Faerun

Forum RPG avec de multiples Univers
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ayulindëa , Grandre Pretresse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ayulindëa

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 22/03/2013

MessageSujet: Ayulindëa , Grandre Pretresse   Sam 23 Mar - 1:25

* Prénom et nom : Ayulindëa Loqualondë
* Âge : 567
* Sexe : Femme
* Race : Andains (fille de la Déesse Mère et d'un Lios Alfar )
* Rang : Grande Prêtresse de Fionavar
Alignement : Bon
Particularité : son regard et le vert intense de ses yeux ou , est-ce réelle ou simplement une illusion , on peux voir des feuilles voleter , soufflés par un vent absent .

* Équipement : Elle n'a besoin de rien , ses pouvoirs comblent cette absence d'équipement

* Capacités : Ayulindëa est d'un agilité et d'une souplesse féline ! La grâce de ces mouvement en font une fine lame bien qu'elle n'aime pas prendre les armes . C'est aussi une magicienne Hors-pair : un lien profond la relie a la nature avec qui elle peux communiquer et , en cas de strict nécessité et a contrecoeur , elle peux faire apparaître une épée ou une arc de lumière .

* Maitrise des pouvoirs : Grande amoureuse de la nature et de la vie , Ayulindeä a développer un don pour communiquer avec tout être vivant . Du chêne au loup , elle peux leur parler a tous , bien que la communication avec les arbres soit compliqué , car ceux ci ne fonctionne pas de la même façon et aiment le calme donc sont peu enclin a écouter . En revanche , au prix de l'utilisation plus ou moins importante , en fonction de ce qu'elle souhaite faire , elle peux contrôler les plante . Ainsi , elle aime faire pousser de petites fleurs là où elle passe . Si besoin est , elle peux aussi faire jaillir les racines d'un jeune arbre pour se défendre , mais l’énergie utilisé serait plus conséquente . En revanche , tenter de déplacer les racine d'un chêne ou d'un séquoia a tuerait net ! Enfin son dernier pouvoir lui permet de faire apparaître une épée ou un arc taillés dans un cristal lumineux

* Caractère : Ayulindëa est un vrai bol d'air pur pour qui la voit ! Toujours animée d'une joie déconcertante et contagieuse , elle ris énormément et d'un rire franc et mélodieux . Cette joie se voit tant elle est dynamique . Toujours pleine de vie , laissez là dans un champs de fleur et vous la verrait presque butiner , courant de ci de la tel un enfant , cueillant des fleurs , s'émerveillant devant les couleurs vives d'un papillon . Elle aime énormément les enfants d’ailleurs et regrette de ne pouvoir en avoir , et ceux ci l'aime aussi en retour . Attention cependant , ne pensait pas qu celle ci soit immature , vous pourriez être surpris ! D'une vivacité d'esprit et d'un intelligence impressionnante , elle sais faire preuve d'énormément de sagesse ! Grande sensible , elle pleure facilement face aux malheurs des autres , bien que ne se laissant pas abattre face aux siens , et devant la mort , qu'elle déteste donner . Cependant , n'essayer pas de la contraindre a se battre car elle reste tout de même dangereuse au combat . Sa principale faiblesse est sa grande naïveté .


* Physique : Est ce son sourire éclatant ? Sa chevelure enflammé ou son regard intense qui fait tout son charme ? Peux être est ce un tout ? En tout cas , Ayulindëa est une femme d'une beauté extraordinaire . Son corps svelte et gracieux laisse deviner l'agilité dont elle peux faire preuve . Ses mains ressemblent a celle d'un poupée tant elles sont fine et délicates . Son visage fin montre une expression bien souvent radieuse , avec un sourire se dessinant sur des lèvre fine d'un rouge éclatant laissant souvent de petit dans d'une blancheur éclatante . Au dessus un petit nez légèrement retroussé est encadré par deux grands yeux au regard rieur et intense . Le vert de ses yeux rappelle énormément celui des feuilles et d'ailleurs, beaucoup de ceux qui se sont retrouvé hypnotisé par ce regard on vu des feuilles danser dans ces iris , balayées par le vent . De petites tâches de rousseurs viennent picter sa peau de nacre . Elle possède aussi une magnifique chevelure dense d'un roux flamboyant . Elle porte toujours une longue robe verte qui pourtant , ne la dérange pas du tout dans ses mouvements .


.

* Histoire : qui pouvait mieux comprendre la parole de la Déesse mère que sa propre fille ? C'est ce que pensa cette dernière quand elle descendit sur Fionavar sous la forme d'une jeune Lios Alfar pour séduire l'un de ces être . C’était un jeune homme a la chevelure d'ébène , bien bâti et doté de la beauté des siens . Mais sa fille ne devait ni hériter de la carrure de son père , ni du noir de ses cheveux , ni de la couleur changeante de ses yeux . C'est une être particulière qui naquit du ventre de la déesse mère : ni tout a fait de ce monde , ni tout a fait divine . Bien plus belle encore que la plupart du peuple de son père , avec des yeux si étrange qu'on ne pouvait s'y méprendre sur sa nature divine . Sa mère resta quelque temps sous sa forme physique pour éduquer celle qui était promis a un avenir tout tracé , car c'était pour cela qu'elle avait été conçu . Elle reçut toute l'amour que la déesse , habituée a en donner aux milliers de ses créations , pouvait lui offrir . Profite-en , petite fille , bientôt le devoir te séparerait du sein maternelle .
Cela arriva quand Ayulindëa eut 2 ans . Sa mère l’amena alors vers son père qui fut choqué de retrouver et l'ancienne femme avec qui il avait passer cette nuit chaude au milieu de l'été et cette petite fille qui était la sienne . Quand la femme lui dévoila son identité , il sut au fond de lui même que c'était vrai et le choc fut pire encore . Longtemps après , il raconterait a sa fille qu'il avait eu le souffle coupée devant ses yeux et avait failli s'évanouir en apprenant l'identité de sa mère . D’ailleurs Ayulindëa ne manquerait pas de le faire en le découvrant elle même .

***

Ayulindëa....
Elle ouvrit les yeux difficilement et observa sa chambre autour d'elle . Que de fleurs , que de plantes en tout genre ! Dès son plus jeunes âge , Ayulindëa avait développé un grand amour pour la nature et s’était mis a récolter des graines , des boutures pour les faire pousser dans des pot dans sa chambre . Sa préférée était le myosotis , ses petites fleurs bleues poussant par grappe , laissant des tache bleu un peu partout dans les prairies qu'elle avait vu lorsque son père l'avait amené dans une petite région montagneuse non loin de là . Rien d'anormal dans sa chambre , elle avait du rêver
« Ayulindëa »
Elle se redressa brusquement dans son lit .
-Qui est là ?
La crainte rendait sa voix plus aiguë . Elle regardait partout , cherchant trace de la personne qui lui avait parlé . Un souffle léger joua dans sa chevelure et elle se retourna .
« N'aie crainte Ayulindëa ... »
- montrez vous ! Et que me voulez vous ?
Une silhouette apparu a coté d'elle , d'abord floue puis de plus en plus nette . Le jeune fille observait le phénomène les yeux écarquillés , totalement apeurée .
- Qui êtes vous ? Dis elle dans un murmure affolé.
La femme , car il s'agissait bien d'une femme a présent la regardait avec un sourire bienfaisant et un regard dans le quel on lisait une connaissance et une sagesse infini
- Je suis le commencement , je suis la mère de toute chose en ce monde , je suis la Déesse-Mère , mais je suis plus particulièrement ta mère .
Son père le lui avait déjà dis , mais une fois de plus sa tête lui tourna et sans une vague d'énergie qu'elle reçut soudain , elle serait tombé dans l'inconscience une fois de plus . A 57 ans , Ayu était une jeune fille sensible et fragile , le moindre choc émotionnelle lui faisait perdre connaissance .
-Ayulindëa , tu es destinée a un grand avenir .
Le silence tomba sur ces paroles , et Ayu n'osa pas poser sa question tout de suite . Enfin , elle rompit le silence qui devenait gênant
-Que voulez vous dire ?
-Tu es destinée a devenir ma grande prêtresse .
A nouveau , elle se serait évanouie sans l'intervention de sa mère .
-Lorsque je suis venu sur terre , pour séduire ton père , je pensais qu'il n'y aurait pas meilleur Grande Prêtresse que ma propre fille , aussi j'ai choisi l'homme qui serait capable au mieu de t'offrir l'amour et l’éducation que je serait incapable de t'offrir , l'ai séduite puis nous t'avons conçu , lui n'apprenant mon identité que bien plus tard , lorsqu'il découvrait aussi qu'il avait une fille . Je lui ai aussi dis qui serait sa fille . Il sais que je devait venir te voir .
A nouveau le silence s'installa . Ayu était incapable de dire quoi que ce soit .
- Ma fille , dès demain tu partira d'ici et je te guiderait vers mon temple ou les prêtresse te reconnaîtrons comme la fille de leur déesse . Elle entamerons alors ton éducation pour faire de toi la Grande Prêtresse .
- Mais , et mon père …
- il sais déjà que tu dois partir , il le sais depuis que je t'ai confiée a lui . Ton départ lui causera certainement du chagrin , mais il sais qui ne peux te retenir , et sera heureux pour toi .
A nouveau , un grand silence s'installa .
- A présent dors , un longue journée s'ouvre devant toi demain .
Puis la femme déposa un baiser sur son front avant de disparaître lentement .
-Maman t'aime .

***

Au réveil , elle avait les traits tirés , le teint pâle et l'air affolé . Le visage de son père s'assombrit en la voyant
- Elle est venu te parler ?
Ayu se contenta de hocher la tête
- et tu dois partir ?
Elle ne répondit pas
- Alors prépare toi …
- Mais …
- Ne dis rien , prépare toi juste , je savais que tu partirait un jours et je me suis préparer a cette idée … j’aurai peux être dû te le dire mais a présent il est trop tard... Ayu , tu est destinée a un grand avenir , en tant que Grande Prêtresse , je t'ai offert tout ce que j'ai pu , et la dernière chose que je puisse t'offrir c'est de te laisser partir et même t'y encourager . Tu ne peux pas rester ici Ayu , car tu ne pourra jamais avancer ainsi , pars et sache que je t'aimerais toujours .
- Mais …
Son père lui adressa un « chut » tout enlevant un doigt devant sa bouche . Les larmes lui montèrent au yeux et elle se précipita dans ses bras
- Tu va me manquer
-toi aussi …
Il restèrent un moment ainsi , puis elle monta prendre quelques affaire dans un sac avant de partir sur la route , guidée par sa mère , en pleurs .

***

Cela faisait maintenant quelques centaines d'années qu'elle avait quitté son père et achevé son éducation auprès des prêtresses et était désormais Grande Prêtresse de Fionavar . Au début il lui était arrivé d'avoir le tournis en pensant a tout cela , puis elle s’était habituée .
C'est Ici . Ayulindëa , Fionavar n'est pas le seule monde , et suite a un phénomène étrange , un portail s'est ouvert entre notre monde et un autre . Tu pourra revenir a Fionavar quand tu le voudra , mais peux être trouvera tu des alliés contre Crow la bas ,je t'encourage a visiter cet autre monde . Maman reste a tes côtés.
Ayu observa durant longtemps se portail étrange faisant fleurir des fleurs des champs autour d'elle .puis elle pris une grande inspira avant d'expirer et de sourire de toute ses dents comme a son habitude .
-En route !
Puis elle traversa le Portail

Comment avez-vous connu le forum? (important et soyez honnêtes): Double compte d'Hywyn !:p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamilia

avatar

Messages : 359
Date d'inscription : 21/02/2013

MessageSujet: Re: Ayulindëa , Grandre Pretresse   Dim 24 Mar - 10:55

SUPER!

Rien à dire!

ACCEPTÉE!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ayulindëa , Grandre Pretresse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rituels Amazones
» Les Prêtresses de Cimmeria :: 1/4 ::
» Loria [Grande Prêtresse]
» Rilyntlar Div'Arght [Haute Prêtresse de la Déesse des Âmes]
» L'Améthyste [Prêtresse de Tesso]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Faerun :: Hors-jeux :: Sujets (RP) terminés-
Sauter vers: