaric embrassant de nouveau la femme rouge désireux de regoûter à ses lèvres sucrés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zira

avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 26/02/2013
Age : 25
Localisation : Saint-Jérome

MessageSujet: Re: Faire connaissance tout en travaillant   Dim 9 Juin - 15:58

Il lui jeta un regard glacé, ce qui fit comprendre a la femme lézard qu'elle avait surement visé juste, il allait surement lui ordonner de le lâcher et l'apostropher sur la façon de faire les choses, que ce n'était pas digne d'un chevalier ou peu importe l'idiotie qu'il aurait pondu en excuse. Elle ne ce doutait pas qu'il était amer quant a la farce qu'elle avait exécuter en échangeant les petites bourses, au moins, elle avait fait le travail en conséquent et n'avait mis personne en péril. Que ne fut pas sa surprise lorsquelle ce retrouva elle, en position de faiblesse face a lui et qu,il la plaqua solidement au mur en ayant passer une main dans son dos! Attend il jou a quoi lui là?...ohhh avait-elle réveiller quelques pulsions caché, c'étaient de plus en plus intéressant..


- Tu veut un prix qui repose sur de la triche ! Une chance que les effets était instatanés Zira !À quoi joue-tu ! Tu crois que je vais céder comme ça?

- Ce n’est pas de la triche pff, tu n'avais qu'a être plus attentif, et je joue comme je veux ! Mon jeux, mes règles, trésor!

Elle qui avait tout planifier pour rire de lui, ce retrouvait désormais dans une impasse intérieur, cette position faisait naître des frissons parcourant le long de sa colonne vertébrale, Vivi n'avait jamais été intéresser par la gente masculine, trop a faire et n'aurait pas oser avec son apparence, approcher ou courtiser un homme, mais la, cette force brute dont il faisait usage pour ainsi être en position de force vis a vis elle, leur proximité, la chaleur...Cela chatouillait ses sens et émoustillait ses désirs, mais est-ce vraiment une bonne idée, après tout, cela n'était qu'une farce pas vrai?...

- Ca commence bien...

- Quoi?..Qu'est-ce qui...ohhh...hummm...

Sa phrase fut coupé par une embrassade qu'elle n'avait pas du tout planifier. Non, elle avait parier sur le fait qu'il prenne les jambes a son coup, pas qu'il réponde au baiser avec autan d'ardeur! La chaleur des lèvres qui ce rencontraient lui faisait perdre la carte, ses jambes autour du bassin de l'homme ce resserrèrent légèrement et elle ce cambra pour décoller son dos du mur et entourer son cou de ses bras. Ce baiser ce termina avec elle, mordillant sa lèvre inférieur, une nouvelle intensité brillait dans le regarde doré de VindSteg, elle bouillait d'envie qui lui était étrangères. Que devait-elle faire!!?? Pourquoi c'est fini! non, c'est bien ça, aller encore, ca peut pas être tout, je comprend pas! par tout les dieux, je ne comprend vraiment pas ce qui ce passe mais je refuse que cela ce termine! Elle S'empara de sa bouche avec fougue, et sans aucune gêne, aucune inhibition, répondant seulement a ses pulsions nouvelles qui la tenait a la gorge, elle passa ses mains sous la tunique de l'homme, caressant sa peau au passage et lui retira violemment, pour le serrer de nouveau et continuer de l'embrasser jusqu’à en perdre haleine. Son coeur battait a ses tempes, sa respiration était plus sèche, plus rapide, ses mains ce crispaient dans le dos du chef de ce nouvel ordre. Il n'était plus du tout ennuyant en ce moment! Et son corps réclamait quelque chose que Zira avait de la difficulté a rejeter...pourquoi pas en profiter...pour une fois?

- J'ai...du vin aussi....

reussit-elle finalement a articuler dans un souffle rauque. Même si elle avait peur de toute ces nouvelles sensations, elle ne semblait pas les combattre pour autan...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaric

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 22/02/2013
Age : 23

MessageSujet: Re: Faire connaissance tout en travaillant   Dim 30 Juin - 0:04

Aldaric avait prévu tous pleins de scenario, une dispute, des menaces ou même des railleries tout sauf ça! Entrain d'embrasser une belle femme-lézard qu'il y a quelques heures de cela voulait le décapiter pour avoir il semblerait voler sa propre chambre qui dans l'autre monde était pourtant la sienna depuis qu'il avait été adoubé comme Chevalier. Répondant à chacun baiser de cette femme, Il sentit l'étincelle en lui s'embraser comme une flamme vive. Il avait tenté d'oublier cette envie d'homme en s'occupant des autres et faire ses devoirs de Chevalier. Maintenant qu'il avait été promu Chef, Il voulait prendre son nouveau role très au sérieux mais en ce moment. Tout était si loin, Il ne voulait que être enivrer par le gout sucré de ces baisers. Il sentit les mains de la femme-lézard sous sa tunique, Le contact était simplement électrique, Aldaric sourit entre deux baisers quand il fut dépourvu de sa tunique. Le contact de sa peau contre Zira le faisait brûler d'envie. C'est alors que Zira réussit à cesser leurs embrassades pour leur rappeler le butin de leur paris. Oui leur pêchés commun. Le puissant elixir qu'était le vin.

- J'ai...du vin aussi....

Aldaric lui sourit et toujours avec Zira contre lui, Il resserra sa prise autour des jambes de la femme-lézard et la souleva. Il trouva la porte et décida de l'amener à l'intérieur. Il du se pencher avec Zira pour entrée par la porte qu'il avait ouvert magiquement puis amena Zira dans ce qui semblait être la cuisine du à la table et les chaises qui s'y trouvait. Le Chevalier déposa la femme-lézard sur la table et se mit à l'embrasser dans le cou. Déposant un baiser derrière son oreille puis centimètre par centimètre embrassa sa peau rouge jusqu'à son épaule. Ses mains ce baladait dans le dos de Zira. Il s'adressa à elle par l'esprit.

- ''Ou est l'entrée de la cave à vin? ''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zira

avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 26/02/2013
Age : 25
Localisation : Saint-Jérome

MessageSujet: Re: Faire connaissance tout en travaillant   Dim 30 Juin - 16:46

Mais qu'est-ce qui ce passait, pourquoi avait-elle si chaud et son souffle était-il rendu si court? Sa tête tournait légèrement, comme si elle aurait déjà entamer une bouteille de vin, ses sens semblaient sensibles a de nouvelles sensations qui la faisait réfléchir a milles a l'heures mais aussitôt qu'une pensé concrète réussissait a ce former elle était balayer par une nouvelle réactions, puis une autre et une autre. Si bien que Zira ce retrouva sur la table de sa cuisine, avec un homme qu'elle connaissait a peine, un géant en comparaison avec sa faible de taille en plus! Une simple plaisanterie, une taquinerie, non, une étourderie digne d'un enfant, venait de ce transformer en jeux d'adultes, la table grinça, comme seule témoins.

Quoi? non, pourquoi tu ne m'embrasse plus idiot! Sale petit crétin égoïste aux cheveux violets! arrête pas c'est si hummm... Allez reviens ici tout de suite! oh..mais qu'est-ce que..oh...   Chaque baiser dans son cou faisait frissonner le pavillon de ses drôles d'oreilles reptiliennes, fermant les yeux de délices, tandis qu'il ce dirigeait sur son épaule, la table grinça de nouveau. Elle du faire de terrible effort pour comprendre ce qu'il disait, comme si son cerveau embrumé sous ses caressses chaudes lui bloquait l'information.

-La quoi?..oh...der...dernier eporte au fond...hummmm ha non attend ca veut dire que tu vas me quitter ?

Comme un chat de Rubis elle sauta alors de la table pour l’empêcher d’exécuter ce terrible projet, son corps désirait quelque chose de nouveau, elle n'aimait pas cet inconnu, avoir des émotions, des sentiments pour quelqu'un  que vous appelez affectueusement ''voleur-de-chambre'' était idiot. mais cela ne l’empercherait pas de passer un peu de bon temps, enfin, c’est ce quelle pensait sur le moment.  

Le renversant alors sur le sol, sous le cri strident de la table lors quelle s’élança,elle ce remparera de ses lèvres et souriant dedefis, retira son haut. Elle était là, la femme lézard, assise d'un aire triomphant sur le ''grand chef'' a sa merci. Un predateur et sa proie, mais pour le moment elle semblait le narguer gentiment.

- Ne pense meme pas partir CHEVALIER! Elle ricana avant d'ajouter C’est un ordre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldaric

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 22/02/2013
Age : 23

MessageSujet: Re: Faire connaissance tout en travaillant   Dim 30 Juin - 23:38

La situation devenait de plus en plus extrême, Le Chevalier et sa consoeur ou soeur d'armes s'aventurait sur une pente de plus en plus dangeureuse pour eux. La tension qui était maintenant présente entre eux devenait de plus en plus flammable. Ils étaient deux braises qui venaient de s'allumer tout les deux par la même étincelle de désir. Le désir d'être plus proche l'un de l'autre, bien qu'il ne se connaissait à peine depuis même pas une journée ! Ce devait être le Halo autour d'eux qui devait stimuler cete envie qui faisait de nouveau surface. Aldaric embrassa Zira et se déroba de son étreinte et tenta de faire un pas hors de ce qui semblait être leur cuisine mais aussitôt il fut rejoint par la femme-lézard, Il n'eut le temps que d'entendre les grincements de la table de cuisine qu'il fut aussitôt plaque au sol. Ca première reaction fut la surprise car il était un homme imposant et un seul petit bout de femme l'avait renverser.

Il croisa le regard d'or de la femme-lézard assise maintenant sur lui. Un sourit se dessina sur lèvres qui brulait de désir.

- Ne pense meme pas partir CHEVALIER!

Aldaric ne pouvait pas aller bien loin avec Zira sur lui, Il caressa ses cuisses rouges avant de remonter sur ses hanches. Le Chevalier passa ses mains sous la tunique de Zira et lui enleva doucement avec chaque parcelle de sa peau qui s'offrait a lui fut couvert de ses baisers. Bientôt elle fut aussi démunis que lui de sa tunique.

-Mais a vos ordres Chef..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zira

avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 26/02/2013
Age : 25
Localisation : Saint-Jérome

MessageSujet: Re: Faire connaissance tout en travaillant   Lun 1 Juil - 13:53

Son regard doré croisa celui plus sombre du chevalier tendu sous elle, prisonnier de son emprise. Il sourit, elle fut saisit de chaire de poule, qu'allait-il donc ce passer maintenant? Vivi ne savait pas , ou plutôt elle était guider par son instinct plus que autre chose, répondant a des pulsions et son impulsivité, non a sa tête et sa logique. Donc ce demande la, présentement, en ce moment même ce qui serait la suite sensé de leurs actions étaient déroutant. Avait-elle peur? Oui et non, c'était plutôt une appréhension, bien sur, Vindsteg n'avait jamais gouter au plaisir de la chaire, simplement car avec son apparence et la réaction normal de la populace, elle n'avait jamais approcher un homme aussi près pour tenter l'experience. Et regardez la maintenant, dominant le chef des chevaliers, comme une pro! Mais la nervosité était toujours présente, une certaine maladresse guidait ses mouvements mal assuré, mais un poid considérable ce retira de ses épaules, comme sa tunique qui s'échoua sur le sol tel une simple guenille. Sa peu parcouru de frisson délicieux sous chaque baiser, elle profitait de ces agréables sensations, c'était en effet peut être la première et derrière fois, alors pourquoi ce casser la tête avec des questions inutiles, sur le ou, quand, comment, pourquoi? Qui risquait de diminuer le bonheur et le plaisir de l'instant présent?
Son dos ce cambra sous une vague de bien être alors que les baisers remontaient de son ventre a sa poitrine puis a son coup. Un rictus amusé naquit sur son visage lorsqu'il dit qu'il obéirait a ses ordres.


Amusé, elle attrapa ses mains et les plaqua de chaque coter de sa tête, les écrasant sous son poids, bien que faible elle tenait a le maintenir en place. Son visage s'approcha du sien, asser pour le caresser de son souffle. Qu'est-ce que je fais maintenant? J'ai si faim, pas pour manger mais, comme si il me manquait quelque chose agreeee, je vais le massacrer cet homme! cet espèce d'idiot qui a oser répondre a ma provocation et pfff...nah sérieusement, j'ai envie de lui...mais je ne le connais pas..HAAA ON SEN FOU A LA FIN! je vais prendre mon pied et voila ! on verra pour les regrets demain matin! Elle s’empara alors de ses lèvres, le mordillant cruellement, passionné, après chaque baiser, resserrant sa prise sur ses poignets, avec une main maintenant, puisque la seconde était occuper a détacher la ceinture du chevalier au cheveux violets.

- j'ai quand même remporté notre paris, tu es tout a moi, tu es mon prix chevalier Aldaric Roucoule t'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Faire connaissance tout en travaillant   

Revenir en haut Aller en bas
 
Faire connaissance tout en travaillant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'interdit, chose excitante || Ft. Caïn
» Pourquoi faire tout d'suite tout c'qu'on peut faire plus tard
» [Mission] Il va faire tout noir ! [Flashback][Pv: Mirai D Kilik]
» C’est seulement quand on a tout perdu qu’on est libre de faire tout ce qu’on veut
» Vaan [Homme à tout faire]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Faerun :: Hors-jeux :: Sujets (RP) terminés-
Sauter vers: